Chargement...
Menu Groupes

Soft Machine - Fourth

L'esthétique Jazz Fusion est très intéressante. C'est dans les années 70 que l'on voit apparaître des groupes de Jazz Fusion incroyables s'essayant à ce genre musical complexe qui tend à lier l'intensité du Rock et la complexité du Jazz. Parmi ces groupes on trouve bien évidemment Zappa mais aussi Return To Forever dirigé par Chick Corea (pianiste de Jazz connu et talentueux) et le Mahavishnu Orchestra.

L'essor du Jazz Fusion dans ces années est contemporain du Rock Progressif bien plus connu grâce à ses icônes que sont les Pink Floyd, Yes, Genesis et King Crimson. On trouve des caractéristiques communes aux deux genres et la limite entre ces deux mouvements musicaux sont assez flous ; il arrive parfois que certains morceaux de Yes ou des Pink Floyd sonnent très Jazz Fusion.

Le Jazz Fusion et le Rock Progressif témoignent d'une volonté complémentaire : dépasser le Rock traditionnel et l'amener dans des sphères plus intellectuelles et plus complexes musicalement, et rendre le Jazz plus accessible (o) et moins austère. Or ces deux mouvements se ressemblent énormément musicalement comme on peut le voir avec certains morceaux de Zappa et Yes. Et c'est finalement le groupe Soft Machine qui nous montre que cette distinction entre Fusion et Progressif n'a pas grand sens en faisant d'abord du Rock Progressif comme témoignent leur trois premiers albums, pour après se diriger vers le Jazz Fusion (et même le Free Jazz) avec l'excellent album "Fourth".

(o) bien que sera finalement l'inverse car le Jazz Fusion va naturellement se diriger vers le très complexe Free Jazz avec des albums mélangeant Free et Fusion comme l'album PRISM de Dave Holland.
Bons Plans
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus