Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Petite tranche de vie

13h31 : je commence a avoir une envie très forte d'aller aux toilettes. Je n'y vais que très rarement en dehors de chez moi. je ne saurais pas dire pourquoi, je n'aime pas ca, c'est tout. Aucun problème pour pisser, mais je déteste chier en territoire inconnu.

13h34 : J'ai une douleur terrible au ventre. Je commence a avoir des frissons. je me sens très mal.

13h35: la douleur devient insoutenable. je vais aux toilettes. je dois me rendre aux toilettes a l'étage, les toilettes du bas ont une mauvaise évacuation et ne peuvent donc pas me permettre de soulager mon désordre intestinal.

13h36: je suis aux toilettes. Depuis presque 10 mois que je suis la, c'est la première fois que je m'y rends. je peux laisser mon visage se crisper sous la douleur.
Mais... je découvre qu'il n'y a pas d'isolation phonique. j'entends tout ce qui se passe.

13h37: après avoir, le plus lentement possible, relâché mon sphincter, je commence enfin a me libérer du feu liquide qui me ronge les entrailles. le torrent de lave brûle tout sur son passage. Je ne peux pas le laisser faire a sa guise, sous peine que le jet en fusion ne provoque un bruit caractéristique en tapant la faïence des toilettes. je décide de libérer le feu grégeois à petites doses.

13h43: je continue mon cycle. ma jauge interne me signale que le plus dur est passé. je me détends, ou du moins détends la partie psychologique de mon être. je ne peux pas tout détendre sous peine de voir mes efforts réduits à néant. je souffre toujours autant. Mon ventre se crispe pour évacuer cette horreur. Je suis forcé de combattre mon propre corps. La ferveur qu'il mets a vouloir se purger du mal est trop grande. j'ai l'impression que je vais mourir.

13h47: après 10 minutes de souffrances et de tension, je peux enfin estimer mon oeuvre finie. La brûlure me fait mal. je me lève pour admirer ma production. Je ne sais pas ou est passé la rivière de feu, elle a presque totalement disparue. Je finis de me rhabiller dans les vapeurs toxiques, trouve le produit qui permettra que personne ne sache que j'ai libéré Mephisto dans les toilettes.

13h48: je respire. L'air de la zone industrielle me parait incroyablement pur. Je me sens léger, même si la douleur de la brûlure ne faiblit pas. je retourne m'asseoir a mon bureau

13h55: mon voisin se lève et part vers les toilettes.

14h02: il revient. nos regards se croisent. il sait. j'ai laissé les lieux parfaitement propres en partant. le produit de pureté olfactive n'a pas su combattre les parfums piquants de ma douleur.

14h07: je finis tout juste d'écrire, la douleur est toujours aussi présente.
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
je comprends pas ce délire de ne pas aimer chier ailleurs que chez soi. Je chie presque tous les jours au taff, impossible dé résister au café post déjeuner.
@Offerzo: et puis être payé pour chier, ça n'a pas de prix
@Offerzo: Je suis dans un petit cabinet (kek), on est 4 employés, les toilettes jouxtent directement les bureaux et ne sont absolument pas insonorisés. Autant te dire que je ne me libère jamais les sphincters là-dedans sous peine que tous les collègues profitent autant que moi de cette expulsion. et eux non plus, je serai au courant sinon
@Offerzo: Ca dépend des gens, perso, je comprend Kaazhan, je chie très rarement chez les gens, faut vraiment que je connaisse bien la personne/l'endroit ou que je n'en puisse plus.
Plus jeune, ça m'arrivait de faire 2-3 jours de festoche sans chier. C'était l'horreur, mais je préférais ça aux Cathy !

Kaazhan
op
@Offerzo: pareil que hypo.
Et puis même, depuis que je suis tout gamin je chie le matin avant de partir, j'ai normalement un système digestif qui me fait tenir au moins jusqu'au soir, bref, je n'éprouve pas le besoin de retourner aux toilettes dans la journée
@Kekemousse: pour le festoche ca peut se comprendre. Perso impossible de me retenir 3 jours. Mais putain les chiottes de festoches... j'y ai vu des couleurs qui n'existent pas...
@Offerzo: j'ai mis 5 ans avant de pouvoir aller pisser à mon précédent taf. alors y chier... ça m'est arrivé 2 ou 3 fois maximum, suite à l'impossibilité technique de me retenir. ce qui me gênait était la proximité immédiate des bureaux et des allées et venues de collègues...

depuis, à mon nouveau taf, il y a des vraies toilettes séparées et isolées. c'est le bonheur.
@Kekemousse: Quand j'étais en CM2 j'étais en internat. Une semaine sans faire caca. J'avais pas de soucis, juste une envie le vendredi en fin de journée. Je sais pas comment j'ai pu tenir comme ça ...
@Offerzo: J'ai besoin de mon petit banc pour faire caca.
@Offerzo: Tellement , les 3 c , café clope caca
@Ptilait: J'ai fais ça en plus long étant petit, j'ai arrêté dès que j'ai vus que ça provoquait des vomissements.
(fallait bien que ça sorte de quelque part)
@AniKi: Oh putain ...
@AniKi: Doux Jésus. bis
putain mais je lis quoi là plus jamais je lis tes 'cool' story
Kaazhan
op
@Lazy: désolé, je me sens comme peter qui aurait mangé des burgers, j'ai besoin de partager. Et puis normalement j'écris plutot dans plumedechoual, mais la douleur était tellement forte que j'ai eu besoin de partager.

Il faut savoir regarder la vérité en face, quelle que soit son allure.
[csb on] Un ami qui partait au Portugal à du faire un arrêt d'urgence sur une aire d'autoroute à cause d'une chiasse folle.
Alors qu'il posait sa pêche molle, le voisin de pallier lui dit
"y'a pas d'justice dans ce monde", il souffrait de constipation.

[csb off]
Je reconnais tellement ce petit tâtonnement de l'anus pour ne pas laisser passer l'air qui provoqueras un bon bruit merdeux qui n'échappera malheureusement pas à la collègue dont le bureau est a deux pas des chiottes...
Toi aussi tu prends toujours des notes en chiant?
Je me sens moins seul putain!
Kaazhan
op
@Supertotor: pas toujours. mais ce caca était un des plus douloureux de ma vie. j'étais a deux doigts de pleurer de joie quand j'ai fini
Tu loupes le meilleur !!! Rien de mieux que de s'affirmer par le puissant fracas du Général Caca contre la fragile porcelaine de chiottes ! Ce genre de chose vaut mille anecdotes "dont vous êtes le héros" à la machine à café.
Kaazhan
op
@LaTching: ils sont forts ces japs quand même. par contre le jet d'eau qui te titille l'anus, j'ai testé, je trouve la sensation horrible.
Je pos car tu m'as quand même bien fait marrer connard
Je réagis juste à ta première phrase, concernant le fait de faire caca au boulot (ou ailleurs).
Pour ma part j'ai jamais chié, sauf une fois car mal au bide, au boulot. J'ai un peu de mal à imaginer que mes collègues prennent le temps de poser une pêche pendant les heures de travail.
Pause-Caca a bu du moka ?
@OasisTropico: j'y pensai aussi
ftg kaazhan
Kaazhan
op
@Murnau: t'es en dessous de grems aux points.
@Kaazhan: mais au moins mon honneur et sauf
@Kaazhan: est*

je suis fatigué de ma nuit à vous skalker toi et hypo


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...