Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Salut les gars,


Alors petite box pour vous raconter comment, ben j'ai failli y passer. Vraiment.

Ca a commencé par une petite suée, qui vu le pays n'est pas chose exceptionnelle, sauf en cette saison bien moins chaude.
De sympathiques petites douleurs aux articulation et des frissons.

Ayant déjà connu ce type d'état je me prépare à la nuit de merde qui m'attend, et ça ne loupe pas.
Mais heureusement ( ahahah ! que je suis naïf), c'est moins violent que le première fois.

Petit excès d'optimisme très rapidement étouffé par le mal de tête qui s'installe ainsi que la fièvre.
Etant exceptionnellement débile, je me prends un Doliprane et je sers les dents.

Ca soulage mais bof, le mal de tête veut clairement s'installer, la fièvre, elle, s'amuse à partir faire un tour puis revient et repart.
Le souci c'est qu'à chaque fois elle revient un peu plus fort, jusqu'au moment magique des 40°.

Bon. J'en suis à ce moment à la seconde nuit, ça devient difficilement supportable mais la peur de ce qui peut m'arriver à l'hôpital me fait attendre... Une journée de plus.

La journée je reste alité mais globalement c'est un peu plus supportable, la fièvre pionce le jour.

Et vient la troisième nuit.

Je brûle, mais c'est devenu très secondaire. Le mal de tête lui est devenu un pote qui me balance combo sur combo, je touche plus le sol comme lorsque ton pote t'enchaîne sur son jeu de combat préféré.

Je suis incapable de me lever depuis déjà longtemps et surtout un truc "nouveau" : je suis absolument incapable de varier dans mes pensées : si je pense à une chanson je reste bloqué dessus pendant des heures, littéralement.

A cette étape beaucoup de choses ne marchent plus normalement et pire encore : je sens que ça empire assez vite.
J'ai une phase où très clairement je ne sais plus du tout ce que je fais, quelle est la situation ni où je suis.

Je commence à flipper car ce truc ne va pas passer tout seul et surtout j'ai attendu tellement longtemps, je me dis que j'en suis au point où ça va m'emporter là dans une heure.

Ma conscience aussi commence à jeter l'éponge et mes propos perdent (encore plus que d'habitude ) leur cohérence, c'est pas du délire c'est l'absence de filtre entre mes pensées et la parole. Et je dis pas des trucs joyeux.

Go hôpital, c'est ça ou j'y passe, la situation est simple finalement.

Arrivés sur place, ma batterie perso doit être à 5% : je ne peux rien faire, le gens me regardent me mouvoir en imitant le paresseux : rien à foutre, je suis au delà de ça, je me promènerais à poil entrain de pisser dans le couloir ce serait pareil.

On me colle sur un lit : perf de perfalgan...et comment dire ça.. C'est la sensation la plus agréable que j'ai jamais éprouvé, je veux dire que la meilleure séance de sexe, le meilleur alcool, la meilleure bouffe, bref votre meilleur moment, à côtés de ça, c'est simplement inexistant.

Du coup je me calme ( j'étais déjà plus bien vif ), et je savoure.

Prise de sang quand même histoire de savoir et transfert en observation.

Là nous attendons que les analyses arrivent : bingo ! goutte épaisse positive, c'est un palu monsieur, et il se porte très bien !

Ouf de soulagement car on ne savait pas trop ce qui arrivait. Le paludisme étant leur fond de commerce, plus de souci, tout va bien aller.

Ahahahah ! Ah !

En fait non. Je suis pas un local, la bouffe épicée chez moi ça passe pas aussi bien.

- " C'est un palu oui, c'est un paludisme grave, pris avec retard"

Les visages s'affaissent en 1 millième de seconde, car si on ne comprend pas trop ce que ça signifie, on sent que ça fouette.

Et c'est le cas, c'est effectivement une situation mortelle dont le pourcentage est plutôt sympathique, le covid c'est une rhinite en comparaison.

Et devinez quoi : je peux cocher quasiment tous troubles qui aboutissent à la boîte en sapin !

- le trouble de la conscience
- le trouble du tonus, je ne sens plus mon corps et je marche comme un droïde
- et je sens que tout mon corps globalement sombre
- sans oublier les merveilleux vertiges ahhhh eux je les ai kiffés !!

J'évite les convulsions, dommage, ça a l'air sympa.

Histoire de vraiment être certain de nous détruire moralement (c'est son taf aussi de nous informer), il ajoute ,
- "Bon, son état (ok, je suis déjà mort, on parle de moi à la troisième personne), peut nous amener à l'admettre en réanimation.

Sur ce coup, je suis presque content d'être trop éclaté pour avoir à réagir face à l'annonce, merci le Perfalgan.

Fin du show, maintenant il faut essayer de récupérer monsieur je-suis-plus-fort-que-les-autres et on lui balance ses 2 perf simultanées non stop pendant les prochaines 72 heures.

Le tout entrecoupé de solides doses de médoc en intra eux aussi.

De retour donc, après avoir vu celle qui m'attrapera de toute façon, d'un plus près que je ne l'aurais souhaité.
Un "pré-rendez-vous" en somme.

Mais petite enflure de moustique, toi qui a voulu me faire la peau, j'espère qu'une araignée t'aura bien fait souffrir avant de te crever !
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Tout ça pour te faire sucer une fois, pas rentable.
Jolie narration cependant
Bientôt dans le g/csb: "boulbi a reçu son traitement à l'hydroxychloroquine et est devenu un ladyboy"
Attention whore
C'est arrivé dans quel pays?
Ça doit être un autre délire les hôpitaux par chez toi aussi
@Offerzo: Quel pays d'Afrique dèjà ?
boulbi
op
@Offerzo: D'où mon hésitation. Mais en fait ils ont assuré.
boulbi
op
@k0ala: La mer noire !
@Papisnake: trop long :Palu.
Voilà t'avais compris en fait
boulbi
op
@Billydemerde: Toi et Lilfloxx vous sortez.
J'appelle Georges Pernoud ou pas ?
Bon rétablissement.
T'es quand même sacrément maso
boulbi
op
@Lamatraque: J'ai eu peur.
Le mec a rien trouvé d'autre pour avoir de la chloroquine... Ha bah bravo.
Et t'as déjà assez récupéré pour nous lâcher une prose pas dégueu. Merci et pense à investir dans une mousquetaire quand même
Quand tu parles de fond de commerce, c'est quoi à peu près le taux de contamination ?
boulbi
op
@Daboulganiech: 100% plus ou moins 1%.

Sans plaisanter, 100% des personnes que je connais l'ont eu, et plusieurs fois.

C'est inévitable.
@boulbi: C'est sympa comme concept, je pensais que ça se vaccinait ce machin.
boulbi
op
@Daboulganiech: tu as un traitement préventif avant ton séjour , pendant et après. Mais moi j'y vis donc ça n'existe pas pour des périodes aussi longues.
@boulbi: eh beh, ça donne moyennement envie de vivre dans un pays chaud
boulbi
op
@Lamatraque: Je me console en regardant les avions de chasse qui se promènent.
@boulbi: un point pour toi
J'ai Palu.

.... Pas de séquelle à part ton retour ici?
Alors c'est très drôle parce-que alors que j'étais en train de lire ton récit, je commence a ressentir tes douleurs. Je sens mon ventre qui se vrille en te lisant, le petit froid dans le dos tout ça. Et puis carrément la grosse douleur tranchante dans le ventre.

Je sors de chiottes, j'ai largué un liquide jaune moutarde et ça va mieux.

Comme quoi parfois les coïncidences.



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...