Chargement...
Menu Groupes
Bons Plans
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Il y a eu une affaire similaire jugée à Toulouse il y a pas longtemps : https://choualbox.com/OfzFK

Voici le message de la femme de la victime qui a été transmis par son avocat :
Depuis le drame de Carcassonne en juin 2008 où un parachutiste avait tiré à balle réelle sur la foule, une directive signée du directeur de la police a tout organisé pour que ce type d'accident n'arrive plus. Balles à blanc, balles marquantes, pistolet en plastique ou arme neutralisée. «Tout est prévu dans les textes, mais pas dans la réalité», s'agace Me Boguet. Une question de budget, d'argent. Alors lors de cet entraînement, le policier portait son Glock 17 à la ceinture. Sans chargeur mais avec une balle oubliée dans le canon. «Nous venions de Portet. Sur la voie publique, c'est la règle de réarmer son arme», explique le policier passé par les brigades anticriminalité et le GIPN de Marseille. En 2016, il a rejoint la BRI de Nice.

«Ma cliente, veuve du policier victime de ce tir et ses deux enfants vous demandent de ne pas condamner cet homme», intervient Me Laurent-François Lienard. Cet avocat est finalement le premier défenseur du policier poursuivi. «Faire s'entraîner des policiers, dans un contexte de combat, de tension, de stress avec des armes létales est une aberration absolue. Elle se trouve là l'erreur. Pas dans la poussière d'inattention qui a créé la mort !»

Ps : je n'arrive pas à ouvrir ton article
JeaNLuC
op
@PoloRalphLo: Merci, j'ai mis un autre lien, l'autre étant mort entre le temps de poster et de votre lecture...
Grave cette histoire à Toulouse semble encore tellement fraîche dans ma mémoire!
Après un policier n'est pas sensé tripoter à son arme de service lorsqu'il n'est pas seul...
@JeaNLuC: Merci j'ai pu lire l'article.

Je te donne entièrement raison, j'ai des amis flics, y'en a qui vont te répondre "le mec ne sait pas maîtriser son arme" et d'autres te répondront "mais pourquoi avait il dégainé son arme sans raison". Un policer ne doit dégainer son arme qu'en cas de menace, exercices ou entretiens du coup le mec est complètement dans l'erreur.

Par rapport à tes questions, y'a que les proches de la victime (et la victime elle même si elle survit) qui peut lui pardonner. Doit-il aller en prison? A voir selon les circonstances mais pas à mon avis mais bien sur il doit être révoqué de la police, interdit de tous les métiers à responsabilité et bien ne plus avoir droit au port d'arme. Mais après ca reste un accident (si c'est bien le cas et s'il n'étais pas sous l'influence de l'alcool ou de stupéfiants). Par exemple est-ce que l'on condamnerait à de la prison un cariste qui irait trop vite dans l'entrepôt et qui échapperait une palette sur la tête d'un collègue qui le tuerait? Pourtant le cariste sait très bien qu'une palette qui tombe sur un collègue ca a de fortes chances de le tuer.

JeaNLuC
op
@PoloRalphLo: Mon frangin travaille dans le commissariat où c'est arrivé, il connaît très bien la victime, c'est pour ça que j'ai posté ça ici, j'avais envie d'être le premier à poster l'actu pour essayer de défendre cette profession généralement tellement décriée -souvent à juste titre-.
Je me risque pas aux comparaisons entre métiers, souvent je les trouve vraiment bancales, même si on est forcé d'y penser effectivement...
@JeaNLuC: Bon courage à lui

Je compare pas les métiers, je compare la nature de l'accident pour expliquer mon avis. Il y est surement en prison, dans sa tête, je pense pas qu'il y ait besoin de le condamner du coup.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070721&idArticle=LEGIARTI000006437044

Il n'est pas question de pardonner ou pas en justice. Le caractère de l'histoire est accidentel donc ce n'est pas un meurtre ou un assassinat.
Les conséquences seront sûrement pécuniaires et avec du sursis ( quoique pour les flics je connaîs pas le code ).

Mais c'est un peu Cômme l'histoire du mec qui grille un feu rouge et percute la voiture de la femme d'en face. Apres coup on s'aperçoit que celle ci etait en enceinte de 8mois Ët que l'enfant est mort. Cela reste accidentel.

La loi n'est pas là pour pardonner mais pour réparer.
JeaNLuC
op
@GreenLeRetour: J'suis bien d'accord que du côté de la loi et de la justice le pardon n'est pas la première évaluation. Mais la question que je pose c'est pas celle d'un juge ou quoi, j'attends pas un argumentaire, juste des opinions à chaud sur cette actu ;)
@JeaNLuC: les réactions a chaud sont généralement des réactions a la cons qui proposent des visions exacerbés, dogmatiques et sans lien avec la réalité. La notion de démocratie meurt de ce genre de conneries qui fait passer le ressenti avant la reflexion
JeaNLuC
op
@zebrotron3000: Je suis entièrement d'accord. Cependant sur ce genre d'actualités, jpréfère rester un peu plus léger, et au final les réactions à chaud et les visions exacerbées ne sont-elles pas nécessaires -comme une étape- pour arriver à une vision plus réfléchie?
@JeaNLuC: je n'en suis pas convaincu.
Typiquement, ce genre d'actus, ca amene des réactions du type "la justice doit punir les comportements non adaptés", s'en suit des pseudo débats sur la terrible tristesse de la famille de la victime, etc.
Ca fait éviter le débat de fond de l'utilité de la justice (réparation plutot que condamnation) parce que les sentiments viennent polluer la reflexion logique.

Bon après j'ai une grosse haine de l'actu en général, pour cette même raison. Du coup je lis plutot des journaux sans actu
Tragique, mais surtout symptomatique d'une personne qui ne sait pas employer correctement un de ses outils de travail... quand à oublier qu'on a une munition en chambre alors qu'on manipule son arme.. c'est juste une faute professionnelle qui entraîne une blessure voir, la mort.. totalement impardonnable quand on est censé être un professionnel, c'est à dire en premier lieu maîtriser son arme / outil de travail.

Quand à se retrouver avec une munition réelle lors d'une phase qui est censée se pratiquer avec des munitions d'exercice marquantes ou à blanc, C'est juste impensable pour des gens qui connaissent leur métier.. cela démontre juste que cet agent n'a pas effectuer de contrôle de ses chargeurs ou de son arme avant de se retrouver face à des collègues = faute pro impardonnable, encore... et c'est du niveau cours d'éducation en stand de tir 1.01...

cqfd
@AzimourS: Complètement d'accord.
Symptomatique d'un entrainement et d'une sensibilisation bâclé concernant le maniement ET le port d'arme a feu au quotidiens.
Les gars tirent quelques dizaines de cartouches par ans et touchent pas a leur arme de service tout le reste du temps,ils sont pas à l'aise avec et font des conneries.
Commentaire supprimé.
JeaNLuC
op
@vietcong33: En l'occurence ça ressemble pas à de l'entraînement, ça s'est passé dans les bureaux, peut-être même autour d'un p'tit café..
@JeaNLuC: Dans un bureau. Je pensais dans un entrainement. C'est carrément plus grave.
"un de moins sur Terre, un de plus dans les cimetière" #ohnon #pascool
Non c est une faute professionnelle, licenciement + condamnation au penal.
#americ... oh wait !
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus