(NSFW) Doux Jésus

Emily Ratajkowski à Santorini
Depuis son Instagram
Autant je surkiffe ses boobs autant son cul est démoniaque

(NSFW) Décidément

gfycat.com
Salut les pd, aujourd'hui je vais vous raconter ce qui m'est arrivé cet été.

J'ai une copine depuis 2 ans, elle et moi au lit c'est l'entente parfaite, une vrai coquine et j'adore ça, limite nympho et sado-maso, mais c'est ça que j'adore, ça cri sans limite, ça insulte, sur ce point on se régale c'est clair.
Depuis le début de l'été elle campe un peu chez moi, mes parents l'adorent, toute les nuits elle dort à la maison et on fait notre petite affaire, le rêve quoi.
Un samedi matin où mes parents étaient partis de la maison, on se réveille doucement assez tard et on va prendre notre petit déjeuner. Ma copine d'humeur fracassante se met à me branler avec ses pieds sous la table (oui on se balade à poil, chez moi c'est un peu naturiste de base, et ma copine semble aussi l'être), je la regarde du style putain ce que tu vas prendre toi. Bon fallait faire gaffe quand même parce que ma sœur dormait à l'étage, mais bon je pense qu'elle est habitué à entendre chiennasse crier (chiennasse c'est le surnom de ma copine quand je la prends par derrière).
Je finis vite fait mon bol de lait, me lève et la prends violemment pour la plaquer contre la table, je me mets à lui triturer le clito comme un acharné, commençant à me chauffer pour la lui mettre bien profond. Sauf que là on entend les bruits des claquements de pas à l'entrée et plus vite que l'éclair mes parents se retrouvent face à nous deux encore en pleine action.

Vous pouvez imaginer le malaise en moi. Eh bien mes parents et chiennasse par contre semblait très bizarrement à l'aise, sans un mot ils se sont mit à se rapprocher de nous. J'ai carrément flipper, j'me suis vite rhabillé et j'ai traîné chiennasse à l'étage pour lui demander de rentrer chez elle. Les jours d'après j'arrêtais pas de repenser à la scène, ces regards, cette ambiance ambiguë...

Quelques jours plus tard, chiennasse tape à la porte un soir et rentre comme si de rien était, j'ai finis par comprendre que mes parents l'avaient invité à dîner. Bon, la soirée passa, jusqu'au moment où on est monté dans ma chambre, chiennasse était anormalement calme, ça ne me dérangeait pas car je comptais réagir un peu froidement pour forcer le dialogue et comprendre, mais rien ne se passa, et on fini par s'endormir.
Et c'est là que ça commence à partir en couille.
Je me suis réveillé avec chiennasse sur moi en train de me baiser le haut du corps comme une excitée, elle me branlait en même temps (difficile de gérer une gaule du matin).
Attendez, non, quelque chose était physiquement bizarre, je me suis laissé allé mais j'ai finis par voir en regardant plus bas que ma mère était aussi présente. Caché (volontairement) par chiennasse, c'était elle qui me branlait. Dans ma tête c'était Bagdad, genre j'ai vraiment voulu arrêter, mais putain le fantasme était là, j'ai bandé deux fois plus dur.
Ma mère s'est mise à me sucer tellement bien que j'ai fermé les yeux dans un espèce d'état de totale impuissance, la jouissance était là. Quand j'ai rouvert les yeux, mon père était en train de prendre ma mère par derrière, qui continuait de me pomper ardemment. La gaule est vite revenue. Ma copine s'est assise sur mon visage et je me suis mis à lui lécher l'escalope comme jamais, ça criait et gémissait dans tous les sens.
Ma sœur a finit par arriver (ben oui voyons) également, se joignant à l'orgie. Je pensais pas qu'autant de baise au m² était possible.
Genre wtf, je suis dans la famille la plus incestueuse de France mais je ne l'ai su qu'à mes 20 ans... Ma copine elle aussi semblait le savoir, lorsque mon père s'est mise à la toucher j'ai pas supporté et j'ai tenté de bouger mais ma sœur et ma mère plaqué contre le lit. Puis ma sœur m'est montée dessus. J'ai dû jouir au moins 5 fois ce matin là, c'était hors de la logique ce qui se passait.

Ça fait maintenant un mois qu'on vit tous à la maison et que très régulièrement ça part en orgie comme ça, en fait mes parents sont des échangistes depuis toujours mais je ne le savait pas, ma sœur également.

J'hésite à leur dire que de mon côté j'ai aussi mon petit secret, j'attends encore un peu.
C'est pourquoi je vous confie ça, à votre avis, est-ce que je devrais présenter Géraldine à tout le monde lors de notre prochaine orgie ?

Vincent and the Doctor

Je viens de remater l'épisode 10 de la saison 5 de Doctor Who : Vincent and the Doctor (Vincent et le Docteur pour les français, Vincent le peintre et le Docteur l'extraterrestre qui ressemble à un humain pour les Québécois).

Pour commencer, Eleventh. Il est premier sur mon top 1. Cependant, ce n'est pas le sujet de la box mais sache que je t'aime le Onzième, emmène-moi dans ton TARDIS (et quel TARDIS d'ailleurs... Une piscine dans une bibliothèque, bordel.)

Revenons-en à l'épisode : J'avais envie de chialer. Amélia et le Docteur emmènent avec eux Vincent, direction le musée. Le Docteur interroge le professeur à propos de Van Gogh qui peut alors constater un peu plus d'un siècle plus tard, toute l'étendue et tout l'impact de son talent... Lui qui pense être détesté de tous et qui découvre qu'il est considéré comme l'un des plus grands peintres de tous les temps, ça m'a hérissé les poils pubiens.

Et sans déconner, la musique qu'on nous balance lors de cette scène, merde quoi.

TL; DR : J'ai chialé et j'ai pas honte (quoique).

Malaise Infini

- Spoiler : Message aux modos: au moins on pourra plus aller plus loin. Et puis rien qu'à regarder je suis à deux doigts de faire un malaise. Bisous.  - 

IRL de guilde décevante

Contexte : Je fais partie d'une guilde gamer qui a cinq ans d'existence. On a pris l'habitude de faire une grosse irl chaque année (une dizaine de personnes), en général l'été. La moyenne d'âge est de 30 piges, on a même des papas. Cette année, on fait ça à Menton dans le sud, super appart dont les parents d'un membre sont propriétaires.

On prépare nos irl plusieurs mois à l'avance. Pour celle-là, on apprend au fil des semaines que pleins de membres décommandent pour diverses raisons. Bon, tant pis (même si je voulais bcp en voir certains). Au final on arrive au lieu dit (à seulement quatre, c'est largement moins que d'habitude), et au bout de deux jours on apprend que le mec de la meuf qui nous accompagne décide au dernier moment de pas venir, excuse bidon, gna gna gna, en gros il veut pas venir. Super... De plus on a aucune nouvelle d'un membre qui habite pas loin et qui devait venir aussi. Bon...

Sur place, c'est pas mal : la vue est superbe, le soleil est là, les italiennes aussi, la mer est chaude (comme vos mères) et la ville est belle. Un régal pour les yeux.
Côté potes, l'ambiance est là, humour H24, grosses punchlines (surtout de ma part). Mais !

Tout le monde pionce jusqu'à midi (c'est les vacances me direz-vous, mais si on veut passer 10 heures au lit on peut très bien le faire chez nous, je vois pas l'intérêt) sauf moi qui me lève avant 9h, du coup le matin je me barre et je me tape 3h de marche ou je vais à la plage (j'adore ça mais le principe d'une irl c'est de faire des trucs ensemble). Les phrases que j'entends le plus sont "on roule ??" ou "qui veut boire un truc ?? (alcool évidemment). Pareil, je viens pas sur la côte d'azur pour passer la journée au balcon à fumer ou picoler. Hier soir, soirée sur la plage bien sympa, je rentre à 2h mais eux à 5h complètement morts, ayant bien pris soin de repeindre les escaliers de la ville avec leur vomi selon leurs dires). Super.

Dans la cuisine, c'est dégueulasse, personne nettoie rien, et vas y que je cuisine à l'huile mais que je nettoie pas derrière, plaques aussi poisseuses que je préfère pas savoir quoi (moi qui aime passer du temps en cuisine, ça m'emmerde un peu, désolé).
A cause de nos rythmes très différents, je dois toujours les attendre pour faire quoi que ce soit, par exemple bouffer ou aller à la plage, du coup j'hésite de moins en moins à prendre un jeu de clés et à partir en mode bas les couilles.

En à peine deux jours, ça commence à se sentir que l'irritation monte de mon côté, en même temps je m'attendais plus à un comportement de vacancier actif que de chômeur parisien de leur part. J'ai 23 ans et les autres me dépassent tous d'au moins 4 ans...
Donc voilà, je pense que je vais passer le reste de la semaine tout seul à faire des trucs de mon côté (sauf pour les quelques événements qu'on a prévu ensemble quand même). C'est juste moi qui suis relou ou j'ai raison de m'indigner un minimum ?

TL;DR : On fait une irl de guilde et ça se passe pas vraiment comme je l'avais imaginé, du coup je vais surement me la jouer solo, ce qui est pas vraiment dans l'esprit irl.