Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



La rouquine du bar, suite et fin

Suite de https://choualbox.com/MjSvz et https://choualbox.com/7ixhD


T'étais là, jolie rouquine qui dans ma tête a déclenché la guérilla. Derrière moi.

C'est après m'être retourné que j'ai pu prendre quelques secondes pour la détailler. Un bon vieux bas-haut terminant au fond de ses yeux, pas vraiment méticuleux, juste le temps de me remettre en tête son corps harmonieux.

L'objet qu'elle pointait du doigt était un petit muret qui courrait le long de la voie, finalement pas si hors de portée que ça, je m'assois. Instantanément elle se place en face de moi et s'accroupit en attrapant mes mains comme si elle cherchait à les broyer.

"Ecoute, tu restes là et surtout tu ne bouges pas ! Je vais chercher mes affaires j'en ai pour 5 minutes. On va dire que tu ne m’as pas vraiment laissé le temps de quoi que ce soit..."

"Je..."

Sa main jaillit devant mon visage, son index martèle ses mots.

"Chhhht ! Cht ! Cht ! Cht ! Tu te tais, tu ne bouges pas et t'as intérêt à être là quand je reviens parce que je te jure que si ce n’est pas le cas j'te tue toi et toute ta famille, OK ?!"

Je lève un sourcil alors qu'elle se redresse avant de s'éloigner à reculons, son doigt toujours pointé dans ma direction, hésitant probablement à se retourner. Sans doute dans l'idée que peut être j'en profiterais pour me carapater. Mais je suis un peu trop sur le cul pour ne serait-ce qu'y penser. Littéralement, physiquement et psychologiquement. Mes membres antérieurs ont cessé de hurler mais je ne pense pas qu'ils puissent me porter, en tout cas pas dans l'immédiat.


Finalement je suis resté là pendant 15 minutes.

A son retour ses pas étaient mesurés et ses yeux me fuyaient, j'ignorais tout de la tempête qui régnait dans sa tête sinon son existence. Il ne fallait pas être mentaliste pour le deviner et j'affrontais sans doute le même genre de pensées. Mais la question qui me taraudait depuis que son retour était acté était "Et après ?". Je n'avais aucune foutue idée du comportement à adopter ni même de la suite qu'il fallait donner à ces retrouvailles pour le moins mouvementées.

"T'habites loin ?"

Pardon ? Ce n'est pas que l'idée ne m'avait pas traversée mais se l'entendre dire a de quoi décontenancer. Un silence gênant de quelques secondes s’installe puis elle enchaîne.

"T'as bien du café à me proposer ! Et puis dans un bar on ne s'entendra pas, sans parler du fait que je commence à me les geler"

Clairement elle se justifie trop pour que ce soit honnête mais je ne suis pas assez stupide pour le lui faire remarquer. Je lui dis qu'en prenant le tram on sera au chaud dans moins de 10 minutes, puis nous prenons le large.

Durant le trajet, nous nous occupons en nous racontant les épisodes manqués. Poursuite d'études, stages, boulots, expériences diverses et variées. Rapidement tout malaise s'est échappé et nous conversons comme si nous nous étions quittés la veille. Evocations des dernières séries ou animés regardés, films, tatouages... Sans vraiment m'en rendre compte nous étions déjà chez moi et la première chose qu'elle voit ce sont mes aquariums. Pendant que je prépare deux cafés vient naturellement une session questions et observations sur ce qu'il y a dans l'eau puis le canapé appelle nos fesses.

Il serait difficile de résumer ce dont nous avons papotés, mais pour donner un ordre d'idée nous avons bu chacun deux cafés et trois thés. Concrètement on a gagné du temps, sans parler du fait que pas à un moment nous ne nous sommes retrouvés à court de sujets pour continuer à converser. Viendra tout de même le temps de se rendre compte de l'heure. De se dire qu'on est très content de s'être revu et regretter à haute voix le fait de devoir déjà se quitter.

"Ou alors on arrête de faire semblant d'avoir 15 ans."

Elle passait le bras dans la manche de son manteau, tout en se demandant si elle aurait le temps de repasser avant de repartir de ma ville, lorsque je lui ai balancé ces mots à la figure. Les termes sont justes puisqu'elle a réagi comme si on venait de lui éclabousser le visage.

Avec une mine faussement outrée, entrecoupée de sourires amusés elle me pointe du doigt.

"Han ! Mais t'es vraiment un connard en fait"

Silence de ma part.

Progressivement tout en me canardant de noms d'oiseaux elle se dirige à reculons vers la porte d'entrée.


"Un gros salopard de mes deux NON ! Un ignoble macho insensible déraciné du bulbe..." etc

Mais son visage me dit l'inverse. Elle est morte de rire intérieurement, fait de son mieux pour se prendre au sérieux sans y parvenir totalement, le tableau est hilarant. Je la suis, un pas après l’autre, vers la sortie.

Elle déverrouille la porte, l'ouvre à peine avant que je ne la referme instantanément.

"Attention je vais crier !" Me dit-t-elle avec un air de défi

"J'espère bien"

Elle bloque une seconde. L'air perdue. Puis explose de rire en se laissant tomber sur moi. On en rigole quelques secondes de bon cœur avant qu'elle ne remonte son visage vers le mien, tous deux encore hilares.

"T'es vraiment trop con..."

Oui, c'est le moment qu'elle choisit pour m'embrasser.

Cet instant a duré un moment, j'ai cependant décidé de le stopper lorsque les mains ont commencé à se balader trop prêt de ce qui ressemblait à un point de non-retour. Lorsqu'une nana sait utiliser sa langue lors d'un baiser ça me fait monter dans les tours à une vitesse folle. En tout cas en ce qui me concerne j'ai préféré profiter du peu de raison qu'il me restait pour mettre tout de suite quelque chose au point avant d'aller plus loin.

On est tous les deux haletant, la poitrine qui se soulève lourdement et les arcades sourcilières en avant. Front contre front, yeux dans les yeux.

Elle essaye vivement de revenir vers mes lèvres et y arrive partiellement pendant que j'impose un "attends !" sans trouver la force de la repousser totalement.

Elle me mord la lèvre inférieure en bougonnant un "quoi ?" agacé, et pendant que j'ai encore un soupçon de volonté je pose une main sur son épaule pour la tenir à une distance calculée de mon visage.

J'inspire profondément... Conscient que je m'apprête sans doute à ruiner ce moment.

"T'as pas déjà un mec toi ?"

Ses yeux manifestent de la surprise puis fuient.

" Max ? Ouais non, c'est compliqué..."

Son corps me quitte lentement, avant de revenir, essayant de balayer le sujet.

«Ce n’est pas important"

Elle est bloquée. Physiquement, elle ne peut pas atteindre son objectif.

"Ok, dans ce cas c'est à mon tour de te laisser deux options :

1, Tu envoies un message à Max pour lui dire que c'est fini entre vous et on pourra continuer ce qu'on a commencé.
2, On arrête là"

Je ne plaisante pas et je pense qu'elle le sait. Pour des raisons qui ne tiennent qu'à moi je ne serai JAMAIS le mec avec qui une nana trompera le sien. On se fout souvent de ma gueule à ce sujet, que si elle ne le fait pas avec moi elle le fera avec quelqu'un d'autre, autant en profiter. Mais j'ai des principes, et ils forment un code de conduite duquel je ne m'écarte pas, peu importe les circonstances.

Elle écarte ma main pour tenter un rapprochement en disant "Allez on s'en fout...", lèvres tendues mais je fais un pas en arrière.

"Tu peux t'en foutre, ce n'est pas mon cas"

Ses mots me font l'effet d'une douche froide. Je la plaçais sur un sacré piédestal qui vient de céder sous son propre poids. Je ne vais pas non plus me mettre à la détester mais quelque chose a changé.

Un silence pesant s'installe... Elle me propose de s'en aller en réajustant ses vêtements.

"Ou alors on reprend un café ?"

Elle sourit, et nous retrouvons nos places dans le salon.

Finalement on aura discuté jusqu'au petit matin et elle n'a pas fait de tentative pour reprendre la session avortée. Nous avons parlé de choses moins convenues et nous nous sommes un peu plus ouverts. Le genre de sujets que l'on n'aborde pas avec quelqu'un que l'on cherche uniquement à serrer, les exs, les soucis familiaux, mon état de santé, entre autres choses.

Je lui ai demandé son prénom et je n’obtins pas de réponse, pareil pour son numéro.

"Et essaye pas de me trouver sur Facebook je n'ai pas de compte"

Une nana atypique, sans aucun doute.

On s'est câliné pendant un moment avant qu'elle ne parte, sans que rien ne dérape. Le fait qu'elle n'ait pas essayé de me tenter l'a faite remonter dans mon estime. Même si je ne m'imagine plus avec elle dans une mairie je n’ai pas envie de la laisser partir, c'est dur et manifestement je dois l'afficher sur mon visage.

"Hey..."

Son appel me fait lever les yeux dans sa direction.

"Embrasser c'est tromper ?"

"... Si tu m'embrasses ça va le devenir"

Un sourire comme réponse avant qu'elle ne s'en aille, et quelque part une profonde fatigue qui s'empare de moi comme une soudaine chappe de plomb.

Demain ça ira mieux.

Et de mieux en mieux au fur et à mesure des jours.
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Pas trop bleues les boules ?
C'est bien les principes, c'est chevaleresque, mais t'as jamais un énorme regret qui vient de botter le cul à intervalles réguliers ?
Twen
op
@Daboulganiech: Du coup je t'invite à lire ma réponse à WoAw
@Twen: Tu peux au moins retenir que t'as été fidèle à ta ligne de conduite et te dire que de rester un fantasme, parfois c'est mieux qu'une réalité décevante.
Putain enfin la suite et fin !
Par contre gros respect, je me suis toujours dit que je serais jamais le gars avec qui une femme trompe son mec, jusqu'au jour où j'ai rencontré une femme bien trop intéressante pour m'y tenir.
Ca s'est vite transformé en "Moi je suis célib, le reste c'est pas mon problème", toi t'as résisté, chapeaux.
Par contre y'a vraiment eu aucun regret après ? Vraiment aucun moment où tu t'est dit l'espace d'un instant "J'aurais dû le faire" ?
Twen
op
@WoAw: Bien sûr qu'il y a des regrets, notre dernier échange était une porte ouverte. J'aurais pas résisté à un second assaut. Pas après la deuxième partie de notre soirée. Des regrets... Celui de ne pas avoir craqué, celui de finalement craquer. Et je ne sais même pas lequel me fait le plus chier.
@Twen: Je me souviens plus si tu l'avais précisé, mais tout ça s'est passé quand ? Aucun contacte avec elle depuis ?
Twen
op
@WoAw: Cette partie là c'était au début de l'été dernier. Depuis aucun contact.
@Twen: C'est grave beau comme histoire, chacun à su exposer ses limites et l'autre les a respecté sans problème, mais c'est aussi triste parce que je pense que vous auriez été grave bien ensemble
Je suis partagé quand même, l'occasion était là, et si ça ne se reproduisait pas? Et son connard de mec tu t'en balances. Dommage, mais l'une des plus belle csb du site (limite aussi belles que celles qui parlent de caca)
@Godela: Faut pas déconner quand même !
Franchement, si g t ta bite, je te ferais la gueule
pas de photo, pas de point
Pourquoi "suite et FIN". On sait pas si c'est la fin.
Ou alors tu comptes faire une seconde trilogie ? eheheh
Tldr : J'ai pas baisé. *

Tu avais une opportunité sur un plateau d'argent. Après si tu es en paix avec toi même, c'est cool.
Mais bordel, une rouquine quoi !
Eh bé !
c'est jolie et tout mais en gros t'as pas ken ... franchement la loose
Belle écriture, courage à toi etc
Mais rendre cocu un enculé qui venait de te les briser avec ce Dico suprême. Mets des exceptions à tes règles.
Dommage pour l'impossibilité de contacte, elle n'est sûrement plus avec ce fdp.
Inch tu as d'autres aventures dans ta vie TwenQuistador.
Non et non, ça ne sera pas la fin, c'est trop beau cette histoire pour qu'il y ait déjà un point final.
C'est beaucoup trop inachevé et brouillon.

Courage, elle réapparaîtra un jour, ou alors une autre la supplantera, c'est la règle !
j'arrive pas a te comprendre. Tu sais qu'elle a un mec et tu as pour principe de pas être le mec qui rend cocu mais tu la ramènes quand même chez toi. Pourquoi ?
@Offerzo: pour le café, t'as pas lu ?
Twen
op
@Offerzo: Parceque quelque part j'espérais qu'il l'avait juste bien dans le viseur mais que de son côté à elle c'était rien d'autre qu'un pote. J'ai été lâche je ne vais pas m'en cacher, la question aurait dû être posée bien plus tôt, le fait qu'elle n'en parle pas pendant les heures qu'on a passé à discuter m'a conforté à tort dans cette idée.
@Walkshadow: ah oui le café
Quel kamikaze
@ActionMan: Toi tu l'aurais enculé directe et sans vergogne.
De mon coté j'ai été le salop qui rompt un couple par des idées chevaleresque, et à l'heure actuelle je me retrouve avec un dame chieuse à mort et que j'ai juste envie de tuer. Dis-toi que t'es honnêtes avec toi et je te remercie de ne pas m'avoir pris ma p'tite rouquine. signé le connard.
Maintenant que c'est terminé, quelqu'un pour un tldr ?
@KsiiKsii: Il a rencontré une rousse et il ne l'a pas chopé.
Mouais, je comprends ton choix mais tu l'as fait au détriment du début de la plus belle aventure de ta vie. J'espère que ça en valait la peine
Elle connait ton adresse maintenant déménagé pas filou !
Tu as regardé les Before the sunrise on dirait. Si ton histoire est vraie c'est beau, sinon c'est intéressant.
Pourquoi ne pas avoir échangé de numéros ou de contact cette fois ? Même si le Max était plus important que prévu.
Tu n'as pas dit comment ça s'est terminé, alors qu'elle était censée ne plus revenir dans ta ville, vous auriez pu vous revoir.
Et quel est le nom de ta maladie pour mieux imaginer tes scènes ?
un petit peu de "san antonio"
Elle méritait de se faire laminer la chatte sale. Ce genre demeuf avec des problème avec son paternel. T'as loupé une occaz
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
Putain mais 15 ans d’âge mental. Salut les ados
Toujours puceau du coup ?
@schtroumpf: Toi t'as toujours pas trouvé ?
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
@Daboulganiech: j’apprend, en lisant vos box de puceaux
@schtroumpf: Nan mais j'parlais de la clé moi.
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
@schtroumpf: Allez c'est pas la même, c'est celle pour ouvrir le cul d'ta mère et y fourrer tes grands morts.
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
@bobbylamousse: C'est pas parce qu'il est con comme un sac de plâtre que j'ai pas le droit de m'amuser avec.
Chargement...
Chargement...
Chargement...