Chargement...
Menu Groupes

Suicide d'un ancien collègue

Un mec que j'aimais bien, anesthésiste. Je l'avais pas vu depuis plusieurs années. Je me rappelle de ma dernière discussion avec lui, justement sur le suicide, on en parlait parce que les médecins sont la profession la plus touchée la dessus. Il m'avait dit avec un petit sourire qu'en même temps quand t'es anesthésiste c'est un peu la honte de se louper.
Ha bah lui il s'est pas loupé le con. Une perfusion insuline, potassium, hypnovel, curare. Plus efficace que l'injection letale aux usa.

Voilà voilà soyez gentils avec votre docteur
Bons Plans
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
C'est tout de suite plus facile quand t'as accès à des produits de ce genre.
Rest in potassium.

@Daboulganiech: Et que tu t'y connais. Parce que les apprentis sorciers qui prennent deux dolipranes 1000 pour en finir, ça doit pulluler
Sandman
op
@Rorzoob: oui c'est sur. Mais même ceux qui prennent 10g hein, la plupart du temps ils arrivent juste à se niquer le foie.
@Sandman: oui enfin ça peut être lethal le 10g
@Sandman: Et/ou les reins : 1ère cause de greffe (je crois, avoir entendu ça à propos de la fille mal prise en charge par le SAMU)
Sandman
op
@Sn0White: bien sur. Sauf qu'ils douillent tellement qu'ils se déplacent aux urgences, et terminent en réa avec le foie niqué. La plupart du temps ils s'en tirent, avec de gros problèmes de santé derrière
Sandman
op
@Art60: de greffe de foie sûrement, le paracetamol contrairement aux anti inflammatoires n'abîment pas les reins.
@Sandman: à des doses normal c'est vrai, mais en théorie il y a du napqi qui peut se former, ça se voit dans les suicides justement, après je suis d'accord ac toi le suicide au paracetamol c'est douloureux long, souvent on peut te soigner, bref ne vous suicidez pas, mais si vous le faites pas au paracetamol.
@Sandman: Tu as raison, j'avais mal capté, merci pour la rectification :)
@Daboulganiech: le Rest In Potassium m'à tuer ! j'suis mort :)
Jspr que c'est pas trop grave
Ça devient tellement banal le suicide de personnel hospitalier
@Divico: C'est clair, so 2016
@Divico: ouais c'est normal ça fait parti du métier, rien d'alarmant en somme.
Il avait ses raisons faut respecter son geste et surtout son courage pour passer à l’acte, ça a l’air simple mais c’est un des combats les plus durs à mener contre soi-même.
@Jarod: tu y as déjà eu recours ?
@Senten: Une erreur de parcours qui s’est bien terminée avec le recul aujourd’hui.
@Jarod: content que tu sois parmi nous pour pouvoir le dire ;)
@Senten: Pareil, merci !
@Jarod: Le suicide n'a rien de courageux.
@Banco: Raison de plus
Un jour un ancien radiologue m'a dit au rire très narquois que pour lui il se le ferait à la bulle d'air, encore moins cher donc.

Courage.
@Schloren: La bulle d’air c’est le risque d’embolie pulmonaire, ce qui est très dangereux mais pas létal, mais surtout très douloureux.
Le cocktail dans une perfusion c’est la garantie de partir en glissant dans l’obscurité tranquillement.
Sandman
op
@Jarod: oui c'est ça tu t'endors et tu pars tranquillement sans aucune chance de te rater si t'as géré tes doses. Par contre c'est clair le radiologue qui veut partir avec l'embolie gazeuse je pense qu'ils se rend pas compte. Partir en étouffant sans arriver à respirer, sale mort
@Sandman: Même si tu perds conscience assez rapidement ça doit être horrible oui. Surtout si tu t’en sors et que tu fini avec des séquelles cérébrales, t’as tout gagné.
@Sandman: il paraît que t'as l'impression de te noyer
@JP_Foucault: Ça veut dire que tu connais un mec qui a faillit ce noyer et qui en suite a fait une embolie gazeuse ? le chanceux.
Il était anesthésiste dans la police?
Sandman
op
@PoloRalphLo: non pourquoi?
@Sandman: Parce que ce sont les policiers les plus touchés par le suicide en France.
Mais ça importe peu, on est pas là pour faire un classement de qui à la plus grosse
Sandman
op
@Krelian: oui je sais mais la discussion reste intéressante. Pour le nombre brut, les policiers gagnent. Mais pour le taux (nombre brut de suicides rapportés au nombre de travailleurs), les métiers de la santé c'est les champions. Mais on est beaucoup aidé par les dentistes, qui ont un taux de suicide 6fois plus élevé que la moyenne nationale
@Sandman: pourquoi les dentistes ? Non car les urgentistes, annestrea j'imagine pourquoi ils sont aussi nombreux a se suicider a cause de la dureté du métier mais les dentistes j'ai du mal a voir l'origine professionnel de ce taux si élevé.
Sandman
op
@Honir: ho il y a sûrement déjà eu un paquet d'études dessus, je suppose que c'est l'ennui et la disponibilité des moyens létaux entre autres..
@Sandman: J'imagine aussi que pas mal de dentistes ne visaient pas cette profession au début de leurs études de médecine, ca doit jouer.

Petite boutage pour la police, par contre je ne savais pas dutout que les métiers du médical/social étaient les plus concernés par le suicide et j'aurais mis les agriculteurs bien avant les policiers..
RIP, p'tain ça me rappel un collègue à mon père qui disait clairement qu'il se suiciderait un jour, et qui l'a fait bien plus tard.
Il avait un humour noir si puissant que beaucoup on cru que ce n'était que de la trollerie du personnage, sans y prêter plus attention, jusqu'au jour ou...

Question "bête", mais c'est quoi qui bouffe la vie des médecins au point d'en arriver la?
A titre perso, ma généraliste a la foi, elle joue les Don Quichotte avec tous ceux qui ses confrères ne veulent plus (manouches, toxicomanes...), ajouté au faite de la pénurie de médecin, elle prends aussi plus de monde que ce qu'elle peut en récupérant les gens dans la merde sans généraliste. Elle fait des journées marathon et je la sent parfois à bout, mais il lui arrive de "craquer" et de se faire remplacer par une interne, "avantage" du métier ou tu peux te permettre de faire des coupures.

Nota: c'est pas une question de connard méprisant, je suis passé par un burnout au boulot mais en aucun cas j'ai choisi le suicide comme solution à ma vie, vu que mon problème c'était mon boulot, pas ma vie.
Sandman
op
@GoldenFist: T'es médecin à l'hosto. Tu fais 90 à 110 heures par semaines. Tu te tapes une garde de 24h pendant laquelle tu te fais insulter par les patients et les familles. Tu viens de recevoir une lettre de ton chef de service disant que t'es vacances sont refusées car on a besoins de toi sur cette période. Tu t'es engueulé avec ton collègue, qui t'as lâché un service en bordel à 19h en rentrant chez lui. Tu manques de sommeil et t'es frustré. T'as une plainte au cul parce que t'as expliqué un peu durement à un de tes patients qu'il devait maigrir. Ta nuit a été horrible, y'a eu des morts et tu te demandes si t'aurais pu faire mieux. Tu rentres chez toi et ta femme te fais la tronche parce que tu travailles trop. T'as personne à qui parler, tu vois pas le bout. T'as les connaissances et le matériel pour pouvoir mourrir sans souffrir. Putain enfin le repos et la fin des emmerdes. T'as vu des centaines de mecs mourrire, ça a l'air facile. Et puis franchement ça leur fera les pieds à ces connards.
@Sandman: D'accord, c'est le "à l'hosto" qui me manquait, je comprends parfaitement.
Je reconnais cette ambiance, sans bosser dans un milieu de blouse blanche c'était aussi ce cancer là dans mon ancien métier, celui dans lequel j'ai vrillé. (j'ai tenu 4 ans)

Concernant l'enfer des hosto, j'ai participé au possible à toutes les manifestations pour accompagner le personnel hospitalier dans les rues qui dénonçait leurs conditions de travail, j'ai assez craché au visage de Fillon devant son mépris et ses rêveries de réduire encore les budgets, mais il nous manquait un ballon pour attirer l'attention des gens, si j'avais su on en aurai apporté un.
C'est pas le pied
C'est très cool !


Sinon, les médecins se suicident autant ? Plus que les agriculteurs ? Et surtout pour quel motif?
Sandman
op
@lemaurinois: disponibilités des moyens létaux, qui sont tres accessibles (il suffit d'ouvrir l'armoire). Pression dans le boulot, manque de reconnaissance, manque de sommeil... Et je pense aussi un rapport à la mort très différent.
@lemaurinois: Tu as bien raison concernant les agriculteurs. Il suffit de lire le rapport de l’Observatoire national du suicide concernant la catégorie socio-pro qui passe l'arme à gauche le plus souvent.
Une bonne dose d'insuline devrait suffire, non? C'est pour assurer le coup le reste? Puis oui les tentatives de suicides aux benzo et autres antidépresseurs c'est assez comique.
@HassanCehef: Oui, les tentatives de suicide avec 5 dolipranes et 30 SMS pour aviser toute la famille et amis...
Pourquoi ce sont toujours les plus idiots qui se ratent?
Sandman
op
@HassanCehef: oui ça suffit normalement. Mais je sais pas si t'as déjà fait une Hypoglycémie, c'est pas agréable. Et puis t'as toujours le risque qu'on te sauve à temps si on te trouve. La, zéro chance.
@Sandman: Non jamais fait, je ne suis pas joueur.
@Krelian: Les personnes qui ont ce genre de recours c’est un appel au secours. Faut prendre ça comme un tir de sommation, la première ne fait rien, la deuxième tue.
@Jarod: Dans certains milieux professionnels, surtout le fonctionnariat, ça te permet de niquer le système dans le cadre de mutations ou de changement de poste.

Trop facile comme solution...
Pauvre type, il avait quel age ?
La question c'est pourquoi y a t-il autant de suicide dans ce milieu ? On en demande de plus en plus au personnel soignant qui est à bout et ça a un effet boule de neige. Médecin préssé qui parle mal à l'infirmière, qui doit tout avoir à la minute et l'infirmière qui se sent mal traitée et ce quotidiennement ce qui aura encore d'autres répercutions.
Bref beaucoup trop de facteurs impactant tous les corps de métiers et ça se ressent au quotidien, que ce soit soignant au soigné.
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus