Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



La non-épopée du Vasa: épisode 2

Le Vasa repose donc par 32m de fond, posé sur bâbord sur la vase de l’entrée du port de Stockholm. (https://choualbox.com/Wj00Y)

A peine 3 jours après le naufrage, avant même que le roi ne soit prévenu (oui, Gustave Adolphe demande une flotte de guerre, mais ne prend pas la peine d’être là le jour de l’inauguration du 1er bateau), des tentatives de renflouements sont entreprises, sans grand succès à part celui de redresser le navire et l’envaser plus profondément.

Quelques années plus tard, nouvelle tentative dont la technique était relativement simple, mais nécessitait du temps, de la main d’œuvre, et une bonne dose de chance.

Deux carcasses de navire (à savoir par carcasses, des bateaux désarmés, démâtés, il restait simplement la coque et les ponts) étaient stationnées en parallèle au-dessus du Vasa, et remplies d’eau de manière à avoir la ligne de flottaison la plus basse possible sans couler.

Des cordages étaient ensuite immergés par le biais d’ancre, et fixés au bateau à renflouer. Après quoi les liens étaient tendus depuis les carcasses, et il ne restait qu’à pomper l’eau pour alléger ces dernières, qui en gagnant en flottaison, soulevaient leur prise sous-marine, de manière à les transporter en eaux moins profondes.
L’opération était répétée autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que le navire à sauver atteigne la surface, puisse être délesté et trouve sa propre flottabilité.

Seulement voilà, les essais préalables de renflouement ayant envasé plus profondément le Vasa, la portance des carcasses ne suffit pas, il ne bougea pas d’un pouce (malgré les encouragements de la foule, au cri de « Vas y Vasa »).

En 1664, Albreckt Von Treileben et Andreas Peckell envoient 2 hommes dans une cloche de plongée pour récupérer 50 canons, ce sera la dernière grosse opération de sauvetage avant que l’idée de le renflouer soit abandonnée.

Le Vasa continua d’exister dans les livres d’histoire de la Suède et de sa marine, mais peu à peu la localisation de l’épave et les causes du naufrage se dispersèrent pour ne laisser que l’histoire.

En 1844, un officier de marine (Anton Ludwig Fahnehjelm) fit savoir qu’il avait localisé le navire et demanda à avoir les droits sur sa découverte. Lettre morte sans aucun suivi ni relance, le Vasa semblait perdu.

Mais en 1956…

Ce sera dans le 3ème épisode.
La non-épopée du Vasa: épisode 2
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Mais non tu vas pas nous faire un Putin de cliffanger ? Tu te prends pour George R. R. Martin ?
@Senten: - Spoiler : Y a pas de dragons. Ni Sylvester Stalone.  - 
Le vasy vasa, bordel. Merci pour ce fou rire en direct du bureau sous les yeux surpris du directeur.
@MrOasis: Tu voulais que lise ton comm' ce matin pour avoir le refrain dans la tête? Et bien c'est fait enculé.



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...