Tiff 30

Envoyer un message

L'homme, future espèce multi-planétaire ?

youtube.com
En faisant abstraction de l'accent Jean-Yves Le Gall (Président de la CNES) au début, je vous laisse découvrir notre future.
Pour ou contre ?

J'ai des problèmes de digestion matinale

J'ai remarqué que dernièrement /g/c-s est rempli d'histoire de caca, ce qui m'a possiblement motivé à raconter la mienne.

Cela dure depuis maintenant 3 années, mais heureusement, de moins en moins fréquent.

Je dors généralement très peu, le plus souvent ce sont des insomnies, mais malgré l'heure tardive ou je rencontre le sommeil, j'aime me lever tôt.
Le matin, l'un de mes premier reflex est de me préparer du café. Je le bois ensuite devant ma télé, derrière mon pc, ou en lisant un comics. Ce café est important pour moi, parce que n'arrivant pas à détacher de la cigarette, c'est également une habitude de vouloir fumer pour me débarrasser de ma pâteuse matinale (Dans les moindre détails).
Le soucis, n'ayant rien dans le bide pour supporter le tabac dès le réveil, ça me donne quelques vertiges. Légers, mais assez pour me donner envie de continuer ma nuit.

Ainsi, le café n'est pas une option pour moi, d'une part pour me "remplir" l'estomac, et d'autre part pour m'aider à mieux me réveiller.

Seulement, voilà : certains jours, mon corps n'a peut être pas assez reposé, il n'est pas prêt à accueillir de liquide, et réagis de façon totalement étrange.

Je crois me souvenir d'avoir lu quelque part que la digestion de liquide met à peu près 8h pour être rejetée. Chez moi, ce serait plutôt 8 minutes. A la façon d'une roulette aléatoire, au moins une fois toutes les deux semaines aujourd'hui (Contre deux fois par semaine il y a trois ans, quand tout ça a commencé), mon corps me nique.
Peu importe le liquide absorbé, même une demie heure après mon réveil, parfois, une envie de pet dangereux se fait ressentir. Je suis mal à l'aise, j'ai mal un peu partout au ventre, et après plusieurs relâchements volontaire pour faire baisser la douleur, des envies de vidanges incontrôlable arrivent.

Une fois sur le trône, tout est absolument liquide, direct, et douloureux au ventre. Sans parler de l'odeur. Une fois cette abomination terminée, je me sent directement mieux. Puis quelques minutes après avoir relevé mon corps, et fais deux-trois pas, j'ai l'impression d'avoir re-mélangé le composé explosif qui s'est créé à l'intérieur de moi. Je dois retourner de toute urgence aux toilettes.
Parfois c'est direct après avoir bus un liquide (Je précise que ça me fait ça avec le Café, le Lait, ou n'importe quoi d'autre, du moment que c'est le matin, j'ai même essayé avec de l'eau plusieurs fois, et l'incident continuait d'arriver), et parfois ça met un peu plus de temps à se mixer en moi. Du genre, une fois dans le métro pour aller à mes études. Dans ce genre de situation, tout ce qui me reste c'est me retenir, et tenter de lâcher la pression tout doucement pour ne pas tuer une personne derrière moi.

Il y a plusieurs années, à mes études, j'étais resté coincé sur les toilettes juste après être arrivé dans le bâtiment, et j'y suis resté jusqu'à midi. Toute la matinée était rempli de feinte de mon corps du genre "Tu vas mieux, tu as tout vidé, mais si tu bouge le moindre petit orteil, je libèrerais de nouveau le Kraken".
La douleur apparaissait et disparaissait pendant tout ce temps là, et un ami à moi se demandait ou j’étais, ne me voyant pas. J'ai répondu à son SMS que tout allait bien, j’étais juste aux toilettes.
Ne me voyant pas de la matinée, il m'a re-demandé, et je lui ai dit que j'y était toujours juste pas très bien.

C'est ainsi qu'il a passé une bonne heure derrière la porte à me parler et à me demander si je voulais quoi que ce soit pendant que je luttai pour réguler le bruit de mes flatulences, et le flux de mes déjections afin de rester discret.
Une des pires matinées de ma vie.

Comme je l'ai dit, ça m'arrive de moins en moins depuis quelques temps, mais ça reste toujours aléatoire, et j'ai peur que ça tombe sur un jour important. Qui sais, peut être que demain j'irais à un entretient d'embauche avec une bombe radioactive en moi.


TL;DR : Autrefois, le matin après avoir bu un liquide, même de l'eau, une chiasse soudaine se manifeste dans la matinée, suivit de douleurs insupportables. Aujourd'hui ça va un peu mieux, mais reste non maîtrisé.

Envoyer un message
Médailles
Médailles

1

2

6

5

9
Le combat du bien contre le mal ne s’arrête jamais car le mal survit toujours par la méchanceté des hommes.
- Dardevil
signaler