Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Le hasard existe-t-il dans notre univers ?

Chaque jour, vous pensez être victime du hasard. Vous jouez la vaisselle à pile ou face ? Il se met à pleuvoir quand vous alliez passer la tondeuse ? Vous perdez à la tombola de l'école de votre fils ? C'est la faute du hasard !

Mais ces événements étaient-ils vraiment soumis au hasard ? Ou est-ce juste que leur issue échappait à votre cerveau de primate ?

La trajectoire d'une pièce de monnaie respecte les lois de la gravité. Un ordinateur très rapide qui verrait les conditions de lancement de la pièce pourrait prédire en quelques millisecondes de quel côté elle va tomber.

Je me suis longtemps raccroché à des exemples de plus en plus alambiqués pour me rassurer et me dire : "Si si, ça c'est bien dû au hasard". Mais je me trompais à chaque fois. Même des systèmes chaotiques (comme la météo) ne sont pas aléatoires.

Un grand espoir est venu de la mécanique quantique. Vous avez surement entendu parler de ces particules qui, comme le chat de Schrödinger, possèderaient plusieurs valeurs d'une même propriété à la fois, et se décideraient finalement à en choisir une lors de l'observation. Tous les spécialistes ne s'accordent pas sur le sujet, mais la plupart pensent que même les comportements des particules quantiques ne sont pas aléatoires.

Pourquoi cela me taraude-t-il tant ? Parce que l'absence de hasard - en laquelle je crois fortement désormais - implique qu'un superordinateur qui connaîtrait les propriétés de chaque particule de l'univers à un instant donné pourrait simuler à la perfection le futur. En particulier, elle saurait à l'avance toutes les actions que vous allez faire dans le reste de votre vie. RIP le libre arbitre. Et aussi retracer parfaitement le passé. Notamment elle permettrait de savoir que vous vous êtes branlés sur les catalogues La Redoute de maman quand vous aviez 14 ans. RIP votre honneur.

Je compte sur vos commentaires pour enrichir mon point de vue.

La bise,

Nolyk
Le hasard existe-t-il dans notre univers ?

Chaque jour, vous pensez...
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Le hasard n'existe pas, mais LA CHANCE oui
Nolyk
op
@Perlette: Je ne reconnais pas les visages. https://choualbox.com/gnR8p
C ki ?
@Nolyk: C'est le visage de la chance.
@Nolyk: Warren Buffett
@Siletic: Raté, c'est Larry Silverstein.
@Perlette: Ah en effet my bad. Du coup "le visage de la chance" par rapport au WTC ?
T'es en face de deux portes absolument identique, sans doutes possible.

Y'a absolument rien au monde qui peux prédire laquelle tu va choisir... et je parle bien, au monde, là, ici, maintenant, pas dans un futur possible... où de toute façon on sera tous crevés, annihilés par notre propre connerie.

Même en analysant toute ta vie, depuis que tu es nés, dans son moindre fait et geste, ce sera jamais sûr à 100% que tu va faire telle ou telle chose... parce que l'humain n'est pas parfait, il n'est pas une machine.

L'humain doute, hésite, il n'est pas rationnel, il a toujours cette notion, complexe, de contradiction, même envers lui même.

Au final, on est tous tellement différents, on pense pas pareil, on ressent pas pareil, on agit pas pareil, qu'il est "probable" de deviner ce que quelqu'un peux faire, mais avec une marge d'erreur telle qu'au final c'est complétement obsolète avant même d'avoir commencé à essayer de deviner.

@Pragma: Il n'y a rien pour différencier les portes, néanmoins à l'arrivée tu finiras bien par choisir et tes choix sont le fruit d'une action biologique et donc physique. Si à priori tu ne vois aucune raison d'avoir choisi celle de droite, il n'est pas dit qu'un superordinateur possédant toutes les variables et tout l'enchaînement des causalités de l'univers arriverait à la même conclusion. Des milliards d'infimes facteurs peuvent t'avoir influencé inconsciemment, que tu sois droitier, que tu faisais pas exactement face aux deux portes, là où se trouvait ton regard quand le présentateur te demande de choisir ou que sais-je (tiens d'ailleurs pour l'exemple j'ai dit celle de droite sans savoir pourquoi, ça veut pas dire que c'était pas prévisible. Y a même des mecs qui en font entre autre leur métier en se faisant appeler mentalistes).

Si avec la sociologie et les sciences cognitives qui sont des sciences jeunes et une informatique qui n'a même pas un siècle on arrive déjà à faire des modèles prédictifs, certes avec des marges d'erreur, des comportements humains, pourquoi un superordinateur métaphysique serait-il incapable d'avoir ces résultats avec des marges d'erreur nulle ?

Ceci étant au delà de l'expérience de pensée, il n'y aurait de toute façon à priori pas assez de matière dans l'Univers pour fabriquer un ordinateur capable de calculer le comportement de toute la matière dans l'univers, donc au final OP a juste une peur techno de ce qu'on appelait anciennement Dieu.
Nolyk
op
@Pragma: Justement, je suis assez fortement convaincu que l'homme est une machine. Extrêmement complexe, organique, mais juste une machine alimentée par des réactions chimiques.

Alors oui nos propres choix nous échappent souvent, mais je pense pourtant qu'ils sont déjà déterminés. Ca ne m'empêche pas de vivre ! Mais je trouve ça troublant.
Nolyk
op
@Amok: Ahah ! C'est totalement ça.
@Amok: @Amok: 1/2 Il est bien là le problème, je ne te parle pas d'un quelconque super calculateur qui "pourrait" et c'est bien là le truc, c'est toujours hypothétique, prédire tout et n'importe quoi, ça ne marchera jamais à 100% pour TOUT..

Parce qu'il y a toujours le facteur humain dans ce process là, il est faillible, il peu échouer, il n'est pas parfait, alors pourquoi il arriverait à créer quelque chose qui peu l'étre ? ( dans ce cas précis ce calculateur)
@Amok: 2/2

Regarde un truc, prend un exemple concret, si les mecs de l'antiquité nous voyaient, là maintenant, avec toute notre technologie de dingue, la station spatiale, les super calculateur qu'on a déjà etc etc, ils nous prendraient pour des E.T, voire comme tu dis, des dieux...

Mais tu va bien en convenir avec moi, c'est putain de faux, on en est encore, et pour beaucoup sur terre, à manger juste à coté de là où on chie... c'est malheureux, mais y'a plus de gens dans la merde sur terre que de gens "tranquille" comme toi et moi.

Mais, pour abonder dans ton sens, rêvons, rêvons d'un jour où ce fameux calculateur existe... pour qu'il "marche" à 100%, qu'il soit d'une fiabilité extrême... infaillible justement, il y a qu'un seul facteur à éliminer de l'équation... l'humain et ses différences.

Il faudrait qu'il n'y ai plus de "races", de cultures, de langages, d'idéologies différentes pour que ça fonctionne réellement à 100%, sans le moindre petit grains de sable qui casse le rouage... bref qu'on soit devenue des automates qui font partie, justement, intégrantes de ce calculateur... on ne serait tout simplement plus "humain"...
@Nolyk: Justement c'est là où nos avis diverges... oui, techniquement l'homme est réellement une machine... biologique/chimique... mais ça s’arrête là niveau comparaison avec celles que nous construisons, on a pas du tout les même fonctions ni capacités... on a rien d'autre en commun.

Comme le dit souvent Astier, nous sommes fait pour la terre et juste pour la terre, faudrait arrêter de regarder les étoiles et se concentrer sur nos pieds.
Nolyk
op
@Pragma: Je parle de machine dans le sens où le comportement de chacune de nos cellules est très simple. Une stimulation en entrée, une réaction en sortie. D'un ensemble d'opérations élémentaires peut naître des comportements incroyablement complexes, comme les notre.

Ce n'était pas tellement en comparaison aux machines actuelles. Désolé du flou.

Quant à la citation d'Astier, j'aimerais savoir davantage ce qu'il veut dire par là. Mais le "fait pour", ça m'a toujours hérissé le poil. L'homme n'est "fait pour" rien du tout.
@Pragma: Nan mais j'ai jamais dit que ce supercalculateur était possible ni même souhaitable et encore moins réalisable par l'homme. OP et moi on a juste une réflexion purement théorique. L'humain à l'instar d'une machine a des outputs dépendant des inputs. Même si le nombre incroyables de facteurs en jeu nous rend impossible de l'appréhender, ça ne signifie pas que nous ne sommes pas pleinement déterminé par une causalité.

Tout est question d'échelle. Tu te cognes le pied dans un meuble, tu pousses un juron. Facile.
Ton organisme entre en contact avec X nombre de virus Y à un instant T, possèdent Z nutriments de tes derniers repas et ainsi de suite. Tout de suite plus difficile, mais en théorie il serait possible de dire qu'au bout de 16h, ta température moyenne s'élèvera de 0.8°, que ton système immunitaire libérera un nombre précis de lymphocytes précis et ainsi de suite. Encore une fois, c'est parfaitement inimaginable pour nous, mais ça ne signifie pas qu'en théorie tout cet enchaînement n'est pas soumis à une causalité stricte qui suit les règles physico-chimiques de l'univers au même titre que les milliards de molécules d'eau dans un verre s'entrechoqueront d'une manière déterminée lorsqu'elles seront perturbées d'une manière précise dans un environnement précis. Probablement incalculable, probablement déterminé.
Nolyk
op
@Pragma: Je vais laisser Amok répondre, mais cette machine est une expérience de pensée. Elle ne peut pas exister en réalité (où stocker les infos de chaque particule de l'univers ?).

C'est juste que si le hasard n'existe pas, tout est théoriquement prévisible. Y compris les comportements humains.
J'ai eu jadis les mêmes réflexions et la même conclusion : le hasard n'existe pas. A un instant t, l'ordonnancement de tout ce qui constitue l'univers (chacun obéissant aux lois physiques) ne peut donner qu'un seul résultat. Mais dans nos vies, on n'a pas conscience de cet ordonnancement (cette combinaison unique), on en a qu'une version partielle et le fait de faire abstraction de tout le reste donne l'illusion du hasard (le non-determinisme). Or, ce qui se passe à l'instant t devait se passer, il n'y avait aucune alternative. A aucun moment, le déroulement de l'univers ne prend deux routes à la fois : un seul chemin est possible. Celui qui a gagné au Loto aurait été certain de gagner s'il avait pu analyser l'ordonnancement de l'univers au moment où il a coché les cases de son ticket.
Quant à pouvoir stocker cette masse d'informations et pouvoir la traiter est illusoire. Donc le hasard (la non-predictivité) demeurera.
@Milodon: Si on remonte ton raisonnement, l'état Z dépend de l'état Y, lui même dépendant de l'état W... jusqu'à A. De fait, l'univers est absolument déterminé à l'avance, tout est déjà écrit. Or, tu ne prends pas en compte, au moins, les instabilités (prédéterminées elles aussi ?)
Nolyk
op
@Milodon: Je te rejoins à 100 % !
@Celti: ma réflexion est du niveau du bar PMU, je ne suis pas un scientifique. Mais dans le cadre de mon raisonnement, l'instabilité est seulement apparente ,de maniere macroscopique. S'il y avait la possibilité d'une instabilité, cela voudrait dire que pour un état donné, il peut résulter suite à un événement, deux ou plusieurs états possibles (donc non-deterministes). Pourquoi pas ? Je n'en sais rien. Ce n'est pas mon prédicat. Je pense que l'évolution de l'univers est le passage d'un état à un autre de manière déterministe.. mais impossible à déterminer avec nos capacités humaines ou technologiques (un peu comme la notion d'infini : on sait -suppose- que l'espace est infini mais c'est impossible à concevoir par notre cerveau).
Nolyk
op
@Milodon: Tu me fileras l'adresse de ton PMU
@Milodon: L'espace n'est pas infini par contre la taille de l'univers est quelque chose de connue
@fafab: il me semblait que l'espace était infinie. Il y aurait une fin ? Et qu'y a-t-il après ? ("Vers l'infini et au-delà ") Serait ce un univers qui se reboucle ?
@fafab: La taille de l'Univers observable est connue, pas la taille de l'Univers.
@Milodon: Il l'est pas forcément, mais il est au moins beaucoup plus grand que l'univers observable. Y a une question que les astrophysiciens reçoivent souvent quand on parle expansion de l'univers : du coup, il s'étend dans quoi ? La réponse dont je me souviens qui, comme toutes les images restent simplistes, c'est que c'est comme si l'univers était un ballon de baudruche qui gonfle, mais l'Univers, ça reste la surface du ballon. Y a pas de truc autour ou dedans, c'est juste la surface (perso j'ai jamais réussi à visualiser vu notre Univers 3D).
Et même si c'est impossible avec la limite qu'est la vitesse de la lumière et une expansion qui va plus vite que cette dernière, certains n'omettent pas l'éventualité que dans l'absolu ouais l'Univers pourrait se reboucler comme tu dis (ne pas omettre ne signifie pas y croire hein).
@Milodon: Je suis plutôt de ton avis, en vérité, du style : si on a toutes les connaissances et toutes les données, on peut tout prédire. Dans le macro, ça marche plutôt bien, amha, dans le micro/quantique, c'est une autre histoire, ça a l'air bien particulier comme domaine, ça ne suit pas les mêmes règles (que l'on a déterminées jusqu'à présent, théorie du tout, tout ça) que le macro. J'aurais tendance à dire comme toi, à être déterministe, mais avec un gros "wallah en vrai, j'sais pas, la vérité vraie de comment ça marche, ça s'trouve c'est pas envisageable par nos cerveaux".

Quand je mentionne les instabilités, c'est ma première pensée en lisant ton commentaire. Si ça se trouve les instabilités sont prédictibles en fonction de l'état précédent (ça ne pourrait pas être hasardeux, on ne pourrait pas être surpris du résultat (du moment qu'on possède TOUTES les connaissances)). Mais dans ce genre de réflexion, il faut bien faire la distinction entre "ce que nos connaissances permettent d'affirmer" et "ce qu'il se passe". D'un côté on aurait un univers prédictible de a à z, en macro et micro, et de l'autre, nos outils, très faillibles, qui pourraient se planter dans les prédictions, et donc nous surprendre et affaiblir un peu cette hypothèse, ou nécessiter de nouveaux outils pour l'affiner.

Je sais pas si je suis clair ?
@Celti: si, c'est clair. Et je pense qu'on peut synthétiser notre opinion ainsi : le hasard n'existe pas dans l'univers, mais le concept de hasard inventé par l'homme n'existe dans le monde à dimension humaine (donc dans les limites des capacités de l'homme).
Le hasard n'existe pas, mais trop compliqué de tout savoir à tout instant. On simplifie tout ça, et on donne une discipline mathématique qui s'appelle les proba'. Et y a un paquet de choses super intéressantes dedans pour quand même comprendre ce qui nous entoure sans forcément être dans une optique ultra-déterministe.
Nolyk
op
@Scely: Tout à fait ! J'en ai fait mon métier. Mais depuis que je ne crois plus au hasard, je considère les probas davantage comme une mesure de notre ignorance.
@Nolyk: Qu'exerces-tu comme métier ?
Nolyk
op
@Mqster: Je suis statisticien. (à un très modeste niveau, je ne suis pas chercheur !)
@Nolyk: Mais en gros par exemple, tu bosses pour une assurance pour déterminer les stats en fct des assurés etc pour fixer un prix rentable ? ça peut être l'idée ?

Désolé je n'ai réussi à trouver que ça comme exemple dans ma tête c'est pas le meilleur je pense je le reconnais!
Nolyk
op
@Mqster: Je n'aime pas trop donner des infos perso sur internet. Disons quelque chose dans ce style, mais en beaucoup plus moral ! :-)
@Nolyk: Ouai en fait c'est ça !
Non pas de souçis je comprends mais j'avais que cette idée là qui est un peu limite ethniquement parlant mais bon!
Le hasard c'est effectivement ce qui est trop complexe pour être prédit ou pour être choisis.
Le déterminisme n'empêche pas le libre arbitre, ce que tu appelle "choix" est un mélange de hasard et de choses qui ne le sont pas. Il n'empêche que les choix sont quand même les tiens, puisque tu t'inscrit dans un monde entièrement déterministe, "toi" est déterminé, mais c'est quand même toi, et un autre aurais fait quelque chose de différent a ta place. Il faut différencier la théorie et la réalité, en théorie on peut tout prévoir, en réalité c'est impossible pour nous et il y a de forte chance que les capacité de prédictions se limites jamais qu'as de petits systèmes ou sur des temps courts.
@friedrikh: Juste un détail qui me tient à coeur :
Le libre-arbitre reste majoritairement une illusion, ton "toi" n'est qu'une succession de hasards (à défaut d'un meilleur terme), qu'ils soient biologiques ou sociaux. Les décisions que tu "prends" sont en accords avec une chimie interne liée à ta biologie et une somme d'expériences sur lesquelles tu n'as (et eu) aucun contrôle. Je ne crois donc pas que les choix appartiennent aux personnes. La seule chose à faire est de se féliciter de se trouver du bon côté, le côté qui ne mène pas aux vices, à la haine ou à finir en taule.

Ceci dit le déterminisme est un peu une question sans fin puisque la conscience de ce dernier et l'illusion de la possibilité d'y désobéir peut très bien en faire partie, comme les paradoxes et boucles temporelles montrés dans la majorité des fictions sur les voyages dans le temps.

C'est un coup à prendre du recul encore et encore et à finir dos au mur immobile.
J'avais lu un truc à ce sujet je sais plus où. Le problème quand quelque chose est observé, c'est que ça influ sur sa trajectoire et son comportement. Exemple : tu rentres chez toi, tu décides de passer dans une rue, mais au passage tu remarques qu'un gars louche te suit du regard. Du coup ti changes de trajectoire et sort de la rue, au lieu de continuer si il n'avait jamais été là à te regarder
tu associes le libre arbitre à la physique ce qui est à mon sens une erreur puisque le libre arbitre tient compte d'émotion qui sont par essence irrationnelles et donc non mathématiques.

le libre arbitre existe bien, la physique aussi
@IMSeed: tu fermes ta gueule.
Première chose très importante à savoir: le hasard obéit à des lois (futura-sciences.com/sciences/dossiers/mathematiques-cache-hasard-883/page/4/).
Donc, RIP toutes tes certitudes sur l'incertitude des choses.
Nolyk
op
@nominoe: Oui le hasard obéit à des lois. Mais j'ai du mal à comprendre en quoi ça contredit mes réflexions sur le déterminisme de l'univers ? Need explication !
@Nolyk: Quand je dis "toutes tes certitudes", c'est générique, ce n'est pas spécialement adressé à toi. Je vais donc dans le même sens que toi, mais pas en même temps que toi car ça fait très longtemps que j'ai fini de me poser des questions sur pourquoi si est arrivé et pas ça. Je prends les choses comme elles viennent et réagis en fonction. Fatalisme as-tu dit? Non, fainéantise d'essayer de comprendre quelque chose sur laquelle de toute façon tu n'as pas prise et qui de toute façon t'es arrivée.
T'aurais pu préciser que tu viens de voir la série Devs
Nolyk
op
@Gooby: Je connais pas, c'est dans le style Black Mirror ?
@Nolyk: Un peu, et ça aborde les mêmes thématiques que tu évoques ici. J'avais fait une box dessus y'a quelques temps : https://choualbox.com/w83Cv
Nolyk
op
@Sixfunder: Je n'avais pas vu ta box. Ça me tente carrément !
Toi t'as trop regardé la série DEVS !
Au final, nous sommes tous des PNJ
Nolyk
op
@IDoc: J'adore cette réflexion !
La chance sourit aux audacieux
Lis fondation si c'est pas déjà fait
Je comprend pas ce que ça change. Serait tu capable de lancer une pièce exactement de la même manière pour obtenir tout le temps face ou pile ? Ça plus les facteurs environnementaux, quand tu lance une pièce dans l'absolue une super ordinateur pourrait faire une prédiction, si t'es tout seul et que tu veux prendre une décision, le résultat serait le même que si le hasard existait.
Pour moi le hasard est juste un mot qu'on met sur quelque chose impredictible parce que dépendant de trop de facteurs.
Mais dans les fait que le hasard existe (vraiment) ou pas ça ne change pas grand chose.
Nolyk
op
@GreedyBear: Tu as parfaitement raison. Ça ne change rien concrètement. C'est juste que je trouve philosophiquement vertigineux de penser que tout est déterminé.
@Nolyk: ah oui dans ce cas je suis d'accord avec toi, ça m'arrive souvent de penser a ça en regardant les volute de fumée quand je fume, te dire que virtuellement la forme que ça prend pourrait être prédictible (j'imagine même pas la gueule du calcul par contre)
Dans la vie de tous les jours il n'y a pas de hasard, tout est anticipable du moment que tu connais toutes les variables et les équations. Mais comme ces derniers sont tellement compliqués on assimile ca au hasard.
Quant au particule, je crois certains pensent que le hasards existent, d'autres non, c'est un débat
Ça voudrait aussi dire qu'il n'y a pas de monde parallèle (en terme de bifurcation d'événements)
Ça parlait ironiquement de HL3 mais justement qu'en est-il des éléments radioactifs ? On connait leur demi-vie mais si on isole un atome, sa dégradation est-elle prévisible ?
@Siletic: En réalité, à notre niveau de connaissance, il me semble que s'il est isolé non, on ne peut qu'estimer une probabilité de désintégration sur une durée. D'ailleurs l'expérience de base imaginée pour le chat de Schrödinger, l'élément déclencheur qui devait mener à la mort du chat était justement la désintégration d'un atome radioactif.

Reste à savoir si c'est parce qu'il nous manque encore des pièces du puzzle ou si ça sera toujours ainsi (je précise quand même que la mécanique quantique j'y connais quasi rien, y a ptet eu des progrès depuis le temps).
Un jour j'ai lu un essai sur la théorie du chaos.
Il faisait 300 pages.
J'ai arrêté à la page 124 parce que j'ai eu peur de jamais revenir de ce sentiment d'être trop con pour comprendre.
Alors que le hasard c'est vachement plus accessible comme concept.
Nolyk
op
@Daboulganiech: Respect pour être allé jusque là.
@Nolyk: Franchement j'ai forcé, y a beaucoup trop de concepts qui m'échappaient dès le début, et je suis pas sûr que c'était uniquement parce que c'était mal écrit, y a besoin d'un sacré bagage mathématique pour appréhender tout ce pan de la science.

Du coup j'ai relu l'intégral de oui oui en bibliothèque rose pour me rassurer
Un super ordinateur qui connais l'état de toute les particules de l'univers est physiquement et mathématiquement impossible
Nolyk
op
@fafab: Physiquement impossible, ok ! Mais pourquoi mathématiquement ?
J'ai longtemps réfléchi à la question, et j'en suis revenu. En fait, on s'en fout.

En admettant que tout soit prédéterminé, au final qu'est ce que ça change ?
On s'en fout que le choix soit une illusion ou qu'il soit réel, ça ne change rien. A part se triturer les neurones, les choses sont ce qu'elles sont. L'idée que le hasard puisse ne pas exister peut amener certains à automatiquement vivre davantage dans la résignation. Du coup c'est une idée qui d'elle-même s'auto-réalise. Ou s'auto-détruit si on décide de prendre le contrepied et de forcer. Au final, on dépasse largement cette question. Peut-être que le hasard n'existe pas, mais ça n'empêche personne d'utiliser son libre arbitre, même si celui là est inclus dans une réalité prédéterminée.
Nolyk
op
@Billydemerde: Je suis d'accord, ça n'a aucune conséquence sur notre vie quotidienne. De même que savoir si l'univers est infini, ou s'il est continu ou discret.
Ceci dit je trouve ces questions bien plus intéressante que ma vie quotidienne !
Intéressante réflexion. Poussons-là plus loin : Tu as une machine à remonter le temps, et tu aimes l'argent. Donc tu vas noter les numéros du loto et remonter le temps pour les jouer.
Si le hasard n'existe pas le tirage sera donc identique. Et tu vas gagner.
Sauf... sauf que comme tu as changé le passé en modifiant tes propres actions (et donc par cascade un paquet d'autres interactions), ça devrait modifier le tirage.

Donc le hasard existe quand même ? Perso j'ai tendance à estimer que le "hasard" c'est quand on n'a effectivement pas les moyens d'estimer le résultat d'une action.

Et c'est détaillé dans "la cité des permutants" de Greg Egan : un gars fait des tests avec une simulation numérique de lui-même, et pour vérifier des trucs il utilises DEUX simulations en modifiant l'ordre des calculs (mais pas le résultat) : et les deux simulations ont strictement le même comportement. Annihilant de fait toute notion de "hasard". Ce qui est effrayant car les simulations sont du niveau conscient...
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
On apprend cela en CE1. La « chance » ou le « hasard » ne représente que la loi des probabilités.
Il ne faut pas être un savant pour comprendre ça.
Réfléchis à la chance inouïe que tu as d’exister aujourd’hui.
@Iggabiva: Ou la malchance, c'est selon.
Nolyk
op
@Iggabiva: Certains des plus brillants cerveaux du monde s'écharpent sur la question de l'existence du hasard. Ils ont dû sécher le CE1 !

Je me réjouis chaque jour de vivre au 21e siècle. Mais je crains d'être né 50 ans trop tôt. Au rythme où vont les choses, j'ai peur de rater le plus intéressant.
@Nolyk: Genre l'effondrement de la civilisation ?
Nolyk
op
@Amok: Dans le désordre :

- l'unification de la mécanique quantique et de la relativité générale
- l'hypothèse de Riemann
- la victoire contre le vieillissement (c'est con de mourir alors que tes gamins vivront peut-être 1000 ans)
- le revenu universel
- la construction d'IA de niveau humain (qui du coup deviendront largement surhumaines très rapidement)
- Half Life 3
- plein de changement radicaux que je n'imagine même pas

Et pourquoi pas éventuellement l'effondrement de la civilisation. Ça doit valoir le détour ! Si ça doit arriver, je mise sur une pandémie (contamination par la poule) ou une IA mal programmée qui défonce tout pour maximiser un noble objectif.

Et toi ?
@Nolyk: Hypothèse de Riemann je connaissais pas, ça doit être un truc de matheux. Beaucoup de points intéressants en effet mais justement, des points qui je suis pas sûr seraient réglés dans les 50 ans même s'il n'y a pas de pénurie pétrolière ou autre grosse catastrophe en cours de route. On verra bien dans quelques décennies mais il n'est pour moi pas impossible que la meilleure époque ça reste aujourd'hui et non demain.

Ceci dit la fin du vieillissement c'est pas garanti. Admettons qu'on règle le problème des télomères qui est la cause du vieillissement cellulaire si je ne m'abuse, il reste toutes les maladies liées à la dégénérescence qui seront pas forcément réglés, les cancers, le coeur qui peut pas battre éternellement,... Ou alors on parle numérisation de l'esprit mais c'est un truc qui m'a toujours laissé circonspect. Ce serait une copie de moi, pas moi, ça règle pas le problème de ma propre mortalité.

(Et j'aborderai pas HL3, une chimère !)
Nolyk
op
@Amok: Effectivement, il y a d'autres problèmes que le rétrécissement des télomères (repliement des protéines, épuisement des cellules souches, etc.). C'est sûr que ce n'est pas garanti, surtout au vu du faible budget alloué aujourd'hui à cette recherche pourtant prioritaire. :-(
@Nolyk: Quelque chose me dit que tu as vu la vidéo de Monsieur Phi sur le sujet ! Sinon, elle est pas mal ; là je suis sur portable, ce serait chiant à retrouver mais c'est un titre genre "vaincre la mort".
Nolyk
op
@Amok: Je la regarde régulièrement. Le titre est "Voulez-vous mourir ?"

C'est une des vidéos de vulga qui m'a le plus impacté.
@Nolyk: il suffit de stocker des cellules souche en bas age et arriver à les faire se multiplier puis stocker sans qu'elle dégénères. Tout est frais et ça repart .


La biologie reste une sujet on l'on ne gratte que la surface pour l'instant. La multitude des facteurs rend cette science assez délicates (et elle est dépendante de toute les autres sciences) . Après la médecine ne comprend pas tout ce qu'elle fait mais du moment que ça marche...
@Nolyk: a oui ? Et de quels brillants cerveaux parles-tu ? Qui s’écharpe? Puisque ce sont des faits.
@Nolyk: ça m’aurait étonné ...
A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...