Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Péripéties d'un carabin à l’hôpital 33

Si vous avez suivi mes péripéties, vous savez que j'appréhende de travailler avec des enfants.
J'ai peur de ne pas être assez fort pour pouvoir supporter certaines situations, certaines histoires. Seulement je veux être Médecin Généraliste et je ne vais pas pouvoir m'esquiver éternellement, c'est pourquoi je me suis fait violence en choisissant la pédopsychiatrie comme stage de rentrée.
Depuis toujours j'adore réfléchir, observer, analyser, déduire et interpréter, et ces caractéristiques sont les bases de la psychiatrie. Ainsi pour comprendre les patients, briser leur défense mentale les enfermant dans le déni et les atteindre en plein cœur, il faut élaborer des stratégies verbales et user de trésors d'intelligence.
Cela fait plusieurs semaines que je m'entretiens accompagné de mon interne avec des patients psychiatriques pré-adolescents, et j'ai ainsi pu affuter toutes les compétences citées plus haut.

Mardi après-midi, staff du service avec une vingtaine de personnes représentant plusieurs corps de métier : pédiatres, infirmières, assistantes sociales, psychologues, psychiatres, ergothérapeutes, puéricultrices, diététiciens, éducateurs, médecin généraliste et enseignants parfois. Toutes ces personnes prennent la parole à tour de rôle pour faire un topo sur le même patient afin de réunir le plus d'informations possibles et d'en dégager une thérapeutique par la parole, et médicamenteuse.
On en vient à parler d'un patient de 11 ans surdoué en informatique, terrorisant ses parents par ses talents de manipulation et de torture psychologique. Il est fils unique, se positionne en chef de famille, est déscolarisé suite aux sévices psychiques exercés sur ses camarades d'école et est extrêmement intelligent. En conflit avec les adultes, il est réfractaire à tous les conseils, fermé au dialogue et considère tous les hommes comme des rivaux.


La suite en commentaire.
Péripéties d'un carabin à l’hôpital 33
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Étant jeune et pas encore médecin (je ne représente donc pas une figure d'autorité), une pédiatre suggère à l'assemblée de me laisser m'entretenir avec lui pour essayer d'établir un lien. Mon interne s'y oppose car il craint qu'il m'atteigne, me fasse du mal et d'un air décidé je le rassure en lui disant que je serai prudent et sur mes gardes. Après de nombreuses recommandations des participants me disant notamment de ne lui donner aucune information sur moi, je pars manger et en profite pour préparer ma stratégie d'attaque.

Vu mon passé et ce que j'ai enduré, ça n'est pas un gamin de 11 ans qui va me déstabiliser.

Juste avant de rentrer dans sa chambre, je prends une feuille de papier que je plie et dispose dans la pochette de ma blouse afin de cacher l'étiquette indiquant mon prénom, mon nom, et mon année d'étude. Je pénètre la pièce, me présente, et sans un regard il me parle en me tutoyant pour me provoquer. Il regarde un film sur son pc portable et ne semble pas se soucier de ma présence.
Je mets en place mon plan : je décide de jouer le mec sympa rigolant facilement pour qu'il baisse la garde, je me positionne comme un soignant sans statut abordable mais pas le bon pote. Il connait tous les protocoles d'approche des psychiatres vu qu'il en a vu des dizaines et vu que je suis inexpérimenté en la matière, je décide d'utiliser mon point faible comme un avantage. Il ne me verra pas venir, il ne pourra pas anticiper mes questions et naviguera donc en terre inconnue. J'ai récolté des informations sur lui en épluchant tous ses dossiers médicaux, j'ai parlé avec chaque personne du service l'ayant approché, je connais ses passions, ses centres d'intérêts, ses loisirs, ses peurs, ses angoisses, ses techniques de manipulation, d'intimidation, de déstabilisation.
Avant même d'ouvrir la bouche, je sais déjà où je vais.
Je décide donc de le lancer sur son domaine fétiche, l'informatique, en posant des questions d'un air candide. Il répond par monosyllabes d'un ton méprisant voir agressif, sans un regard, concentré sur son écran et pour attirer son attention je le mitraille de questions préparés à l'avance en riant innocemment et en le flattant. Les minutes passent, et je tiens bon malgré mes maigres résultats. Ça n'est qu'en abordant le piratage informatique que j'obtiens ma première victoire : ses réponses sont un peu plus longues et il me jette un regard de temps en temps.

Il me parle de ses faits d'armes (avérés) de hacker et je demeure impassible malgré son récit. Il a infiltré de nombreux PC pour voler des informations ou les transformer en zombies à sa botte, il a fait crasher des serveurs de grosses compagnies pour s'amuser, il a harcelé des internautes lui ayant manqué de respect, a utilisé des lignes de codes pour tricher aux jeux en ligne etc... A part ça il a exploré le deep web qu'il "connait bien", gagne des milliers d'euros par mois en traitant avec des sociétés qui utilisent ses services (elles ne savent pas que c'est un enfant), et connait parfaitement le fonctionnement des ordinateurs qu'il aime démonter et remonter pour le fun.
Le temps passe et je gagne progressivement son attention, il a coupé le son de l'ordinateur, me regarde, me répond longuement, souri puis rigole. Sentant le poisson ferré, je coupe l'entretien pour garder le contrôle et lui dit que je vais y aller pour le laisser tranquille avec mes questions. Il me répond que le film est fini, je comprends qu'il souhaite que je reste et c'est pour cela que je le quitte en lui précisant que je suis là pour l'aider et que je suis disponible pour lui s'il a besoin de parler.

Une fois dehors je souffle et raconte ce qu'il s'est passé à mes collègues : la première approche s'est bien passée et c'est une bonne base pour commencer à construire une relation de confiance.
Suite à cette entrevue, d'autres se sont succédées et un travail thérapeutique a pu s'enclencher. Pour respecter le secret médical je ne donnerai pas de détails sur son évolution, mais à sa sortie il allait un peu mieux mais restait quand même sacrément perturbé.

P.S : Le livre est fini, je le relis maintenant avec mes amis pour corriger éventuellement certains mots, tournures de phrases, fautes, et mises en pages. C'est un travail long et fastidieux mais je m'y attèle.

P.S 2 : Merci pour tous vos messages sur ma dernière péripétie, ça m'a vraiment touché. Ne sachant que répondre j'ai préféré m’abstenir, mais sachez que je vous remercie sincèrement.
@Razorbakk: En te lisant j'avais l'impression de revoir 'Case 39'
@Razorbakk: Bravo mec, j'aimerais te voir Irl pour te le dire, tu fais un sacré taf, Gg.
@Razorbakk: http://www.imdb.com/title/tt0795351/
Une assist soc qui se bat pour protéger une fille qui semble être maltraitée, jusqu’à en avoir la garde.
- Spoiler :  Au final la fille est une manipulatrice hors pair, qui va jusqu’à suicider l'ami de l'assist, et à la limite de tuer cette dernière   - 
@rekted: D'acc' je vais regarder !
@rekted: pourquoi j'ai regardé le spoiler ? je suis complètement con ...
@jerico3572: T'as vu le film p-e?
@rekted: Non non justement, c'est bien ça le problème
@Razorbakk: Tu m'as fais repenser à mes séances de psychiatrie et de psychologie. Ça fais longtemps, mais je m'en rappelle comme si c'était hier, le pire devait être les piqûres des seringues de "calmant". Mais effectivement, ton approche est totalement non-conventionnelle, on me l'as jamais faite celle-ci.
Bref, continues.
@jerico3572: T'inquiète pas, si tu regardes le film, ça ne va pas du tout te gacher "la chute"
@MyName: Je continue :)
@Razorbakk: Maintenant, j'apprécie les gens comme toi, mais à une époque, je t'aurais faire les pires crasses car je détestais le milieu médical (dû à mes mauvaises expériences avec).
@MyName: Je suis content que tu sois réconcilié avec le milieu médical :)
@Razorbakk: Tant qu'ils ne veulent plus me piquer et que je ne suis plus considéré comme danger pour la société et moi-même, tout va bien.
Puis, je les ai déjà bien usés, j'ai eu affaire à une dizaine de psychiatres, certains sont sortis de ma 'chambre' horrifiés à l'époque. Je remettais en question l'autorité et le bien fondé de leur travail.
@rekted: Exactement le même sentiment.
@MyName: revient sur ts bb
@Razorbakk: Wow, cette péripétie viens de devenir ma préférée !
Rituel :
- 1 : Vérifier le pseudo et les points
- 2 : Upvote
- 3 : Lire
- 4 : Upvote encore
- 5 : Tu l'as baisé l'infirmière ?
@rabinou: Hahaha on est jamais assez prudent ;)
@rabinou: Du coup t'as pas upvote
@LurukHai: Bah si mais on ne me voit pas dedans, bizarre
J'aime beaucoup tes histoires mais si je peux me permettre un conseil, tu te mets un souvent en scène comme étant le sauveur de la situation, le mec qui résout tout. J'éxagère un peu mais à peine. Pourtant tu n'es qu'un externe.
Du coup sur CB on s'en fout c'est rien, mais si tu veux vraiment sortir un bouquin fais quand même gaffe de ne pas t'engager sur cette pente.
@bobbylamousse: C'est malheureusement l'écueil des récits à la première personne. J'en suis tout à fait conscient et j'essaye d'ajuster le livre en fonction.
Merci pour ton avis !
Et le gamin, tu l'as baisé ?
@Pigcell: Trop vieux !
Demande à ONIZUKA SENSEI
Des gamins comme lui, je pensait qu'il n'en existais que dans les films ou les livres... J'suis impressionné de voir que ça existe réellement...
Sinon, comme d'hab, super box, continue et pos'
Ce sera la dernière péripétie ?
@OverBull: Nope ! Tant que j'aimerais publier des histoires, je continuerai ;)
@Razorbakk: Alors un deuxième livre sera en préparation ? Faut penser à faire ton biz, médecin ça gagne pas énorme non plus :p

Mais continue on sera là pour les lire !
@OverBull: Je ne sais pas mais j'aurais des histoires de côté. Merci !
Commentaire supprimé.
@Tombraider: Je ne connais pas ce manga, mais ça m'intrigue.
Merci !
Commentaire supprimé.
@Tombraider: Ok je vais regarder ça !
Il y a peut-être des chouals littéraires (et discrets) qui pourraient t'aider à la relecture de ton livre.
@Shtechitsu: J'ai 4,5 potes qui m'aident, ça va le faire !
@Razorbakk: 4,5 ? le 0,5 est débile ou c'est pas vraiment ton pote?
@Wayfair: Un nain, probablement.
Je pense que tu es de loin le roi des Cool Story! Toujours un plaisir de lire ces péripéties!!
@IanMalcolm: Je pense qu'il devrait créer un groupe /g/razorbakk
@IanMalcolm: Hahaha merci !
Ça doit être assez perturbant de voir une dizaine d'adultes dire de n'avoir aucune confiance en un môme sous peine de risquer de se faire briser.
Pas sûr que j'ai envie de côtoyer ce genre de personnage, mais en tant qu'observateur, ça doit être vachement intéressant.
@Amok: C'est très intéressant mais il faut être prudent.
@Razorbakk: C'est pour ça, observateur c'est moins risqué. Tu connais des bouquins voire de la docu médicale sur des cas extrêmes de ce genre ? J'avoue que je suis quand même assez fasciné par ce genre de personnes qui peuvent avoir un pouvoir colossal sur les autres pratiquement rien qu'avec la parole (même si j'imagine que dans le cas présent, ses compétences en informatique ont dû jouer aussi plusieurs fois).
@Amok: Non mais en cherchant un peu sur le net, tu devrais trouver mes bouquins de praticiens super intéressants !
C'est fascinant et terrifiant à la fois !
ENFIN.

Ça commençait à me manquer
Selon une amie pédopsychiatre, le plus chiant, c'est pas les enfants, mais bien leurs parents.
Et merci pour la cbs encore une fois !
@Nabu: Tout à fait d'accord !
Merci à toi de me soutenir.
@Nabu: entièrement vrai. Mais c'est aussi bien difficile pour eux.
@Mustaphary: Ah ça , je dis pas le contraire.
@Razorbakk: De rien, toujours un plaisir !
C'est tout de même fascinant la vie d'un hôpital. ça change des émissions Baby Boom ou enquête d'actualité sur les hôpitaux!

Et au niveaux du bouquin, tu peux nous filer des tuyaux? genre combien d'histoires? combien de pages? est-ce que tu rajouterais de nouvelles péripéties ou tu ne fais que regrouper celles de CB?

En tout cas bravo pour ton écriture, tu as un réel talent de conteur !
@slipmane: Je ne donne aucune info sur le bouquin pour maintenir une part de suspense, désolé hahaha
Merci beaucoup :)
Pourquoi tu demanderais pas aux Chouals de te faire une créa pour la couverture de ton livre ? avec tous les mecs qui bidouillent bien Toshop y'à p'être moyen de faire un truc sympa (sans dickbutt, bite ou autre)
@Toperwar: Des croix gammés ?
@Pigcell: je suis pas sur qu'il puisse le vendre après ^^
@Toperwar: C'est vrai que ça serait super cool !
@Toperwar: Les péripéties du Führer à l’hôpital !
@Hide: Plutôt " Les péripéties d'un carabin qui fait Führer à l'hôpital !" non ?
@Razorbakk: ça m'est venu comme ça.
J'ai eu comme un flash et PAF couverture noire écriture en Or avec ton pseuco en dessous du Titre !
(dans ma tête ça claque bien, je sais pas si t'arrive à voir se à quoi je pense ^^)
@Toperwar: Ça fait un peu mégalo non hahaha
J'ai le droit de voir cet enfant ? J'ai pas peur tkt
La façon dont le staff du service ta présenté le gamin m'a vraiment fait penser à Hannibal Lecter haha. Toujours très agréable de te lire, continue mec !
@JiMnZ: Hahaha pas loin. Merci !
SI le livre finit par "La suite en commentaire." je pleure !
Ce gamin me fait plus peur que l'EI...
@Niqueau: Ben vas jamais au grand jamais sur le deep web, tu n'arriverais pas à dormir.
@MyName: Je connais assez bien le deep web, pas tout mais j'ai trifouillé un peu partout. Il fait peur dans le sens ou c'est un gamin, qui n'a pas le recul d'un adulte, qui peut péter un câble car tu le contre dis. Les adultes peuvent aussi réagir comme ça, mais un gamin avec ce talent là, c'est dangereux.
@Niqueau: Va sur des forums un peu cachés, tu verras le nombre de gosses qu'il y a c'est grave. Entre ceux qui aiment les choses graveleuses et ceux qui veulent se venger, tu as de quoi avoir peur.
Ce n'est pas d'un seul dont il faut avoir peur, mais de ceux qui réfléchissent, actent, attaquent en groupe. C'est ça pour moi le vrai danger.
@MyName: J'ai perdu les liens de forum sur TOR.

Perso un gamin irréfléchie me fait plus peur qu'un groupe qui agis par conviction.
@Niqueau: Oui mais un gamin irréfléchi, aura des connaissances limitées, un groupe, lui, aura ses spécialistes dans toutes les catégories dont il aura besoin. Par exemple, un gamin qui sait attaquer avec des outils sera isolé, alors qu'un groupe qui a pensé son attaque, effectué toutes les précautions pour brouiller voire effacer ses traces, lui est préparé, un gamin ne connaît pas tout, loin de là. Chaque personne à son domaine de prédilection, elle peut-être douée dans un ou deux domaine mais pas dans tous.
Drôle de prise en charge ça! De quelle pathologie souffre t'il pour être hospitalisé à ses 11 ans?

La pedopsy c'est sympa et vachement intéressant, surtout avec les ados et les entrées dans la psychose.
par contre, mettre au sol et contenir un gamin de 12 ans c'est moins drôle. Mais t'inquiète, les médecins font rarement ce genre de choses.
Pardon, je vais m'y reprendre d'une autre façon pour espérer avoir une réponse de ta part:

Tu es un être absolument fantastique, il t'arrive rien qu'à toi des choses extraordinaires dans ton métier et tu es tellement humain et altruiste que je t'admire en me touchant la nouille. Je pos' 50 fois

Maintenant veux-tu bien répondre à ma questions stp?

De quelle pathologie souffre t'il pour être hospitalisé à ses 11 ans?



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...