Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Culte au g/nature #6

Lorsqu'on parle de nature et de biodiversité, les gens pensent souvent que l'on s'intéresse uniquement aux raretés, aux stars, aux animaux emblématiques. Mais l'essentiel du travail d'un gestionnaire d'espaces naturels, c'est la nature ordinaire et les banalités qui n'en sont plus.

Ici nous avons une Adonis annuelle (ou Goutte de sang), Adonis annua en latin, une plante dite "messicole", ici dans un champ de colza.

Les plantes messicoles sont des plantes "compagnes des moissons". Elles poussent dans les champs de céréales et suivent le cycle des cultures d'automne. Originaire du Moyen-Orient et du pourtour méditerranéen, ce sont des plantes pionnières de milieux perturbés qui ont trouvé, au néolithique, un nouveau milieu de vie dans les cultures. Elles ont suivi la diffusion de l'agriculture et des semences.

Autrefois très courantes dans les cultures de céréales en France, l'intensification des pratiques (tri et traitement des semences, herbicides, travail du sol profond, fertilisation) les ont fait disparaitre de régions entières et leur ont donné un statu de plantes très rares là où elles survivent. Elles ont, paradoxalement, le statu de "mauvaises herbes" pour les agriculteurs, bien qu'elles ne causent pas ou peu de concurrence aux cultures.

Le sud reste un bon bastion pour ces plantes. En Côte d'Or (en Bourgogne, pour les nuls en géo), on en a encore un peu sur les plateaux caillouteux et chauds, dans quelques bordures de parcelles où les pratiques agricoles sont "moins bourrines".

L'Adonis est une magnifique fleur assez dure à repérer mais vous connaissez tous au moins 2 messicoles très sympas également : le bleuet et le coquelicot...
Culte au g/nature #6

Lorsqu'on parle de nature et de biodiversité, ...
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Par chez moi, je vois à nouveau des coquelicots dans les champs de blés et sur le bord des chemins (quand c'est la saison évidemment). Ça fait plaisir
En Normandie, on commence à en revoir et c'est bien. Il y a eu un mooc malheureusement fermé sur https://mooc.tela-botanica.org/course/, qui résumait bien les plantes messicoles.



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...