Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Dans ma famine j'ai mangé ma haine

J'ai ignoré les caresses et les baisers,
La haine m'envahissait alors sans prévenir ;
J'ai rencontré la saturation pour apaiser
La bête qui dort à l'ombre de son menhir.

C'est triste d'arriver au point de non-retour,
Celui où les larmes coulent sans raison
Et les membres tremblent d'un manque d'amour ;
Je me chie dessus, couché dans le pardon.

J'ai besoin des cris gutturaux dans mes oreilles,
Mes tympans sifflent de douleur, ça me soigne ;
La présence que j'attends est sans pareil,
Le vide se comble bien mieux dans mon bagne.

J'attends son heure, hurlement au clair de lune,
Les crocs aiguisés appliqueront les morsures,
Les chairs tendues déchirées sous une plume,
De ma poigne serrée je marque la césure.

La fureur est passée, je l'entends qui ronfle,
Puissante créature perdue dans mes pensées ;
Je l'admire, mon cœur gorgé de sang gonfle,
Les émotions refoulées me font danser.


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...