Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Pandemic Legacy - Saison 1

J'imagine que la plupart le connaissent déjà, mais sait-on jamais.

Prix : une quarantaine d'euros
Joueurs : de 1 à 4
Durée : 60mn (et plus)

Speech :
Au quatre coins du monde, plusieurs épidémies mortelles se déclarent. Les joueurs incarnent une équipe pluridisciplinaire - docteur, militaire, universitaire, civil etc- qui a la difficile tâche de contenir ces épidémies sur le terrain, d'analyser le gênes des virus/ bactéries / microbes de ces maladies et d'en proposer un remède. C'est donc une course contre le temps qui s'engage pour sauver l'humanité d'une pandémie.

Spécificité et principe du jeu :
Sorti en 2015, ce jeu repose sur deux principes, qui mélangés, forment un cocktail original :
1/ La coopération : (le(s) joueur(s) jouent contre le jeu lui-même. Ils perdent ou ils gagnent ensemble.
2/ la scénarisation : ce jeu est en fait une campagne et chaque partie est un épisode. En fonction de vos choix et de votre réussite, le jeu évoluera que cela soit au niveau des règles, du plateau (par un système de stickers) ou encore des personnages jouables (un personnage peut ainsi mourir et vous devez alors déchirer sa carte). Ce jeu possède donc une rejouabilité limitée, il est néanmoins possible de continuer à jouer à la version non scénarisé (un pandemie classique).

Déroulement du jeu et d'une partie :
Le jeu repose sur un mécanisme interne de propagation des 4 maladies qui va s'accélérer progressivement jusqu'à emmener à la destruction de l'humanité (et donc à l'échec des joueurs). Ce mécanisme repose sur la pioche de cartes contaminations après chaque tour de joueurs. Ces cartes vont indiquées un certains nombre de ville à contaminer avec une maladie. Au fur et à mesure du jeu, le plateau et les villes se remplissent progressivement de cubes de maladies. Lorsque les villes atteignent un seuil critique, cela conduit à une éclosion et une propagation du virus à toutes les villes voisines. Il y a donc une accélération du rythme de jeu et de la tension qui reprend bien les principes de la contamination (un peu comme plague) : au début, tout est sous contrôle et puis d'un coup, c'est la merde partout.

Face à cela, les joueurs doivent s'organiser pour contenir les maladies et trouver les remèdes le plus vite possible. Chaque joueur incarne un personnage ayant des compétences spéciales (ex : le médecin peut enlever tout les cubes d'une maladie de la ville dans laquelle il se trouve tandis que la scientifique peut trouver un remède en utilisant moins de cartes etc). Chaque tour, les joueurs vont devoir donc trancher entre se déplacer sur les lieux de l'épidémie pour traiter la maladie ou trouver un remède dans une ville ayant un laboratoire. Au sein de l'équipe, il va donc y avoir une répartition des rôles reprenant la typologie de personnages entre le joueur qui ira sauver Paris d'une éclosion et l'autre restant à Washington pour trouver le remède en laboratoire.
Or le remède n'est trouvable qu'à travers l'accumulation de cartes que piochent à chaque début de son tour, le joueur : il faut une série de carte précise pour créer un remède. Outre traiter la maladie et trouver le remède, il faut donc également échanger les cartes . Or cet échange n'est possible que si les joueurs se trouvent dans la même ville. Il n'est pas rare que l'on se retrouve baiser parce que notre militaire à Bogota détient la carte qui intéresse la scientifique qui est elle à Dublin. Au final, la scientifique se retrouve à traiter les maladies et c'est notre bidasse qui trouve le remède permettant de sauver le monde.
Il y a donc 4 actions clefs : traiter la maladie, trouver le remède et échanger les cartes et le déplacement. C'est dans ce dernier que réside en fait toute la stratégie qui permettra d'arriver à la victoire ou non.

Enfin, la scénarisation du jeu fait qu'on entame chaque partie avec des objectifs précis qui nous sont dévoilés en ouvrant des compartiments de la boite du jeu. Chaque nouvelle mission est influencée par nos choix et nos réussites/ échecs (mort d'un perso,touvaille d'un remède, destruction d'une ville). La durée du mode campagne est d'environ 20h.

Avis :
Franchement la mécanique de jeu vaut le détour : c’est plaisant de devoir coopérer et devoir lutter contre le jeu. Ce dernier est plutôt bien équilibré ce qui fait qu’on galère bien mais qu’on est très content lorsqu’on gagne.
La difficulté vient du coût d’entrée : il y a beaucoup de règles qui se maitrisent certes vite mais pour faire entrer un nouveau joueur, il faut donc tout reprendre. D’autant plus que le mode scénarisé implique que le jeu évolue et qu’il est difficile pour un nouveau venu de se faire une place. Il vaut mieux donc se faire une équipe de 4 joueurs avec qui l’on choisit de faire la campagne. Or comme chaque partie dure plus ou moins une heure et que la campagne dure une vingtaine d’heures, il faut trouver des personnes prêtes à s’y investir sinon le jeu va moisir sur l’étagère (au bout d’un moment, comme ca fait un bail qu’on y joue plus, on a du mal à se remotiver à se replonger dedans : je suis ainsi bloqué depuis 6 mois à l’avant denière mission pare qu’on se motive plus).

Edit : je galère à mettre une image sur la box. Pour ceux qui sauraien, voici le lien :
http://zupimages.net/viewer.php?id=18/03/0hxg.jpeg


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...