Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Film à voir !!!
The captain-l'usurpateur (Der Hauptmann)

Date de sortie : 2017
Durée : 1H58
Réalisateur : Robert Schwentke
Acteurs : Avec Max Hubacher, Milan Peschel, Frederick Lau
Genre : Drame, guerre
Pays : Allemagne

Au début du mois avril 1945, alors que la guerre touche bientôt à sa fin, l'Allemagne est en proie au chaos. Le caporal allemand, Willy Herold, âgé de 19 ans, affamé et épuisé, tente tant bien que mal de survivre. Séparé de son unité de combat, il est considéré comme un déserteur et un pilleur. Le jeune caporal est alors traqué par la Feldgendarmerie. Durant son errance, Herrold trouve sur son chemin un véhicule abandonné dans lequel il trouve un uniforme d'un capitaine de la Luftwaffe. Souhaitant échapper à la police militaire et à une exécution sommaire, le caporal revêt l'uniforme d'officier. Fort de son nouveau grade et de sa nouvelle autorité, le capitaine va s'enfoncer peu à peu dans son mensonge et sombrer dans les exactions et les atrocités.

The captain-l'usurpateur est tout d'abord un choc visuel, filmé en noir et banc, le film possède une magnifique photographie. Il retranscrit une violence à la fois psychologique ainsi que physique, de manière subtile sans pour autant rentrer dans le gore et le grotesque. La mise en scène est soignée et les acteurs sont extrêmement convaincants. On y retrouve notamment Frederick Lau connu pour avoir joué dans « La Vague » (2008) et « Victoria » (2015), qui interprète un soldat allemand froid et cruel. Le film est à mi-chemin « Requiem pour un massacre » d'Elem Klimov et « Orange mécanique » de Stanley Kubrick. Le film nous plonge ainsi dans les horreurs de la guerre et s’inspire de la véritable histoire de Willy Herold, un jeune soldat qui se transforme en monstre malgré lui pour sauver sa peau.

La bande annonce VOSTFR: https://www.youtube.com/watch?v=dTHJtqRd-kk
Page Allociné: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=248992.html

Liens sur le véritable Willy Herold :
https://jaimelesmots.com/le-bourreau-demsland/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Willi_Herold
Film à voir !!!
The captain-l'usurpateur (Der Hauptmann) 

Date de ...
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Je me le met sous le coude celui-là
Je le recommande aussi, vraiment pas mal, quelques simplicités par moment, mais vraiment original dans ce qu'il raconte.
Par contre le gros défaut pour moi c'est Frederick Lau, je trouve qu'il fait partie des pires nouveaux acteurs du nouveau cinéma allemand (école de Berlin etc.) et sa tête ne me revient clairement pas, toujours comme une impression de cabotinage et qu'il en fait beaucoup trop... dans la Vague il est insupportable, dans Victoria aussi, et ici, rien que sa tronche j'ai craqué, mais il est pas non plus présent tout le film donc ça va, mais je recommande.
@Sasory: Je trouve personnellement que son rôle lui va bien, car son côté insupportable comme tu dis, rend son personnage de tortionnaire encore plus détestable
@LaMeringue: Oui c'est pas faux, mais sa tête ne me revient vraiment pas même quand ça rend son rôle encore plus crédible, vraiment du mal avec ces acteurs/personnages totalement insupportable dans les films. Je sais bien que c'est voulu, mais ça m'agace rapidement (comme la nana dans the mist le film de Drabond, ça m'a totalement gâché le truc).
merci pour l info , marre de faire le tour de netflix
Merci du partage.
J'avais vu ce film, il y avait une bonne réalisation et une superbe photographie. Par contre j'ai du mal avec le le synopsis "qui se transforme en monstre malgré lui". Herold a sombré dans la barbarie. C'est un criminel de guerre, ses exactions de sang froid. C'est autant un "malgré-lui" que les "malgré-nous" de la panzerdivision SS Das Reich.
@MiamCacahuete: C'est bel et bien un criminel de guerre, je ne remet à aucun moment cela en cause. Mais je pense que c'est plus complexe que cela. Le caporal Willy Herold souhaite échapper une mort certaine. En dérobant l'uniforme d'officier, il espère survivre. En endossant cette tenue, il incarne une fonction. Il doit alors se montrer crédible et dissiper les éventuels soupçons.- Spoiler :  Il instaure ainsi une série de mensonges et sans le savoir, il lance un processus qu'il ne pourra pas stopper. Devant ses propres hommes, notamment le soldat Kipinski (Frederick Lau) qui lui inspire une certaine crainte et le reste des troupes allemandes, il doit asseoir sa nouvelle autorité et se montrer convainquant. Pour veiller à cela, il décide de se façonner une nouvelle image, celle d'un homme froid et sadique. Il se déshumanise comme les hommes qui l'entourent. Toutes les horreurs qu'il commet sont la volonté de sauver sa propre personne. Il semble contraint et emmené à ces atrocités par ses mensonges, mais aussi par ses interlocuteurs. Comme le montrent les images, il n’approuve pas nécessairement ses commandements et ses décisions, mais son instinct de survie, l'y oblige. De sa première exécution, en passant au passage à tabac des détenus jusqu'au massacre, il semble à première vue extrêmement mal à l'aise. Mais il devient ainsi ce qu'il a voulu façonner...un monstre.  - 

Je te conseille le livre de Christopher Browning « Des hommes ordinaires: le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la solution finale en Pologne » qui tente de comprendre comment 500 hommes d'âge mûr, pères de famille, loin d'être des fanatiques nazis ont pu par, soumission, conformisme, l’instinct grégaire, la pression et la peur de sanctions... assassiner de sang-froid près de 83 000 juifs en l'espace de 16 mois.




A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...