Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Publication scientifique : définition, recherche...

Salut les chouals

J'ai, dans le cadre de mes cours, un article à rédiger sur une nouvelle technologie et ses applications.
En accompagnement de mon article, je dois fournir une bibliographie contenant un certain nombre de publications scientifiques.

Après avoir regardé ma bibliographie, mon prof dit qu'il n'y a aucune publication scientifique dedans (je n'étais pas présent pour en discuter avec lui, et il a dit ca rapidement, donc peut être qu'il a pas assez creusé, je sais pas).

En gros, mon sujet c'est la blockchain, donc comme références, j'ai notamment utilisé les white papers du BTC, du XRP et de l'ETH (pour les explications algorithmiques, statistiques, cryptographiques qui y sont bien détaillées), ainsi que cet ouvrage : "Banking Beyond Banks and Money: A Guide to Banking Services in the Twenty-first Century".

Je lui ai envoyé un mail pour en discuter avec lui, il ne m'a pas répondu.

Pour vous, est-ce que ces sources sont des publications scientifiques?
Il semblerait que ca soit contestable (voir 100% pas le cas) dans le sens où ils n'ont pas été publié dans des revues, donc non révisés avant publication ?

En même temps, dans ce domaine, ces papiers ont une énorme valeur, je crois pas que quiconque puisse remettre en cause la légitimité de Satoshi Nakamoto quand il s'agit de parler de blockchain...

Mais du coup, si ce ne sont effectivement pas des articles scientifiques, je veux bien qu'on me file quelques tips pour en trouver des bons, notamment pour les explications techniques... Je galère pas mal sur google scholar avec la thématique de la blockchain, je trouve que des articles de merde (surtout que je cherche vraiment des choses spécifiques, mon article est écrit, juste, maintenant je cherche des publications scientifiques pour venir appuyer mes propos en bibliographie).

Merci d'avance et bonne journée !
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Un article scientifique, c'est un article suivant la méthode scientifique publié dans une revue scientifique. En l'occurence, je connais pas les white papers, c'est quoi ?

Je rajouterai une seule chose pour que tu comprennes le pdv de ton prof : il demande autre chose que la docu de base "explicative" car en général quand on publie en sciences c'est bien d'avoir parcouru les analyses d'autres scientifiques sur le sujet, histoire de ne pas se répéter.
Donc il doit attendre de toi que tu ne te sois pas contenté des éléments de connaissances de base mais que tu sois aussi allé chercher ce qui se dit dans la commu scientifique sur le sujet
i6600If
op
@lapinbilly: Ce sont des documents assez complets (200 pages pour le BTC je crois), sortis par les développeurs avec la technologie.
Donc dans le cas du bitcoin, c'est un pdf de 200 pages, du créateur du bitcoin, qui explique exactement le fonctionnement du machin : mécanismes informatiques garantissant la sécurité de la blockchain, etc. C'est pas publié mais personne ne peut critiquer un tel document vu que c'est juste la genèse du bitcoin, qui est (+/-) lui même la première blockchain apparue.

Je vois bien ce que tu veux dire, ce qu'est compliqué c'est qu'on est lancé sur des thématiques qu'on maîtrise pas hyper bien (nouvelles technologies alors qu'on est en école de co) donc en vérité nos papiers (1500 mots maxs) sont clairement de la vulgarisation.
@i6600If: Dac je comprends, en l'occurence j'imagine que pour de la vulga ça aurait pu suffire mais visiblement ton prof veut que tu ailles plus loin (tout en restant de la vulga).

Si c'est une présentation un peu générale sans problématique imposée par le prof, tu dois pouvoir trouver des articles qui en parlent et qui te donnent des pistes de réflexion. Comme dit plus bas, ton école doit sûrement te donner accès à des bases de données comme ScienceDirect, Persée etc, qui te permettront de trouver des articles.
@i6600If: "Donc dans le cas du bitcoin, c'est un pdf de 200 pages, du créateur du bitcoin, qui explique exactement le fonctionnement du machin : mécanismes informatiques garantissant la sécurité de la blockchain, etc. C'est pas publié mais personne ne peut critiquer un tel document vu que c'est juste la genèse du bitcoin, qui est (+/-) lui même la première blockchain apparue. "

Premièrement c'est loin d'être la première blockchain.

Deuxièmement, ce genre de papier c'est fait pour expliquer tout le bousin, à aucun moment t'analyses quoi que ce soit (fin je dis ça sans regarder le papier, donc je peux me tromper, masi en général...).

Troisièmement, il vend sa merde en balançant ça, c'est bien là le grand intérêt des revues scientifiques (et ce pour quoi on considère que c'est bon à partir de ce moment là), pouvoir (normalement) être sûr qu'on ne veut présenter ce que l'on veut, et pas ce que l'on doit.

C'est d'ailleurs le gros point fort en informatique, y'a des centaines de milliers de personnes qui présentent, discutent, et formalisent un tas de théorie, de programme, papiers en tout genres.
i6600If
op
@Leys: D'où le +/-, c'est la première grosse blockchain, ca c'est certain, et sans dire de connerie c'est sa première application concrète même si elle avait été théorisée longtemps avant

Non il n'analyse pas, en effet, mais comme tu dis il fournis toutes les explications techniques nécessaire à la compréhension du machin, pour ce que j'ai à faire c'est hyper important vu que je fais surtout de la vulgarisation (j'explique le fonctionnement puis je montre des exemples d'applications, c'est pas un papier scientifique que j'écris moi)

T'as raison, mais malgré ça il est très régulièrement cité dans des publications scientifiques... pourquoi moi je pourrais pas? (vraie question hein, pas rhétorique haha)

Et en vrai ce que t’énonces met le doigt sur le problème : les publications scientifiques, c'est complexe, c'est analytique, des choses qui sont même pas exploitables pour moi qui pond un bout d'article sur une technologie dont j'connais que dalle (je grossis le trait mais en gros on avait le choix entre plein de nouvelles technos alors qu'on est en école de co et qu'aucun d'entre nnous n'a de compétences particulières dans ces domaines)
@i6600If: tu n'es pas obligé de citer des publications scientifiques dans un article scientifique. Donc que le prof te dise que ce n'en est pas une, ça n'a rien d'extraordinaire.

Après, je pense que le prof veut surtout que vous vous penchiez vraiment sur le sujet, voir ce que les chercheurs ont pondu, parce que tout le monde n'est pas forcément d'accord avec ce sujet, mais que dans un pur cadre de rigueur scientifique, les points de vues divergents ne sont pas traités de la même manière (tu vas pas pondre un article pour descendre spécialement un autre, chose très courante dans d'autres domaines).
Ton université doit avoir accès à des bases d'articles (type scopus), par contre pour te connecter il te faut un compte personnel qu'on doit te fournir... Au pire essaye d'aller voir à ta BU, les libraires pourront surement t'expliquer comment créer ton compte en tant qu'étudiant ou alors tu pourras peut être consulter des articles depuis les postes de la BU. Dans tous les cas la plupart des articles sont payants et ton prof est un enfoiro car les white papers devraient être considérés comme sources fiables dans ton domaine...
Si ton exercice c'est d'écrire un article scientifique, alors les références doivent-être publiées.
Tu as différent style :
- soit les articles, avec études, résultats...
- soit les revues qui synthétisent plusieurs papier
- méta analyses ... Etc
- livres (mais tu peux les citer seulement si le livre n'est pas un piscou magasine, un truc bien publié quoi, mais pas trop)

Je connais que pubmed pour les publications scientifiques médicales (même si il y a parfois de l'informatique, tu verras) vu que je suis du domaine, mais il doit exister la même pour les maths/informatique, et là tu trouveras tout.

Les textes doivent être publiés dans des revues scientifiques expertisées par les pairs.
Ils doivent être publiés dans des revues internationales en anglais.

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2308
La première chose c'est de demander à ton prof ce qu'il attend comme publication parce que si les sources pointant vers le fondateur lui-même lui suffise pas, tu vas avoir du mal à trouver.
@LeHamegeon: Pas d'accord avec toi, cf mon message. Pour un article lambda pourquoi pas, ici si op doit publier quelque chose de rigoureux il ne peut pas s'en contenter
i6600If
op
@lapinbilly: Je dois rien publier en soi, c'est juste à rendre au prof, nos papiers seront court et de qualité médiocre (on fait du commerce, pas de l'info ou des stats)

@LeHamegeon: justement ptn, je sais pas si il a bien regardé quelles étaient mes sources, et vu qu'il répond pas à mes mails... Parceque oui je suis d'accord, au final les articles scientifiques qui vont expliquer la blockchain du btc par exemple, se baserons forcément sur le white paper....
et tu as aussi : arXiv.org mais tout est en pré-publication, donc pas validé par les pairs encore... (je crois)
Si tu es dans une unif, tu devrais avoir un accès assez qualitatif au Cairn, cherche donc la dedans, il y a que des papiers publiés
Commentaire supprimé.
i6600If
op
@PtitPapier: Ah bha voilà !
Nan mais après recherches j'suis quasi sûr que mon connard de prof a balancé ca au pif, parceque j'ai check scholar et une bonne partie de ma bibliographie est citée à de multiples reprises.
@PtitPapier: Non, ce n'est pas une preuve.

Un article scientifique, ça passe par une revue scientifique c'est tout (et renommée, sinon ça ne vaut rien). Si tu fais pas ça, n'importe qui peut dire n'importe quoi en manipulant suffisamment le référencement, sans même parler d'avoir plus aucune crédibilité.
Commentaire supprimé.
@PtitPapier: *revues scientifiques ou organisme quelconque ayant une autorité dans la matière. J'aurais dû être plus précis c'est vrai (tu peux faire publier via beaucoup de média, que ce soit via une université, via certaines conférences publiques, etc).

Le problème avec qui suit juste ne méthode scientifique sans aucune correction / vue par autrui dessus... bah tu sais pas si ça a été fait de manière propre justement.

... et tes exemples sont justement très drôle vu que les écrits de Darwin, Archimède, Newton sont bourrées d'erreurs, certains de leurs papiers désavoués. Et je parlerais pas de scientifique comme Mendel, qui a carrément trafiqué ses résultats.
Oui, ça a donné des grands résultats, mais aussi de gros problèmes par la suite (cacher certaines mutations bâtardes, donné une énorme compréhension des travaux de darwin, des erreurs sur la taille de la terre, etc).

A l'heure actuel, tu refais ce qu'ils ont fait, ça ne vaut plus rien.

Et c'est bien ça qu'il faut comprendre, l'avancée scientifique c'est autant l'avancée des théories que des méthodes pour le prouver, et c'est bien pour ça que tout ce qui ne suit pas certaines méthodes et une vraie vérification... ben c'est de la merde.

Concernant la publication, ça ne pose pas de soucis, que ce soit des instituts de mathématiques, certains collocs scientifiques, des universités, tu trouves toujours de quoi montrer ton taf.
Publié ou non, si l'article est signé par un scientifique, équipe de recherche, labo de recherche, le créateur de la techno, ..., il est scientifique ...
@Loulilop: Jean-Masturbin, docteur en parapsychologie a signé avec son voisin le succès de ses investigations de sourcier expérimentalement vérifiées en creusant un trou dans son jardin. Étonnamment, ses pairs chez Nature n'ont pas validé la publication, mais perso j'y crois à mort !..
i6600If
op
@Amok: Mais justement, la validation, c'est quoi...? Il ya une formalité ?
Parceque tout ses pairs valident évidement le travail de satoshi nakamoto ou de vitalik buterin...
@i6600If: Honnêtement, les publications en informatique si ça existe, je sais pas du tout à quoi ça doit ressembler.
Pour résumer, le but d'une publication c'est que ton article décrive un phénomène indépendant de l'expérimentateur. Sauf que comme un expérimentateur en général, il veut prouver quelque chose, inconsciemment ou non, il peut s'arranger avec la vérité pour obtenir lesdits résultats, ou influer sur les résultats, là aussi totalement inconsciemment. C'est la raison d'être des tests en double aveugle et comparaison à l'effet placebo en médecine par exemple. En recherche, l'avancement de ta carrière dépend en grande partie de ton taux de publication, du nombre de fois où elles sont citées ailleurs, etc. Autant dire que c'est pas anodin pour un chercheur. Par contre si on montre que t'as manipulé tes résultats, la chute est tout aussi violente ; ça pousse donc les chercheurs à être aussi pointilleux que possible et donc à fournir un travail de qualité.

Mais en règle générale une publication scientifique pour être soutenue doit être tout à fait exhaustive en ce qui concerne le phénomène qu'elle souhaite démontrer, donc protocole expérimental ultra précis pour que n'importe qui puisse reproduire l'expérience pour vérifier les résultats obtenus, résultats ultra rigoureux même s'ils nous plaisent moyennement, est-ce que le phénomène s'explique bien à cause de l'expérience faite ? (aujourd'hui on va prouver qu'écarter les doigts fait tomber les objets: je tiens une pomme, j'écarte les doigts, elle tombe, ce phénomène est dû à mes doigts. Bien entendu non, mais parfois la non-causalité n'est pas aussi évidente) Vérification qu'il n'y a pas de biais statistiques, expérimentaux, etc.

Qu'on refuse de nous publier après relecture, c'est certainement fondé. À l'inverse, qu'on nous publie ne certifie pas que l'on soit irréprochable (il y a déjà eu des erratums, des connaissances qui évoluent, etc. Exemple, le chercheur qui disait que la vaccination augmentait les risques d'autisme. Il a bien initialement été publié avant que d'autres relecteurs se rendent compte d'incohérence statistiques tendant à faire croire à une pure manipulation et la publication est depuis considérée frauduleuse). Et aujourd'hui il y a même un nouveau phénomène, qu'on appelle chez les anglo-saxons predatory journals (à ma connaissance il y a pas encore de traduction). En gros, ce sont des revues qui se revendiquent comme éditeur de publi scientifiques, sauf que la relecture derrière est laxiste pour ne pas dire inexistante. Donc en gros, un mec paye le journal et peut ensuite dire qu'il a été plusieurs fois publié alors que ses travaux sont un tissu de mensonges : du coup la réputation de la revue joue aussi dans la crédibilité de la publication.
@Amok: les publications en info sont exactement comme n'importe quelle publication scientifique.
@Leys: C'est juste que moi j'ai qu'un regard plutôt extérieur sur la bio, la médecine, vaguement la physique... Des phénomènes naturels qu'on explique quoi, voire qu'on essaie de contrôler.
En info à priori y a pas d'aléatoire, du coup je comprends pas trop l'idée "d'expliquer" des phénomènes qu'on contrôle plus ou moins de bout en bout. M'enfin, j'imagine que ça doit ressembler à "voici notre problématique, voilà notre solution". Une sorte de mélange entre médecine et mathématiques.
@Amok: tout ce qui est test de performance déjà, tu dois faire des expérimentations, ce qui englobe beaucoup de recherches.

Et le reste du temps (pour pas que ça), c'est des preuves rigoureuses tout comme tu dois le faire en maths.
@Leys: Hmm... J'avoue que j'avais pas pensé à ça. J'imaginais que ça relevait plus du R&D de chaque fabricant donc que ça restait en interne.
Je pense que c'est vraiment un monde qui m'intéresserait, mais je sais même pas par où il faudrait commencer pour essayer d'y piger quelque chose.
@Amok: Les publications des fabriquants sont de toutes manière... orientées on va dire.

Tout dépend de ce que tu veux, parties logiciels / matériel / autre (?).
@Leys: Je pense que ce qui pourrait le plus m'intéresser c'est la cyber sécurité et tout ce monde qui gravite autour, mais j'y connais queudal en développement donc c'est pas gagné. Sinon le hardware ouais, et potentiellement le hacking, mais j'ai jamais eu le courage de regarder des conventions là dessus ; sans les bases, trop peur d'être un mec du Moyen-Age perdu dans un monde qui le dépasse.
En même temps j'aime bien apprendre et comprendre des trucs de manière générale. Tant que quelqu'un a la passion, je pense qu'il pourra toujours m'intéresser, que ce soit de la cuisine ou de l'astrophysique.
A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...