Chargement...
Menu Groupes

Un Tapon en Australie #3

Partie précédente : http://choualbox.com/CznWY
Tout d'abord, merci pour ceux qui m'ont envoyé des messages pour que je continue, je dois dire que c'est plutôt agréable. Quant à ceux qui ne comprennent pas qu'on puisse en redemander, j'imagine que c'est comme toutes les csb, il y en a qui vous touchent plus que d'autres ! A ce propos, si vous avez des passages que vous trouvez plus intéressants que d'autres, je peux mettre plus l'accent sur ce genre de récits à l'avenir, donc hésitez pas à filer des tuyaux aussi.

Avant de reprendre le récit, je vais vous présenter notre nouvelle famille d'accueil, à Fifi et à moi. Tout d'abord, notre hôte, monsieur H, que j'ai déjà évoqué, on se rend compte assez vite que le bonhomme est resté gamin, et il fait néanmoins pas mal de choses pour faire plaisir à sa femme, madame S, de quatre ou cinq ans son ainée. Elle a eu une fille avant de le rencontrer, celle-ci a quitté le domicile pour aller vivre avec son père après la mort de son cousin, dépression tout ça. Eux deux, ils ont deux gamins. Mais les gamins … Le grand frère, 6 ans, atteint de ptosis (c'est quand on a une paupière qui ouvre pas correctement, genre Forest Whitaker) et probablement aussi d'autisme, pas très fut-fut, hyperactif au possible. La petite sœur, 5 ans, beaucoup plus perverse, elle fait des conneries avec son frère, mais avec une bien meilleur notion que son frère de ce qu'elle fait. Nous avons donc aussi le père, papipec, qui est là assez souvent, il bosse à la ferme également. Il y a Joe le pécore, que l'on nommera en réalité Chris, qui bosse ici tous les jours de la semaine, petit mince, bronzé comme un néo-zélandais et buriné par le temps malgré son début de quarantaine, il a été ingénieur en aéronautique. Les deux anglaises qui vivent dans le bungalow d'à côté ne sont pas particulièrement sociables, elles se rentrent après dîner regarder la télé, nous les appellerons Sara et Orla. La première est visiblement sportive, sûre d'elle, toujours motivée et travailleuse. La seconde, fait plus naïve, moins sportive comparativement mais n'est pas en reste néanmoins. Ah, elle est plutôt mignonne aussi. Bref, deux charmantes demoiselles qu'on ne voit pas assez à notre goût. L'allemande, elle, vit avec son nouveau mec Australien, elle bosse juste pour une deuxième année de visa, et comme elle ne vit pas à la ferme, ses relations avec la famille sont très limitées, elle se tape en général boulot seule, et est bien contente de nous voir débarquer. C'est à peu près tout. A peu près. Il y a aussi un chien, JOSSIE, je crois que tous les clébards ont le même nom dans ce putain de pays ! Elle court partout, et lèche tout ce qui passe à sa portée. En parlant de portée, l'une des chattes de la maison vient tout juste d'avoir une portée de cinq adorables chatons. On a aussi une chatte au bungalow, elle est balafrée de partout, plutôt fat, et elle vient réclamer de la bouffe chaque fois que quelqu'un s'approche du frigo, une putain de warrior.

Le décor est planté, c'est important, car nous ne le savions pas encore, mais nous allions rester ici plus longtemps que nous ne l'aurions cru. La première semaine fut éprouvante, car après 5 jours de taff sans rien dire ni avoir plus d'information, nous pensions avoir un jour de congé comme notre amie allemande, que nenni, voilà madame S qui vient nous chercher à 11h pour nous dire qu'elle a du taff pour nous. En gros, on bosse pas assez pour un jour de congé. On serre les dents. Plus tard, au gré d'une sortie qui a consisté à aller chercher un jacuzzi pour l'anniversaire de madame S, H nous apprend qu'ils ont un deal avec les WWOOFers. En gros, on bosse 5x8h, ou 6x7h par semaine, et parfois, quand la saison commence, ils nous emmènent au moins une fois par semaine vendre des burgers et des frites dans divers événements. L'allemande nous en avait parlé, elle ne le fait plus, mais nous avait appris que ça rapportait 100$ la journée. Notre avenir se profile, le deal semble déséquilibré, mais au final tant qu'on n'a pas mieux, c'est toujours ça de pris. Noël arrive, et nous sommes invités à participer avec la famille étendue (y'a des parents, des amis et des cousins de partout) à notre tout premier barbecue de Noël. C'est dépaysant, mais on a juste pas l'impression d'être à Noël (pic related), un temps superbe, ensoleillé, de la barbaque, que demande le peuple ? Puis vient le nouvel an, après avoir essayé de voir de très loin un petit feu d'artifice depuis le fond du jardin, nous rentrons. Demain, point de congés, c'est là notre première journée en foodvans qui commence.
Un Tapon en Australie #3
Bons Plans
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
héron héron petit pas tapon...
Essaye d'aérer un peu parce que les blocs de 20 lignes c'est un peu fatiguant à lire
Patapon
op
@camuflage: Je note, je note
Encore ! Encore ! Encore ! C'est tellement bon tu me fais voyager et sortir de mon bureau de merde.
D'autres anecdotes !!!

S'il te plaît ?
Soon "Une tapin en Australie"
Patapon
op
@Oznek: Si j'ai vraiment besoin de sous alors !
@Patapon: Ca peut vite arriver !
Patapon
op
@Oznek: Plus vite qu'on ne le croit
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus