Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Péripéties d'un carabin à l’hôpital 27

Les patients c'est un peu comme les flocons de neige, de loin ils se ressemblent tous mais d'un peu plus près, ils sont uniques.

Certains se focaliseront sur la petite pierre et occulteront complètement la montagne devant leurs yeux, un peu comme ce patient qui a découvert un ver dans sa salade (not cool on est d'accord) et qui va en parler H-24. A chaque fois qu'un membre du personnel médical rentre sa chambre, il va lui montrer la fameuse boîte où le ver bien heureux fait un festin avec les feuilles de laitue. Ainsi il va lancer des démarches contre l'hôpital, demander à son neveu de mettre la photo du glouton sur les réseaux sociaux, appeler des "amis hauts placés" mais ne va pas réaliser que sa chimiothérapie a fait fondre ses masses ganglionnaires grosses comme des abricots et qu'il va vivre quelques années de plus.

D'autres abandonnent dès le début, ne se laissent aucune chance et par extension, ne nous laissent aucune chance de les aider. Ça me fait penser à cette dame qui s'est laissée aller dès le premier jour en ne s'alimentant plus, en restant couchée sur le côté et en bloquant de ce fait peu à peu ses muscles et articulations. Alors que des mycoses commençaient à envahir sa bouche, elle prit la décision de ne pas nous laisser traiter cette banalité médicale. Banalité qui s'est très vite transformée en sérieuse infection puis en nécrose. Dégradation du corps, altération de l'état général, moindre résistance à la maladie, diminution de l'efficacité des médicaments, augmentation du risque de mortalité.

La suite en commentaire.
Péripéties d'un carabin à l’hôpital 27
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Parfois les malades ont bon moral mais perdent pied à un moment à cause d'un ou plusieurs facteurs tels que la douleur, une longue hospitalisation, la fatigue etc... Ces malades là il ne faut pas les louper, dans le sens où il faut les repérer rapidement et prendre en charge leur souffrance psychologique. Un vieil homme dont je m'occupais avait plusieurs foyers de douleurs et les antalgiques prescrits n'étaient pas assez efficaces. Il y a un moment où il a craqué et m'a demandé de le tuer. J'ai discuté avec lui une dizaine de minutes et lui ai montré les photos de ses nombreux enfants et petits enfants sur son mur en lui disant de penser à eux à la moindre baisse de moral. Si il n'arrive pas à être fort pour lui, c'est son devoir de père et de grand-père d'être fort pour eux. Des larmes séchées et un grand sourire de sa part plus tard je le laisse et retourne à ma salle de travail où j'appelle de ma propre initiative le psychologue en lui demandant d'aller le voir. L'entretien finit, l'homme va bien mieux, a "envie de vivre", et est rayonnant en discutant avec ses petits-enfants.

Un changement radical physique ou psychologique peut survenir. Ainsi un grand gaillard d'1m85 pour 90 kilos, baraqué et intimidant peut prendre 20 ans dans la tronche après un lourd traitement et être très affaibli.
Un malade habituellement doux comme un agneau peut devenir agressif pour un manque de nicotine car il n'a plus la force de sortir se promener. Un autre peut donner un coup de poing à une infirmière et lui fendre la lèvre parce qu'il a mal et sait parfaitement qu'il va mourir dans le mois.

Chaque malade est différent, il est indispensable d'adapter sa thérapeutique et de construire un climat de confiance via la relation essentielle médecin/patient.

On ne soigne pas des maladies mais des patients.
@Razorbakk: "on ne soigne pas des maladies mais des patients"
C'est une phrase que j'ai tellement entendu venant de mes profs à la fac ..

"La maladie n'est qu'une invention du médecin car derrière chaque malade il y a une personne"
@Razorbakk: "Non, c'est pour traiter les maladies qu'on est devenus medecins. Traiter les patients, c'est ce qui rend la plupart de nos confrères malheureux."
@Razorbakk: non à l'acharnement thérapeutique !! La médecine palliative c'est bien beau mais ça résout pas tout.
@Nytrilik: La médecine palliative c'est bien parce qu'on n'a plus d'autre choix que de laisser libre cours à la maladie car elle est trop avancée, ou bien incurable et trop douloureuse pour le patient.
Non à l'acharnement thérapeutique, non à l'euthanasie, on doit développer une médecine palliative avec un gros soutien psychologique pour le patient sans oublier la famille.

Edit : en fait est-ce que tu sais ce que c'est que la médecine palliative ?
Et du coup la vieille tu l'as baisé ?

Très bonne CSB comme dab' pos' blabla la coke les putes
@NoFace: Elle se débattait pas et n'appelait pas à l'aide, du coup ça ne m'a pas intéressé !
@Razorbakk: T'en a même pas profité un peu ?
Allez fais nous une autre csb de ce genre..
@NoFace: Ok ça va, j'avoue !
@Razorbakk: Un vrai chasseur, c'est beau l'esprit sportif!
pos'
c'est bon je peux lire
@Pierre67o: Ça c'est super sympa :)
J'ai l'impression qu'il y a un effort supplémentaire à la rédaction de ta péripétie, non? Si les précédentes étaient très bien écrites, celle-là l'est encore plus je trouve.

Ce doit être hyper frustrant de "devoir" aidé quelqu'un qui refuse ton aide, aussi irrationnel que ça puisse être.
@Eggman: Je m'applique énormément avec mon livre donc je suppose que j'ai progressé en terme de rédaction, je te remercie en tout cas.

Au début oui, après on accepte et respecte le choix du patient. Quoi qu'il arrive leur décision est celle retenue.
@Razorbakk: En fait, l’amélioration par rapport au début, c'est que maintenant, tes péripéties sont vraiment accès au tour d'un thème à chaque fois (cette fois, comment réagissent les patients), ce qui est très intéressant.
@DaweedKanabi: J'essaye de me diversifier, j'ai 3 formats différents :
- les anecdotes
- les longues histoires
- les réflexions/constatations sur le monde hospitalier

Je suis content que ça te plaise !
@DaweedKanabi: Ouai j'ai particulièrement apprécié comment il a traité ce sujet. Cette série de box est une perle.
@Razorbakk: Si on gagne encore en qualité alors que demander de plus!
Merci à toi de partager tout ça.
@Eggman: J'essaye constamment de m'améliorer. Et merci à vous de m'encourager.
Très bon, ton écriture s'améliore et c'est un plus ! continue je m'en lasse jamais.

Et la petite citation à la fin.... royale

continue je m'en lasse jamais.
@Nerevarine: Merci beaucoup !
Razor is bakk
@Anli: Combien de fois il m'a sauvé la vie
- Spoiler : TF2, Razorback  - 
@Anli: Fuck Yeah !
A chaque fois, je me demande à partir de quel ligne tu vas arriver à ouvrir le /g feels en moi. ça loupe jamais... Tu sais toucher les gens avec tes mots :)
@Mystletoe: Ca me fait énormément plaisir ;)
Elles sont kiffantes ces histoires !

Good guy !
J'ai tellement hâte que tu sortes ton livre, il fera vite partie de ma bibliothèque ! Y'aura genre une édition collector avec des infirmières coquines et tout aussi ?
@Mowa: Tu vas être un peu déçu si tu veux des histoires de cul hahaha
@Razorbakk: Haha, tes péripéties de carabin seront aaaaaaaaaaaaamplement suffisantes ;)
es-ce que tu peux t'opérer toi même?
j'sais que ça a pas trop de rapport,mais j'me posais la question
@laksof: Non mais je sais opérer les lapins MOUHAHAHAHA !!!
@Razorbakk: fdp j'prends mon p'tit dej ptaaaaaaaaaaain
Beaucoup de feels à chacune de tes box, le plus gros sera sûrement quand tu arrêteras d'en sortir !

Big up :)
@Quartz: C'est super gentil, merci :)
Ce genre de PGM qui up le niveau de l'humanité, restecp frair.



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...