Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Être expat c'est vraiment génial... Des fois.

Ça sera sans doute dur à comprendre pour les gens aillant jamais vécu ailleurs que dans leurs pays natal, peut être même que d'autre expat ne seront pas d'accord avec moi mais c'est un vision qui est partagé par la plupart des potes que je me suis fait ces deux dernières années.

C'est génial parce que ça permet de vraiment changer, vraiment sortir de sa zone de confort, parler avec des gens que tu aurai jamais pu rencontrer en restant chez toi ou en seulement voyageant. Si tu aime débattre de sujet épineux ça permet aussi de parler avec des gens aillant un vécue et une vision totalement étrangère à ce qu'un français peut penser du sujet. Je suis arrivé à 26 ans ici et je pense que c'est deux dernières années mon fait gagné bien plus en maturité que toute autre expérience possible.

De plus il y a l'effet colonie de vacance, tu rencontre des gens avec qui tu te lie très vite, parce que t'es dans un pays où tu connais personne, tu es loin de tout tes repères et il te faut en construire de nouveaux, les amitiés arrivent vite et sont vite très intenses, et d'après ce que me disent mes potes (je n'ai pas trop d'expérience sur ce sujet) il en va de même avec les relation de couples, tout va plus vite et plus fort.

Tout ce qui touche à l'émotionnel s'en retrouve décuplé et je m'en suis vraiment rendu compte dernièrement, un couple d'amis rentre dans leurs pays, je les ai rencontré en arrivant ici, que j'ai énormément fréquenté pré-covid et qui m'ont hébergé quand j'ai rompu avec mon ex.

Et ça fait mal, je suis hyper content pour eux parce que la meuf a choppé le job de ses rêves dont elle nous parlait depuis qu'on l'avait rencontré, mais voir un repère aussi solide se casser, ça créé chez moi un sentiment d'abandon vraiment énorme.

Ça créé aussi un éloignement avec les potes et la famille resté à la maison. Chaque fois que je rentre en France je me rend compte que ça colle plus comme avant, il ont continue d'évoluer sur le même chemin là où toi tu as pris un chemin différent, tu as cette petite impression de plus avoir vraiment de chez toi, rien n'est fixe dans ton pays d'accueil (tes potes expat s'en vont les uns après les autres et d'autre arrivent dans ta vie) et tu te sens plus vraiment chez toi la où tu as grandis, c'est un sentiment assez déstabilisant.

Il y avait pas de but spécial derrière cette box juste un partage d'expérience, je conseil a tout le monde de tenter l'expatriation même si c'est pour 6 mois ou juste un an. De base je suis assez feignasse et casanier et je regrette absolument pas d'avoir tenter cette expérience la. Et si vous avez besoin de conseil ou d'un coup de main parce que vous osez pas vous lancer hésitez pas à demander, je peux même filer des tuyau pour du taff a Dublin !
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Je te comprends tellement 5 ans que je vis sur Paris, pas évident tous les jours.
Du coup, tu n'as plus l'habitude d'écrire en français ? parce que même moi je vois tes fautes d'orthographe.... Mais sur le fond, je suis d'accord avec toi. Vivre quelques temps à l'étranger (de préférence un autre continent) permet de se rendre compte de sujet qui sont purement culturels alors qu'on les croyais universel.
Ça ouvre vraiment l'esprit à d'autres manières de penser.
@TontonEd: Alors je vais te choquer mais je travail dans la traduction... Le fait est que je passe mes journées a check ortographe et grammaire de tout ce que je fais, a me relire 5 fois tout le temps et que j'utilise choualbox sur portable avec un correcteur auto anglais le tout majoritairement pendant mes pauses vidange anal, le fait est que se relire sur portable sur CB et faire des modif c'est super relou. Je vais peut être finir par faire des box propre sur pc tellement ce genre de commentaire est récurrent, my bad.
@TontonEd: Mouais... 'fin j'trouve qu'il faut pas spécialement être expat pour s'intéresser, s'ouvrir, et surtout comprendre le monde qui t'entoure, même loin, même ailleurs ! Après je nie pas le côté voyage, découverte et tout le tralala... mais bon, si c'est pour s'expatrier, et rester dans un seul pays, ça va pas spécialement t'ouvrir en grand sur le monde !

Surtout que même si c'est pas la même chose (et attention, il doit quand même y avoir de sacrées différences avec nous), ça reste Dublin aussi... on a déjà vu pire comme dépaysement ou comme culture. Et sur des sujets "épineux", j'suis pas certain que là bas, il puissent avoir une vision diamétralement opposée à nous, ou du moins, réellement très différente de la notre, qui permettrait justement de découvrir "autre chose".

Pour ça, je trouve que ceux qui tentent l'Aventure avec un grand A, et optent pour une "van life" sur le long terme ont nettement plus de possibilité justement, de développer cette relation à la "différence" à travers le monde.
@Atmoz: Dublin est une ville ultra cosmopolite, je fréquente très peu d'Irlandais, au final mon groupe de potes réguliers il y a un couple vénézuélien, un couple d'allemand (ceux qui s'en vont) une brésilienne, et par le passé j'ai été très potes avec un libyen, des Russes, un Japonais, un coréen. En fait c'est plus le statut d'expat que le pays en tant que tel qui compte. Dublin de par sa place de paradie fiscal pour les boites américaines amènes des gens du monde entier a cohabiter.
@Atmoz: je pense que tu serais surpris. Je te rappelle que l’Irlande est un pays en sécession et qu’il y a 15 ans des bombes petaient dans le centre de Dublin… il y a eu des histoires affreuses, des familles déchirées.
Les couples dit « mixtes » aka irlandais du nord et irlandais sont très mal vus.
N’oubliez pas aussi la grande famine qui a traumatisé les anciens et qui imprègne toute la mémoire collective du pays.
La crise financière de 2007 et les répliques de 2012 ont aussi bien éclaté le pays avec un taux de chômage qui a explosé (pas comme en France ou on chiale dès qu’il y a un ou deux point d’augmentation, la c’était du +30 points).

Connaitre les irlandais c’est aussi mieux comprendre les racines ultra-libérales des États Unis, on a vraiment pas la même façon de voir les choses.

C’est pour ça que les irlandais sortent beaucoup et ne se soucient que peu du futur.

Un autre truc qui m’a beaucoup marqué c’est le payday : beaucoup de gens se ruaient pendant la pause déjeuner du payday pour aller payer leur loyer et leur électricité a l’équivalent de la poste. Une fois que cela était fait, ils pouvaient aller au pub sans se soucier de payer le loyer !
@Sqlutsqvq: Non mais je suis d'accord avec ça, et j'ai pas dit que connaître l'Irlande, son histoire, ou son peuple n'est pas intéressant (en plus perso, c'est un pays, une culture, un folklore, et une histoire coup de coeur pour moi, donc...) mais ce que je voulais dire, c'est que pour tout ça, t'as pas spécialement besoin de t'expatrier là bas.

Sous entendu même, que réduire l'expat à la découverte d'un seul peuple, d'un seul pays, ... je trouvais ça plutôt useless.

Après, DiverticuleAxia a eu l'occasion de rencontrer d'autres expat, d'autres pays, d'autres cultures, et dans ce cas là, ça devient clairement un plus... mais bon, j'suis certain que pratiquement n'importe quel lambda, restant dans son pays, une fois qu'il a accès à une "grosse" ville, peut très bien faire le même genre de rencontre quand il en a envie...
Alors tout dépend où tu vis hein ....
En tant que sédentaire, casanier, misanthrope et métathésiophobe, je trouve que ton histoire est cool, mais c'est un non.
@Rorzoob: Bien sûr je comprend, je pense pas que j'aurai sauté le pas sans mon ex pour me motiver, maintenant que j'y ai gouté j'imagine vraiment pas de retour en arrière.
@Rorzoob: Sans être dans tes excès je te rejoint aussi.
Si tu aime débattre de sujet épineux ça permet aussi de parler avec des gens aillant un vécue et une vision totalement étrangère à ce qu'un français peut penser du sujet.

Oui enfin ça c'est pas compliqué... le monde entier dans son intégralité, à une vision différente de la France sur les sujets épineux !

(lel)
Je te comprends amplement j'ai vécu 6 années en dehors de la France, cette expérience m'a forgé et changé même je dirais. C'est vraiment une chose que je souhaite à tout le monde au moins une fois (tu prends conscience de pas mal de choses au final).
@Fallalis: moi aussi je souhaite à tout le monde de vivre en dehors de la France
11 ans et jamais rentré depuis .
Ordure cosmopolite
Quel domaine de taff ?
@Walkshadow: jeu vidéo, je suis en charge de la version FR des COD, mais je suis en train de chercher autre chose, j'en ai vraiment marre de COD. Malgré tout la boîte est génial, bosser avec des expat venant d'une quinzaine de pays c'est génial. Ma bande de pote sont composé de gens qui viennent de partout, c'est vraiment ouf.
@DiverticuleAxia: Go ban les cheateurs !
@rabinou: Je travail à la trad, j'ai aucun pouvoir sur la partie technique du jeu. Puis j'y joue pas sur mon temps libre donc bon ...
Mais de mémoire il on annoncé un anti cheat avec le nouveau warzone non ?
@DiverticuleAxia: lol l'anti cheat.
Bon chance pour la trad alors !
@rabinou: c'est le PB avec warzone et les f2p en général, tu ban un cheateur il recrée un compte.
@DiverticuleAxia: pas trop dur quand même de gagner une tune de fou avec un putain de jeux plus pourri de version en version et bourré d’enculés de cheaters ?
@Dens: alors clairement les employés se font payer au lance pierre, puis la qualité intrinsèque du jeu on peu pas y faire grand chose au service trad. Au contraire si tu t'attarde sur les COD on est plutôt dans le haut du panier niveau localisation. La majeur partie des gros studio font tout traduire a keywords, un énorme sous traitant qui crache 150 jeu au mois, alors que nous on est 10 français a temps plein toute l'année quasi uniquement pour COD.
7 ans en Nouvelle Zélande. Faudrais peut-être que je revienne un de ces 4 et me dire que j'ai fais le bon choix en venant ici vu la merde en hexagone
@AlCi: c'est un point que j'ai pas abordé et qui est important, partir c'est aussi s'exposé au "rhaaa putain j'ai tellement pas envie de rentrer". Je sais pas si ça vient du fait qu'il y a surtout les info négatives qui nous sont communiqués mais putain j'ai une possibilité d'un job trop cool a Lyon chez Namco Bandai et ça me lacére vraiment les couilles de rentrer.
Il y a que la bouffe et le système de santé qui me manque, même la météo irlandaise me déplaît pas tant que ça au final.
@DiverticuleAxia: La météo irlandaise elle est vraiment horrible. Autant pour tout le reste je pourrais y vivre sans problèmes, autant la météo je ne sais pas si je m'y habituerai.
@tonio94: bah écoute moi je viens de Clermont Ferrand, où on a des hiver méga froid et des été ultra chaud. Avoir 23 max en été et 0 mini l'hiver ça me va.
@DiverticuleAxia: du coup il y a quand même du soleil en Irlande ou c'est surtout de la grisaille
@TeemoSiffredi: il y a du soleil, on a eu un été sympa. Après c'est surtout que le climat est très imprévisible, tu sort rarement sans k-way et un sweat dans le sac a dos parce que ça passe facilement de soleil a vent + pluie.
@tonio94: ça me fait penser à un de mes collègues originaires de wexler qui me disait « tu verras, en Irlande c’est le seul endroit au monde où il pleut depuis le coté »

J’ai compris quelques heures plus tard, c’était en avril, ou on est passes du plein soleil, à la grêle puis un gros coup de vent tellement puissant que, effectivement, la pluie ne semblait plus tomber du ciel mais du côté. Puis 5 min après soleil de nouveau…
Tu verras si ton pays d’accueil est bon pour toi tu finiras par plus pouvoir encaisser les comportements français…
@Dens: au début si tu as de la chance on te fera la remarque que ces comportements tu devrais vite les changer (vu qu'on les ramène inconsciemment).
@Bindedraht: excuse j’ai pas bien compris. ça fait 10 ans que je suis en Italie, y a des comportements aussi chez eux exaspérants, le racisme primaire pour commencer… par contre il fait bon y bosser en terme d’état d’esprit, ils sont formidables. Quand après je me déplace en france et j’écoute l’état d’esprit de gens qui ont des conditions sévérement supérieures… c’est à se pendre. Objectivement je me suis fondu dans la masse mais en France je ramène pas de comportement car je me suis jamais pris pour un italien, chez eux je suis un immigré basta.
@Dens: je voulais dire qu'on ramène aussi "nos" habitudes francaises (perso et pro). J'en ai pris plein la tronche au début...
Sinon je suis d'accord avec ce que tu écris. Il y en a pas mal qui ne connaissent pas leurs chances...
@Bindedraht: ah ok. Pour moi avant de passer chez eux j’ai longtemps travaillé avec leurs équipes donc je pense qu’ils se sont habitués, je pense plus facile qu’une expat directe dans le grand bain. Après ça reste l’Europe et culture « proche » pas certain que j’aurai aussi bien vécu l’Asie ou même les Us …
Merci pour le partage bro
Je n'ai jamais été expatrié, mais je comprends quand tu parles du sentiment de ne plus être chez toi quand tu retournes là où tu as grandi, simplement parce que j'ai pas mal déménagé. Changement de région, de maison etc ...
C'est pile ce que tu décris, mais en moins intense.
@Mandalore: Je suis tellement d'accord avec toi, j'avais beaucoup déménagé en France aussi avant de partir, (et même depuis que je suis revenu, pas loin de 10 déménagements) et ce sentiment est déjà présent
tu fais des boxs comme ça juste quand je dois prendre la décision d'aller vivre ans à l'étranger ou pas
@Maver: Franchement hésite pas, il y aura des galère, il aura des moment dur, des moment où t'es perdu et ou ta famille te manque, mais le bilan final reste positif à mon avis.
Je pense que certaines personnes sont pas faites pour ça, des gens souffrent plus du manque de leurs famille que d'autre et je pense que mine de rien certains pays demandent plus d'adaptation que d'autre. Pour moi c'est assez facile L'irlande est pas si loin d'un point de vue géographique et culturel que la France. Mais les rencontre que tu fais rettrape vraiment tout ça. Et qui sais pour combien de temps tu pars, de base j'avais prévu que 6 mois et ça va faire 3 ans en mars que je suis la.
@Maver: Fonce si t'as l'opportunité ! Conseil d'expat'
quel idée d'avoir des amis
@Poutine: J'avoue quel idée de merde.
Tu vis où à Dublin ? Tu as quoi comme études ?
Elle est fun cette ville mais putain quel enfer pour trouver un appartement, les taudis immondes pour 1000 balles par mois, je suis content d’être parti après 2 ans sur place perso. Même si le pays est beau et les gens sont fun, on se fait vite chier.
@Sqlutsqvq: je suis à Dublin 1, entre point village et IFSC. On paye 1900 euros pour deux chambres deux salles de bain et un salon immense, c'était un appart à 2300 euros avant que le covid fasse baisser les prix.
Et oui c'est la vrai merde, pour ce qui est de ce faire chier pré covid c'était le feu j'ai jamais habite en ville avant ça et c'est quand même ultra cool de devoir marché 10 minute pour rejoindre ses potes au pub.

Pour mes études j'ai une licence pro en management industriel et un Bachelor et chef de projet en marketing digital. J'ai commencé a Activision en tant que testeur et j'ai chopé un poste de manager en promotion interne.
Sans animosité aucune, je ne sais pas ce qui pousse les "expat" à cette fierté qui frôle avec la prétention parfois (mais pas dans ton cas à mon sens) à résumer qu'il n'y a pas de moyen plus efficace pour acquérir de l'Expérience (avec un grand E) dans la vie.
J'ai eu quelques meilleurs potes qui sont partis aussi en mode on tente la grande aventure et qui sont revenus autocentrés sur leur vécu et qui n'avaient plus d'oreilles que pour LE voyage. Un peu en mode si t'as pas voyagé tu peux pas trop discuter avec moi, et en plus j'ai pas très envie de t'écouter laisse moi parler de moi de moi, et puis encore de moi.
Fiers (trop?) de leur expérience pendant une ou plusieurs années ils avaient oublié que bien qu'immobiles, ceux qui restent grandissent aussi. De plus, j'ai toujours trouvé un peu trop malin le fait de se targuer de prendre son baluchon et de couper les ponts pour aller dans un pays où l'on rencontre 20% de français (je pense à la Thaïlande, à l'Australie...).
Peut-être que tu sauras m'apporter un éclairage sur cette fierté qui bombe le torse de "ceux qui sont partis" peut-être que ça tourne autour de l'émancipation de ses parents et donc la faculté à rompre les liens familiaux établis, je pense à ça parce que les "aventures" se tentent généralement à cette période de la vie dans le développement personnel.
@JeaNLuC: Ouais je vois ce que tu veux dire. Je sais pas trop je traine essentiellement avec des gens qui bosse ou qui ont bossé dans le milieux du JV et j'ai jamais trop ressentis ça (la plupart des expat que je fréquente sont là pour le jeu vidéo, la même boîte dans leur pays ils seraient resté chez eux je pense).
Pour ma part on été partis avec mon ex plutôt dans l'idée que niveaux timing c'était maintenant ou jamais, genre "bon d'ici quelques années faudra commencer à se poser, trouver un taff stable donc c'est le moment de le faire" et l'expérience était seulement sensé être 6 mois a faire du woofing, le fait de trouver du travail ici c'est plus un concours de circonstance.
Pour ce qui est de l'expérience je pense que c'est plus une question de zone de confort, je pense par exemple que m'expatrier à Dublin me donne pas bien plus d'Experience de la vie que quelqu'un qui aurait passé toute sa vie dans sa campagne profonde(disont dans le Cantal pour rester sur ce que je connais) et qui d'un coup par bosser dans une boîte parisienne ou les 12 nationalités sont représenté et les français minoritaire.
Le fait d'être loin de sa famille, dans un contexte étranger (peu importe ton propre pays ou pas) et au contact de gens de tout horizon, pour moi c'est plus ça l'expérience interessante.
J'ai pas particulièrement de fierté la dessus, je regrette pas de lavoir fait mais a côté de ça deux de mes meilleur potes aillant jamais quitté l'Auvergne ont femme maison et bébé en route, il y a une part de moi qui se demande si j'ai fais les bon choix.
Je pense que ceux qui ont cette fierté la tire du fait de ce coup de pied qu'il faut se mettre pour sortir de sa zone de confort, puis des effort à faire pour s'adapter à son pays d'accueil, c'est sans doute plus présent chez ceux qui sont partis dans des pays exotique, parce rien ne ressemble plus à une capital européene qu'une autre capital européene (j'exagère volontairement la).
L'émancipation avec la famille et les parents, c'est peut être le cas chez les plus jeunes pour moi c'est plus le seul truc qui pourrait me motiver à rentrer, depuis deux ans absolument tout mes congés me servent à voir ma famille, et ma famille me manque beaucoup.

Je pense pas qu'il y ai de raisons de se sentir supérieur pour avoir vécu dans un autre pays, je pense que c'est juste super positif et ça permet d'apprendre beaucoup de choses via les rencontre que tu fais. Mais encore une fois c'est plus une questions de choix, je serai peut être encore avec mon ex avec un bébé en route sans ce choix. Personnellement je l'ai fais un peu tard, partir a 27 ans ca rend le futur compliqué a appréhend, mais je le conseille a tout ceux qui ont l'occasion de le faire.
Après je suis sans doute pas bien placé pour parler de ce sentiment de "Tema comme jsuis un monstre jsuis allé vivre dans la pampa péruvienne" je suis à 1h30 d'avion de Paris, j'ai tout le confort que j'aurais eu en France (et même plus, la fibre est d'enfer ici) donc non j'ai pas l'impression d'être un aventurier.


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...