Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



NSFW Waco horror - 1916, Texas

Petit lynchage en règle à une époque pas très sympathique, sur le jeune adolescent Jesse Washington accusé d'avoir tué et violé une propriétaire blanche au Texas.

Après seulement 4 min de délibération des juges, il fut jugé coupable de la peine capitale.
Cependant il n’aura pas le temps d'être exécuté "légalement" puisque prêt de la moitié de la petite bourgade de Waco { 15,000 habitant sur 30,000 }
assiste en masse au jugement, à peine la sentence est tombé que
"certaines personnes" attrape Jesse lui mette une chaine autour du coup le font sortir du tribunal et c'est le début de l'horreur pour Jesse pendant prêt de 2 heure il va être lynché par une foule en total transe de violence.

Ça commence par quelque coup de poing bien placés, puis un couteau sort un deuxième un troisième, on vas lui couper les doigts, les orteils, ses parties génitals, on vas allumer un feu et le plonger dedans via un système de poulie, ( un peu comme une pignada ) pendant 2 heures évidemment sous les yeux des autorités local et le maire, qui envoi ce fameux photographe prendre des clichés qui seront ensuite vendus comme carte postale pour promouvoir la ville.

Waco avait une réputation de ville progressiste avant cette événement.

Plus de 3000 afro-américain sont mort dans des conditions similaires ( jamais d'une ampleur d'une ville toute entière comme Waco )

Aujourd'hui on ne sais plus trop si il était vraiment le coupable de l'affaire.

Cette histoire apparait dans le plutôt bon film : Blackkklansman.

Aller sur le wiki y a toutes les infos
Waco horror - 1916, Texas
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
/g photographie
"Le lynchage se déroulant en milieu de journée, les enfants des écoles voisines se sont rendus dans le centre-ville pour y assister, et certains ont grimpé dans les arbres pour avoir une meilleure vue"

"un groupe d'enfants arrache ses dents pour les vendre"

Heu...
@Wendigo: De nombreux parents approuvent la présence de leurs enfants, espérant que ce lynchage renforcerait leur foi dans la suprématie blanche ; le feu aurait d'ailleurs été allumé par un enfant. Certains Texans considèrent la participation à un lynchage comme un rite de passage pour les jeunes hommes

Heu bis...
NSFW peut-être non ?
Quelque pars dans la foule
Y'a rien de pire que les mouvements de foule, à la libération de Paris il y avait le défilé des troupes de libération et un couple regardait ça à la fenêtre de leur appartement. Monsieur a eu la mauvaise idée de prendre sa longue-vue pour regarder et un abruti dans la rue l'a vu et a crié au sniper.
Un groupe s'est rué dans l'immeuble, a défoncé la porte de l'appartement, a trainé le mec hors de l'immeuble et l'a jeté dans la rue. Manque de bol le monsieur a fini sous les chenilles d'un char. Sympa.
@Melchior67: S'il n'y avait que ca, Paris a été livré a un espèce de tribunal populaire, présidé par un dentiste complétement fou qui fera fusilié pas mal de supposé collaborateur
g/neg benz
quand on va voir les photos d'époque (et il y en a pas mal) c'est la que l'on se rend compte que ce que l'on a appris a l'école ou dans les film,c'est très "soft" par rapport au faits réel.
surtout que ce n'est pas des militaires ou autres gang,mais juste le peuple,les familles,le villages qui participe en toute normalité a ces violences.
surtout quant tu voit une photo comme celle la façon "fête de famille" réunie autour de quelque pendu,p'tin...
@Wismerhill: "beware of the average man the average woman"
@Wismerhill: il y a un américain qui a fait un reportage, le jour ou il a réalisé qu'il existait aux USA une tradition des cartes postales de lynchage. Avec la foule qui pose tranquille. C'est hallucinant.
Ils ont juste anticipé le "Ne me mettez pas dans le noir, j'ai peur dans le noir."
@Mari0: "Maman j'ai peur du noir" "Je vais le rattacher à la cave, rendors toi"
Under the dome before it was cool
Chargement...
Chargement...
Chargement...