Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Quelles différences entre les psy ? (et éventuellement lequel choisir)

Quand j'ai voulu prendre un rendez-vous avec un psy, j'ai été confronté à plusieurs problématiques : Qui aller voir ? Quel prix ça coute ? Est ce que j'aurai les moyens ? Comment le trouver ? etc...

J'ai donc commencé par me renseigner sur les différences entre chaque praticiens. Voici donc ce que j'ai trouvé :

- Le psychiatre : il a fait des études de médecine et a fait une spécialisation en psychologie. Comme il est médecin, il peut prescrire un traitement (comme des anti-dépresseurs par exemple). Enfin, le psychiatre peut-être totalement remboursé avec la sécu+mutuelle.

- Le psychologue : il a fait des études de psy (en gros fac de psy), mais il n'a pas fait médecine par conséquent il n'est pas remboursé par la sécu (peut-être par une mutuelle) et ne peut pas prescrire de médicaments.

- Le psychanalyste : il a d'abord suivi lui-même une psychanalyse pour pouvoir suivre une formation de psychanalyse et enfin ouvrir son propre cabinet. Évidemment, non remboursé par la sécu et ne prescrit pas de médicaments.

- Le psychothérapeute : en fait c'est un terme générique qui regroupe les différents praticiens.

De fait seuls le psychiatre et le psychologue sont fiables. Et si vous n'avez pas les moyens, le psychiatre est une bonne option.

Si vous ne savez pas par où commencer, je vous conseille d'aller voir votre médecin traitant. Vous pourrez lui demander s'il a des contacts où prendre rendez-vous (celui que je vois depuis plusieurs années m'a été conseillé par mon médecin généraliste). Il pourra peut-être aussi vous prescrire un traitement le temps d'avoir le rendez-vous.

Surtout n'hésitez pas à changer de psy si vous le sentez pas, j'en ai personnellement vu 3 (il y en a un que j'ai vu qu'une fois et les autres 3 fois environs) avant de trouver le dernier. Il est important qu'il y ai bon feeling et que les séances vous correspondent.

C'est tiré de mon expérience, j'espère ne pas avoir raconté de conneries.
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Les psychanalystes tu peux oublier. C'est une pseudoscience, c'est aussi fiable que de bouffer des granules de sucre et ça peut potentiellement être assez néfaste (et ça va te ruiner, aussi)

Sinon commencer par un psychologue me semble être le mieux, vu qu'il pourra ensuite orienter vers des psychiatres ou psychothérapeutes au besoin, s'il estime que ça sort de son champ de compétences.
P1nkman
op
@Strange: ah oui, j'édite pour le psychanalyste.
@Strange: Et d'ailleurs vu comme tout le monde parle encore de Freud, on pourrait avoir tendance à croire que ça a du succès, mais apparemment y a vraiment pu que la France et l'Argentine pour y accorder du crédit.

Par contre, je me serais plutôt dit que ça sert à rien de passer par le psychologue si on pense être malade et à l'inverse, qu'un psychiatre serait pas forcément d'un grand secours si ce qu'on cherche c'est avant tout une écoute ou d'une aide pour améliorer ses compétences sociales ou être mieux dans sa peau. Après ça reste des à prioris, j'ai jamais consulté qui que ce soit. Au final l'avis du médecin traitant reste sans doute le mieux en effet.
@Amok: il vaut mieux en effet commencer par un psychologue qu'un psychiatre. Le psychologue va vite se rendre compte si on a besoin d'un traitement (par ce qu'on est malade et donc qu'une psychothérapie simple ne fonctionnera pas). alors qu'un psychiatre va directement attaquer le problème à grands coups de psychotropes et anti-dépresseurs.
Et pour les courants psychanalytiques il n'y a pas que Freud (qui était certes le premier mais qui n'a plus beaucoup d'adeptes dans le milieu de la psychanalyse. Les lacaniens sont beaucoup plus présents)
P1nkman
op
@gunchman: Mon expérience ne ressemble pas à ça, je pense donc que ça dépend sur qui tu tombes. J'ai directement vu des psychiatres et celui que j'ai actuellement à toujours veiller à ce que je prenne le minimum de médicament.
@gunchman: Je parlais surtout du grand public. J'ai un peu l'impression de pas passer une semaine sans entendre le nom Freud prononcé. Et c'est parce que le grand public continue de croire que c'est une pratique qui fait consensus qu'on obtient une pratique qui se pérennise.
@Amok: La psychanalyse permet de comprendre les mécanismes psychiques (inconscient) qui nous définissent. Mais du coup pour ça il faut aller chercher dans les traumatismes de l'enfance. Quand on s'y intéresse c'est assez passionnant mais si tu fais ça à un mauvais moment de ta vie ça peut te mettre plus mal. C'est plus quelque chose à faire pour mieux se connaître que pour régler nos problèmes ("aller bien" qui n'est pas "aller mieux").
Faut aussi se méfier des psychiatres qui ont tendance à prescrire des médocs à outrances sans vraiment chercher à comprendre plus loin
@Divico: Entièrement d'accord, certain psychiatres ne savent prescrire que des médicaments. ça n'aide pas et en plus c'est bourré d'effets secondaires indésirables.
Pour avoir eu un ami psychanalyste, je ne peux que conseiller qu'une chose, les fuir !
C'est d'ailleurs plus mon ami. La seule chose qu'il va faire, c'est trouver un désir pour ta mère, et que le problème vient des femmes (sauf si t'es une femme, il voudra te choper en ta manipulant)

De mémoire, son tarif était de 50€ à l'époque, avec un rdv, et si tu n'y allais pas tu payais quand même.
Merci pour ces informations... Je me demande comment se passe la première séance, j'en ai une image super anxiogène (genre la personne te regarde dans les yeux avec un regard inquisiteur et ne dit rien jusqu'à ce que tu te lances, sans forcément rebondir ensuite...). Gros cliché j'admet, mais ça me bloque alors qu'il faut absolument que j'y aille.
@Meleagan: C'est pas vraiment ça, une premiere séance en général c'est le psy qui pose les questions s'il voit que tu sais pas quoi dire. Et dans tout les cas il est pas la pour te juger, y'a pas de regard inquisiteur, certe il te regarde bien dans les yeux et tout le monde n'est pas à l'aise avec ça mais il est la pour t'aider et rien d'autre. Faut juste éviter les psy "distributeur de médocs".
@Meleagan: Je n'ai fait qu'une première séance avec une psy. Je savais pas où je débarquais. Je me suis d'abord assis comme on le ferait avec un médecin de famille pour décrire rapidement mes problématiques puis elle m'a dit "ça vous dérange pas de continuer m'expliquer tout cela en vous allongeant ici" en pointant sa main sur un sofa. J'ai trouvé ça un peu cliché mais elle s'est assise sur un fauteuil derrière moi pour que sa présence s'efface un peu. Ca aide vachement. J'ai parlé de plein de trucs et elle guidé un peu tous les sujets en creusant un peu. A la fin, elle avait griffoné peut-être 3 pages alors que la séance a été assez courte.
Elle avait une voix vraiment douce et apaisante. J'étais un peu anxieux dans la salle d'attente mais le personnage que cette femme incarne ça a beaucoup joué.
Après peut-être que chaque psy a sa manière d'installer une ambiance. La mienne, juste par cette séance, m'a vraiment fait du bien je crois.
Ah et habituellement, tu peux demander quand tu appelles pour un rdv les méthodes que cette personne emploie et arriver un peu renseigné. Ca a l'air de se faire beaucoup dans le milieu et ça peut te détendre sur cette zone "inconnue".
P1nkman
op
@Meleagan: Tu vas potentiellement tomber sur des psy "stéréotype", tu sais qui dises pas grand chose à part "hmm" ,"hmm". Ça peut convenir à certain mais si c'est pas ton truc, passe ton chemin et cherches-en un autre. Généralement, la personne commence par te demander pourquoi t'es là, c'est un peu le minimum. La première séance est pas évidente car ce n'est pas toujours évident de mettre des mots sur ton mal-être et puis ce n'est pas forcément évident de se lacher alors que tu connais à peine la personne. Ça m'a pris énormément de temps avant de lui parler franchement sans artifices. Il faut parfois quelques séances pour savoir si ça le fait avec le praticien. Par exemple, j'en ai vu une, à la fin de la deuxième séance elle me demande de lire un livre, ok. Je reviens séance d'après, elle me demande ce que j'en ai pensé, on discute, puis elle me demande de lire un autre livre pour la séance d'après. Bon bah c'est la dernière fois que je l'ai vu. Et je n'ai jamais eu à m'allonger sur un sofa personnellement...
Merci pour ton retour d'expérience. Pas simple à avouer (surtout à soi-même) d'avoir besoin d'aide.
Question con niveau tarifs... Comment as-tu réussi à te démerder pour obtenir un remboursement intégral de tes séances chez un psychiatre ?
Ma toubib m'a conseillé une psychiatre. Spécialisée en thérapie comportementale cognitive, en gros, thérapie courte... et méditation de pleine conscience, le combo qui fait que je me sens prêt à y aller sans trop de réticence.
Tarif conventionné secteur 2, en gros 80€ la séance de 45 minutes. Cher, mais pas déconné par rapport au 25€ les 15/20 minutes d'un médecin traitant.
Sauf que la mutuelle et la sécu considèrent que c'est du dépassement d'honoraires, et grosso merdo, j'aurai 25 balles de remboursés au total, le reste à sortir de ma poche. Et clairement, je ne peux pas me le permettre.
@Roscoltrane: Si t'as jamais vu de psychiatre et que tu doute que le prix en vaux la chandelle, tu peux aller voir le centre médico psychologique de ta région, c'est entièrement gratuit. Tu verras un infirmier dans un premier temps qui te donnera rendez vous avec un psychiatre et/ou un psychologue (Malheureusement les psychiatres de cmp ont tendance à voir énormement de patients donc ne t'attend pas à un suivi exceptionnel).
@Roscoltrane: Après les trucs de méditation etc. même si tu penses que c'est cher, ça va te donner un genre de boîte à outils à travailler tout seul chez toi. Donc tu paies une belle somme au départ (80€ la séance c'est ce que j'ai eu aussi) puis tu peux devenir vite autonome. C'est pas tant un gouffre que ça si c'est pour te faire gagner en santé mentale.
@PsychoActif: Exact, déjà été voir le CMP. De mémoire il me semble que j'ai du attendre 3 mois pour voir l'infirmier. Gros blanc quand il a demandé si j'avais déjà eu des idées noires, j'imaginais un bouton rouge sous son bureau, voir débouler d'autres infirmiers avec une camisole et devoir partager des clopes avec LeTenia si je répondais oui.
@Japhet: Oui, ce genre de boite à outils serait d'une bonne aide. L'EMDR consulté 2x avait donné 2/3 tips sympas à appliquer facilement, trouver "un lieu paisible", un endroit à moi qui m'apaise à visualiser & se projeter, des exercices de respiration (basée sur la marche afghane) si je sentais une crise de panique arriver. Bon, à la fin de la 2e séance, il m'a dit sur le pas de porte, "j'aime bien les chèques mais la prochaine fois je préfère du flouze", ça m'avait un peu calmé.
P1nkman
op
@Roscoltrane: Mon psy prend environ 46€ la consultation, j'ai environ 27€ de remboursé par la sécu et 14€ de remboursé par ma mutuelle.
Merci pour ton message, je suis justement en questionnement en ce moment, et je me demandais comment trouver un bon psychiatre, la notion de "bon" étant toute relative.
Je vais essayer !
P1nkman
op
@Martos: Oui tout à fait, l'important c'est qu'il te correspond.
Ouais... Alors le psychiatre a quand même peu suivi de formation de "psychologie", il sera plutôt sur de la résolution de problèmes comme pour une maladie, donc plutôt via des traitements. C'est le spécialiste de la maladie mentale (qui ne se soigne ou ne se vit pas qu'en voyant un psychothérapeute). Il est plus tourné vers la biologie, l'anatomie, toussa.

Ensuite, psychologue. Oui, mais pour quoi ? Psychologue clinicien (le psychothérapeute qui te reçois dans son cabinet, pour une thérapie) ? Psychologue du travail, de la santé ? Psychologue du développement pour ton gosse ? Psychologue tourné psychologie cognitive/comportementale ? Neuropsy ?
Tout un tas de spécialités, destinées à différents usages et besoins. Effectivement, aller voir son médecin traitant pour être orienté, c'est bien. Ou alors aller voir en Centre Médico-Psychologique qui regroupe différents pros (et remboursé par la sécu), mais les listes d'attente peuvent être longues je crois.

Pour avoir étudié la psycho, je chie sur la psy clinique freudienne, mais c'est très personnel, et ce qui te vas à toi m'ira pas, etc. +++ pour le fait d'être bien avec un thérapeute, si ça le fait pas, faut pas hésiter à aller voir ailleurs, le lien au pro est très important dans un suivi.
Les psys, même si ça peut faire peur, c'est pas pour les teubés ou les fous, faut pas culpabiliser ; s'isoler face à un problème c'est pas souvent très bon, surtout quand une aide peut être apportée facilement, enfin c'est mon avis


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...