Avortement aux Etats-Unis : les stérilisations en forte hausse

Poster un commentaire
Kissmycoq
Kissmycoq
1 mois

Meilleure nouvelle de la semaine: les américains se reproduisent de moins en moins.

Stooff
Stooff
1 mois

@Kissmycoq:

GIF
GIF
Melchior67
Melchior67
1 mois

@Kissmycoq: Moi j'ai d'autres pays en tête...

poteau
poteau
1 mois

C'est cohérent dans une société nihiliste de nier sa fonction première.

Hqro
Hqro
1 mois

@poteau: sa fonction première ???

boulbi
boulbi
1 mois

@Hqro: C'est un drogué laisse..

poteau
poteau
1 mois

@Hqro: La finalité même de toute forme de vie que nous connaissons peut être résumée de la même manière : se reproduire.
Ce n'est pas si extraordinaire qu'une de ses nombreuses ramifications s'égare, dégénère et finisse par disparaître après avoir perdu sa seule raison d'exister.

Geraven
Geraven
1 mois

@poteau: En fait, techniquement, la finalité n'est pas la reproduction, mais la survie de l'espèce. C'est dans la majorité des cas par reproduction sexuée, par la reproduction asexuée (ce qui inclut la reproduction sans mâle, ou la reproduction par division cellulaire), par réplication, et j'en oublie sûrement.
Donc, la reproduction n'est pas la finalité, c'est juste un moyen. L'être humain a largement atteint son but de survie d'espèce, la reproduction n'est plus un moyen viable pour survivre. Dans les faits, cela serait même une atteinte à sa survie, vu la surpopulation, ce qui nuirait à sa finalité première de survie.

Bref, t'es totalement dans le faux...

Et si tu veux que l'on parle d'évolution qui n'ont abouti à rien, prendre l'exemple de l'être humain est certainement le pire exemple, puis que c'est l'espèce connue à ce jour qui soit allé le plus loin en terme d'évolution. (Et je dis connue à ce jour, car on ne sait pas grand chose de ce qu'il s'est passé il y a 20 millions d'année. Si ça tombe, il y a eu d'autres civilisations dont les traces se sont effacées avec le temps (et je recommande la vidéo Les dinosaures ont-ils pu avoir des civilisations, malgré la polémique autour de l'auteur, le sujet est bon).).

poteau
poteau
1 mois

@Geraven: Mon analyse portait sur l'individu, pas sur la notion subjective et humaine qu'est l'espèce, et qui est donc inconnue à nos gènes. Par exemple, c'est sûr qu'un être vivant asexué est programmé pour faire survivre l'espèce et non pas de se copier juste lui. La notion d'espèce n'a pas de sens quand on prend le recul nécessaire pour essayer d'appréhender le but du vivant et qu'ainsi on le considère comme un continuum dépourvu de séparations arbitraires.
On peut s'accorder je l'espère sur un moteur essentiel du vivant qu'est l'évolution. Les gènes sont sélectionnés sur leur capacité à être reproduits le plus (ce qui inclut leur survivabilité). C'est donc le but même de l'individu qui est leur substrat, à moins que Darwin soit finalement dépassé.

Enfin, c'est important de décréter que quelqu'un est dans le faux quand on n'a pas la même analyse.

Geraven
Geraven
1 mois

@poteau: Aparté : L'espèce n'est pas une notion subjective, c'est une catégorisation. Les termes sont subjectifs, la catégorisation est un constat factuel.
Aparté 2 : La réplication est justement la possibilité de faire une copie de la cellule parente.

Ton analyse portait sur "toutes les formes de vie". C'est plutôt contradictoire avec l'idée de parler de l'individu...

Tu réduis l'évolution à la transmission de gène et la reproduction, mais c'est tellement plus que cela. L'humain et ses choix de vie font partie de l'évolution. L'évolution n'est qu'un terme appliqué à des suites d'événement biologique avec lequel nous n'influons pas. Quand une espèce en éteint une autre, c'est l'évolution. Quand une espèce en domine une autre aussi. Quand un individu décide de faire quelque chose, c'est l'évolution. Et cet évolution a un impact ou non sur la survie de l'espèce. En l'occurrence, même si 80% des êtres humains décidaient de ne plus se reproduire, cela n'impacterait pas la survie humaine.

Tu n'as une analyse différente, ton analyse est juste erronée... Encore une fois, tu définis la finalité de l'évolution par la reproduction. Mais c'est faux. C'est un moyen. Pas une finalité. L'évolution a que faire de comment survit l'espèce. Par reproduction, par résolution de la vieillesse (ce qui est le cas pour des espèces ponctuelles qui se sont avérées extrêmement vieilles). Par division cellulaire ou par réplication cellulaire, qu'importe, le but, c'est que la vie persiste. Même ton idée que les gènes sont sélectionnés n'est qu'un moyen pour arriver à une meilleure survie. Et ne passe pas toujours par la reproduction.

Non, le fait de faire des enfants n'est pas le but de la vie. Le but de la vie, c'est qu'elle persiste. Et elle n'a pas besoin que les 7 milliards d'êtres humains fasse des gosses pour y parvenir.

Staz
Staz
1 mois

@Geraven: Alors déjà non Il n'y a pas de surpopulation on produit assez pour nourrir 12 Milliard d'humains mais certain meurt encore de faim car le modèle économique prépondérant c'est le capitalisme mondialisé avec un sur consumérisme et on jettes plus de la moitié de notre production alimentaire à la poubelle.
Il y aurais assez de place sur Terre pour que chaque humain est une ferme avec quelque hectare pour être autonome en bouffe donc bon surpopulation .... répartition des richesse de merde oui.
Ensuite non l'être humain n'est pas l'espèce la plus évolué en faite c'est un vieux dogme de biologie ça qui est tombé il y a quelque années genre début du XXI s : on est peut être les plus civilisé mais tu n'est pas plus évolué qu'une mouche dont l'espèce est aussi le fruit de milliard d'année d'évolution et de sélection naturelle : elle est parfaitement adapté à son milieu et croit moi que son ADN est pas moins complexe que celui d'un humain. En gros à l'heure actuel toute les espèces encore en vie sont les représentantes les plus évolué de leur taxa c'est pourquoi aujourd'hui on représente l'arbre du vivant en cercle avec "LUCA" au centre comme racine et les ramifications à égale distance, croire que nous sommes plus évolué c'est être très anthropocentré, et c'est un biais cognitif ( donc c'est très humain rien de mal à ça il faut juste en être conscient) qui as beaucoup influencé, et c'est probablement toujours le cas, la science et l'étude du vivant ou même la prise de décision vis à vis du monde vivant.

Geraven
Geraven
1 mois

@Staz: Le fait que l'on parle de surpopulation n'est pas du au manque de nourriture, on la cible à cause de l'activité humaine qui détruit progressivement, mais inébranlablement, la biosphère et que l'équilibre est rompu. Quand une espèce est vouée à disparaitre drastiquement de par plein de facteur à terme, c'est qu'elle a pris un mauvais chemin. Alors, la surpopulation n'est pas le seul facteur, mais il en est un.

Tu me cibles d'anthropocentrisme, mais tu en es plein dans ton premier paragraphe... D'ailleurs, ton argument principal étant que chaque être humain peut vivre avec une ferme...
C'est très beau tout cela, mais une ferme sans animaux et sans vie végétal parce que tout aura été détruit, cela revient quand même à la fin de l'humanité. (Alors, on n'arrivera jamais à cela, mais il est clair que la population humaine doit baisser. Tu vois cela de ton œil d'occidental, mais non, il n'y a pas assez de place que pour chaque humaine ait une ferme...

Sortons des chiffres. Il y a d'estimé environ 1.7hectares/humain de terre plus ou moins fertile, forêt et forêt tropicale comprises. Excuse-moi, mais une terre de 100m *100m, tu ne produis pas de quoi te nourrir toute l'année... Sans compter que là dessus, tu prends le territoire de toutes les espèces sauvages. Donc adieu les animaux. Adieu les insectes. Adieu les plantes, adieu la vie.

Bref, non, tu racontes n'importe quoi.

Pour l'évolution, tu mélanges plusieurs concepts. L'évolution, ce n'est pas que l'évolution de l'adn (sinon, on l'aurait appelé comme cela). Le fait que les primates utilisent des outils, cela fait partie de l'évolution, qu'un corvidé est capable d'utiliser un bâton pour sortir une noix d'un trou, c'est aussi l'évolution. L'évolution, ce n'est pas que la partie cellulaire, c'est un tout.
Et de ce point de vue, nous sommes les plus évolués. Nous avons un langage complexe, une réflexion supérieure, un comportement sociétal évolué. Enfin, bref, nous sommes ce que l'évolution a fait de plus complexe.

Que la mouche ou n'importe quelle espèce ait une adn plus complexe ne change rien. Ce n'est pas eux qui vont dans l'espace... Nous sommes l'espèce dominante, de par notre avance évolutive en termes de sociabilité, de communication, d'intelligence, d'adaptabilité, et de technologie (même si ce n'est qu'une résultante...)

Staz
Staz
1 mois

@Geraven: "à cause de l'activité humaine qui détruit progressivement, mais inébranlablement, la biosphère et que l'équilibre est rompu. " oui donc c'est bien ce que je dit sur le système mondiale capitaliste globalisé.
"donc adieu les animaux. Adieu les insectes. Adieu les plantes, adieu la vie." la permaculture ça te parle ?
Qui te parle de faire des ferme industrielles avec plusieurs hectare et en tuant toutes formes de vie via pesticide et engrais industriel ? On peut largement se nourrir toute l’année avec un petit potager et quelque poules ou autres animaux le tout en respectant l'écosystème et en faisant un cycle et on peut toujours faire du trocs avec ses voisins pour ce qu'on ne produirait pas mais que lui oui.


définition de l'évolution " En biologie, l’évolution est la transformation du monde vivant au cours du temps, qui se manifeste par des changements PHÉNOTIPIQUES des organismes à travers les générations. Ces changements généralement graduels (mais pouvant être rapides ou lents) peuvent aboutir, à partir d’une seule espèce (dite « espèce-mère »), à la formation de nouvelles variétés périphériques devenant progressivement des « espèces-filles ». Inversement, la fusion de deux lignées par hybridation ou par symbiogenèse entre deux populations d'espèces différentes peuvent produire une troisième espèce nouvelle. L’évolution explique la biodiversité sur Terre. L’histoire des espèces peut ainsi être pensée et représentée sous la forme d’un arbre phylogénétique et d’autres schémas et modèles, qui permettent de comprendre le phénomène de l’évolution " source wikipédia .
"de l'évolution, qu'un corvidé est capable d'utiliser un bâton pour sortir une noix d'un trou, c'est aussi l'évolution." Non ça c'est de l'intelligence.
"Nous avons un langage complexe" Comme beaucoup d'autres espèces .
"une réflexion supérieure" anthropocentrisme et hiérarchisation, beaucoup d'autre espèce sont très intelligente tu en cites toi même.
Tu dis de la merde en confondant évolution et civilisation encore une fois et ce durant tout ton argumentaire. Nous sommes les plus civilisé, pas les plus évolué puisque l'évolution est la résultante littéralement par sa définition de l'adaptation des espèces à leur milieu via la sélection naturelle et les mutations aléatoires qui surviennent sur des millions d’années qui résulte à des changement phénotypique et donc génétique mesurable et observable.

Geraven
Geraven
1 mois

@Staz: Bon, je vais d'abord réagir au premier paragraphe...

Faut que tu élargisses ton spectre là... Car me sortir permaculture, alors que l'on vient de dire que l'être humain se serait accaparé la totalité des espaces fertiles, tu me diras comment tu peux faire de la permaculture... Tu te rends compte que dans cette vision de l'esprit, ton potager, il nourrit aussi les chevreuils, lapins, et autres, car il n'y a plus que des potagers sur l'entièreté de la surface de la terre? Car si on reste dans cette utopie, pour faire ton potager, tu dois composer avec le fait que l'hectare qui t'es attribué est partagé avec le territoire de toute la faune sauvage, du chevreuil ici à l'éléphant en Asie ou Afrique. Que les animaux vivent exclusivement sur des territoires humains.
T'as pas vraiment compris l'idée derrière ma phrase "Il y a d'estimé environ 1.7hectares/humain de terre plus ou moins fertile, forêt et forêt tropicale comprises.".
Cela veut dire que l'on prend toutes les territoires fertiles, même les terres sauvages, et que l'on y place des parcelles avec des familles, et qu'à la fin, il n'y a plus de parcelles pour la faune sauvage...

C'est ça, l'état actuel de la population humaine. Si on s'étalait partout sur la terre, on prendrait toutes les territoires... Et il ne faut pas s'étaler beaucoup hein, vu que 1.7 hectares, c'est rien du tout...

"On peut largement se nourrir toute l’année avec un petit potager et quelque poules ou autres animaux le tout en respectant l'écosystème et en faisant un cycle et on peut toujours faire du trocs avec ses voisins pour ce qu'on ne produirait pas mais que lui oui. " Mais le principe même du potager ne respecte pas l'écosystème, pour qu'elle est anthropocentrée !! Si il y a de l'activité humaine partout, il n'y a plus de faune sauvage. Comment veux tu qu'un cerf se balade sereinement si il rencontre un humain tous les 100m !!!.
Et troquer quoi? Comment ? Car dans ce cas de figure, la voiture n'existe plus, puisqu'il n'y a plus l'espace pour les produire et que les humains sensés les produire s'occupent de leur potager.

Tu ne te rends pas compte que c'est impossible. Pas en restant évolué comme nous le sommes...

Geraven
Geraven
1 mois

@Staz: Ok, tu cherches à argumenter n'importe comment ("non ça, c'est de l'intelligence", ben oui, et c'est la résultante de l'évolution. Trouve moi de l'intelligence dans une pierre...)
On va donc suivre ta logique. Trouve moi une seule espèce animale qui se soit adaptée à autant de milieu (désertique chaud, désertique froid, tropical, aquatique, et même l'espace).

Cela dit, c'est intéressant, tu es la première personne qui me sort que l'évolution est l'adaptation en son milieu, mais refuse d'associer le développement de l'intelligence comme une résultante de l'évolution. Et donc, tu induis que l'intelligence ne sert pas l'espèce à s'adapter à son milieu.

Tu te bornes à ne comprendre que l'évolution biologique. Mais cela fait depuis les années 50 que la logique évolutive est étudiée dans bien d'autres domaines et ne se limite plus à la bio...

La civilisation est une résultante de l'évolution... L'homme s'est adapté à son milieu, et a trouvé le meilleur moyen de survivre dans ce milieu. A la base en se rassemblant et en faisant des communautés (qui n'est pas l'apanage de l'homme, les animaux l'ont fait aussi), et le concept a évolué vers les civilisations. On peut d'ailleurs constater que ces civilisations évoluent de la même manière que l'évolution biologique. Certaines s'érigent, d'autres meurent, ne restent que les plus fortes et adaptées à la pérennité.

Staz
Staz
1 mois

@Geraven: la résultante de l'évolution =/= l'évolution ça en découle mais c'est pas la même chose les mots ont un sens.
"Trouve moi une seule espèce animale qui se soit adaptée à autant de milieu (désertique chaud, désertique froid, tropical, aquatique, et même l'espace" le tardigrade et pour info on est pas du tout adapté à tout ces milieu et surtout pas à l'espace on a juste trouvé des moyen d'y aller et d'y survivre notamment avec la technologie un humain sans rien de le vide spatial meurt quasi instantanément.
"mais refuse d'associer le développement de l'intelligence comme une résultante de l'évolution. " arrêtes de m’invente des propos écrit nul part quand tu es même pas foutu de lire et de comprendre ce que j'ai déjà écris.
"Tu te bornes à ne comprendre que l'évolution biologique." encore une fois les mots ont un sens l'évolution décris bien le processus biologique mais tu peux l'appliquer effectivement comme adjectif à d'autre concept pour étudier leur changement au cours du temps mais quand tu dit "l'espèce la plus évolué" loupé tu parles bien de biologie vu la formulation.
Tu melanges tout ce qui t'arranges en chiant sur le sens des mots juste pour avoir raison.
ça fait bien longtemps qu'en biologie justement ont parle plus "d'espèce plus évolué" et ça fait bien longtemps qu'on a compris que l'être humain est beaucoup moins spéciale que ce l'ont peut penser de prime abord quand on étudie l'intelligence animal.
Oui on est les seul sur Terre à avoir ce niveau technologique. "L'homme s'est adapté à son milieu, et a trouvé le meilleur moyen de survivre dans ce milieu." sauf que là justement tu sort de la biologie et de la génétique puisque notre ADN est quasi identique à celui des premier sapiens on est sur des échelles de temps beaucoup trop courtes pour qu'il y ait une quelconque réelle évolution là tu parles de CIVILISATION ce qui est un autre mot avec un autre sens pour définir un autre concept, et oui l'évolution de notre espèce nous as permis de nous doté de zone du cerveau spécifiquement dédié a des capacités sociales permettant discuter de chose complexe et de collaboré en grand groupe (une des hypothèse de pourquoi le sapiens à fini par supplanté les autres espèces humaines) ce qui as permis de créer des civilisations en effet. Mais l'évolution ne fini pas forcément par donner de la civilisation c'est pas son but ultime ni même l'apparition de l'intelligence.
Cependant si tu était pas de mauvaise fois et que tu sortais du prisme anthropocentré 5 min, tu prends un organisme extrémophile je te met dans son milieu de vie avec ses conditions de vie tu vas mourir instantanément mais l'inverse n'es pas forcément vrai. Cet organisme est il plus ou moins évolué que toi vu qu'il survie mieux que toi dans plus de milieu que toi, notamment dans des conditions extrêmes ?
Ni l'un ni l'autre, cet organisme décent de la première forme de vie sur Terre tout comme toi, et même si vos branches évolutives ont divergé il y a très longtemps vu qu'il est en vie en même temps que toi son espèce et la tienne ont littéralement autant évolué l'une que l'autre. Il est littéralement à la même distance temporel que toi de LUCA.Tu respires pas sous l'eau ? Les animaux marin sont ils plus évolué que toi du coup vu qu'ils ont une fonction que tu n'as pas ? Ben c'est la même en faite.
En biologie il est de mise depuis un certain moment que le fait de hiérarchiser les espèces en pensant que certaines sont plus complexe que d'autre ou plus évolué c'est être biaisé et donc produire des études et des conclusions biaisé.
Ce qui pourrait t'aider à comprendre cette nuance serai la représentation extrêmement simplifié suivante : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5b/Tree_of_life_with_genome_size.svg

Comme tu peux le voir au centre se situe l'ancêtre commun de toute vie sur Terre "LUCA" chaque branche qui part du centre fini de nos jours à la surface du cercle sur une espèce encore existante. Les batons bleu représente la taille du génomes et comme tu peux le voir l'humain ( pastille rouge) n'est pas l'espèce avec le génomes le plus long ou le plus complexe.

Bref on a juste eu énormément de chance d'être là où on est, on est pas plus ou moins évolué qu'autre chose ont plus civilisé et ont a une meilleur technologie.
Mais technologie =/= évolution. C'est pas parce que l'un découle des conséquence de l'autre que c'est la même chose.

poteau
poteau
1 mois

@Geraven: Ce pas comme si la notion d'espèce n'a cessé d'évoluer et que le choix de ses critères sont objectifs. Même ces critères se retrouvent encore des fois invalidés.
Mais vu que tu es dans l'optique de décréter les choses comme factuellement factuelles, l'échange perd malheureusement de son sens.

DriveMyPoney

@poteau: tellement d'espertise sur choualbox

poteau
poteau
1 mois

@DriveMyPoney: C'est important de rester simple spectateur toute sa vie.

Cette page est réservée aux ADULTES

Tu es sur le point d'accéder à un site web qui contient du matériel explicite (pornographie).

Tu ne dois accéder à ce site que si tu as au moins 18 ans ou si tu as l'âge légal pour visionner ce type de matériel dans ta juridiction locale, l’âge le plus élevé étant retenu. En outre, tu déclares et garantis que tu ne permettras aucun mineur à d'accéder à ce site ou à ces services.


En accédant à ce site, tu acceptes nos conditions d'utilisation.