Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
On peut faire référence à un choual ou c'est considéré comme étant de la provocation gratuite ?
@Gooby: Sauf si le contexte n'est pas du tout similaire.
@UnderTiger: T'es allé trop loin cette fois
@TheBee: Toujours pas ahah
Les plus racistes sont ceux qui s'offusque pour un rien, et niveau tantouserie, gooby est au sommet.
À quel moment on passe de blasphème à agression condamnable ? Pas claire cette affaire.
@mwajsyiswagg: Bah c'est une agression à caractère haineuse ce qui est condamnable.
@Fring: Si demain je déchire la bible et me je me branle dessus, l'acte sera autant haineux et aussi blessant pour un croyant, cependant il sera un blasphème, donc un acte non-condamnable.
@mwajsyiswagg: Je ne comprends pas ton raisonnement, le type s'est attaqué de manière "physique" c'est pas seulement une branlette même si son acte est risible.
Au même titre qu'insulter un mec de Pd c'est répréhensible.
@mwajsyiswagg: Bah ça dépend, si tu fais ça dans ta chambre tout seul osef si tu fais ça devant une église hf
@mwajsyiswagg: le blasphème est un terme judiciaire?
@mwajsyiswagg: Si tu déposes la bible pleine de ta semence dans la boîte au lettre d'une église, là c'est une agression.
@Fring: Ce que je veux dire c'est que l'acte est puni uniquement pour le caractère religieux du bâtiment, on est donc dans le blasphème. Personne m'aurait reproché de jeter des lardons devant La Poste.
@Amumu: Donc on puni pas l'acte, mais le fait qu'il soit fait devant un bâtiment d'une religion punissant ce même acte. Donc on est puni pour l'affront qu'on fait à des principes religieux, c'est donc un blasphème.
@mwajsyiswagg: Je te copie un petit extrait de la page wiki traitant du blasphème, je l'ai trouvé pertinente pour m'expliquer :

Néanmoins, la « provocation aux crimes et délits » reste sanctionnée (art. 23), de même que l'apologie de crimes contre l’humanité ou l'incitation à la haine ou à la violence en raison de la religion (art. 24), ou la diffamation contre un groupe religieux (art. 32). La jurisprudence établit aussi diverses limites, encadrées selon le contexte (cf. par exemple, dans les grands arrêts du Conseil d'État, Société « Les films Lutétia », 18 décembre 1959 n 5).
Une proposition de loi réprimant le blasphème est déposée en 2006 par le député de Seine-Saint-Denis Éric Raoult50, proposition qui ne sera pas débattue.
@grems: Non pas en France.
@Fring: Oui je suis d'accord, mais là il n'y a ni crime, ni délit, ni incitation à la haine, ni violence, ni diffamation. C'est blessant (donc dans une certaine mesure une violence) uniquement dans le cadre religieux où là et seulement là cet acte prend une signification, car il faut bien se rendre compte que l'acte est entièrement insensé si on sort du dogme religieux.
@mwajsyiswagg: Oui bon en fait j'ai pas envie de continuer la discussion vu tes réponses.
@Amumu: Que les choses soit claires : c'est l'acte d'un profond connard, et il faut vraiment trouver un moyen de punir ce genre de comportement, surtout vu les temps qui courent, mais la bonne solution n'est pas de rétablir le délit de blasphème.
@mwajsyiswagg: T'as le droit de foutre du bacon entre les pages d'un Coran, tu seras pas puni pour blasphème, donc ton exemple c'est du gros n’importe quoi.
@FourDaOuin: C'est ce que je suis entrain de dire, apprend à lire.
@KmickaZ93: Le hashtag de la franche tolérance et du bon goût
C'est quand même donner de la confiture au cochon toute cette affaire.
nimporte quoi
Les femens pissent en s'enfonçant des crucifix dans le cul dans une église, on leur file la légion d'honneur.
Chargement...
Chargement...
Chargement...