Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Les invasions barbares ont-elles véritablement existés ?

Vidéo de Nota-bene sur la chute de l'empire romain (d'occident).
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Divico
a
En allemand cette période s'appelle: Völkerwanderung (migration des peuples) et en anglais Migration period

Il n'y a qu'en français qu'on parle d'invasion barbare
@Divico: On parle aussi d'invasions barbares en italien. Mais je ne vois pas où tu souhaites en venir.
Amasec
op
@Divico: Rien d'étonnant : l'étude contemporaine de l'histoire est née à la fin du XIXe siècle, époque marquée par la naissance du nationalisme moderne.
Du coup, la France républicaine, qui se revendiquait d'héritage (gallo)romain, a rapidement fait un parralèle entre les migrations barbares et la menace de l'empire allemand, surtout après la guerre de 1870 (pour rappel, l'éducation nationale de Ferry voit le jours en 1880), d'où une vision plus catastrophique de la chose par chez-nous (et en Italie donc) que chez les Allemands et Anglais, beaucoup plus détaché de l'héritage romain

Encore que l'Allemagne a toujours été tiraillé entre revendication d'un héritage romain (St-Empire romain-germanique, militarisme prussien, Kaiser dérivé de César...) et germain (culte d'Arminius), ce qui est très visible dans la propagande de l'Allemagne nazie.

Evidemmment, ces carcans ne sont plus d'actualité et les appellations, tout comme le découpage historique tiré de la même époque ne sont plus que des commodités d'usage, utilisé avec de gros guillemets par les historiens (bon, sauf chez quelques nostalgiques du romain national).
@Amasec: Justement, je parlerais pas trop d'étude de l'histoire en tant que telle à l'époque, et à l'école puisqu'on fait justement le choix du roman national au détriment des méthodes scientifiques lorsque la discipline est intégrée à l'instruction publique (c'était pas tout à fait l'éducation nationale à ce moment).

C'est donc plus un choix politique qu'une influence du contexte sur la méthode puisque des alternatives existaient déjà largement à l'époque (histoire méthodique, l'historiographie...) mais n'ont simplement pas été retenues.

Si les clichés du Lavisse sont encore bien ancrés en France, c'est bien parce qu'on n'a pas fait le choix du story-telling, et non celui de l'étude scientifique de l'histoire dans les programmes scolaires, et on en paye toujours le prix aujourd'hui.

Je sais pas si t'as vu cette conf', mais si c'est pas le cas (ou si quelqu'un d'autre passe dans le coin), cette conf vulgarise plutôt bien le sujet.
Amasec
op
@tuFek: Tiens, effectivement, ça a l'air intéressant ! Je me la met de coté pour quand j'aurais fini mes partiels. Merci !



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...