Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



[Choualbert Einstein] Le nucléaire

Pour rappel :
Le concept : De manière régulière, une box sera créée sur un thème ou un domaine scientifique. Vous postez les questions que vous avez sur le domaine, ou vous répondez aux questions des autres si vous avez les réponses. La box sert donc de brève introduction et le contenu est créé participativement par les chouals !

Choix des thèmes : Chaque thème est voté pour la semaine suivante via un Strawpoll.
Pour le choix du thème de la prochaine box, je vous invite à voter sur mon commentaire dédié !

Ainsi, le thème du jour est..... Le nucléaire !

Une fois de plus il s'agit là d'un thème très vaste qui se divise rapidement en beaucoup de sous catégories. Mais avant de voir ça commençons par recontextualiser !
Quand on parle de nucléaire on parle en général d'énergie car c'est de centrale électriques ou bien d'armes que l'on parle. Mais alors d'où elle vient cette énergie ?
Pour y répondre il faut savoir que toute la matière qui nous entoure est constituée d'atomes; chaque atome est constitué d'un noyau et d'un cortège d'électrons (qui dans ce contexte sont assez secondaires). Sauf que les différents noyaux contiennent en eux différentes quantités d'énergie. L'idée derrière l'énergie nucléaire au sens large est de trouver des transformations qui permettent de transformer des noyaux qui contiennent beaucoup d'énergie en d'autres qui en contiennent moins, afin de récupérer la différence (ou du moins une partie). D'où l’appellation de nucléaire, c'est un dérivé du mot noyau !

Il y a selon moi trois grands axes concernant le nucléaire qui je pense vont susciter la majorité des questions :
- L'énergie nucléaire par fission (on divise un gros noyau en deux autres plus petits), c'est ce qu'on fait déjà dans nos centrales
- L'énergie nucléaire par fusion (on fusionne deux noyaux légers en un seul plus lourd), c'est ce que l'on aimerait savoir faire mais qui est extrêmement dur à atteindre (et c'est aussi de là que la majorité des étoiles tirent leur énergie)
- Les bombes nucléaires, il peut s'agir de fusion ou de fission les deux existent, la spécificité est que la réaction nucléaire n'est pas contrôlée et donne le résultat que je n'ai pas besoin de vous décrire.

Un dernier aspect non négligeable est évidemment celui des risques pouvant être engendrés. Vous êtes évidemment invités à en parler mais faites tout de même attention à ne pas tomber dans des débats politiques. Certes la politique est quelque chose d'important, mais je ne veux pas que sur le /g/science des gens cherchant des informations neutres reçoivent des réponses teintées d'idéologies.

Voilà, après cette mise en contexte, c'est à VOUS de poser des questions pour que d’autres y répondent !
[Choualbert Einstein] Le nucléaire
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Y'a beaucoup de parano autour du nucléaire parce que les gens n'y connaissent rien et ont en tête Tchernobyl et Fukushima. Sauf que dans les deux cas, c'est pas parce qu'on maîtrise pas le nucléaire qu'on a eu des soucis, c'est parce que les pouvoirs ont fait de la merde : à Tchernobyl ils ont fait absolument n'importe quoi en insistant pour contourner toutes les mesures et process de sûreté/sécurité, à Fukushima ils ont fait absolument n'importe quoi en insistant pour construire la centrale à cet endroit contre l'avis des experts, etc. Et c'est pareil dans beaucoup de domaines, la navette Challenger par exemple : la responsabilité est sur les décideurs qui n'y connaissent rien et vont à l'encontre de l'avis des experts.

Et les médias y sont aussi pour quelque chose, dans leur incompétence habituelle, encore récemment en affolant la population à propos des rejets de tritium dans de l'eau. Rejets tellement nocifs que boire un litre d'eau contaminée équivaut à manger une demi-banane en terme de dose... (oui la banane, comme le lait, comme le granite comme beaucoup de choses qui nous entourent, est radioactive).

En France il n'y a eu aucun incident nucléaire significatif, et ce depuis le début (on a été vachement précurseurs en Europe grâce à de Gaulle qui a développé cette activité). Faut dire que vu le nombre de contrôles qui sont faits par des organismes indépendants et de contraintes légales les travailleurs du nucléaire n'ont pas trop le droit à l'erreur et c'est tant mieux.

Quand on compare les types de production d'énergie faut aussi regarder leur capacité à répondre à la demande facilement, parce que l'élec ça se stocke pas. EDF (et RTE) ajustent en permanence la prod pour être à l'équilibre offre/demande. Le solaire et l'éolien c'est super sauf que, bah, on décide pas des conditions climatiques, s'il fait gris et que y'a pas de vent, ça produit pas. Le nucléaire a un très très bon rendement et est ajustable. Moins réactif que l'hydro ceci dit, qui sert de variable d'ajustement à court terme.

La bombe est un débat totalement différent, mais gardez en tête que si on n'a pas connu de guerre ici depuis 70 ans, c'est en partie grâce à ça. Et depuis le Brexit, on est les seuls dans l'UE à disposer de cette force de dissuasion... Le but est évidemment de ne jamais l'utiliser, si on n'a pas à l'utiliser c'est que l'objectif de dissuasion est réussie. Si on l'utilise, c'est un échec.
Un monde sans arme serait bien, sauf que tant que c'est pas l'avis de tout le monde (et selon moi ça le sera jamais, rien que dans un groupe de 50 personnes y'en a toujours qui chercheront la merde, alors à 7 milliards voilà quoi), on est obligés d'être au top si on veut pas se faire blitzkrieger un jour sans rien pouvoir faire (désolé pour mes propos choquants les utopistes, mais vivez dans le monde dans lequel vous êtes, pas dans celui dans lequel vous rêvez d'être).
@Dano: Merci pour ton bon sens
Je bosse dans le nucléaire si vous avez des questions. En guise d'intro et pour emoustiller les esprits sachez que le GIEC préconise dans son résumé aux décideurs une augmentation du nucléaire mondial (multiplication entre 2 et 6 suivant les scénarios) pour lutter contre le réchauffement climatique.
@TodorTupolev: Je comprend pourquoi tu étais si chelou la dernière fois, t'étais sur ton terrain, à l’affût, mais je voulais clairement garder une certaine neutralité pour démontrer le coté polémique du sujet. J'espère que tu m'en voudras pas, ça c'est fait un peu sur ton dos du coup.
@PunkyZlip: pas de soucis. Moi-même je suis sur la défensive, car après 20 ans de propagande antinucléaire à la sauce Greenpeace, le domaine pâti d'une mauvaise réputation. Encore que je dis ça mais je vois que ça se réveille, la crise climatique pourrait sauver la filière.
Partage de liens : Mettez les votres en réponse à ce commentaire !

Sur le nucléaire civil :
- Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima... Les morts du nucléaire - Énergie#9 - https://www.youtube.com/watch?v=utyT8Z4qEaA
- Les ressources d'uranium - https://www.youtube.com/watch?v=uIXEnRB7TXc
- Fonctionnement des centrales nucléaires - https://www.youtube.com/watch?v=HMystmGbctw

Sur la fusion :
- [Comment ça marche ?] La fusion nucléaire - https://www.youtube.com/watch?v=Emja17eH0VU
- Fusion vs Fission nucléaire — Science étonnante #28 - https://www.youtube.com/watch?v=1MUcizMqVAc

En bonus, une vidéo sur quelques applications """pratiques""" que les humains ont trouvé aux armes nucléaires qui m'a bien faite rire (en anglais)
- The Craziest things you can do with nuclear weapons - https://www.youtube.com/watch?v=pk_ymR0XFDg
v=Emja17eH0VU
Question environnement, est-ce que le nucléaire est ce qu’il y a de plus safe ? Tant au niveau des risques d’accident que les émissions des centrales, leur construction...

Quid des déchets nucléaires ? On en fait quoi ceux là ?
@iGod: en ce qui concerne le rapport production d'énergie et émanations de CO2 c'est effectivement l'énergie la plus rentable. Par contre le sujet de la gestion des déchets c'est vraiment la plus grande problématique, la piscine de la Hague est pleine à ras bord et EDF se rabat donc sur l'enfouissement avec un site en préparation à Bure.
Après il me semble que le dernier Nobel de physique a des pistes sur un "laser" qui réduirait très fortement la durée de vie de l'uranium appauvri mais ça prendra des décennies pour le développement d'un outil efficace.
L'autre problème enfin, c'est la maintenance des CNPE qui représente un cout exorbitant (1 jour d'arrêt de tranche = 1M d'€) et les arrêts sur le parc sont de plus en plus nombreux.
Concernant l'EPR de Fla n'en parlons pas..
@iGod: Le nucléaire est meilleur en tout point à toutes les productions d'énergies fossiles.

Enfin, en tout point sauf celui des déchets. Et malheureusement ce n'est vraiment pas un petit point.

Il faut imaginer que les déchets resteront dangereux pour des milliers d'années. Et on est incapable de dire si les civilisations présentes dans 500 ans, 1000 ans, 2000 ans ne vont pas se retrouver complètement niqué à cause d'une fuite de nos déchets d'aujourd'hui.
@iGod: Pour les accidents, toutes les centrales au charbon ont déjà tués bien plus de personne que n'importe quel accident nucléaire. Et je ne parle que des maladies pulmonaires.

Si on se met à compter tous les gens qui mourrons des effets des changements climatiques, la balance penché très très fortement pour le nucléaire.
@iGod: moi c'est surtout le MOX dont "profite" Certaines centrales, un beau mélange uranium / plutonium avec des durées de demi vie absurde de 25 000 ans. 25 000 années à gérer les déchets de cette merde alors que le monde moderne à même pas 300 ans je trouve ça completement dément
@CaesarSauce: tu préfère mourir du CO2 dans 30 ans ou gérer des déchets nucléaires à long terme ?
@iGod: Alors ça dépend de ta technologie utilisé en fait, comme dit dans le corps de la box, pour le moment nous faisons de la fission et la fission émet plusieurs type de déchets divisés en différentes catégories, suivant la durée de vie et la radioactivité.

Voici un article wiki qui parle de cette classification: https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9chet_radioactif#Classification_des_produits_radioactifs

On va ensuite trier ces déchets pour les traiter différemment selon sa catégorie, voici un autre lien du même article détaillant les quantités selon les différentes classifications : https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9chet_radioactif#Gestion_des_diff%C3%A9rentes_cat%C3%A9gories_de_d%C3%A9chets

Donc pour résumer, on attend et on traite au fur et a mesure pour ce qui est des déchets a vie courte et très courte de quelques années à quelques centaines, pour les déchets à moyenne et longue vie (au delà de quelques centaines), on les enterre généralement, mais comme tu as vu sur le deuxième lien, ça ne concerne que peu de déchets, environ 10% et les déchets vraiment problématiques (HA) ne représentent que 0.2%, alors qu'ils comptent pour 96% de la radioactivité.

Maintenant ça c'est la fission, ce qu'on veut désormais c'est la fusion , qui non content de produire plus d'énergie et de consommer du deutérium produisible en continue en cercle fermé une fois la centrale lancée, la production des déchets en sera amélioré et presque négligeable et pareil pour la gestion des risques, on part sur un générateur de type Tokamak qui n'est en rien semblable à un réaction à fission (pas de déchets HA et VL il me semble).

Sinon question environnement, le nucléaire est l'énergie pilotable en masse, la plus safe et la plus propre du moment, elle n'est pour rien à la pollution atmosphérique que l'on connait et qui tue des millions de personnes chaque années et elle n'est pour rien au dérèglement climatique qui tue lui aussi, tue plusieurs millions de personnes chaque années et qui va aller en augmentant.

Pour conclure, nous avons connu deux incidents majeurs (avec conséquences) et médiatisés, ces deux incidents nous en apprennent beaucoup sur les vrais risques de la fission nucléaire, ces risques sont d'ordres financiers avant tout, Tchernobyl avec les fameuses tiges, qui avaient un défaut de conception technologique, parce que ça coûtait trop cher pour une union soviétique en train de s'écrouler. Fukushima, construction d'une centrale dans une zone dangereuse (on sait aujourd'hui que l'autorisation a été donnée suite à des pots de vin) et des économies faites sur le personnel et la sécurité. La vrai question est ici, le nucléaire ne représente pas de réel danger important, du moment qu'on ne cherche pas à faire des économies dessus.
@iGod: le nucléaire est l'énergie qui fait le moins de morts par Twh produit
@LeNouveau: Flamanville est une tête de série, les suivants seront moins chers. Après j'ai envie de dire c'est quoi la priorité ? Le service au client ? Le prix ? Le climat ?
@TodorTupolev: Les suivants seront très certainement moins chers, mais ça ne compense probablement pas le retard pris depuis l'ouverture du chantier, c'est clairement un blocage tant niveau politique qu'économique, mais c'est effectivement un paris qui pourrait faire émerger la prochaine génération de réacteurs.
À mon avis, et pour avoir travaillé dans le combustible et la maintenance pendant quelques temps, l'objectif d'EDF est clairement financier tout en conservant son monopole de service aux clients.
@LeNouveau: Certes, mais pour le coup, je pense que le jeu en vaut clairement la chandelle, peu importe ce que ça coûtera, l'EPR (fusion au deut), c'est vraiment le saint Graal et on est au stade production, la recherche fondamentale c'est déjà fait.
On a déjà construit de petits réacteurs Tokamak, ce qu'on cherche à atteindre aujourd'hui, c'est le rendement.
Ce rendement est basé sur la production de deutérium qu'il consomme lui même, en gros, une fois en route, il est censé produire lui même le deutérium qu'il consomme, pour le moment, il en consomme plus qu'il n'en produit.

Il me semble en tout cas, chui ouvert au débat si il y en a un à ce niveau là ou que je suis à coté de la plaque.
@iGod: Sauf que le vrai problème, celui que peut de monde veut voir, entendre parler, c'est la consommation excessive, qui demande une production
idoine. (sans parler des tocard modérateur de groupe de merde, et encore moins des mythos)
Sinon le nucléaire c'est super, la fusion c'est de la science fiction (en attendant d'aller choper le l'helium3 sur Séléné)

@baUer: tu as bien raison je pense. Le premier principe devrait être l'économie d'énergie.
@TodorTupolev: je préfère crever du co2 maintenant que mes enfants mes petits enfants les enfants de mes petits enfants (.... X 1000). C'est comme ton graphique si on arrête les excès de co2 les morts y en aura plus dans 100 ou 200 ans le nucléaire (fusion) dans 4000 ans il en aura encore... Je préfère payer les pots casser maintenant que laisser une dette pour des dizaines de siecles
@CaesarSauce: je respecte ton choix. Je te propose de monter un parti politique avec en thème principal la mort du nucléaire combinée à celle de l'espèce humaine. Le slogan pourrait être "Breath CO2 to kill nuclear".
@TodorTupolev: la vérité c'est que c'est complètement honteux le manque d'investissement dans la fusion depuis le temps que l'on sait à quel point ni les énergies fossiles ni la fusion sont de bonnes solutions.
@LeNouveau: par contre le 1 jour d'arrêt = 1M il me semble que c'est surtout le manque à gagner pas le coût de la maintenance.
@iGod: Contrairement aux autres énergies le nucléaire a une grosse communication, donc forcément le nucléaire c'est propre et safe, tandis que les autres énergies sont sales et provoquent la mort.
Il arrivent même à créer du fanatisme comme tu peux le voir avec TodorTupolev ou d'autres, desquels transpirent l'esprit critique.

Derrière la com, les acteurs du nucléaire font appel à la mafia du sud de l'Italie pour y dissimuler 70% des déchets toxiques d'Europe coulant des bateaux et des voitures chargés dans la mer et les rivières.
https://www.youtube.com/watch?v=aAyLPiVKOWk
Le nombre de cancer y est monumental mais non relié au nucléaire

Sinon concernant l'usine de la Hague, le plus grand site de recyclage de combustible nucléaire usé au monde, une loi leur interdisait de larguer des déchets par bateau dans la mer, ils se sont adaptés en construisant un canal pour déverser directement depuis l’usine.
@Bobfire: de mieux en mieux. La mafia, rien que ça... l'ASN c'est la mafia aussi ?
@Bobfire: c'est absolument pas du fanatisme. Le nucléaire est mieux en tout point pour la production d'énergie. Même les déchets ne seront pas forcément un problème quand viendra la fusion car beaucoup des déchets de fission actuels pourront être utilisé en fusion. C'est juste de la physique
@Aksynthe: Je pense que tu donnes un bon exemple du produit de la com du nucléaire.
Tu as un avis extrêmement positif sur le nucléaire, sans esprit critique, basé sur ce que tu penses être des connaissances scientifiques en la matière, mais c’est juste du grand n’importe quoi.

C’est quoi « juste la physique » du coup ?
L’énergie que l’on récupère par fusion / fission est la différence de poids (multiplié par c²) entre la matière d’origine et le produit final.

Pour la fission, on utilise des atomes lourds d’uranium que l’on fractionne en un atome de césium et un atome de rubidium, le poids d’un atome d’uranium est supérieur à ceux combinés du césium et du rubidium, en le cassant on récupère la différence.
Pour la fusion, on utilise un atome de tritium et un atome de deutérium pour faire deux atomes d’hélium, et on récupère la différence de poids.

Donc, non, on ne va pas pouvoir reverse les déchets, parce que [1] la réaction consomme de l’énergie au lieu d’en emmètre, et [2] ce ne sont absolument pas les mêmes atomes utilisés.
@Bobfire: Heu non pas du tout. J'ai un avis extrêmement positif car j'ai fais une math sup/math spé et qu'on a étudier en détail les bilans énergétique du nucléaire donc voila voila. Et pour les déchets de fission tu as tort : Il existe également un stock de tritium d'une vingtaine de kilos, issu du fonctionnement d'un certain type de réacteur de fission (CANDU) et réparti entre différentes installations nucléaires. C'est dans ce stock qu'ITER puisera pendant sa phase d'exploitation. Pour répondre aux besoins des futures centrales de fusion industrielles, il sera essentiel de pouvoir produire du tritium à partir de la réaction de fusion. Source iter.org
Votez pour le prochain thème ici : https://www.strawpoll.me/18562250
S'il y a un thème qui vous intéresse mais qui n'est pas mentionné ici mettez le en réponse à ce commentaire et le nombre de points correspondra au nombre de votes. (ça évite de refaire un Strawpoll)
Alternative:
@Silverking: ou pas. Peu de pays se lancent dans le thorium (Chine). Que des réacteurs expérimentaux. Too late pour le climat
Pourquoi on peut pas découper tous les déchets radioactifs en micro-particules inoffensives individuellement pour ensuite disperser cette poussière uniformement sur l'intégralité de la surface de la planête ? Comme ça la radioactivité augmente légerement partout et on a résolu le problême des dechets nucléaires, merci, de rien, au revoir messieurs-dames.
@Tentacul: Les déchets de haute activité représentent une infime partie des déchets nucléaires. Ils sont déjà sous forme microscopique enfermée en très petite quantité dans des pots de verre en fusion. Un seul grain microscopique dans ton corps et tu mourrais en peu de temps mon brave.
Pour info sur la photo de la box on voit des tours par lesquelles sortent...de la vapeur d'eau. Eh oui, contrairement à ce que pense 80% des français le nucléaire ne contribue pas au réchauffement climatique.
@TodorTupolev: Oui c'est sur, quand une centrale prend de l'eau a 15° pour en rejeter a 30°, et quand elle a bessoin de minerai qui est extrait avec des gros camions qui marchent au fuel, si, ça participe au rechauffement climatique, faut arreter de dire des conneries 5 minutes.
@BABARR: Merci, j'attendais ça. Les croyances ont la peau dure. Tu n'as plus qu'à donner tes sources stp. Pour le minerai j'en ait lu des conneries, mais le coup des camions c'est une première.
@BABARR: petite précision : si tes sources émanent de sortonsducleaire.org elles n'ont aucune valeur scientifique. Question subsidiaire : si le GIEC préconise le nucléaire et toi non, ça veut dire que tu es plus intelligent que des milliers de scientifiques indépendants réunis ?
@TodorTupolev: Y'a pas bessoin de source, toute activité humaine surtout industrielle participe au rechauffement climatique. Tu peux dire que le nucleaire est un des modes de production electrique qui y participe le moins, mais dire que ça ne "participe pas" c'est une connerie.
Maintenant, tu peux faire le malin a dire de la merde a propos des camions dans les mines d'uranium, mais aux dernieres nouvelles, ça se fait pas a la pelle et a la brouette. Suffit de voir une photo de n'importe qu'elle mine pour s'en rendre compte.
@TodorTupolev: petite precision : j'ai jamais "pas preconisé" le nucleaire. Je ne suis meme pas "anti-nucleaire". Mais venir raconter qu'une activité industrielle humaine "ne participe pas" (c'est tes propres termes) au rechauffement climatique, c'est juste et simplement dire de la merde.
@BABARR: au première ordre tu peux dire que ça ne participe pas quand une activité est infiniment moins émettrice qu'une autre. Question d'échelle. Dans ce cadre tu ne peux raisonnablement pas dire que le nucléaire contribue au réchauffement climatique. Ou alors dans ce cas il faut que tu arrête de respirer car ça fait du CO2. Pour ce qui est des mines d'uranium faut arrêter les délires. C'est infiniment moins dévastateur qu'une mine de lignite à ciel ouvert par exemple. Et c'est incomparable à une mine de terres rare : par exemple le néodyme des aimants permanents des éoliennes. L'intensité de minage pour une centrale nucléaire est minuscule devant celle des autres énergies, notamment le photovoltaïque
@TodorTupolev: "au première ordre tu peux dire que ça ne participe pas quand une activité est infiniment moins émettrice qu'une autre. Question d'échelle" Ah oui, la fameuse défense du "c'est pire ailleurs". Et apres tu viens parler de rigueur scientifique......
Et non, tu ne peux pas dire que "ça ne participe pas" parce que c'est un biais qui va soit tromper des gens, soit etre interpreté d'une façon ou d'une autre. On aurais meme pas cette conversation si tu avais dit "participe bien moins que d'autres production d'energie".

Tiens d'ailleur il sort d'ou ton graphique? Parce que c'est rigolo, mais je me demande juste comme ça le bilan carbone pour extraire 1Kg d'uranium comparativement a 1kg de "concrete".
@BABARR: tu as raison, avec des têtes de mules dans ton genre on doit à tout prix fermer notre nucléaire car il émet un tout petit peu de CO2. Comme les allemands. C'est l'urgence absolue. (Les allemands ont conservé leurs centrales à charbon à cause de gens comme toi)
@TodorTupolev: Ah mais c'est la ou tu te trompe, j'ai jamais proné le fait qu'il fallait fermer les centrale nucleaires, tu tire cette conclusion foireuse juste et seulement parce que je te reprend sur un point "de vocabulaire" de ton argumentaire.
@BABARR: bâ dans ce cas pas la peine d'en faire un fromage.
@TodorTupolev: Si, parce que c'est en lançant des "le nucleaire ne participe pas au rechauffement climatique" que l'industrie du nucleaire est passé pour une conne qui essayait d'enculer les gens. Faire attention a ce que l'on dit c'est aussi eviter de donner des arguments au "camp d'en face"
@BABARR: regarde ce graphique et desserre la ficelle
@BABARR: ouai mais il bosse dans le milieu, il va pas cracher dans la soupe (ce fils de pute de tchernobyl)
la fission, c'est pas viable a moyen terme, pour aider vers une transition pourquoi pas (en attendant la fusion)
@TodorTupolev: hay gros con : https://www.novastan.org/fr/kazakhstan/orano-va-raser-une-foret-protegee-pour-exploiter-une-mine-duranium-au-kazakhstan/

l'uranium pousse dans les fleurs et est récolté avec un bilan carbone neutre comme on récolte la rosée matinale ? Je veux bien te mettre la source dans ta gueule si tu veux
@baUer: super. Je te propose de couper ton compteur et d'aller faire du bushcraft en Ardèche. Tu trouvera ainsi un sens à tes convictions.
@BABARR: Le nucléaire ne participe pas au réchauffement climatique, parce que les quantités engagées sont insignifiantes et n'influent en rien, elles n'ont aucune valeur décisive.

Tu es ici dans l'amalgame, le tout ce qu'on fait est de nature a influencer, sauf que c'est faux, seuls quelques sources influences vraiment (gaz/pétrole/charbon en première ligne), le reste participe en effet à rajouter des 0.0001% par ci ou là, alors oui, on va ensuite additionner le tout pour avoir des données sur lesquelles travailler, mais ça se stop là, car on calcule aussi les rejets de la biodiversité, on accuse tout à ce train là, absolument tout.

Le nucléaire ne rentre pas dans la case "cause du réchauffement climatique", par contre oui, le nucléaire pollue, mais NON, il n'est une cause du réchauffement climatique, pour en être la cause, il faut qu'il soit activement contributeur au dépassement de manière significative, or ce n'est pas le cas.

Et il n'a pas dit que le nucléaire ne polluait pas, il a dit que le nucléaire ne contribuait pas au réchauffement climatique. D'ailleurs, selon un autre point de vu, le nucléaire contribue à lutter contre le réchauffement climatique.
Toi tu as voulu jouer sur le prisme du tout polluant, même tes pets, c'est complètement idiot comme point de vu, de plus ça n'apporte absolument rien au débat (on peu rien faire de cet argument, tout pollue, donc ya pas de solution... sauf si on va plus loin et qu'on adopte d'autres points de vus, vraiment plus pertinents), c'est le constat d'un enfant de 12 ans au mieux, après c'est peut être malheureux a dire, mais on en est peut être là en effet, il faut parler aux masses comme si ils avaient 12 ans d'age mental.
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
@TodorTupolev: tu ne crois pas si bien dire, je suis lancé sur une construction de maison dites à énergie positive

sinon je t'invite à relire mes commentaires plus haut trou de cul, tu verra que je ne suis pas forcement contre le nucléaire, par contre les lobbyiste à la petite semaine comme toi, je leur dévisse la tête et chie dans le cou.

@BABARR: concrete ça veut dire béton
@baUer: ahah mon pauvre je suis tellement loin d'un lobbyiste. Pour ta gouverne les lobbyistes de notre époque sont les charlatans du vent et du soleil. Ils ont fait cracher des milliards à l'Allemagne pour aucun avantage sur aucun plan (prix ,climat, service continu au client, etc...). Ils sont à l'œuvre en France également. Les conséquences que tu va vivre : envol du prix de ta facture, black-outs de plus en plus fréquents, fragilisation du réseau, ouvertures de nouvelles centrales combinées gaz pour palier l'intermittence des ENRi (c'est d'ailleurs pour ça que les grands groupes pétroliers investissent dans l'éolien et le photovoltaïque), toujours plus de morts à cause du réchauffement climatique et de la pollution atmosphérique. La priorité en France c'est le transport, le bâtiment et l'agriculture. Toute personne faisant une fixette sur la méthode de production de l'électricité est un criminel ou un idiot.
@TodorTupolev: visiblement tu aime t'entendre parler et t'es bien trop con pour lire les commentaires, et encore moins les comprendre... Je vais te laisser seul avec ta connerie
@baUer: Salut, sale con, alors comme ça on est une petite pédale ? J'ai raison et tu as tort, lis mes commentaires, et tu le saurais, espèce de trou du cul de cul-de-jatte apoplexique. Bonne journée. Gros enculé.

Ou l'art de la discussion avec des imbéciles qui ne sont pas là pour discuter.
@baUer: nickel. Moi je te propose de t'enfermer dans ta maison "à énergie positive" et surtout de couper ton compteur. Comme ça, à défaut de maîtriser scientifiquement le sujet, tu le maîtrisera moralement et tu pourra te targuer du fait que sortir vite fait du nuc c'est possible.
@BABARR: Bah merde alors quand je fais des pâtes je participe activement au réchauffement climatique :(
Ce que t'as pas compris c'est que c'est pas le fait de chauffer l'atmosphère qui réchauffe la planète, c'est l'émission de gaz à effet de serre qui empêchent la chaleur du Soleil de sortir de l'atmosphère. Sur ce plan là les centrales sont parfaitement transparentes.
@LeChasseur: je ne l'ai jamais insulté, on est d'accord ?
@Dano: "Bah merde alors quand je fais des pâtes je participe activement au réchauffement climatique :(" Merde alors, tu fais des pates de façon industrielle? 30,000 tonnes par an?.

"Ce que t'as pas compris c'est que c'est pas le fait de chauffer l'atmosphère qui réchauffe la planète, c'est l'émission de gaz à effet de serre qui empêchent la chaleur du Soleil de sortir de l'atmosphère. Sur ce plan là les centrales sont parfaitement transparentes." Ce que t'as pas compris, c'est que je parle justement d'emission de gaz a effet de serre, mais c'est plus facile de venir poster sont petit commentaire en lisant la moitié de ce que j'ai ecrit.
@TodorTupolev: "concrete ça veut dire béton" Oui merci capt obvious, c'est bien pour ça que je serais curieux de voir la difference.
@PunkyZlip: Oula, 2 choses :
-Le nucléaire ne rentre pas dans la case "cause du réchauffement climatique"" On ne parle pas de la case "cause" mais de la case "participe", si tu remonte dans nos echanges. Si c'est deux mots differents, c'est que ça veut dire deux choses differentes. 0,001%, semantiquement parlant, c'est participer.

-"Toi tu as voulu jouer sur le prisme du tout polluant, même tes pets, c'est complètement idiot comme point de vu, de plus ça n'apporte absolument rien au débat (on peu rien faire de cet argument, tout pollue, donc ya pas de solution" Alors deja je pete pas en quantité industrielle, sinon j'aurais une chaudiere au biogaz chez moi.
Par contre pour le reste, de mon point de vue, oui, toute activité humaine participe plus ou moins au rechauffement climatique. Par contre la ou tu te trompe, c'est a dire qu'il n'y a pas de solution.
D'une façon generale, venir "justifier" notre consommation electrique totalement debile avec des arguments comme "de toute façon le nucleaire ça ne participe pas au rechauffement climatique, on peut y aller comme des connards sans se remettre en question" ça va certainement pas aider a résoudre le probleme.
Apres c'est a toi aussi de depasser ce "constat d'enfant de 12 ans qui n'apporte rien au debat", parce que je te garanti qu'il y a matiere a debattre la dessus.
@BABARR: On s'en moque que tu ne pètes pas de manière industrielle, c'est en lançant des "mes pets ne participent pas au réchauffement climatique" que les gens sont passés pour des cons qui essayaient d'enculer les autre. Faire attention a ce que l'on dit c'est aussi éviter de donner des arguments au "camp d'en face"

Sinon, soit tu n'as absolument rien compris a ce je t'ai dis, soit tu fais exprès, dans les deux cas, c'est ridicule.

- j'ai juste dit que voir sous le prisme du tout pollue, n'apportait rien au débat et surtout, n'apportait aucune solution au problème, toi tu as compris que je disais qu'il n'y avait pas de solution (c'est pas du tout ça, t'es complètement à coté de la plaque).

- tout comme dire " toute activité humaine participe plus ou moins au réchauffement climatique" et choisir toi même de manière totalement subjective, ce qui participe ou non, selon tes propres critères qui n'existent pas... tu te bases sur quelle déclaration scientifique, pour exclure tes pets et incriminer le nucléaire dans le réchauffement climatique ? D'autant que tous les scientifiques sont d'accord pour dire que non, même la petite Greta se refuse a dire des conneries pareilles et explique que le nucléaire n'a pas sa place dans le débat sur le changement climatique, ça serait contre-productif d'après elle... incroyable !

Tu bottes en touche sur un autre sujet, la façon dont on consomme l'énergie, c'est le passement de jambe le plus dégueulasse que j'ai pu voir depuis des semaines, après ça, je t'invite à ne vraiment plus me répondre, je t'explique ce dernier point et c'est fini pour ce débat, je ne lirai même pas ta réponse de toute manière.

- la consommation en soit est un argument pauvre pour plusieurs raisons, la première est que nous n'allons pas arrêter de consommer, bien au contraire, on va passer à 10 milliards d'habitants, aux voitures électriques et les pays émergeant... émergent, la consommation va donc aller en augmentant, toute économie sera bienvenue, mais ne parviendra jamais à contre-balancer l'augmentation croissante de la demande. C'est donc annexe, il faut travailler sur l’efficience et nos habitudes certes, tout en sachant cependant, que ça ne résoudra pas le problème en soit, c'est pas le but de toute façon, le but de cette démarche est juste de rester cohérent et de ne pas gâcher. C'est juste par principe qu'on doit le faire, pour l'amour des choses bien faites. Mais tu ne résoudras pas les problèmes de pollution (sur l'aspect du changement climatique), si tu t'enfermes dans cette seule case. C'est un point secondaire et très important, mais pour d'autres raisons surtout.

- le mode de production d'énergie est le problème principal auquel nous sommes confronté, on va faire des maths, ça va être cool et très simple tu vas voir, par contre je prends des donnés inventées tout en gardant l'échelle de grandeur, on est dans les centaines en terme de ratio (cf: https://choualbox.com/Img/1567281982417.jpg ) , c'est juste pour faire une démonstration logique :

Production à base de pétrole : 100g de co2 - 50% (d'économie d'énergie via diverses mesures) = 50g de co2
Production à base de nucléaire : 1g de co2

Je viens de te démontrer simplement que c'est le mode de production le problème principal, vouloir économiser sur un système dégueulasse ne sert à pas grand chose quand on est dans ces ordres de grandeur, car on arrivera pas à économiser assez pour que ça puisse avoir une incidence (il faudrait économiser 99% pour y arriver) et que cette économie sera de toute manière contrebalancée par la croissance (10 milliards d'être humain, c'est fait hein, on va y arriver et on peut rien y faire).

Bref, le problème majeur (pour le débat sur climat) est d'arrêter toute consommation de matière fossile à des fins énergétiques (ça vaut aussi pour les voitures et les bateaux), tu règles ce problème et c'est presque l'entièreté du dilemme qui est résolu, ensuite ou même pendant si tu veux, on pourra s'intéresser aux industries lourdes qui transforment les matières fossiles en biens de consommations, mais le problème principal reste le même et tant qu'il ne sera pas résolu, on aura pas la marge de manœuvre suffisante pour pouvoir influencer d'une quelconque manière.

Maintenant demande toi ce que le nucléaire apporte aujourd'hui et pourrait apporter dans le futur avec la fusion, avec ce type de centrale couplé au renouvelable, on pourrait vraiment consommer comme des "connards" parce que maintenant on commence a savoir déterminer notre influence sur notre environnement et donc ce qui en a et ce qui n'en a pas et avec ce mode de production la marge de manœuvre est énorme avant que ça puisse avoir un impact. Avec cette énergie "miracle", on pourra même surement faire fonctionner des systèmes anti-pollution très avancés technologiquement, au lieu de porter des sarouels et de revenir à l'age de pierre, parce que vous êtes trop stupides pour faire la part des choses. Donc on va continuer, pour votre bien, à vous expliquer pourquoi le problème est ailleurs et que si même une gamine ouvertement anti-nucléaire de 16 ans le dit, c'est qu'il doit y avoir quelque chose à explorer.

Bonne journée

Ps: j'aime pas les points de ponctuation, déso pas déso...
@PunkyZlip: En fait tu m'ecrit un wall of texte pour me dire des choses que je sait deja, et que je n'ai pas nié, ni meme contredite.

" Donc on va continuer, pour votre bien, à vous expliquer pourquoi le problème est ailleurs" En fait j'ai jamais dit que le nucleaire etait un probleme (ça va faire 3 fois que je me repete, mais bon....)

"la consommation en soit est un argument pauvre pour plusieurs raisons" C'est la ou tu te trompe, on se retrouve avec des gens qui chauffent a l'electrique, on la clim tout l'été et j'en passe, et viennent te dire que c'est ecolo.
@BABARR: J'aurais pas du te lire, comme j'avais dit... c'est monstrueux comme tu es de mauvaise fois (par rapport à Todor avec l'utilisation des mots et leur signification, tu refuses de te l'appliquer toi même) et comme tu es dans la philosophie de comptoir.
Se chauffer à l'électrique, si c'est nucléaire, c'est pas un problème pour le réchauffement climatique, maintenant arrête s'il te plait, c'est vraiment usant de devoir rester à ce si faible niveau de débat.
@LeChasseur: écoute, que je parle au saucisson, je n'aime pas que l'andouille me réponde, merci de t'arranger avec l'autre tête pleine d'eau, vous avez l'air d'être du même niveau
@PunkyZlip: En fait ce faible niveau de debat tu l'entretien toi meme en ne comprenant pas la difference entre "participer" (meme a 0,0001%) et "cause".
Et tu ne comprend pas non plus que je ne suis pas "anti" nucleaire. A partir de la, oui, le niveau est bas, vu que tu m'attaque au niveau personnel sur des choses erronées.
@BABARR: Oui, j'ai compris que tu étais juste teubé et que tu faisais parti des teubés qui prennent les ingénieurs pour des teubés et qui leur font un procès d'intention sur une tournure de phrase, alors que vous n'avez rien compris au sens même de la phrase de base.
Oui, je l'ai bien compris, maintenant, moi je t'ai apporté des arguments, des exemples, des démonstrations, toi rien, tu ne sais qu'ouvrir ta gueule, du vent du vent et raconter ce que tes cons de potes te racontent au bar (sauf que je suis pas ton pote moi).

Donc a partir de là, je te prierais de bien vouloir fermer ta gueule, un manche à balais est moins con que toi.
@BABARR: Et non, je ne t'attaque pas sur le fait que tu sois anti-nucléaire, à aucun moment je ne l'ai dit (moi je dis que tes arguments sont pétés ou secondaire en terme de réchauffement climatique), tu inventes des accusations, tu te victimises tout seul, mais jusqu'où ira ta connerie et ta mauvaise foi de fils de pute ?
@PunkyZlip: Tu sous-entend que je pense que le nucleaire est un probleme en me parlant de la position de Greta, et tu prends un putain de paragraphe pour m'expliquer les bienfait du nucleaire en terme d'emission de CO2 par rapport aux autres energies (chose dont au passage je suis tout a fait d'accord), mais a par ça tu ne me prend pas pour un anti-nucleaire? Donc tu perds ton temps a etaler un truc pour rien?
Apres pour inventer des accusations hein, quand on est pas capable sur 3 paragraphe de me comparer a : un pilier de comptoir, un gamin de 12 ans, un fils de pute, un manche a balais, excuse moi de bien rigoler quand tu parle de "ce si faible niveau de débat".

"(moi je dis que tes arguments sont pétés ou secondaire en terme de réchauffement climatique)" Et moi je te dit juste que secondaire =/= inexistant.
@PunkyZlip: "Oui, je l'ai bien compris, maintenant, moi je t'ai apporté des arguments, des exemples, des démonstrations, " Oui, completement a coté de la plaque et du debat. gg wp.
@BABARR: "Tu sous-entend que je pense que le nucleaire est un probleme en me parlant de la position de Greta" du tout, tu inventes, tu te victimises, parce que tu n'as rien d'autre à dire, à aucun moment je ne te compare à elle, bien au contraire, je te dis que justement, elle est anti-nucléaire et n'ose pas sortir la moitié des conneries que tu racontes, c'est très différent.
@PunkyZlip: "même la petite Greta se refuse a dire des conneries pareilles et explique que le nucléaire n'a pas sa place dans le débat sur le changement climatique, ça serait contre-productif d'après elle... incroyable !"
"Donc on va continuer, pour votre bien, à vous expliquer pourquoi le problème est ailleurs et que si même une gamine ouvertement anti-nucléaire de 16 ans le dit, c'est qu'il doit y avoir quelque chose à explorer."

Donc pourquoi tu me parle de ça?
De quoi tu parle comme probleme quand tu dis "a vous expliquer pourquoi le probleme est ailleurs"?
@BABARR: Je n'ai pas le droit de la prendre en exemple ?
Si je prend en exemple quelqu'un c'est que je t'accuse de penser comme cette personne ?
Tu en es vraiment a un niveau de compréhension si bas ?

C'est grave quand même...
@BABARR: Écoute, je te propose qu'on en reste là.
@PunkyZlip: Ecoute, niveau de comprehension bas, quand je dit "je ne pete pas de façon industrielle", et que toi tu comprends "mes pets ne participe en aucune façon au rechauffement climatique", tu es TRES mal placé. Donc soit tu continus tes insultes a la con pour venir me parler du niveau d'un debat ensuite, soit tu grandis un peu.
Donc maintenant la question c'est : en quoi cet exemple avait une quelconque pertinence avec ce que je disait?
@BABARR: Quand je te dis que tu es plus con que nature, c'était un copié collé d'une des tournures que tu avais fait a Todor et que j'ai tourné en dérision, c'était d’ailleurs en italique, pour forcer un peu la chose et faire bien comprendre que c'était de la dérision.

Mais non, toi tu es trop con pour le comprendre, forcément... c'est pas ton truc la compréhension, alors la dérision, putain, c'est le cosmos !

Et le pire, c'est que tu penses que c'est un argument recevable dans l'histoire...

@PunkyZlip: Merde alors, et ce passage la :
"- tout comme dire " toute activité humaine participe plus ou moins au réchauffement climatique" et choisir toi même de manière totalement subjective, ce qui participe ou non, selon tes propres critères qui n'existent pas... tu te bases sur quelle déclaration scientifique, pour exclure tes pets et incriminer le nucléaire dans le réchauffement climatique ?"
Qui est pas en italique, c'est de la derision aussi? Parce que tu as l'air d'y croire tres fort quand meme, a grand coup de "declaration scientifique". Tu sais meme plus ce que t'ecris.

Maintenant, si t'es pas capable de me dire en quoi l'argument est recevable ou non, sans foutre 5 insultes par reponse, c'est qu'il faut te poser des questions.

Mais continus de me faire rire a me parler de comprehension de texte et de me traiter de con, ça en devient tres drole.
@BABARR: Complètement, si tu n'arrives pas à comprendre une démonstration par l'absurde, c'est pas ma faute, j'ai pas a mettre en italique une démonstration par l'absurde (dafuq?????) et je te demande en effet si tu te bases sur des faits scientifiques, si tu as des sources pour dire que tes pets comptent moins dans la balance que ta part d'utilisation du nucléaire et comme c'est une démonstration par l'absurde, pour te démontrer que l'argument du "tout pollue" est absurde...

C'est affligeant... tu crois, donc tu sais.
@PunkyZlip: C'est affligeant ton incapacité a t'exprimer sans insulter les autres.

"pour te démontrer que l'argument du "tout pollue" est absurde..." Sauf que c'est pas un argument que j'ai utilisé, j'ai utilisé l'argument du "toute activité industrielle humaine (Nucleaire ou pas, on s'en ballek) participe, MEME a UN TRES FAIBLE NIVEAU, a l'emission de gaz a effet de serre". Toi y'en a comprendre la difference?
@PunkyZlip: 'qui leur font un procès d'intention sur une tournure de phrase" Au moins t'es arrivé a dire quelque chose pas trop a coté de la plaque, donc attaque moi la dessus, soit intelligent, et me fait pas des wall of text a me parler de l'avis de Greta dont je m'en tartine le fion, a me parler de fusion nucleaire qui est completement hors de propos, ou a venir m'insulter comme si tu avais un syndrome de tourette.
@BABARR: Sauf que tu es un menteur " Y'a pas bessoin de source, toute activité humaine surtout industrielle participe au rechauffement climatique." tu précises en effet "surtout industrielle", mais tu dis bien "toute activité".

Alors ?
@PunkyZlip: Alors oui, toute activité humaine participe au rechauffement climatique, du a, et tu l'a toi meme precisé, notre tres grand nombre sur ce cailloux Et je precise que quand on (le GIEC entre autres hein) dit "activité humaine", ça ne veut pas dire "activité individuelle d'un etre humain". Ca veut dire l'industrie, l'agriculture, l'elevage, le chauffage, le transport (aerien, maritime, routier), la guerre, l'exploration spatiale, et j'en passe.
@BABARR: Mais ça ne change rien, car tu as dis : "j'ai utilisé l'argument du "toute activité industrielle humaine"
Alors que tu as déclaré : "toute activité humaine surtout industrielle participe au rechauffement climatique"

Et maintenant tu dis en plus : "Ca veut dire l'industrie, l'agriculture, l'elevage, le chauffage, le transport (aerien, maritime, routier), la guerre, l'exploration spatiale, et j'en passe."

Tu changes tes propos à chaque commentaire, c'est un fait et que tu cites pour la toute premières fois le GIEC dans cette box (alors que je t'ai demandé 11 commentaires plus haut tes sources) n'y change rien, car tu changes tes définitions selon ce qui t'arrange à l'instant T. La preuve est faite !

Et pour rappel, les pets c'est essentiellement des gaz a effet de serre, vu que tu dis "MEME a UN TRES FAIBLE NIVEAU, a l'emission de gaz a effet de serre". Toi y'en a comprendre la difference?" avec ton raisonnement, il faut compter les pets ! Sinon c'est pas scientifique... toi y'en a comprendre la différence ?

Ps: j'aimerais revenir sur ton argument des camions, les camions ne sont pas lié a la technologie nucléaire, c'est lié au transport, tu peux pas les compter deux fois et le nucléaire n'a rien a foutre que tes camions consomment du pétrole, de l'électricité ou du méthane, ce n'est pas un problème lié au nucléaire, c'est l'argument typique des gens malhonnêtes et pauvres intellectuellement.

@TodorTupolev: la vapeur d'eau contribue au réchauffement climatique. C'est même un gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le CO2 à quantité égale. Mais heureusement, au vu des quantités de CO2, c'est le CO2 le plus grave actuellement.
@Aksynthe: certes, mais très peu de tranches nucléaires françaises sont équipées d'aéro-réfrigérants. Et parmi celles-ci seul 4% de l'eau prélevée est évaporée. C'est pinut.
@PunkyZlip: En fait tu ne sais pas lire. Si je met le mot "SURTOUT" c'est que ça sous-entend qu'il y a d'autres facteurs. Sinon ben.... je l'aurais pas mit.

Et si je dit "ET J'EN PASSE", ça sous-entend que oui, ça compte aussi nos pets gras. Ca fait des dizaine d'années qu'on sait que les pets font du methane hein. Par contre peter ne rentre pas dans la categorie "activitée humaine" comme le definis le GIEC. Toi y'en a comprendre la difference?

"(alors que je t'ai demandé 11 commentaires plus haut tes sources)" Tu m'a demandé ma source a propos d'un de tes argumentaire par l'absurde comme tu dis, qui partait sur un postulat foiré parce que tu comprenais pas ce que je te disait, et tu t'attendais vraiment a ce que je t'en donne?

PS : Le bilan carbone d'une technologie prend en compte l'extraction des minerais liés au fonctionnement de cette dite technologie, et meme le bilan carbone des structures nécessaire a la faire fonctionner (c'est d'ailleurs pour ça que Todorov a pu sortir de beau graphiques). Tu veux parler du GIEC, va lire autre chose que les rapport qui t'interesse.

"c'est l'argument typique des gens malhonnêtes et pauvres intellectuellement. " Merveilleux argument que je peut retourner a ceux qui se sentent obliger d'ajouter une 'insulte gratuite a chaque commentaire. Tourette?
@PunkyZlip: Ah voila ta demande de source scientifique : "tu te bases sur quelle déclaration scientifique, pour exclure tes pets et incriminer le nucléaire dans le réchauffement climatique ?"

Alors que 1 : je n'ai jamais exclu mes pets.
2 : Il y a une difference entre "incriminier", ce que je ne fait pas (je t'invite a aller voir la definition du mot hein), et "participer".

A partir de la, je te considere dans l'erreur d'interpretation de mes propos, et comme tu fais fausse route, je ne vais pas perdre du temps a donner des sources sur ce que je n'ai PAS dit.
@BABARR: Tu as exclus tes pets à partir du moment où tu as dit : "Alors deja je pete pas en quantité industrielle, sinon j'aurais une chaudiere au biogaz chez moi." tu es un menteur chronique, c'est dingue... je ne discute pas avec un menteur, ça fait déjà plusieurs fois que je te prends à changer tes propos.

C'est finit pour moi, salut l'autiste.
@TodorTupolev: oui c'est pour ça que les centrales participent pas vraiment avec ce petit rejet. Mais tu prends l'aéronautique avec les trainées de condensations, baaaaaah on se pose la question par contre
@PunkyZlip: En fait tu focus sur cette histoire de pet pour pas admettre que t'es venus me casser les noix parce que j'ai dit "participe" et que tu as compris "j'incrimine". Defend toi comme tu peux.

"Tu as exclus tes pets à partir du moment où tu as dit : "Alors deja je pete pas en quantité industrielle, sinon j'aurais une chaudiere au biogaz chez moi.""
Oui, je les exclus, mais du debat, parce que je ne pensais pas que ça allait etre important, maintenant j'aurais su l'importance que tu accorderais a mes pets dans cette discution, je me serais probablement mieux exprimé a ce sujet. Mais bon, tu avais l'air de vouloir dire que le niveau etait deja bien bas...
Et je les exclus aussi du terme "activité humaine", parce que en effet, lacher des caisse n'est pas une particularité propre a l'humain.

"salut l'autiste" Salut tourette.
@BABARR: C'est toi qui focus sur cet exemple, c'est toi qui a tenu à ce qu'on en parle parce que tu n'arrivais pas à comprendre le sens d'une démonstration par l'absurde.

Autiste un jour, autiste toujours...
@BABARR: Le pet des vaches oui, le pet des humains non, les activités humaines seulement.
Le pet d'une vache c'est une activité humaine et un pet humain non ?

Okay boby...
@BABARR: En fait tu ne comprends juste pas que tes critères sont pétés, qu'il y a des inhérences (beaucoup en fait) et des consensus. Et que le consensus c'est de dire que le nucléaire ne participe au réchauffement climatique (pour les raisons expliquées dans mon premier commentaire).

C'est à cause des gens comme toi, qui jouent sur les failles du langage, sans comprendre les différentes inhérences en place et qui se refusent à entrer dans les consensus, par pur esprit de contradiction et d'orgueil mal placé, que la majorité de la population croit en effet que le nucléaire est pour beaucoup au réchauffement climatique. Tu es complètement contre-productif. Et c'est les mecs comme toi qui posent des problèmes aux chercheurs/scientifiques, vous influencez des gens encore moins au courant que vous, a se diriger dans la mauvaise direction.

Juste pour vous faire mousser sur le plan personnel, c'est grave intellectuellement.
@PunkyZlip: Ah mais je suis tout a fait pret a entrer dans les consensus, sauf quand on vient me dire que c'est a cause de gens comme moi que l'allemagne en est la, tout ça parce que quand on vous dit "participe" vous comprenez 'incrimine", forcement a partir de la, quand on est pas foutu d'apporter des arguments sans faire des comparaisons douteuse et des attaques personelle de gamin (coucou tourette), on a juste envie de te les fourrer dans le cul, tes consensus.
Si t'es pas capable de comprendre ça, c'est grave intellectuellement aussi.

"Tu es complètement contre-productif. Et c'est les mecs comme toi qui posent des problèmes aux chercheurs/scientifiques, vous influencez des gens encore moins au courant que vous, a se diriger dans la mauvaise direction."
Ce qui est contre-productif c'est les gens qui deboulent comme toi a defendre le nucleaire a coup d'insulte d'handicapé mental alors que je l'ai meme pas attaqué. Ca c'est grave quand meme.
@BABARR: Tes pets participent aussi et pourtant tu veux pas les compter... il faut te le dire de quelle manière ? C'est exactement la même chose, c'est pourquoi on vous parle parfois comme à des enfants en vous conseillant la plupart du temps d'arrêter de respirer.
@PunkyZlip: "C'est toi qui focus sur cet exemple" Tu veux vraiment que je compte combien de fois tu reviens dessus alors que je t'ai posé 25 autres question? Vraiment? T'en est a ce point la dans le dénis?

@PunkyZlip: " Tes pets participent aussi et pourtant tu veux pas les compter... il faut te le dire de quelle manière ? " Merde alors, et c'est moi qui focus sur cette histoire de pets?.

On en arrive a la partie du debat ou j'ai deja repondu a ça, et que je vais m'auto-quote : "Alors que 1 : je n'ai jamais exclu mes pets."
Je sais, c'est pas facile de tout lire. Je me repete, mais a aucun moment je n'ai "pas voulu les compter". Tu y tiens vraiment a ta demonstration par l'absurde dit donc...
@BABARR: Parce que tu n'as toujours pas compris l'exemple, tu n'as toujours pas identifié que tu avais un problème de critère et de point de vu (cf mon premier commentaire).

Si tu n'étais pas un imbécile, je ne t'aurais jamais insulté, d'ailleurs dans mes deux premiers commentaires (les deux gros pavés) il n'y a aucun insulte, la seule insulte est "connard" qui une fois contextualisé est entre guillemets, car je reprenais une de tes expressions.

Techniquement, tu es le premier à avoir dit une insulte et hausser le ton donc.
@BABARR: "Oui, je les exclus, mais du debat, parce que je ne pensais pas que ça allait etre important, maintenant "

"Je me repete, mais a aucun moment je n'ai "pas voulu les compter"


Tu as un vrai problème mon gars, c'est grave hein... tout et son contraire.
@PunkyZlip: "c'est le constat d'un enfant de 12 ans au mieux, après c'est peut être malheureux a dire, mais on en est peut être là en effet, il faut parler aux masses comme si ils avaient 12 ans d'age mental."

Dans ton 2eme reply. Tu t'en aperçois meme pas en fait. Ou selon tes criteres, avoir 12 ans d'age mental n'est pas une insulte, je sais pas....
@PunkyZlip: Exclure un terme d'un debat, ça veut dire que je l'exclu de la participation au rechauffement climatique???????!!!! Mais bordel, c'est toi qui a un probleme a ce niveau ! Ou alors tu pense que quand je dit "debat" c'est celui sur le rechauffement climatique, alors que je parle de celui que nous avons ici.

Et en plus, je precise bien ensuite : "j'aurais su l'importance que tu accorderais a mes pets dans cette discution, je me serais probablement mieux exprimé a ce sujet"
@BABARR: Si tu le prends pour toi, c'est peut être pour quelque chose, je ne sais pas... C'est entre toi et toi, je n'ai rien a voir avec ça.
@BABARR: Oui, c'est exactement ça, c'est vouloir voir sous un seul et unique prisme, pour pouvoir prouver quelque chose qui n'est pas.
Tu ne sais pas t'exprimer mieux, tes idées ne sont pas claires et tu nous exposes pour de mauvaises raisons.
@PunkyZlip: Ecoute, je te met la le paragraphe en entiers, vu que tu sais meme plus ce que t'ecris :
"Toi tu as voulu jouer sur le prisme du tout polluant, même tes pets, c'est complètement idiot comme point de vu, de plus ça n'apporte absolument rien au débat (on peu rien faire de cet argument, tout pollue, donc ya pas de solution... sauf si on va plus loin et qu'on adopte d'autres points de vus, vraiment plus pertinents), c'est le constat d'un enfant de 12 ans au mieux, après c'est peut être malheureux a dire, mais on en est peut être là en effet, il faut parler aux masses comme si ils avaient 12 ans d'age mental."

Tu commence par "Toi tu", tu deroule ce que tu pense etre mon argumentaire, et ensuite "c'est le constat d'un enfant de 12 ans au mieux" tout ça dans le meme paragraphe.

Donc soit tu as des problemes avec le sens des mots, soit tu joue au con.
@PunkyZlip: "pour pouvoir prouver quelque chose qui n'est pas." Ah, et quoi donc?

"tes idées ne sont pas claires" Ce qui n'est pas clair, c'est ce que tu crois savoir de mes idées, forcement vu que quand je dit "participe" tu comprends "incriminier". A partir de la c'est sur que c'est foireux les deduction que tu peux en tirer.
@BABARR: Je pense avoir le droit de dire qu'un point de vu est idiot ou enfantin, surtout que je te fait la fleur de t'en dégager en ne disant pas "TON point de vu", tu devrais me remercier pour ça, maintenant ferme là.

Surtout si ton seul argument c'est que je t'ai insulté, alors que sur le fond, j'ai démonté absolument tous tes arguments (à tel point que tu étais dans l'incohérence la plus totale), okay, je te laisse avec cette grande victoire mon ptit père, je t'ai insulté le premier (tu fais perdre patience en un temps record, bravo), par contre change surtout pas de point de vu, tu pourrais te luxer le cerveau.
@PunkyZlip: Le pire dans tout ça, c'est que j'ai a peu pret le meme point de vue sur l'utilité du nucleaire a reduire notre empreinte carbone vis-a-vis de la production d'energie.
La seule difference, c'est que je conçois que le nucleaire reste quelque chose qui n'est pas anodin, et que sa mise en oeuvre produit elle aussi du gaz a effet de serre, meme si c'est en quantité incomparable avec les usine a fuel ou a charbon.

"et tu nous exposes pour de mauvaises raisons."
Alors certe, pour la suite j'aime avoir un peu de joute verbale, mais a la base je ne pense pas que ce soit "pour de mauvaises raisons".
J'entretiens l'espoir que la prochaine fois que Todorov parlera du nucleaire, meme a un enfant de 12 ans, il ne dira pas la bouche en coeur "le nucleaire ne participe pas au rechauffement climatique", mais qu'il dira plutot "bien sur qu'il y participe, a faible niveau, mais il participe surtout a limiter notre production d'electricité basée sur des energies fossile o combien foutrement plus polluante", et ce genre de discours provoquera bien plus la reflexion et l'interrogation (meme -surtout- chez un enfant de 12 ans) plutot qu'un avis "categorique" "ohlol mais non ça pollue pas" qui ne sert qu'a precher des convaincu au final.
Pourquoi on envoi pas les dechets dans le soleil ? ou du moins loin dans l'espace ?
@DatOctopuss: il me semble que l'argument le plus dissuasif c'est que les fusées, bah parfois ça explose et on a moyen envie que ça arrive.
Un autre argument qui me vient à l'esprit c'est le volume des déchets nucléaires étant bien supérieur à la charge utile de nos fusées (qui est en général de quelques à quelques dizaines de tonnes), j'ai pas vérifié les chiffres mais je pense pas que ce soit viable économiquement et écologiquement de lancer autant de fusées.

Après j'ai déjà entendu des gens dire "oh mais non on va pas polluer le soleil" mais crois moi le soleil en a rien à foutre. Sur un site lambda j'ai trouvé
"Chaque seconde le soleil dégage autant d'énergie que 10 milliards de bombes nucléaires"

(enfin, si on devait choisir ce serai loin dans l'espace et non dans le soleil. Il faut une fusée plus puissante pour se crasher dans le soleil que pour s'échapper du système solaire)
@CerealeKiller: C'est juste, le gros problème vient de la non fiabilité des fusées. Si des déchets retombent dans les océans (car c'est généralement là qu'ils tombent) ça serait catastrophique.
Et ouais le Soleil il fabrique du deutérium donc dans le genre radioactivité il n'en est pas à ça près
@CerealeKiller: merci ! je me disais bien que l'argument de poluer le soleil etait stupide, la difference de masse est telle qu'on pourrait y jeter toute la planete sans l'alterer non ?
du coup il faut qu'on ameliore les lancements / qu'on ai une station orbitale / lunaire pour que ça devienne une option viable tu pense ?
@Dano: Interessant ! merci. c'était une question un peu con mais elle me trotait un peu :p
@DatOctopuss: c'est juste mon avis perso mais j'ai plutôt tendance à penser qu'on va y venir à bout grâce à de nouvelles technologies. À très long terme si vraiment on ne sait pas quoi en faire et que la colonisation spatiale est devenue easy peasy peut-être mais c'est tellement lointain que ça me paraît trop improbable.
Surtout que au vu des réserves de nucléaire sont limités, on n'aura pas une infinité de déchet et les enfouir n'est donc pas si déconnant en attendant d'avoir mieux

Et pour ce qui est de la planète dans le soleil, étant donné que le soleil pèse 99.86% de toute la masse du système solaire, je devine que lui balancer une petite planète il s'en remettra assez rapidement. (en vrai ça dépend de la vitesse de la planète donc dependamment des cas tu perturbes plus ou moins le soleil
@Dano: On s'en cogne royalement le coquillard que ça retombe dans l'océan, l'impact est négligeable au niveau planétaire, par contre si ça pète dans la stratosphère... on est cuit mon coco.
1°) Quelles sont les bons graphes, pour faire taire les personnes qui sont contre les énergies nucléaires et pour les énergies renouvelables ? Rapport coût/énergie, pollution, nombre de mort,etc.

2°) Quelles sont les défauts des centrales nucléaires ?
@Aspi: un réseau électrique a besoin d'une énergie primaire pour fonctionner. Le nucléaire est une énergie primaire. Le gaz aussi. Le charbon également. Les énergies dites renouvelables ne sont pas primaires : hydro, solaire, éolien. Tu peux les rajouter à ton énergie primaire mais elles ne la remplaceront jamais.
L'éolien et le photovoltaïque sont intermittents, et donc compensés par du primaire.
Pour les bons graphs j'en ai pleins...dur de faire le tri.
Le seul défaut des centrales nucléaires c'est qu'il y a des pièces (très peu) qu'on ne peut pas changer (par exemple la cuve). Mais c'est pas très grave, on surveille ces pièces rigoureusement. Pour info certaines centrales américaines viennent d'être prolongée à 80 ans.
@Aspi: je te conseille très très vivement les vidéos de "le Réveilleur" ses vidéos sont très qualitatives scientifiquement, plutôt vulgarisées, mais surtout très bien sourcées.
Par exemple https://youtu.be/xx55qcGdXOo
Et https://youtu.be/HMystmGbctw (tu trouveras certains défauts du nucléaire ici d'ailleurs, mais pas sur les déchets)
Puis tu vas dans la description et tu auras pléthore de liens sourcés. Celui qui te sera le plus utile ce sera probablement le rapport du GIEC (et les graphs de tudortupolev plus haut mais je sais pas d'où ils sortent)
La dernière fois que j'ai commenté sur le sujet, j'ai affirmé que le nucléaire participait à sa manière lui aussi au réchauffement climatique et je me suis gentiment fait rembarrer (coucou TodorTupolev).

Maintenant je voudrais des commentaires sur cette question, avec mise en situation au préalable :

Pour une raison qui m'appartient, je décide de m'équiper d'un radiateur électrique d'un gigawatt dans ma cour histoire de chauffer les oiseaux. Pour répondre à cette problématique, je fais totalement abstraction de la production et du transport de l'énergie. Pourquoi le choix d'un radiateur électrique : parce qu'il n'y a pas de transformation de l'énergie calorifique sur place (pompe à chaleur permettant de récupérer du chaud en restituant à côté du froid) et il n'y a pas de rejet gazeux (productions fossiles ou bois).

Ce gigawatt de chaleur rejeté directement dans l'atmosphère, que devient-il ?

Vous l'avez compris, je veux comprendre ce que deviennent les rejets calorifiques nécessaires au refroidissement du cœur d'un réacteur dans les mers, les cours d'eau ou dans l'atmosphère sous forme de vapeur via les TAR. J'insiste bien là dessus : ma question se porte uniquement sur l'énergie calorifique, pas sur les conséquences du réchauffement des cours d'eau pour la biodiversité ou de l'effet de serre que produirait les nuages de vapeur.

Du monde pour m'aiguiller d'un point de vue strictement scientifique ?
@Siletic: Alors c'est une très bonne question et bien que physicien de formation j'avoue que je suis surpris que ce soit pas une question simple.

Je vais tout de même donner une analyse perso du sujet, analyse qu'il faudrait idéalement aller confronter à des gens qui ont mieux étudié le sujet.
Alors pour reformuler la question, on suppose que l'on met un surplus de X MWh d'énergie thermique quelque part sur Terre et on se demande que devient ce surplus d'énergie ? (dis moi si j'ai trop travesti ta question)
Je pense qu'il y a deux éléments important à comprendre : les lois de diffusions et le bilan radiatif du système Terre.

Tout d'abord les lois de diffusions indiquent que s'il y a un pic de concentration de quelque chose (densité de particules, ou de température) au milieu d'un milieu autrement uniforme, alors naturellement la température de ce pic va descendre et la température tout autour va monter de manière à ce que si on attend très très longtemps, on retourne à une température uniforme partout (voir https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Conduction_thermique.gif?uselang=fr). En vrai dans des milieux comme les gaz cette "uniformisation" se fait encore plus vite que s'il n'y avait que diffusion à cause des phénomènes de convection. Donc déjà première conclusion, ton pic d'énergie thermique va se diffuser complètement jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d’inhomogénéité. En théorie la température globale de l'atmosphère devrait monter car tu as apporté de l'énergie thermique, mais en pratique ça va dépendre de la taille du système (combien de masse d'atmosphère tu réchauffe) et de la quantité d'énergie X apportée.

Ensuite, si on suppose la quantité d'effet de serre constante, le devenir de cette énergie sur un terme plus long dépendra du bilan radiatif de la Terre. A savoir, le système Terre reçoit en permanence de l'énergie de la part du soleil, pourtant la température ne monte pas à l'infini. En fait, ce qui est moins connu, c'est que la Terre envoie en permanence une partie de son énergie dans l'espace sous forme de rayonnement infra-rouge. Du coup il y a un équilibre qui se forme entre l'énergie reçue et l'énergie envoyée. Du coup les X d'énergie ponctuel qu'on a produit sur Terre avec nos matériaux fissibles doivent se rajouter à ce bilan, mais quoi qu'il arrive la Terre va se réguler pour revenir à sa température d'équilibre. Après si comme dans notre cas on rajoute X de manière périodique ou en continu comme on le fait dans la vraie vie, il faudra le prendre en compte et il est possible que la Terre n'évacue pas l'énergie "assez vite" et donc que la nouvelle situation d'équilibre soit à une température plus élevée que précédemment.

Mais alors, il faut regarder comment toute la production d'énergie nucléaire vaut face à la quantité d'énergie que l'on reçoit du soleil. Sur la page wikipedia du bilan radiatif (que je conseille vachement de lire et qui devrait rendre le paragraphe précédent plus clair https://fr.wikipedia.org/wiki/Bilan_radiatif_de_la_Terre), on trouve l'énergie entrante dans le système Terre est de :
- 99,97 % (soit 173 pétawatts) provenant du Soleil
- 0,025 % (soit 44 térawatts) provenant de la radioactivité naturelle de la Terre
- 0,009 % (soit 15 térawatts) provenant des centrales thermiques (fossiles + nucléaires)
- 0,002 % (soit 3 térawatts) des forces de marées.

En pratique du coup, toute l'énergie qu'on apporte par simple réchauffement de l'eau dans nos centrales thermiques a un impact ridicule sur les variations de température globales et sont pour l'instant 3 fois moindres que la radioactivité naturelle et 10 000 fois moindre que l'énergie solaire. Du coup ça explique que l'on parle tout le temps de CO2 et d'effet de serre car lui en effet a un impact très important sur la température globale.

Conclusion, si ça n'a pas d'impact sur la biodiversité locale c'est pas très grave.
(par contre c'est pas une raison pour laisser tourner ton radiateur de 1 gigawatt à l'extérieur car l'électricité avec laquelle il tourne a forcément émis du CO2)
@CerealeKiller: Merci pour cette réponse très étayée. Même si j'arrive à peu près à cerner ton explication, mon niveau de connaissance m'empêche de prolonger la discussion d'une manière aussi scientifique que je le voudrais.

Dans ma petite caboche, je me faisais à l'idée que la Terre suivait un cycle climatique équilibré tout au long de ses millions d'années, en symbiose avec les rayonnements solaires dont elle dépend. Quelques événements de grande ampleur ont pu alors bousculer cet équilibre (météorites, hiver volcanique) mais, à une échelle de temps cosmique, l'équilibre finit par revenir. À plus court terme, des variations de température peuvent survenir (périodes chaudes ou glaciaires) peut-être à cause de l'activité solaire variable.

Sauf qu'un imprévu majeur vient perturber ce cycle naturel : l'Homme et son progrès scientifique, l'instant T de cette nouvelle ère climatique étant symbolisée par la révolution industrielle du début du XIXe siècle.
En faisant encore une fois abstraction du CO2 et autres rejets polluants dus à l'activité humaine moderne et provoquant l'effet de serre, est-ce que ces 0,009% d'énergie calorifique produits par les centrales thermiques, auxquels on doit évidemment ajouter toutes les autres sources d'émission de chaleur (bois, pétrole, gaz pour le chauffage domestique/industriel, le transport...), ne sont-ils pas susceptibles de rester dans l'atmosphère en provoquant un déséquilibre artificiel persistant, ce surplus d'énergie ayant une influence sur la température moyenne du globe ? Ou bien ce n'est pas un souci car toute cette énergie est vouée à être dissipée dans l'espace via les rayonnements infrarouges pour retrouver un cycle naturel ? Ce serait bien sûr à partir de là que les GES rentrent en ligne de mire par rapport à cette dissipation perturbée.

Formulé autrement : est-ce que, en décidant à un moment donné de réduire à néant toute activité humaine (centrales mises à l'arrêt, plus aucun transport motorisé, plus de chauffage, plus RIEN !), la moyenne de température parviendrait-elle à retrouver celle d'avant la révolution industrielle ou bien il y a accumulation irréversible ? En admettant que les GES se seront totalement dissipés et en omettant les événements naturels extérieurs qui influent depuis la nuit des temps.
@Siletic: J'écris ça après coup, désolé je me suis un peu étalé, ça refait un petit pavé et je suis pas 100% sur que ce soit ce qui t'intéresse.

En vrai t'as pas les mauvaises intuitions concernant les histoires d'équilibres car comme j'avais expliqué plus haut c'est ça qu'il se passe. Et ton raisonnement de "on produit avec nos centrales diverses tant d'énergie, alors ça donne une entrée nette d'énergie dans le système Terre chaque année en plus du soleil donc si on produit chaque année la même quantité d'énergie, on retrouvera un nouvel équilibre avec une température supérieure à celle de la Terre". Ce raisonnement est correct en soit et c'est exactement ce qui se passe avec les gaz à effet de Serre : ceux ci piègent une certaine quantité d'énergie sur Terre ce qui fait que, tant qu'on ne varie pas la quantité de gaz, la Terre retrouvera toujours un équilibre. Pour comprendre plus en détail ces histoires je t'invite fortement à aller voir cette vidéo plutôt accessible sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=By0iFhyvhqM

Donc pour répondre à ta question :
" Formulé autrement : est-ce que, en décidant à un moment donné de réduire à néant toute activité humaine (centrales mises à l'arrêt, plus aucun transport motorisé, plus de chauffage, plus RIEN !), la moyenne de température parviendrait-elle à retrouver celle d'avant la révolution industrielle ou bien il y a accumulation irréversible ? En admettant que les GES se seront totalement dissipés et en omettant les événements naturels extérieurs qui influent depuis la nuit des temps. "
Si tu admet que les GES sont revenus au niveau de l'époque préindustrielle alors oui absolument, on reviendra à ces niveaux de température.

Du coup quid de ces 0.009% ? Bah pas grand chose, vu que ce sont des quantités d'énergie que l'on doit additionner, lorsque l'on fait 173 000 TeraWatts + 15 TeraWatts bah ça donne 173 015 TeraWatts donc on a en pratique aucune différence.
En physique c'est extrêmement typique comme situation d'ailleurs ça arrive tout le temps qu'on ait plusieurs phénomènes à l'oeuvre qui s'additionne, si l'un est disons 100 ou 1000 fois plus fort que l'autre alors on se dit qu'on néglige celui 100 fois moins fort car le résultat sera le même.
Par exemple quand tu veut calculer la trajectoire de la Terre autour du soleil, si tu veux être absolument rigoureux alors il faut prendre en compte l'influence de la Terre sur le Soleil ce qui en théorie change le résultat un peu, ah mais il faut aussi prendre en compte l'influence des autres planètes, mais si c'est comme ça il faut aussi s'interroger sur les astéroïdes, puis les planètes naines, et les comètes ? Et donc bien qu'en théorie il faudrait prendre en compte tout ça, on sait qu'on peut se limiter juste au soleil et à la lune, et si on veut vraiment être rigoureux ajouter les géantes gazeuses. Mais par exemple je serais étonné d'entendre que Pluton décale l'orbite terrestre d'une valeur supérieure à 1mm.

Mais la raison principale pour laquelle on peut omettre ces faibles contribution, c'est parce qu'il y a d'autres contributions qui sont plus importante. On peut établir une certaine hiérarchie des forces :
1er : Le soleil
2nd : Les paramètres orbitaux (cycles de Milankovitch) et variation dans l'activité solaire (j'ai pas trouvé les chiffres pour comparer mais je pense qu'ils arriveraient en second)
3ème : radioactivité terrestre + production mondiale d'énergie
Alors un physicien va se dire "oh j'ai besoin d'une idée globale je vais me contenter de la réponse au premier ordre", puis "oh en fait je serais bien curieux de connaitre plus précisément ces histoires, ajoutons les 2ème contributions majeures"

NB : ce que je dis plus haut est vrai car on a affaire à des phénomènes "stables" ou pour être plus précis "non chaotiques". Il existe certain objets physiques pour lesquels une infime perturbation peut entraîner des conséquences énormes. Par exemple, imagine une haute colline sur laquelle j'ai déposé un rocher parfaitement sphérique de 1 tonne, ce rocher tient bien en équilibre, mais il suffira d'une pichenette pour que celui ci dévale tout d'un coup, c'est un système instable dans lequel on ne peut pas se permettre de négliger les faibles contributions. Si ces histoires de système chaotique t'intéresse je recommande cette vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=YrOyRCD7M14)

ENFIN, c'est du pinaillage mais c'est utile à savoir je pense, tu as dit :
" 0,009% d'énergie calorifique produits par les centrales thermiques, auxquels on doit évidemment ajouter toutes les autres sources d'émission de chaleur (bois, pétrole, gaz pour le chauffage domestique/industriel, le transport...) "
En fait il faut effectivement rajouter tout ce qui est pétrole, gaz et charbon, mais pas besoin de rajouter le bois ou par exemple l'énergie produit par les éoliennes car l'énergie issue de ces deux moyens de production d'énergie est en fait de l'énergie solaire déguisée ! En effet le vent est dû au fait qu'il y a des inhomogénéités de températures dans l'atmosphère ce qui est du à un chauffage non uniforme par le soleil. Et le bois n'est rien d'autre que du CO2 converti par le phénomène de photosynthèse (donc en absorbant le soleil !). Le bois que tu brûle dans ta cheminée n'est rien d'autre que les rayons du soleil accumulés par les feuilles de son arbre pendant plusieurs décennies voire siècles !

En bref s'il y a un truc à retenir, s'il y a bien 1 soucis avec les perturbations climatique, ce sont les gaz à effet de serre et non les autres formes d'énergies dissipée dans l'atmosphère
Chargement...
Chargement...
Chargement...