Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Ce matin là il se réveillait avec une gaule très dure vu qu'il avait envie de pisser et il savait qu'il serait bloqué ainsi tant qu'il n'irait pas aux chiottes et là de toutes façons à moins d'arroser les murs il devra attendre. Une autre idée lui vint en tête.
iIl s'approcha de sa femme nue et endormie, écarta les draps de coton pour l'admirer et commença à la caresser de tout son corps en se rapprochant d'elle. D'abord sa jambe son ventre et plutôt doucement elle se réveilla, s'étirant d'un coup.
iIl lui embrassa les seins et descendit rapidement à son fruit tiède. Les odeurs du matin étaient là ! Il n'osait pas l'embrasser sur la bouche à cause de son haleine mais il ne résista pas à l'envie de lui pomper la chatte entière avec sa bouche. Un soupir et une cambrure furent les réponses qu'il attendait : il lui releva les jambes et d'un coup la pénétra mais assez doucement histoire d'apprécier cette chaleur attendue et de ne pas agresser.
Un, deux, trois aller retour lui firent constater qu'elle lubrifiait suffisamment. ils se sentaient bien. puis la fougue arriva : il respirait fort dans son cou en lui agrippant les fesses, couché sur elle, "démonte moi !".lui susurra -t-elle, ce qu'il fit de manière classique et intense. Il s'arrêta pour la retourner mais elle l'agrippa lui griffant légèrement le dos.
Il n'en pouvait plus ! les grumeaux de sperme déboulant dans sa queue bien raide et son urètre serrés lui firent s'échapper des râles de plaisirs et elle continuait de l'encourager en l'agrippant.. Cela ne pouvait durer que quelques minutes à cette intensité. Son truc à lui était de retenir sa respiration et d'écouter sa partenaire prendre son plaisir haletante pour jouir de ce moment et retarder son plaisir. Il s'écroula sur le côté, presque à bout de souffle, ayant voulu se retenir le plus possible et elle lui caressait le bras d'un coté et de l'autre lui massait les couilles ce qui , elle le savait, lui plaisait, des "poupouilles" comme il disait, en pensant tous les deux que leur journée commençait bien.


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...