Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Face à tant de belles histoires je ne pouvais plus attendre de vous conter la mienne, avec N., et ce qu'elle définissait comme "un plan cul avec des sentiments".

Attention texte un peu long, y a un TDLR à la fin pour ceux qui le souhaitent.

2014, j'ai 33 ans, fraîchement divorcé, à la dèche, je vivais en ascète anachorète.

Je fais la connaissance de N.
Plus jeune que moi, petit gabarit, sportive, ça matche tranquillement, on s’est connu par hasard.

Premier rendez-vous, je fini chez elle, la nuit passe, tout va bien.
Je vais bosser, on garde contact, une histoire est née, et je ne sais pas encore que je vais amèrement le regretter.

Un soir pendant qu'on se skype, mes deux chiens se pouillent, rien de grave, je remarque une plaie sur l’un d’eux, rien de grave non plus, elle m’entend le dire, et défonce son ordi à coup de poing de l’autre côté de la caméra, la communication se coupe : impossible de la rappeler par ce canal ou un autre.

Je mets ça sur le compte de rien, y a absolument aucune raison de se comporter comme ça ni dans cette situation ou dans une autre, je ne donne plus suite.


🚩Elle finit par me texter, pour me dire qu’en plus d’être en anorexie mentale (elle semblait pourtant en bonne santé) elle est bipolaire (dudjiu… pourquoi moi ?) et que pour elle les histoires d’amour c’est comme une jachère.
J’acquiesce, je lui dit que je ne suis pas psy, et que je ne veux pas d’une histoire ou on finit par s’étriper mutuellement parce que c’était bien parti pour.
Mais, le cœur a ses raisons, à force, elle m’a convaincue que ça pouvait marcher, et je l’ai cru, j’ai été con.
Quand il a encore rêvé d’elle, ses draps s’en sont souvenu, mais moi et mon corps, je peux vous l’assurer, on a une sacrée mémoire aussi...


🚩Ses parents que j’avais rencontrés la sur-couvaient, je n’ai jamais vu ça ni compris pourquoi. Comme ce soir au resto où elle a pété un scandale monumental devant toute l'assistance parce qu’un de mes amis en plein divorce m’envoie un sms et j’ai eu le malheur de répondre.
J’entends encore son père, en baissant la tête une larme au coin de l’œil « je peux même pas aller au resto tranquille »

🚩Doucement et tendrement, cela commença par des brimades, puis des baffes, coups, et enfin un jour elle m’étrangla en tirant mon t-shirt et en le nouant dans mon dos.

🚩« c’est pas moi » « tu sais que je t’aime » « tu es l’homme de ma vie » « parfois je me contrôle pas » 🤡

🚩S’en est suivi un mélodrame façon nouvelle vague, et sur plusieurs mois, des séparations, retrouvailles, des nuits avec elle au téléphone ou elle tenait des propos incohérents dignes d’une séance en HP, des aller-retour pour rien (60 bornes et pas d’autoroute)🤡

🚩Je n’osais la quitter de peur qu’elle se fasse du mal. Un Schéma bien connu pourtant non ? Dites vous que celui qui le subit n’en a pas du tout conscience. 🤡

Jusqu’au jour, où, elle devait passer un entretien d’embauche. Stressée et on comprend, elle tournait en rond dans sa tête comme dans ma maison.
Elle fait du bruit, tape du pied, fini par secouer la table a repasser. Je monte voir ce qui se passe.
Le Me- « ça va ? »
N. - « non ça va pas, je veux pas y aller ça marchera pas de toute façon je suis trop stressée »
Le Me- « t’es la meilleure mais tu le sais pas encore (bisou sur la joue)
N. - (me repousse violemment) « j’en ai rien à foutre de ton avis, moi ce que je veux, c’est qu’on me dise à l’entretien que je suis compétente et qu’on m’embauche, rien à battre de ce que tu peux penser »
Le Me- (colère, la seule que j’ai eue avec elle) toi…ça va pas dans ta tête, t’es malade faut te faire soigner ! »

Ensuite je ne sais pas trop comment ni dans quel ordre se sont déroulés les évènements, mais ma chronologie est la suivante.
Je me suis pris un pain en pleine poire alors que j’ai vu la table et le fer à repasser traverser la pièce sans toucher le sol.
Un coup de pied dans le ventre et elle dévale les escaliers, j’essaie de la rattraper pour pas qu’elle prenne le volant dans cet état, faisant fi pour l’instant de ce qui venait de se passer.
Elle prend toutes ses affaires. En attrapant son sac à main, la sangle de ce dernier reste accrochée aux objets disposés sur le comptoir de la cuisine, et tout tomba par terre dans un immense fracas mêlant bruit de verre éclaté, plateau en inox explosé et cuillère fracassée.

Elle s’approche de moi, j’essaie de me dégager, elle me mets coups de poings, pieds, elle frappe, elle frappe, et elle cogne. Elle m’enfonce ses ongles dans ma nuque. Je sens le sang couler dans mon dos, et elle me montre le sang sur sa main « regarde, ça c’est de ta faute »
Elle finit par partir, sa voiture garée devant chez moi, c’était pratique, son départ fût rapide sur ce coup là, juste après m’avoir traité d’enculé devant les passants.

Je ferme la porte et je réalise ce qui vient de se passer, ce que je vis depuis un an, et qu’il faut que ça s’arrête.

L'un de mes chiens a uriné de peur, et fera de l'énurésie longtemps après ça.
L'autre est resté prostré 3 jours.

Je vais voir le médecin, elle est d’une grande gentillesse et m’explique quoi faire.
Elle prend mes blessures en photos, et me fait un certificat. Elle me dit de ne pas la bloquer tout de suite pour éviter de la mettre en colère mais de lui dire « non » le prochain coup qu’elle appellera. Je luis dis que je ne pense pas qu’elle me recontactera et j’ai encore sa réponse dans ma tête « croyez-moi, ces gens-là ne vivent que grâce à des gens comme vous, elle vous rappellera, soyez fort, vous n’êtes plus seul »

Effectivement, le lendemain midi, une voix embuée de larme m’appelle pour s’excuser, qu’elle m’aime, qu'elle en peut plus de sa maladie.
J’ai répondu que je n’avais pas d’avis sur le sujet, que désormais je ne souhaitais plus la voir, et que je lui enverrais ses affaires restantes par colis postal. Le ton changea brusquement, et je me suis pris des cris à travers le téléphone. J’ai décidé de raccrocher et de la bloquer partout où je pouvais le faire (elle a tout de même réussi à m’atteindre quelques jours après à travers mon meilleur ami sur FB)

Deux semaines ont passé, et j’ai reçu un e-mail dans lequel elle me disait avoir bien reçu ses affaires, que désormais elle était avec quelqu’un qui la considérait pour ce qu’elle était, et que si elle était resté plus longtemps avec moi elle aurait finie par s’étioler comme une ombre.
J’ai souris, et j'ai effacé ce mail.


Un mois plus tard je rencontrais celle qui allait devenir ma Femme, et nous sommes très heureux (même pas d’histoire claquées à vous raconter à ce propos, ça passe crème depuis le début !)
Pensées pour vous tous, merci de m’avoir lu.


TDLR : j’ai fait un date à chier, j’ai fini homme battu mais aujourd’hui je suis heureux😃
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Ptain quelle histoire, content que tu sois heureux aujourd'hui
Très instructif ton récit

Cela dit, on sent bien que même dans tes paroles, il n'y a jamais eu à aucun moment une prise de conscience de se dire "Je me fais taper sur la gueule, ce n'est pas normal"

T'as eu du courage, tu étais aveugle, tu es redevenu lucide. Et puis tu as fait ce qu'il faut toujours faire : Se faire aider, il n'y a aucune fierté à régler ce genre de choses tout seul
@Warpig: merci pour ton message; en fait on appelle ça la sidération, qui peut durer très longtemps selon le cas. Tu ne peux saisir la situation que par un déclic. je pense que la flaque de pipi de mon adorable compagnon m'a fait comprendre ce que je vivais
@lemorvan: Depuis que je suis avec ma femme actuelle, on a des animaux, et quand le ton commence à monter, et que je vois mon petit chien prostré et apeuré, je me dis qu'il faut lâcher l'affaire, et que ça n'en vaut peut-être pas forcément la peine. Si lui n'est pas bien, nous non plus
@Warpig: c''est rare d'avoir a faire à des gens comme toi, je suis parfaitement d'accord
Autant de smiley dans une cool story m'étonne pas qu'elle t'ai defoncé la gueule !
Blague a part t'as de la chance qu'elle ne soit pas allé chez les flics en mode comédienne.
@Oldfagkfh: je me devais de mettre le smiley clown pour n'avoir pas réagi quand j'aurais pu ! et oui justement, d'où le passage chez le médecin avec prescription d'ITT, sinon, gare
Y a que moi que ça choque ce manque d'éducation ? Des baffes, des cris, des bris d'objets, des griffures jusqu'au sang... Et tes chiens se pissent dessus ?! Ils ont même pas tenter de défendre leur maitre ?
@CringeLord: d'un autre côté elle les aurait surement fait piquer donc tant mieux
@CringeLord: merci d'être venu
Putain la vache, tu reviens de loin dude...Comme quoi les hommes battus ça existe, et c'est autant la merde.
En tout cas t'as eu beaucoup de courage et finalement tu t'en es bien sorti, bien joué!
Vivement la contre box de ta femme !
@lemorvan: une box dans le cgw avec les photos de ton ex il voulait dire
@Mari0: très drole
Tu as de la contenance ....Au premier pain ça se serait mal fini.
@boulbi: 50kg contre 80, les flics auraient appréciés.
@lemorvan: C'est ce qui s'est passé pour moi et j'ai été dans la merde pendant un moment (alors qu'elle était violente verbale et physique depuis uassez longtemps) Le jour ou je me suis défendu ça n'a pas été joli.. 1m91 pour 100kg contre 1m65 pr 58kg. Bref content d'être sortis de cette relation plus que toxique
@Fallalis: Et pour te passer les nerfs tu faisais comment ( sauf le jour où tu l'as "calmée") ?
@boulbi: Bah à cette époque j'avais un gros soucis avec l'alcool. Je me laissais "faire" en passant parfois mes nerfs dans la course à pied et sur ma console, pour t'avouer je n'étais pas vraiment "présent" à cette période (grosse dépression) elle a su en jouer.
L'enfer...

Ça n'arrive pas qu'aux autres, heureusement tu en es sorti
Etant moi même bipo, j'ai eu de la peine pour vous deux en lisant ce texte.

C'est une putain de maladie, un vrai sale enfer sur terre, un enfer intérieur parfois difficile à canaliser et qui peut être un vrai poison, d'abord pour soit, mais aussi pour les proches...
@DayranaGosht: tu gères comment? lithium?
@lemorvan: Non j'y suis pas encore au lihium, mais j'ai pas encore trouvé de médicament qui m'aide efficacement, je suis passé par Olanzapine, Depakote, Risperdal, et la actuellement Lamotrigine.

Sinon beaucoup de psycologue, et puis voilà j'arrive pas vraiment à gérer au point d'être "Normal" j'ai toujours plein de soucis, ce qui conduit à des soucis de couple etc

C'est vraiment une maladie de merde, et malheureusement y'a pas vraiment d'issu joyeuse, d'ou le fait que nombre de malade finisse par se suicider.
@DayranaGosht: le film "les intranquilles" en parle, tu l'as vu?
@lemorvan: Non mais je le note pour une prochaine scéance ! Merci !

En tout cas c'est bien si aujourd'hui tu as pu trouver un équilibre dans ta vie, je comprends que ce soit pas facile de vivre dans ces conditions, surtout si la violence est présente.
@DayranaGosht: courage a toi, je sais pas où tu en es dans ta vie, mais faut juste que tu n'enlèves pas cette idée dans ta tête : tu n'es pas seul !
@Drazin: J'ai encore énormément de mal à me stabiliser, tant professionnellement que sentimentalement. J'aimerai pouvoir comme tout le monde avoir un emplois fixe et m'y tenir, ça serait déjà un grand pas, ca casserai les soucis de confiance en soit, car j'ai de plus en plus de mal à m'accepter, tant mentalement que physiquement (J'ai pris 50Kg à cause des cachets).

Je me sent pas seul sinon dans cette situation, je suis même pas mal soutenu par mes proches et tout ça, mais c'est vrai que comme je disais plus haut, je rêve de pouvoir stabiliser un peu plus ma vie.

En tout cas merci !
Hé bé poto, ça fait froid dans le dos ton truc....
Et elle était réellement bi-po, où c'est une histoire à la con qu'elle se racontait pour excuser sa violence ?

Je suis bien content pour toi que tu t'en sois sorti, et je plains l'autre gus (s'il existe réellement) de s'être fourré là dedans...
@JudgeBibi: peut-etre un peu mais elle avait de réels troubles du comportements
je ne saurais jamais
mais tu sais, c'est elle la victime, aujourd hui je la plains
A aucun moment tu te dis, elle me colle un pain je lui en colle un ?
égalité...
@newfagvIHPAfDT2: J'imagine que c'est plus facile à dire lorsqu'on le vit pas la chose.
@newfagvIHPAfDT2: Bonjour le procès pour violence conjuguale qu'il aurait pu se taper !
En te lisant je comprends que c'est facile et rapide de devenir un homme battu...Enfin content que tu t'en soit sortis. Je te souhaiterais pas une belle histoire avec ta nouvelle compagne car je hais les sdp....
Merci pour ton histoire ca aide a relativiser. Moi ma femme ne veut juste pas faire l'amour avec moi. Au final ca va bien elle me tape pas comme une teubé au moins
Courage, être un homme battu n'est pas une mince affaire de nos jours, surtout pour trouver du soutien. J'espère qu'aujourd'hui c'est bien du passé pour toi et que tu es heureux avec ta femme !
Un bon ami est tombé sur une perverse narcissique. Quand elle en est venue aux mains, il s'est rendu auprès des forces de l'ordre. On lui a ri au nez. Heureusement, il existait déjà une main courante. Evidemment, il n'était pas le premier et pas le dernier. Bravo à ce docteur.
Ces personnes ne sont pas forcément perdu, ma femme est bipolaire aussi. Les premières année ont été compliquées mais par la suite avec un traitement et un suivi psy, tout c'est amélioré (ou presque)
@Senten: la tienne a accepté de se faire soigner ^^
@lemorvan: oui mais il a fallu un diagnostique dans un premier temps. Faut déjà commencer par là pour accepter le fait d'être malade.
Borderline probablement plutôt que bipolaire.
trolon gpalu...
Mais vu les commentaires, j'ai quand même pos' pour lire ton récit plus tard.
T'as failli mourir par snusnu?
@tuFek: en gros ouais


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...