Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Un de mes textes dont le titre est : Le nain, le druide et le chevalier.

Un nain déguisé en feuille d'érable se tenait à peu près débout, il était complètement ivre.
Un druide qui passant par là lui proposa de le soigner de son ivresse, le nain accepta mais non avant que sa gueule de bois commence, ce que le druide refusa. Il réitera sa proposition de le soigner mais seulement à l'instant présent.
Le nain accepta à condition de pouvoir reboire.
C'est alors qu'un chevalier arriva, il avait entendu toute la conversation, il disposait de deux chevaux, il leur proposa un marché : le druide soigne le nain et le chevalier emmènera les deux en boîte de nuit médiévale située dans un jardin avec des lumières en huiles en guise de guirlandes, une boule à facette tout de vert vêtue en fleurs, en guise de musique des bardes étaient disposés avec des gramophones en métal.
Le druide accepta à condition de pouvoir vendre ses potions.
Le nain accepta à condition de pouvoir boire à volonté.
Le chevalier les y emmena et y firent la fête toute la nuit.
Le chevalier ramena une princesse, le nain se désoûla à la potion du druide et le druide vendit toutes ses potions aux ivrognes qui firent nombreux il faut le dire, le druide aida même un barde à mieux chanter grâce à une potion aux herbes euphorisantes.
Un jour, en guise de cadeau, on construisit une carapace au chevalier, Une armure en écailles et en os par un forgeron ami du nain.
Alors, ce jour-ci, le chevalier s'en alla chez le druide et lui qui quémanda une confection de boisson alcoolisée qui ne donnait pas la nausée.
Un an passa, puis le druide convoqua le chevalier au plus vite par lettre d'oiseau.
Il avait réussi à confectionner cette boisson mais il ne fallait pas la boire plus de deux fois par jour, en bouteille de préférence.
Le chevalier remercia le druide, alla chez le nain et lui passa le mélange tout en le prévenant.
Des jours passèrent et un jour un grand jeune homme se présenta chez le chevalier : il avait surconsommé la boisson.
Le chevalier fut surpris et se demanda quel effet cela aurait sur une personne grande, il surconsomma la boisson et son ventre grossit : il ne rentrait plus dans son armure, ce qui lui donna une bonne excuse pour ne plus combattre.
La morale de cette histoire est qu'il faut consommer avec modération mais parfois sans modération.
Fin.
Vous pouvez retrouvez mes écrits sur foyaribryan.tumblr.com
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
C'est une traduction google japonais->français ?
Commentaire supprimé.
@Merqar: En tout cas c'est une plutôt bonne traduction
Du génie.
Chargement...
Chargement...
Chargement...