Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Histoires de sexe sale.

Dans la même optique que la box de Dracaufeu sur vos branlettes qui ont mal tournées (https://choualbox.com/F2XIE), je me permet de lancer ce sujet de discussion, et vous invites plus que fortement à partager vos histoires de sexes qui dérapent - tant au figuré qu'au littéral - ici même, qu'on s'en retape une bonne tranche.

Aussi vais-je ouvrir le bal :
Il y a de cela quelques années j'avais une copine très portée sur la question (comme bien des rouquines) et notre relation était telle qu'on avait eu le courage de faire les présentations aux parents. Ce qui m'avait octroyé le droit de venir squatter presque tout les weekends chez elle - et de manger à l’œil.

Aussi, portés par une libido difficilement contenable et une certaine créativité, on s'était lancé dans un jeu un peu chaud.
Le deal, c'était de faire du sexe rapide un peu avant le repas du midi, l'objectif étant de finir avant que ses parents ne nous appelle pour nous mettre à table. Pas une grosse fenêtre pour pouvoir briller donc, mais le piment de ce jeu résidait en un gage simple : le premier des deux à finir se retrouvait condamné à se dévouer au plaisir de l'autre une fois le soir venu.

Un matin de jour de pluie, nous n'avions rien de mieux à faire que de végéter chacun de notre coté sur nos PC respectifs.
11h30 sonne à la cloche du village, nos regards se croisent, pas un mot ne s'échangent mais on comprend tout deux qu'il va y avoir du sale. Les PC mis de coté, on se jette donc l'un sur l'autre, les vêtements disparaissent et on s'installe sur l'énorme pouf qui siège dans sa chambre. Pas très confortable, mais elle avait une vraie peur que quelqu'un nous surprenne. Le sommier de son lit grinçait malheureusement trop et cognait contre le mur situé juste derrière au moindre petit coup de rein ; et la stratégie de mettre des couettes par terre pour nous adonner à nos instincts bestiaux ne nous valait jamais que douleurs et brulures de tapis.
Aussi avions nous pris l'habitude de baiser en funambule sur le fameux pouf.

Préliminaire, ça joue salement, ni moi ni elle ne voulons lâcher de terrain. Elle fini par s'asseoir sur mon visage pour aller s'occuper de moi plus bas - on manque de peu de se vautrer au sol dans la manœuvre - mais on retourne assez vite à notre petite affaire. Je m'emploie donc à faire comme si j'avais le meilleur cornetto de ma vie me dégoulinant sur le nez. Le temps est humide, l'odeur est marécageuse, l'ennemi impitoyable, j'ai un petit aperçu de ce que les petits gars du Wisconsin et du Tennessee lorsqu'ils furent envoyés au Vietnam. Je m'accroche donc et décide alors de jouer salement, et envoie un pouce à l'exploration du chemin boueux.

Je ne saurais dire combien ça a duré, mais je pense qu'on a du se laisser un peu plus prendre au jeu qu'à l'habitude.
Comprenant que j'étais à la fois proche de venir et de finir noyé, j'écarte la tête du pot de miel pour reprendre mon souffle, et attend donc - la mort dans l'âme - que la mayonnaise de la défaite finisse de monter.
Et puis la porte s'ouvre. Sa mère rentre - à moitié énervée de s'être égosillée à nous appeler, vu son visage - et se fige à la vue du spectacle qui s'offre à elle. Je lâche la purée, bien malgré moi.

12h sonne à la cloche du village, nos regards se croisent, pas un mot ne s'échange mais on comprend tout deux que le repas risque de se faire avec des regards en biais. Elle sourit, retient visiblement un fou rire et fait volte-face sans prendre la peine de fermer la porte. Ma copine n'a pas osé se relever et faire face à sa mère, la bouche pleine. On l'entend descendre et retourner avec le reste de la famille, elle explique à haute voix qu'ils vaudrait mieux ne pas nous attendre, qu'on allait surement prendre une douche avant d'aller manger.

Bon, au final, ma copine a fini en crise de panique - elle avait vraiment, vraiment une peur panique de se faire prendre la main dans le sac au pieu, au final.
Sa famille nous a vanné un moment avec ça, mais de manière bonne enfant. J'étais devenu "celui qui fut plus aventureux que beau-papa". Et cette histoire fit le tour de la famille de ma copine.
Aujourd’hui, même si ça fait déjà quelques années qu'on est plus ensemble, j'ai ouïe dire que sa mère continue à narrer cette histoire aux réunions de famille, quand bien même mon ex se soit trouver un nouveau copain.

Bon, cette histoire, quelques-uns la connaissent déjà. J'en ai quelques autres, mais celle-ci marque mon entrée dans le monde incroyable des pathétiques aventures sexuelles. Si je vois que le jeu prends bien et que des chouals se mettent à partager leur loose au lit eux aussi, j'en partagerait surement d'autres.

Tl;Dr : moi baiser avec copine, maman copine nous surprendre. Viens et raconte tes histoires de fesse dramatique.
Histoires de sexe sale.
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
CSB d'un pote
J ai 19 ans au moment des faits. Je suis chez un pote, il a une super baignoire qui fait jacuzzi. Il est 14h, ses parents bossent jusqu' à 19. Pile poil pour que ca parte en touze avec 2 copines de lycée.

Elle déboule un peu en retard chez mon pote. On a préparé du crémant ( on est pauvres à 18 ans), de la vodka et mon pote à trouvé sur le net une plante africaine aphrodisiaque, le Yohimbe ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Yohimbine )



Bref la journée se passe bien il est 15h30, on a tous les 4 pris du Yohimbe depuis 1h, je ressens pas spécialement d' effet mais visiblement mon pote est sur-chaud. Le jack est prêt on monte. Les 2 meufs sont plutot chaudes mais rien d' extra, elles grimpent dans le jacuzzi en mini short et soutif. Avec mon pote on y va au gauffre, on enlève tout, un peu géné, mais bon si on veut aller au bout, faut savoir prendre des risques.

Bizarrement, je trouve à ce moment la que j' ai une petite bite, ce n' est pas faute de m' être branlé depuis la montée des escaliers, histoire d' avoir un sexe affuté au moment de monter dans le jacuzzi.

C' est donc en me cachant légerement les glaouis que je monte dans la baignoire, en espérant que l' eau chaude ravive mon triangle génital.



Les bouteilles de crémant s' enchainent, on met de la vodka de temps en temps dans les verres, un peu dans la baignoire aussi. Il est 16h30 et la il faut que je baise, bordel je suis prêt à faire n' importe quoi pour en baiser une. Je propose un action/vérité, sauf que moi, se sera de l' action bordel. J' ai envie de les voir se galocher, si possible se brouter. Voir des meufs se croquer et se lecher, ca me rend dingue.

Mon tour vient, je leur demande de se paloter 20 secondes, nikel, sauf que la ca part dans tous les sens, j' ai la bite en feu, je retiens pas le premier jet! Shit, des ptits sperms blancs visibles dans l' eau. Bon au moins j' ai giclé une fois, la 2e se sera dans ton cul mon bébé! Malheuresement, il faut que j' embrasse mon pote pour en voir plus. Tant pis, je le galoche vite fait, on fait surtout style, mais bon, nos lèvres se touchent et ca me dégoute un peu. La vengeance sera terrible. Laura choisira action, nikel, doigte marjolaine en l' embrassant. OMGGG si ca passe!

Elles sont génées mais bon, c' est le jeu les filles! Elles s' executent timidement. Je regarde mon pote, il rigole, c' est la folie, j' ai la bite putn, je pourrais tronché pagnol! Je ressers une vodka, juste à peine le temps d' entendre que mon pote doit m' embrasser le gland!

Hophophop les filles, la c' est limite. Elle me regarde et je vois dans leurs yeux qu' il sera impossible de batailler. Je tourne la tête vers mon pote, il semble résigné, les yeux déja tournés vers la lourde tache. Il descend sa tête, je rigole mais c' est nerveux, je sens sa tete toucher m bite put
n, yes il a collé ma bite contre sa joue et fait style de me gober, c' est nikel les meufs rigolent et ne se rendent compte de rien.

Parfait les filles, vous vous doutez bien que je prendrais pas vérité. Marjo et laura sucez nous pendant 1 minutes! Au gauffre, je la tente, on sait jamais, il est déja 17h, je pars pas sans baiser. Elles s' approchent et commencent à nous sucer sauvagement. Je lacherai une seconde saucé 3 minutes aprés le début de la pipe, puis une autre en lui enfourchant le salami, oh bordel, je controle plus mon jus, il se barre dans tous les sens. Je crie un peu, je suis heureux.



Le drame: Je suis confiant, prêt à en découdre avec le vagin de laura, Je me permet même de lacher une perlouze dans l' eau ni vu, ni connu. Enfin, ni connu surtout parceque mon dieu une infection, un truc incroyable. Je vois déja que les 2 baiseurs d' à côté on senti qu' il y avait un problème. Je continue à ramoner style de rien. putn j' ai mal au bide tout d' un coup, une douleur incroyable, boomm, je relache une perlouze, celle ci sera odorante et visible. Bordel, je viens de diarrhé dans le jacuzzi, immonde. J' ai la queue folle, mais le cul ne répond plus. Je suis blanc de honte, les filles me regardent, limite dégouté, la fête est finie je crois. Elle se sechent et moi, toujours honteux, commence à vider le bain plein de mde. J' essaierai de faire comprendre aux filles qu' il ne faut pas que cela s' ébruite, que c' est un truc grave que je dois avoir, bref, je leur fais la bise, et repars voir mon pote.

On mate la notice du Yohimbe:

Voici la liste des effets secondaires qui peuvent être provoqués par la consommation de Yohimbe :



Agitation Hypertension artérielle Maux de tête

Troubles gasto-intestinaux

Nausées

Vomissements

Palpitations cardiaques

Etourdissements

Sinusite

Tremblements

Insomnie

Anxiété



J' ai revu les filles aux lycée, je n' ai jamais pu leur re-dire bonjour aprés cette journée!

@MoiAussiJetaime: Yeah encore du caca !
Ce truc me rappelle un gif de 1987 où une meuf dans un jacuzzi a aussi un problème de contrôle. Coïncidence ?
@MoiAussiJetaime: Haha ayant vécu en Afrique j'ai vu le mot " Yohimbé " je me suis dit " tiens ça fait faire Caca ça " ët puis j'étais explosé à la fin de ton histoire hahaha
@MoiAussiJetaime: Putain j'ai jamais autant rigolé. Fais en un livre.
@OverBull: je n'avais jamais entendu cette expression non plus. D'où est-ce que ça vient ?
@Daboulganiech: J'ai pensé a ca aussi, bonnes ref'
*high five
@OasisTropico: @Overbull: C'est la version "en portant ses couilles" pour faire simple.
Petit florilege de situations assez classiques :

- Je suis avec une de mes exs, on se chauffe sous la douche, j'ai les mains balladeuses et de la vigueur plein le membre. Madame s'accroupie pour me prendre en bouche, et elle s'execute d'une belle facon, comme si ce joystcik était la meilleure des sucettes du monde. Un poil trop ambitieuse, elle tente d'aller le plus loin possible, j'ai eu un gonflement de pénis reflexe, donc celui-ci a légerement grossi du fait de l'afflux sanguin et l'ensemble s'est raidit.
Elle ne s'y attendait pas, et prise de haut-le-coeur elle s'est penché sur les chiottes (fort intelligemment a coté de la douche) et a rendu le plat du midi. J'étais mort de rire tout en m'excusant et en lui faisant le calin de la bravitude.

- Je suis avec une ptite meuf, je sais qu'elle est femme fontaine et la veille au soir je me suis servi d'une serviette pour éviter de tremper tout mon plumard en lui faisant le doigté "Spiderman". Je suis allé au taff tot et lui ai dis de rester dormir et fermer quand elle part avec mes clés (et d'etre de retour quand je reviens du taff juste). En revenant du taff je me lave, on fait une sieste crapuleuse et je choppe la meme serviette pour la meme raison, apres ca on baise joyeusement et a la fin je vais pour checker le lit. Ya une tache humide a l'endroit ou je l'ai doigté, vaguement rougeatre. Je crois a du sang, qu'elle aurait ses regles, je chope la serviette toujours roulé en boule et je frotte avec pour éponger l'humidité. Quelle ne fut pas ma surprise de voir apparaitre ce que je prend pour un caillot de sang, petite boulette toute petite.

C'etait en fait du caca.

Elle avait laché une petite boulette (taille d'un boulard, pour les vrais qui savent les tailles de billes) de caca dans la serviette quand je la doigtais (elle avait eu un orgasme des plus fulgurants il faut le reconnaitre et elle ne s'en était pas rendu compte).
C'est la que j'ai pris conscience de l'odeur, et qu'un haut-le-coeur m'a pris "HEEEEUUUAAAH"
Je l'ai regardé, je lui ai montré le caca, elle a rougit de honte, je lui ai dis en rigolant que c'était pas grave et que j'allais juste changer les draps, les larmes aux yeux...

- Je suis avec une autre meuf avec qui je sors depuis peu. Elle est loin d'etre farouche au pieu et jusqu'ici tout va bien, elle a pas un corps de déesse mais elle compense par des mouvements dignes d'une strip-teaseuse talentueuse. Je la revois me coller contre un mur, se retourner et me faire une danse lascive se terminant avec mon membre dans son minou, de dos et elle ondule, elle ondule.
On est dans mon lit, elle est au-dessus, et je suis affairé, mes mains empoignant fermement ses fesses pour accompagner son mouvement de haut en bas. C'est fort fort appréciable je kiffe, et je vois qu'elle prend son pied elle aussi, les yeux révulsés tournés vers le plafond. Alors que j'étais bien bien bien, soudainement elle redescend vers moi, me regarde..
et me LECHE LE VISAGE. Front, joues, nez, paupiere, menton, elle m'a léché comme un animal le ferait.
Ca m'a surpris de ouf, et alors ce n'est pas mon truc. Autant les bisous baveux, les debordements autour de la bouche ou les bisous dans le cou, mais alors le visage dans son entiereté nope..
@Martos: Toi t'as des classiques quand même bien gratinés. Du sexe du vomi du caca, la recette parfaite.
@Daboulganiech: "et tout plein de bonnes choses"
@Martos: lécher le visage wtf.
@Ederlezi: Elle est indienne, c'est peut-etre culturel ? Je me suis toujours demandé pourquoi..
@Martos: Tu sentais le curry.
@Martos: Un jour j'étais en festoche, je réussi à me lever une petite métalleuse. Loin d'être dégueulasse, blonde, les cheveux bouclée, mais super petite. Ne m'arrêtant à de si basses considérations, je décide de la ramener jusqu'à ma tente, pour lui montrer ma collection de bières et lui demander ce qu'elle pense de la déco intérieure.

On est déjà bien bourré en arrivant devant ma fidèle Quechua, on s'installe, et on se lance dans les conversations philosophique rituelles arrosées à la Leffe. On se marre bien, on se tombe l'un dessus comme les gens bourrés savent si bien le faire, pelotages, gros patins bien baveux. Elle me dit qu'elle a super envie de baiser, je lui colle un 4/20 pour sa subtilité, mais lui accorde tout de même les encouragements du jury vu qu'elle me colle au sol et me grimpe dessus, tout en défaisant mon pantalon.
Et puis elle dégueule à coté du duvet. Une première fois, puis lorsque je commence à comprendre ce qui arrive et que j'essaie de l'arrêter de m'enlever mon caleçon, une seconde.

Au final, on est allé dormir dehors, et on a pas baisé.
Et ma fidèle Quechua a fini à la poubelle, tant elle sentait encore la gerbe et l'alcool, même après mille lavages.
@CaptainWaffle: Ahahahah SALE! J'espere que c'était le dernier soir!
@Martos: et à côté de ça je fais une box où je pleure pour une odeur de caca, mes respects colonel
@Martos: le dernier m'as dégoûté bien plus que les autres, perso le plus sale est d'avoir perdu mon frein qui s'est d'abord fissuré dans un cul sous la douche (j'avais, pensais-je, pourtant bien préparé le terrain), pour finalement se rompre quelques jours après lorsqu'une jeune amazone à voulu m'enfourcher sauvagement, eh ben j'en suis encore traumatisé, jamais j'aurais pensé voir mireille blessée, ça faisait pas mal en soi, mais tout se sang ! Sentir ton coeur battre dans ta teub, et la voir meurtrie à pisser du sang, c'est vraiment pas beau
@Martos: Quand l'histoire est crade mais le mec est sexy
@Tokooran: Ah alors au final je suis sexy pour toi ?!
J'ai un cul poilu en plus t'imagine pas !
@Martos: Arrête j'ai déjà envie de me faire hara-kiri putain.
Si seulement j'étais une meuf :'(

PS : PICS OR FAKE
Choualgonemale ou MP, au choix
@Martos: Allez montre lui ton cul qu'on rigole un peu
@Tokooran: Mon boule qui a défrayé la chronique sur FB
@Martos: On voit pas vraiment la pilosité mais pas mal dis donc !
@Martos: mais va nous poster ça dans le cgm, malandrin !
Tadgoz
m
@Martos: "...mon plumard en lui faisant le doigté "Spiderman"...''

Heu, Ok !
@Tadgoz: Tu visualises pas ?
Majeur et annulaire dans madame, index et petit doigt pour la stabilisation générale, et cette position pour la personne qui pratique est moins "musculairement traumatisante"
D'expérience, ya pas mieux pour donner du plaisir à une femme
Je me disais bien que je l'avais déjà lu celle là.

Background: Beau papa et belle maman viennent en vacances chez nous, ils squattent le canapé mais laissent leurs valises dans notre chambre pour limiter l'étalage de bordel.
Y a une fois ou beau papa est rentré dans la chambre vers 6h du mat' pour chercher un truc dans une valise, en mode ninja et pensant qu'on dormait.
Bah on dormait pas.
Et on peut pas faire semblant de dormir en levrette.
Le petit déjeuner a été plutôt axé philosophie et pensées profondes.
@Daboulganiech: Ça m'est jamais arrivé de me faire surprendre, ni pour la branlette, ni en pleine action avec une copine, et je remercie chaque jour le ciel pour ça
@Kuzohito: ça viendra, t'inquiète pas, ça vient toujours
@Kuzohito: Sois patient, le top ça reste quand c'est le gardien du parking qui tape au carreau de ta bagnole en rigolant.
@Daboulganiech: ou les flics qui étaient en patrouille dans le coin
@CaptainWaffle: 15000€ d'amende et un an d'emprisonnement.
Enfin ça c'est la théorie, si t'évite de faire ça devant l'école maternelle à l'heure de la sortie normalement tu prends juste un rappel à la loi et une honte intergalactique.
@Daboulganiech: ça va alors, j'ai eu du bol, les gosses venaient tout juste de rentrer en classe.
@CaptainWaffle: Par contre la bagnole garée dans la cours, c'était un peu forcé.
@Daboulganiech: fallait bien, les bus prenaient toute la place sur le parking !
@Daboulganiech: Moi ca me choque les parents qui se permettent ce genre de truc, l'intimité bordel.
Quand bien meme vous dormiez, si ca se trouve toi ou ta nana vous dormez a poil et la couverture mal mise beau-papa en profite pour zieuter.
Ca lui apprendra a pas savoir respecter les zones d'intimités.
@Daboulganiech: "on peut pas faire semblant de dormir en levrette." on sent le mec qui y a quand même pensé dans l'urgence.
T'as mon pos
@Daboulganiech: "Et on peut pas faire semblant de dormir en levrette." FAV.
@Martos: Il aurait pu zieuter, moi j'm'en fou, il a 2 fils du même âge, il a déjà du voir des teubs, et sa fille, bah ça reste sa fille donc peu importe.
Je pense quand même que ça a servi puisqu'il n'est plus jamais entré dans la chambre si on y était, même en cognant à la porte avant.
@Japhet: Turbo Cerveau 2.0 module Critical Function.
Moi j'ose pas raconter mes histoires, c'est trop hardcore, j'ai beaucoup trop de trucs à raconter et je suis très timide timide.
@Supertotor: TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR TO-TOR
@Supertotor: on est une quarantaine à gueuler totor la tu peux plus te défiler gros. En plus on te connait pas irl tu crains rien.
Deux petites anecdotes à partager :

- Avec ma première copine, nous vivions chacun chez nos parents. Occasion en or, ma famille quitte l'appartement familial le temps d'un week-end (chose qui n'était jamais arrivé auparavant en 17 ans dans cet appart). J'en profite pour convier ma copine à passer la nuit du Samedi au Dimanche. Forcément, tout heureux d'avoir une once d'intimité nous en avons profité. L'un de nos ébats m'a marqué, c'était le Dimanche très tôt le matin. Elle était allongée sur le dos sur mon lit et moi agenouillé par terre afin de lui faire un cuni. Au moment où son souffle devenait plus lourd, le moment où il faut intensifier quitte à chopper une crampe afin de ne pas foutre tout ton boulot en l'air et l’amener à l'orgasme, j'ai ressenti une vive douleur à l'entrejambe. Surpris je m'arrête net, une gouttelette rouge au sol et j'aperçois une ombre sortir de la chambre. C'était en réalité Joséphine, le chat de ma soeur, qui pour signifier sa faim gargantuesque de bon matin n'avait pas trouvé d'autre moyen que de me lacérer une bourse... Le moment le plus drôle aura été quand ma copine, qui suivait des études d'infirmières, m'a mit du désinfectant sur la couille avec la concentration d'un neuro-chirurgien.

- Au printemps je suis sensible à certain pollen ce qui me fait parfois couler le nez. Première fois avec ma fiancée, nuit froide d'avril. Dans le noir le plus total nous nous abandonnons au désir brûlant que nous ressentions l'un pour l'autre. Après avoir fait l'amour, je rallume la lumière pour me rendre compte que je lui avais morvé sur le nez et la pommette, morve à moitié ensanglantée qui plus est, bref un beau mickey bien crado. Le pire c'est qu'elle ne s'en était pas rendu compte. Je l'ai essuyé avec ma main dans une caresse sensuelle et bienveillante post-coït comme ils font dans les comédies romantiques.
La mienne date d'il y a 2/3 semaines c'est donc encore frais dans ma mémoire...
Pour vous la faire courte j'étais chez ma copine, elle habite encore chez sa mère, on est donc dans sa chambre, Sa mère est en route pour chercher son petit frère de 8/9 ans à l'école. On a passé le week end séparé du-coup l'envie de faire des choses est grande, pas le temps de niaisé on a surement une petite demi heure !
On fait notre petite affaire et à un moment elle est assise sur moi, moi le dos contre la tête de lit et elle dos à la porte de la chambre. Elle se retiens de faire du bruit mais elle est "respire" un peu fort quand même, je tourne la tête et je vois le petit frère en train d'ouvrir la porte doucement, il me vois, il part en courant dire à sa mère que j'étrangle sa sœur... Le petit était en fait rentré à pied du-coup sa mère l'avait récup sur la route à 5 min de la maison...
Moment un peu gênant quand j'ai du expliquer en calbut à belle maman ce que le petit Léo pensait avoir vu...
@Qult: LA SALOOOOOOOOPPE !
@Qult: Et du coup elle était contente ou pas contente ?
@Dune: La mère ? Un peu énervé qu'ont le fasse en plein aprem chez elle quand elle vas chercher le petit alors qu'on peux le faire de façon safe chez moi ou chez elle quand sa mère est pas la (1 semaines sur deux elle dort chez son mec). J'ai eu droit à des regards chelou le reste de la soirée, deux jours après elle est venu me dire de pas m'en faire et que ça ferai une anecdote à raconter quand le petit leo sera en age de bien comprendre ce qu'il à vu..
@Qult: "à l'usure elle finira par frapper !"... sauf si ça l'intéresse justement, quel âge ?
Background en vacances en suisse chez la copine du moment. Période de merde capote, que j'ai pu haïr ces trucs avec elle, on a passé des heures entières au planning familiale a cause de la solidité de ces merdes...
Mais la n'est pas le debat! Ou presque:

Donc, en vacances chez elle, ou plutôt chez ces parents, qui m'adorent (on fumait le pétard tout les 4 le soir...), après une grosse grasse mat, câlin vilain avant le petit dej. Ça préliminaire sec (ou plutôt très humide...) et vient le moment de la saillie. Des vas et viens costaud, des changement de positions...et soudain "merde! La capote elle est ou??" pas sur le lit, pas par terre, j'essaie d'aller voir mais bon, je suis pas spéléologue et j'ai pas de frontale...ma copine commence a flipper sérieux (moi pas trop, ce qui l'énerve encore plus), elle commence a gueuler et sangloter, elle enfile une serviette et les larmes aux yeux elle va voir ses parents en me laissant dans la chambre me rhabiller.
J'entends un énorme éclat de rire, je sors de la chambre et je vois ma copine rouge de honte foncer dans la salle de bain, mon beau père derrière elle avec une vantouse a chiotte, hilare, et sa mère gueulant "laisse tomber chéri j'ai une vieille poire a lavement dans la cave!!"....

Finalement après avoir forcée comme une cinglée elle à réussi a la virer d'elle même, mais pareil, je l'ai entendu des tonnes de fois jusqu'à notre séparation ....
@feiho: Ça m'est arrivé plusieurs fois ce genre de mésaventure, pas de quoi s'alarmer, tu y fous tes doigts bien profond pour récupérer le latex et basta.
En prime, elle peut prendre son pied avec le doigté du ramonage.
@Shusuui: alors si ça t'es arrivé plusieurs fois faut se poser des questions....on va dire pas bonne taille de capote, pour rester sympa...
@feiho: Je n'ai pas à rougir de mes attributs masculins et j'ai une autre théorie : les mouvements de mon bassin sont tels que les frottements et la force centrifuge fait d'enlever le préservatif.

Ou alors je mets mal la capote dans la précipitation tellement j'ai envie de ken.
@Shusuui: Choix numéro deux
@feiho: "mon beau père derrière elle avec une vantouse a chiotte, hilare"
"Le temps est humide, l'odeur est marécageuse, l'ennemi impitoyable, j'ai un petit aperçu de ce que les petits gars du Wisconsin et du Tennessee lorsqu'ils furent envoyés au Vietnam"
@boulbi: +1 pour la référence au Roi Lion
Je suis en voyage aux états unis avec un pote et une allemande ramassé sur la route.
Fin de tournée des bars à Philadelphie.
On est dans le dernier bar on se lâche un peu plus, mon pote danse collé-serré avec une meuf. Moi je raconte des trucs de bourré à l'allemande aussi saoul que moi.
Mon pote sort fumer, moi je me dirige pour aller pisser.
La meuf avec qui pote dansait viens vers moi, me prends par la main et m'emmène aux chiottes.
Je connais mon pote il est pas rancunier du coup je baisse la meuf dans les chiottes, merde elle a l'air aussi pété que moi, bref tout y passe jusqu'a ce qur le videur viennent frapper à la porte pour nous dire de sortir. Ils sont très puritain la bas et ça se fait pas trop les baises à l'arrache dans les chiottes.
De toute façon c'est la fermeture du pub, je sors dans la rue retrouver ma bande, y'a un groupe d'étudiant qui gueule a côté.
Une meuf apparaît devant moi en baraguinant un truc, je comprends que c'est son anniv, et j'ai entendu le mon "kiss" dans sa phrase.
Avec mon plus beau sourire et accent je lui dit "yeah do you know the frenchkiss ?" Et elle me roule un patin. Mais s'écarte d'un coup pour me dire "did you just lick a pussy ?" Bourré comme un coin je comprend juste le mot "pussy" et je lui sors " yeah do you like pussy ?"
À ce moment je vois sa vie défiler dans le reflet de ses yeux, je comprend que je l'ai sûrement traumatisé à vie.
Elle part donc en courant comme dans les films ( les bras en l'air et en train de pleurer ) mais c'est pas facile avec des talons alors elle se gaufre sur le trottoire pour finir la tête dans le caniveau et sa robe qui lui remonte jusque sur le ventre. ET LÀ un 4x4 s'arrête juste devant elle, ouvre ses portes latéral et un mec l'embarque dedans pour repartir comme il était venus.

Mon pote et l'allemande ont vu l'action ils sont explosé. On est rentré finir la soirée à la guest house.
@OverBull: Donc la meuf que tu as galoche s'est fait kidnapper sous vos yeux et vous vous etes marré ?
Et puis la premiere meuf tu l'as baisser dans le chiottes, elle était trop grande pour que tu doives la baisser ?
@Martos: fils de pute story*
@Martos: Sur le coup on s'est dit que c'était des potes a elle, puisque les mecs avec qui elle était n'ont pas réagi non plus.
Avant d'être avec ma copine actuelle.

Petit festival avec des potes. On croise pleins de gens, tout se passe pour le mieux.
On passe la soirée avec deux autres groupes de personnes qu'on vient de rencontrer, des mecs, des filles, de l'alcool bon marché, de la musique et une bonne ambiance.

Vers la fin de soirée, des baisers s'échangent, des couples d'une nuit se forment. Je finis avec une des filles, on a le même âge, on délire bien ensemble et elle m'invite à finir la soirée dans sa tente.

C'est une partie de baise qui se déroule absolument bien.
Madame aime tout, veut tout faire et ne se limite pas.
Capote mise, je passe d'un orifice à un autre selon la position et ses demandes. Elle pratique la fellation peu importe d'où sors mon sexe.

Mais.

Vers la fin de cette baise, on est en position cuillère, mon sexe dans le petit trou.
Elle se retire vite fait pour me prendre en bouche.
J'ai pas eu le temps de lui dire, vu la rapidité et le taux d'alcoolémie, que j'avais un peu de son caca sur la capote.

Et je la contemple, vaillamment sucer mon sexe les yeux dans les yeux, sans pouvoir lui avouer qu'elle goûte par la même occasion un peu de son jus d'escrement.

Je finis dans la capote qui elle même est située dans sa bouche.
Je ne l'embrasse pas.

Je sors fumer une clope, je l'entends ronfler, je repars rejoindre des potes.
"J'étais devenu "celui qui fut plus aventureux que beau-papa"."
Attend, quoi ?
@Pigcell: en parlant de faire du cuni.
Mais je reconnais que la tournure peut porter à confusion.
C'était pas du tout, du tout, du tout voulu.
@CaptainWaffle: Mais que vient faire beau-papa dans l'histoire ?
Est ce que quand elle est rentré tu avais toujours le pouce dans le cucul ?
@Pigcell: J'ai appris par la suite que beau-papa n'avait jamais léché la motte à belle maman.
Oui, jusqu'à la deuxième phalange, et sous le coup du choc et de la contraction, j'ai cru perdre un doigt.
@CaptainWaffle: et tu as eu le...poce bleu ?
@OasisTropico: Je t'annonce que ton com' est le premier favoris que je mets depuis que je suis sur ce site. Clap clap !
Bon je suis pas fier. Un jour j'ai dégoté une grosse moche de derrière les fagots. Je veux dire déjà tu te tapes une grosse t'es à l'aise, mais là elle est tellement moche que même si t'as de la pelure au bout du gland, du PQ encore collé dans les poils de cul, ou alors une haleine de fennec que tu te sens encore dans ton élément sans gênes aucunes. Je l'ai déjà visitée plusieurs fois. C'est un après-midi d'été ensoleillé, deux ou trois joinx fumés et donc tout excité par la drogue que je décide de Whatsapper ma grosse moche. Elle me dit de venir, qu'elle est toute nue dans son lit et qu'elle dort. J'arrive elle ne répond pas. Je rentre c'est ouvert et la découvre affalée de tout son gras dans son lit, comme prévu. 20 secondes plus tard me voici à poil, à genoux au-dessus d'elle lui frottant la bouche avec mon zguegue. Après une micro pipe où elle m'a fait saigner du zob, et après mettre amusé pendant l'amour avec le surplus de peau de son ventre, j'escalade à nouveau son ventre pour me remettre à genoux et lui remplir le gosier. Tel un oisillon après trois jours sans manger, elle tendait la langue en levant la tête. La première salve de mon éjaculation lui a titillé la glotte et elle a toussé, toussé encore et a lâché une vieille caisse dégueulasse que même le voisin a entendu. Elle n'avait pas encore ouvert les yeux et ne les a pas ouvert, elle a bien fait. J'ai souri et est essuyé mon gland sur sa joue. j'ai rincé mon zob, dis "Salut" à la dame et me suis taillé. Je ne l'ai d'ailleurs jamais revu. Mais je suis cap'.
e", j'en ai deux (bien que soft en comparaison avec celles déjà publiées...)

- Je suis avec une sdp trouvée sur badoo (Miss Oréo) qui voulait clairement de la bite. Après l'avoir récupéré dans son patelin paumé, je décide de l'emmener chez moi. Détail osef : il y avait tromperie sur la marchandise, la photo datait de 10 à 15kg. Mais quand la faim tenaille depuis trop longtemps, on fini par revoir ses critères à la baisse...
On se chauffe sommairement et on enlève bien vite nos vêtements. Voulant faire gentleman et profitant de son petit abricot fraichement rasé, j'entame un cuni passionné.
Mais voilà, on est en hiver et j'ai le nez bouché.
Ce qui explique pourquoi je n'ai pas senti de suite les relents nauséabond de marée basse émanant de la gourgandine qui pourtant n'était pas rousse...
Horrifié, je me fige sur place, la langue encore tiré et tire la couette pour m'essuyer énergiquement avec dégout.
Sentant l'action au moins mort, "Miss Oréo" me demande si ça va.
Je réponds que je ne suis pas très à l'aise avec les cunnilingus et la prend simplement en levrette afin de finir mon affaire au plus vite, m'excusant auprès de ma bite pour lui infliger pareil odeur.
La seule chose plus immonde encore qui m'ai été donné de sentir jusqu'à présent, c'est un anti moustique périmé de plusieurs année. LE truc qui fait passer n'importe quelle chiasse en spray de lendemain de cuite pour une délicate bise printanière...

TL:DR : la sdp puait de la chatte et je lui faisais un cuni quand je l'ai remarqué.

- Une de mes exs aimait la bite, si bien que même en période rouge, elle ne jeûnait pas et au contraire était très enclin à prendre sa pétée. On utilisait alors la fameuse technique de la vieille serviette glissé sous nos corps enlacés.
Lors d'un de ces ébats, en pleine levrette, j’aperçois une chose rougeâtre au bout de mon gland. Après rapide analyse, il s'agissait d'un caillot de sang de menstruation. Ne sachant que faire, je l'ai simplement remis à sa place d'un coup de rein.

TL:DR : Levrette avec une sdp qui a ses règles, caillot de sang sur bout de bite : levrette quand même. Warrior.
@Mandalore: "m'excusant auprès de ma bite pour lui infliger pareil odeur." : poète
T'as oublié le : moi baiser maman copine
@Kuzohito: J'aurais préféré être circoncis au canif.
@CaptainWaffle: Si j'ai bien compris vous étiez en 69 et quand elle est rentrée quand tu étais en pleine jouissance ? Car ce n'est pas très clair
@Kuzohito: on était en 69, ma tête et son derrière face à la porte de la chambre, j'étais pas loin de venir.
La porte s'est ouverte, ma copine s'est tétanisée, et j'ai laché la purée, en effet.
@CaptainWaffle: En regardant ta belle mère dans les yeux, espèce de pervers.
@CaptainWaffle: Elle s'est tétanisée avec ton gourdin dans la bouche ?
Dangerous.
@Daboulganiech: jsuis un vrai punk, moi
@Shusuui: elle avait vraiment la phobie de se faire chopper par ses parents pendant la fornication, même aujourd'hui la raison m'échappe, parce qu'ils étaient loin d'être sévére sur le sujet
@CaptainWaffle: Question d'estime de soi ou autre, ça ne s'explique pas vraiment ce genre de choses.
Estime-toi heureux qu'elle ne refusait pas de s'envoyer en l'air parce que mes parents sont à coté, ils vont nous entendre c'est la honte attend !

True Story.
@Shusuui: Ah pour le coup aprés cet incident ça a été ceinture pour quelques temps, si on ne trouvait pas ailleurs que chez elle pour faire des galipettes.
@CaptainWaffle: Rien que d'y penser, ça m'énerve ce genre de comportement de meuf de putain de chiotte de la calotte de ses morts.
@Shusuui: dans un autre registre, j'ai connu une fille qui voulait qu'on baise au point de réveiller toute la maisonnée, c'est encore moins chouette.
@CaptainWaffle: Les meufs qui gueule comme des truies pendant l'acte, ça coupe un peu l'envie.
@Shusuui: oui, surtout quand c'est un plan cul qui te ramène chez elle en scred, qu'elle gueule à t'en percer les tympans et que ses parents viennent taper à la porte pour demander à faire moins de bruit.
Et que du lendemain matin, son père te demande avec un regard à faire fondre un inuit si tu savais qu'elle n'avait encore que seize ans.
@CaptainWaffle: Mais, elle te ramène en "scred" pour gueuler "a t'en percer les tympans" ?
@Shusuui: bah pour l'avoir fréquenté un peu aprés cet incident, j'ai cru comprendre qu'elle avait un certain fétiche pour les lieux où il était possible de se faire prendre en train de baiser. Du coup j'ai supputer qu'elle m'avait ramené chez elle en ninja, pour mieux pouvoir réveiller sa famille par ses cris.
@CaptainWaffle: Marrant ça, ça aurait été l'inverse elle l'aurait très mal pris et tu serais passé pour le dernier des connard.
@Shusuui: je ne m'attarde pas sur de si basses considération, je ne suis qu'amour !
@CaptainWaffle: "Amour"
(J'avais l'image parfaite pour te répondre mais limite d'image atteinte.. fuck.)
@CaptainWaffle: Non ?!?
Jean Luc Lahaye, c'est toi ?
@CaptainWaffle: Et fermer la porte a clef? non parce que j'en ai connue des phobique de ce genre,et je te garantie que ça verifiais toujours laporte.
@BABARR: Il n'y avait point de verrou à sa chambre, cher ami
Très belle narration.
Comme une demie molle pointait le bout de son gland en fin de lecture.
Que de régalades les commentaires de chacun, on se croirait à lire les récits cocasse d'un "Union".

J'aimerai tellement agrémenter en histoire, mais je suis encore vierge à 32 ans...
@GoldenFist: Ahahah t'as trop raison.. Attends, quoi ?
JE ME SUIS ASSIS SUR CE POUF BORDEL
Cette poésie.
@Shusuui: la bite m'amuse.
Ou l'inverse, je sais plus.
@CaptainWaffle: La mite m'abuse ?
@Dune: La muse t'abime
@Shusuui: La mise m'habute
La rouquine :)
@Thomasddq: Welp, indeed bro.
Quoi de neuf, depuis le temps ?
@CaptainWaffle: Plein de choses, tu repasses quand dans la région ?
@Thomasddq: Pas avant Décembre, j'en ai peur ...
Quand je lis les CSB, j'ai l'impression de perdre facile dix ans, quand je lisait L'Union dans les chiottes en secret.
tldr: la mère de ma copine nous à surpris en 69 (au moment fatidique)

Pas si sale je trouve, pour ne pas dire classique...Mais bon, pos' pour le partage.
@cardio: un homme sans saveur tu es
A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...