Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



J'ai testé le San Mai à l'ancienne. (XC75/12N20)

J'ai testé le San Mai à l'ancienne. (XC75/12N20)
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
"San mai (三枚, sanmai?), dans le contexte de la fabrication de lames en métal et de la ferronnerie, fait référence à un couteau, une lame ou une épée dont le tamahagane en acier dur forme le bord tranchant de la lame et le fer/l'acier inoxydable moins dur forme une veste sur les deux côtés. L'acier en métal dur au centre donne donc un bord tranchant et net, tandis que l'acier plus doux qui l'entoure donne à la lame une résistance aux chocs et l'empêche de se briser.

C'est aussi le terme utilisé pour désigner la technique utilisée pour créer ces lames.

Le terme est japonais et se traduit approximativement par « trois choses plates » (san, trois ; mai, compteur d'unités pour les objets plats)."
Uthark
op
@boulbi: il existe aussi le Go Mal, pour 5 couches
Uthark
op
Petit commentaire sur les étapes de réalisation pour ceux que ça intéresse :

Dans le but de m'essayer à la technique du San Mai, ou techniques des 3 couches d'acier soudés à la forge, je me suis procuré
de l'acier XC75 et de l'acier 15N20. Normalement, le san mai était une technique où on associe de l'acier doux (non carboné),
donc non trempable, sur les couches extérieures, à un cœur en acier carboné.
Ceci afin d'économiser sur l'acier carboné, cher et rare au japon à l'époque. Qui plus est cela apporte à la lame une dureté du tranchant
en associant de la souplesse sur les bord et tout le long de la lame.

Cependant j'ai choisi d'associer deux aciers carboné, pourquoi ? Parce que j'avais que ça sous la main, et deuxièmement le 15N20 contenant 2%
de nickel il devrait ne pas se teinter en noir lors du traitement au perchlorure de fer. Ceci apportant un joli contraste entre le fil en 15N20
et les émoutures/bords de la lame en noir.

J'ai aussi voulu tenter de le faire sans soudure au poste à souder, par défis pour moi même, et envie de tester une technique des pays du nord.
Je crois que c'est Finnois où Suédois. La technique est simple, replier son acier qui serviras au bords de la lame sûr un insert d'un autre
acier qui constitueras le cœur de la lame.

Hop au boulot !

1. Je commence par faire chauffer ma barre d'XC75, arrivé au rouge je commence à la replier sur elle même en m'aidant de l'arrête de mon enclume.
Je fais gaffe à ce que les deux couches se superpose bien sans décalage, et je remet dans la forge.

2. Une fois l'XC 75 à nouveau à température, je le sors de la forge, le pose sur l'enclume et écarte légèrement les deux lèvres d'XC 75, pour pouvoir
y insérer mon 15N20. Je frappe légèrement au marteau pour que le 15N20 se retrouve en étaux entre les deux couches d'XC 75
et je remet les tout dans la forge pour atteindre une température de soudage ( jaune claire, presque blanc ). CF photo numéro 1.

3. Je répète plusieurs fois l'étape 3 ( environ 5 à 6 fois), qui consiste à sortir l'acier à température de soudage, a donner de gentils coup de marteau, en partant
du centre vers les bords pour chasser l'air. Et permettre ainsi à l'acier des fusionner. Avant de remettre à la forge j'ajoute du borax sur les
bord afin qu'il s'introduise entre les couches d'acier afin d'empêcher l'air de pénétrer. En effet si présence d'oxygène, alors de l'oxyde peut se
former entre les couches et empêcher alors les aciers de fusionner entre eux.

4. Une fois que les soudures ont bien pris, on passe aux choses sérieuses et on donne de vrais coups de marteau, pour être sur que les 3 couches
vont bien s'amalgamer entre elles. On répète cette étape environ 3/4 fois. Une fois ceci fait je laisse refroidir dans l'étau (cf Photo 2),
je ponce les bords de ma plaquette ( cf photo 3) afin d'inspecter l'ensemble et voir si il n'y a pas de délaminations (en gros que tout est solide)

5. Une fois le tout refroidis, je dessine le couteau, je le travail au backstand et je test le motif San Mai en trempant le couteau dans le perchlorure de fer.
J'inspecte le résultat (cf photo 4/5/6). Et je me dit que pour une première c'est pas trop mal.
@Uthark: t'as pas fait de vidéo ? C'est un peu TL;DR
Uthark
op
@Kaporal974: pour l'instant je me concentre sur l'apprentissage de la forge, plus tard je ferais ptet des vidéos.
Nous choual ont du talent !
Et niveau utilisation c'est une bonne même ça coupe bien ?
D'ailleurs tu fait des couteaux depuis longtemps ? T'as une boutique ou un site où on peux voir tes créations ?
Uthark
op
@RogerLeVioleur: non je débute, la c'était pour essayer la technique du San Mai, j'en avait jamais fait avant hier. Pour l'instant je n'ai ni site, ni Instagram. Mais en décembre ça change, je lance la reconversion professionnelle pour pouvoir vraiment devenir coutelier, à condition que pôle emploi finance ma formation. Sinon je le ferai à la dur en continuant d'apprendre seul de mon côté.

J'ai un petit business plan en tête, pour peut
être réussir à en vivre correctement.

Ça fait un an que je forgeouille dans mon coin, en apprenant avec des bouquins ou des vidéos, ou sur des évènements. J'ai beaucoup appris en passant une après midi au contact d'un forgeron Italien à la fête du couteau de Nontron cet été.

Pour l'instant c'est ma lame la plus aboutie et la plus propre que j'ai réalisé. Reste encore les finitions et le manche à faire, je posterai sûrement la photo du couteau fini sur cette box en commentaire (si je peux parce que je crois que j'ai pas assez de popularité pour poster des image en com).
@Uthark: Continu comme ça c'est grave stylé. Hâte de voir les progrès.
Uthark
op
@RogerLeVioleur: hâte de vous les montrer. Je vais déjà m'atteler à finir celui là :)
J'adore ! Je suis justement à la recherche d'un bon canif authentique à garder sur moi en cas de besoin de faire une bricole.
Uthark
op
@Schloren: dès que je serais capable et sûr à 100% de ma camelote, je ferais signe. Pour l'instant c'est pas digne de mériter une vente :)
@Uthark: oui je me doute. Car si la forge est déjà un art, l'affûtage en est un autre !
Oh merde t es forgeron ?
Uthark
op
@Sebauskov: amateur, j'apprends tout seul. Je regrette de ne pas avoir connu ce métier quand au collège, j'ai dû faire un choix de carrière. Je pense vraiment que l'orientation en France c'est de la merde. Mais bon c'est la vie, mieux vaut tard que jamais :)
@Uthark: tu as raison, je trouves ce métier noble. Bon ben, on attend tes "oeuvres"
@Uthark: je pense comme toi pour l'orientation.. sauf que j'ai pas commencé à m'équiper pour forger. L'appréhension de chié dans la colle sûrement
Uthark
op
@Kinoa: lance toi, après le plus dur en vrai c'est de trouver une bonne enclume à prix correct. Les prix sur les enclumes d'occasion sont complètement claqué au sol. Les gens pensent que parce que leur enclume date de 1900 ou avant, que ça vaut 800 euros. En vrai en occasion au dessus de 40kg c'est 2 euros le kg, en dessous c'est 2.50.

Je t'avoue qu'au total je suis à plus de 1000 euros d'investissement. Et j'ai la chance d'avoir un garage que j'ai transformé en atelier.

La première fois que j'ai allumé ma forge j'avais l'appréhension aussi.

"Ouai mais j'y connais que dalle"
"De toute de façon ce que je vais sortir ça va être de la merde"

Puis j'ai foutu un morceau de fer doux dans la forge, j'ai commencé à le frapper pour essayer de sortir un truc avec ce bout de fer. J'ai fait un bracelet à la con, hyper moche et pas régulier. C'était nul, mais après cette après midi là à battre le fer, je savais que c'était ce que je voulais vraiment faire de ma vie.

Ensuite j'ai appris, en lisant, en regardant des vidéos, en observant comment ils travaillent à l'enclume. Je fais pleins d'erreurs encore, mais je progresse, cette photo c'est ma troisième lame que j'ai forgé.

T'es de quelle région ? Si t'es pas loin de chez moi je pourrais te faire découvrir gratos et avec plaisir. Si ça peut te permettre de savoir si c'est ce que tu veux faire où non :)

Pour l'instant je reste qu'un amateur qui forgeouille dans son coin, mais au moins tu pourrais peut-être te découvrir une passion.
@Uthark: je suis à la limite de la Dordogne et la Gironde. Vers Sainte-Foy-la-Grande
Uthark
op
@Kinoa: je suis dans les Landes entre Mimizan et Labouheyre :)
@Uthark: je vois plus ou moins où c'est mais je n'y passe pas tous les jours... Merci pour l'invitation en tout cas
Jamais entendu parlé du 12N20, c'est quoi la composition ?
Uthark
op
@Machicoulis: c'est du 15N20* erreur de frappe. Et apparemment je peux pas modifier la box depuis mon téléphone.
Pour du EDC .
Chargement...
Chargement...
Chargement...