Chargement...
Chères Chouals de mes 2 tergiverse

Il y a de ces choses que j'aimerai me confésser,
Enfoui dans les dunes intemporelles dont vous ne sauriez calculer les grains qui les composent,
Un jour je retrouvererai mes hommes dont cela nombre étaient mes amis,
Je leur donnerai ma fois profonde et lorsqu'ils sauront ô combien ils m'étaient cher,
Se lèvera mon armée d'ostile contre vos sombres sillages, piétinant, harassant les idées maciavéliques dont vous étes en tout point le malin,
Illumineront et dans leur sillage alors,
un éclairant fracas vous fera voir que vous n'êtes vous que vous même,
une bande de gro pédé.
Chères Chouals de mes 2 tergiverse
Chargement...
Chargement...