Chargement...
La Prostituée

Une femme hurle à la criée
Sa haine envers le monde entier
Mais personne ne l’écoute, elle est ignorée
Cette pauvre prostituée
Dans ses habits de velours, sa démarche chaloupée
Elle vend ses services pour quelques deniers.

Et elle vie, sa vie qu’elle consume
Sa vie d’amertume
Remplis de jouissance et d’écume.
Dans un lit sale de plumes.
Elle renifle, elle hume
Sentant les dangers au travers de la brume.

Et je suis là à la regarder
Cette moche et hargneuse prostituée
La vie l’a frappé et dressée
Elle est sur un chemin déjà tracé
Rempli de violence et de bonheurs passés
Mais c’est trop tard, elle ne peut recommencer

Alors elle observe les passants
Haineuse, les arrêtant en crachant
Elle cherche son prochain amant
Pour un moment de tendresse elle ment.
Et nous, on la regarde les bras ballants
Et on continue notre vie en l’oubliant.
La Prostituée
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Tajic
op
@Bunta: je ne connaissais pas mais c'est parfait. Merci de la découverte.
@Tajic: Putain bah j'suis heureux que de te l'avoir fait découvrir alors, je pensais que tu faisais un clin d'oeil à cette chanson. De rien en tout cas!
Tajic
op
@Bunta: Ah non, cet écrit trainais sur mon pc depuis quelques semaines, j'ai juste fait une fin afin de le publier.
@Bunta: Putain j';ai pensé a cette chanson aussi en lisant, instinctivement je me suis mis a "rapper" le texte.
Chargement...
Chargement...