Chargement...
Arzhman
1 point
28/10/2015
Je me délecte d'abjectes insectes.

Médailles

Dans les ténèbres,
La guitare électrique crache,
Saturation stridente
Dans mon oreille brisée,
Mes dents crissent,
Mes poils se dressent,
Mon corps soudain
Tiraillé par l'ampli ;
Dans les ténèbres,
Les riffs griffent sans cesse,
La caisse ... (suite)
Soleil bleu

La tempête s'est arrêtée,
Retour soudain à la normale,
Les tumultes ont cessé,
Et le battement des vagues ;
La roche ne s... (suite)
Les pissenlits

Je me promenais au bord d'un champ lorsque je tombai sur un pissenlit, tout petit. Je le cueillis, l'approchai de ma bouche et lui soufflai dessus. Les aigrettes s'envolèrent loin... Et j'étais triste, la tige entre les do... (suite)
Membres fantômes

Je perds ma langue,
Les plats sans saveur
Me remplissent très bien.

Je perds mes mains,
Je crée bien plus
Dans mon atelier cérébral.

Je perds mes jambes
Mais j'avance toujours,
Je me joue des fauteuils électriques... (suite)
La vie me balade
D'îlots en îlots,
À droite et à gauche
Au grès du vent.

Mais j'ai froid,
Alors je m'assieds sur un banc
Et observe les gens
Qui marchent tout droit.

Je les envie un peu.
Il fait encore plus froid
Quand je n... (suite)
La bête

La bête gronde et mugit,
S'imagine sage sans trouille,
Ego digne du mont Fuji,
Des collines l'écrabouillent ;

Cette bête qui somnole,
Immobile, l'œil ouvert,
Comme figée dans le formol
Gelée dans son grand hiver ;

Cette bête sa... (suite)
Un train passe

Allons, finissons-en dès à présent,
Me dis-je ciseaux en mains, coupant les fils,
Les pensées troubles et l’œil iridesce... (suite)
Ta gueule et bouge

À l'heure où les voisins gémissent,
Où leur chien commence à aboyer,
Silencieusement en coulisse,
Je note ces rimes sur mon cahier,
Dans ma grande pièce qui résonne,
Trop de place pour la monotonie,
Mon palace qu... (suite)
Roule un joint

Tu peux fumer, un jour ne pas kiffer,
Pas cap d'affubler un rire sincère,
Parriat de ta famille, fuite sifflée,
Ombre de la foule et toujours fier.

À chaque bouffée tu restes digne,
Au dessus d'une existence tragiq... (suite)
Brouillard

C‘est immensément blanc.
Ça fait bizarre d‘être là.
C‘était prévisible,
Les nuages le disaient.
Quand même.
Je n‘entends pl... (suite)
Ma compagne

Je rentre voir mes parents au village,
Dans la demeure de mon enfance,
Les rides se creusent sur leurs visages,
Comme les champs labourés à outrance,

Ces étendues à perte d'horizon,
Séparées par d'épais et hauts mur... (suite)
Phosphène

Ça tourne et tourne dans ma tête,
Le manège des vanités,
Quand l'esprit fait des pirouettes,
Jongle et remue ses vérités.

Des idées qui prennent poussières,
Des envies assez peu commodes,
Je vide mes poches des mots d'hier,
Les ... (suite)
Ascète - Les Causses s'en Gaussent (Full Promo)

Black Metal de nos belles contrées
À poil !

Perdu au fin fond d'une forêt,
Dans le sillage de mes aînés ;
Comment survivre jusqu'à l'orée,
Au braconnage déchaîné ?

Lanc... (suite)
Rond comme le Colisée #2

Un vague à l'âme et la fatigue
M'annonce une soirée emplie de larmes,
Dagues, lames affûtées qui endiguent
Mon renoncement à mettre terme

Au quotidien toujours plus terne,
Elles coulent le long de mes joues ... (suite)
L'autre joue

Parfois je prend des coups,
Pas forts, pourtant violents,
Toujours subis et absous,
Que je pare en croulant.

J'encaisse, tant bien que mal,
La maladresse des bonnes gens,
La guerre des fiertés primales,
Les mots cruel... (suite)
Rond comme le Colisée

Les écouteurs fichés aux oreilles,
J'attends un chronobus qui tarde,
Déjà trois heures après la veille,
J'arpente seul la rue blafarde.

Un réverbère papillote
Au rythme du son des clubs,
Des gens dansent et pa... (suite)
Couper/Coller

Fait à partir de coupures de magazines, je suis bien satisfait du résultat !
Nouveau locataire

Ma vie prend un nouveau cheminement,
Les murs blanchissent et les meubles se vident,
Magnifient l'éclat du mouvement,
La direction où le destin me guide.

Mon histoire est là, parmi ces objets,
Mes victoires à brand... (suite)
Belles sauvageonnes

Belles fleurs, crambes dans la rue,
Esquivent les mâles en rut,
Envoûtent plus souvent la brute,
Entrejambe et violence... (suite)
L'homme paisible

Naquit l'été, un jour de pluie,
Un enfant sans pleur, au doux rire,
Union de deux amants, fruit
D'éternels amour et désir.
Élevé avec compassion,
Il redonne ce qu'il apprend,
Dans toutes les situations,
Ignore les s... (suite)
Rumeurs du champ de bataille

Ils entonnèrent leur chanson,
Un grave chœur à l’unisson,
Ils allaient rejoindre leurs pères,
Tous enterrés... (suite)
Prisonniers

La lueur de la lune montante
Éclaire ma chambre de béton.
Je prie le ciel pour une étoile filante,
Que cesse le lourd pas du... (suite)
Anxieux

L'anxiété se cache sous mon drap,
L'étoffe étouffe ce fou qui dort,
Un grand vide se dresse devant moi,
Source de mes peurs, source de ma mort.

Je me couche et me lève, constamment,
Répète des remises en question ;
Mon talo... (suite)
Storm - Noregsgard

Fenriz reprendra ce morceau sur l'album Panzerfaust de Darkthrone, sous le nom de Quintessence. Les paroles seront alors... (suite)
Chargement...
Chargement...