Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Vine
op
Synopsis Europe, au milieu du XXème siècle. Albert Scellinc, solitaire et taciturne, est employé au service d’une fillette de dix ans dont la dentition de glace doit être changée quotidiennement. Dans le vaste appartement qu'ils occupent, les jours s’écoulent parfaitement rythmés par les tâches quotidiennes d’Albert et les jeux de l’enfant. [...]
[Un jour], Albert doit se résigner à sortir l’enfant de l’appartement où elle vivait recluse..." (source : Allociné)

Avec : Paul Hilton, Alex Lawther, Romane Hemelaers, Romola Garai...

"Earwig" est le 3ème long-métrage de Lucile Hadzihalilovic (après "Innocence" - j'avais fait une petite box dessus à l'époque : https://choualbox.com/LSVMf, depuis le film est sorti dans un coffret bluray/dvd chez Potemkine - et "Evolution", mais aussi le moyen-métrage "La bouche de Jean-Pierre"). C'est une adaptation du roman de Brian Catling.


J'ai eu la chance de le voir il y a quelques semaines en clôture des Hallucinations Collectives. Je l'attendais avec grande impatience étant donné que j'adore ce que fait cette réalisatrice (compagne de Gaspar Noé). Et quelle claque !

Alors, je préfère prévenir tout de suite, c'est peut-être son film le moins accessible et il va forcément diviser (bon, c'est un peu le cas de tous ses films).
C'est un film lent, très atmosphérique, assez nébuleux avec un narration non linéaire qui ne conviendra pas à tout le monde et qui pourra vous laisser de marbre ou vous ennuyer profondément.
Cependant, si l'on accepte de ne pas tout comprendre, de se laisser porter par ce film hypnotique qui s'apparente au rêve parfois un peu absurde (ou au cauchemar étrange), l'expérience vaut la peine d'être vécue.
C'est à voir en salle, afin de pouvoir se plonger pleinement, sans distractions, dans l'ambiance, mais aussi pour pouvoir profiter du formidable travail sur le clair-obscur qui parcourt le film.
Encore une fois, la réalisatrice et son équipe arrivent à proposer un univers visuel et sonore déroutant, assez unique et dans lequel j'aime me perdre, explorer et découvrir au fil des visionnages. Il y a un petit aspect lynchéen dans le film, mais on peut aussi penser à Nicolas Roeg.

Le film sort le 10 juin au Royaume-Uni et devrait, pour l'instant, d'après les premières informations, être visible dans les salles françaises à la rentrée.

Ci-dessous, une première affiche du film (faite par Laurent Lufroy).

Enjoy !!!
@Vine: je ne connais pas la réalisatrice. Evolution a l'air rigolo, Innocence un peu moins ma came. Il y a de vraies intrigues dans ses films avec de vraies fins ?
Vine
op
@bixouille: Alors, c'est un cinéma très particulier. Il y a bien des intrigues (avec des fins, souvent ouvertes), mais c'est souvent mystérieux et très symbolique. Ce ne sont pas vraiment des films qui vont te donner toutes les explications et ils vont te demander pas mal d'interprétation personnelle. Par exemple, si tu passes à côté de l'allégorie qui est représentée dans Innocence, tu vas trouver le film très bizarre (tu risques même de faire des contresens assez foireux comme ont pu le faire certains critiques, qui, pour le coup, n'ont pas vraiment cherché à réfléchir...).
Pour ma part, Innocence reste mon préféré. J'aime aussi beaucoup Evolution même s'il y a un aspect un peu plus froid et minéral.
Après c'est une approche très spéciale. Soit on accroche, soit on n'accroche pas.
@Vine: Merci pour ta réponse complète. Je vais tenter Innocence d'abord parce qu'il a l'air bien mieux noté, on verra bien !
Chargement...
Chargement...
Chargement...