Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



J'ai pour habitude et convenance, de voyager en voiture de nuit, en partant soit le soir au crépuscule soit très tôt le matin aux aurores.

Depuis quelques années, ma vie tangue entre la région parisienne où j'ai bâti ma vie professionnelle, et la Bretagne où est restée conservée ma vie et mes souvenirs.
Ayant longtemps pris par mécanisme et sans trop réfléchir l'autoroute A11 allant de PARIS à RENNES , j'ai eu l'envie cette fois-ci, d'emprunter la N12 historique reliant ces deux régions.

Je me réveille très tôt et j'apprécie alors les routes assez vides d'Ile-de-France ; quittant la lumière perpétuelle de la ville qui porte ce nom,
j'arrive à la frontière extérieure des Yvelines, où les ténèbres ont trouvé refuge.
Il n y a vraiment personne , seuls quelques routiers croisent mon chemin.

Il est 04h30, je roule depuis 2 heures sur la N12, je m'arrête quelques temps pour boire un café que j'avais soigneusement préparé avant de partir.
Je m'amuse à regarder google maps, histoire de voir combien de temps me resterait-il avant d'arriver à destination.
Je remarque un point d'intérêt nommé "Mont des Avaloirs" proche de ma position.
Je décide d'y aller.

L'endroit est isolé, en pleine forêt,
je dois détourner ma route de quelques kilomètres
mais je m'en moque parce que j'ai le temps.

J'arrive au pas, comme si je n'avais pas envie de déranger ce silence glacial et ces ténèbres apaisées.
Pas d'autre véhicule à proximité.
Je suis seul.

Je laisse ma voiture pour observer cette architecture lunaire ; avec le froid et le noir, cela lui donnait une silhouette de vaisseau spatial abandonné, ou d'ancienne structure soviétique à explorer.
Je prend une photo pour immortaliser l'instant. La symétrie est parfaite.

Il s'agit en fait d'un observatoire belvédère sur lequel il est possible de grimper pour observer un panorama.
Sachant que je ne pourrait surement rien observer au vu de la noirceur des lieux, j'ai tout de même hésité mais m'y suis quand même laissé tenté.

Un escalier en fer bruyant accompagne mon ascension, et le bruit de mes pas sur les marches est le seul que l'on entend.
Après quelques minutes j'arrive jusqu'en haut.
L'atmosphère est paisible, il fait très froid certes, mais on s'y sent bien ; j'ai l'impression d'être le survivant d'un cataclysme mondial,
et d'apprécier des minutes de paix loin de toute civilisation.
Il y a tout de même une lumière orangée qui perce l'obscurité, celle de ce qui semble être une tour radio à plusieurs centaines de mètres de moi.

Je sais que je suis seul, mais je ne peux pas m'empêcher de m'imaginer quel sorte de personne je pourrais croiser en ces lieux, en pleine nuit, dans le froid d'hiver et en pleine forêt.
Ce sentiment se transforme peu à peu en une douce inquiétude motivée, surement, par mes expériences cinématographiques.

La lumière de la tour radio ne parvient pas à percer l'entrée du site où j'avais laissé ma voiture.
Je décide de redescendre, arrivée à mi-chemin du belvédère, j'entend un bruit, et j'aperçoit une silhouette ;
Je devine qu'il s'agit d'un homme, il porte un chapeau et dans sa main un objet, je crois qu'il s'agit d'une chaise pliable.

Je n'ai bizarrement pas d'inquiétudes à son sujet, la seule interrogation que j'ai vient du fait que je n'ai entendu aucun bruit de moteur, et que le village le plus proche est à plusieurs kilomètres d'ici.
Je descends tranquillement pour rejoindre mon véhicule, et je me prépare à une rencontre, que j'attends saugrenue, et réciproquement inattendue.


Je suis encore à un étage au dessus de lui, mais à ma vue, l'homme se met à courir en laissant tomber sa chaise.
Je me précipite également en bas, je ne voulais pas lui faire peur, mais pour une raison qui m'est inconnue, la seule pensée et volonté que j'avais, c'était de protéger ma voiture.

De retour à ma voiture, l'homme n'était pas là.
Je n'ai pas forcément voulu rester plus longtemps dans cet endroit, j'ai donc repris mon chemin en rejoignant la N12.

J'ai peut-être fait peur à un homme qui voulait simplement admirer les étoiles ? Le ciel était noir mais dégagé cette nuit là.
J'ai pour habitude et convenance, de voyager en voiture de nuit, en partant soit le soir au crépuscule soit très tôt le matin aux aurores.
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Ça sent la contre-box cette histoire!
En tout cas, charmante petite aventure mon ami
@Krelian: J'y retourne à chaque fois maintenant aha
Honnêtement je m'attendais à une chute du type "et là je croise 4 mecs en train de s'enfiler [...]". Le nom avaloir aide pas.
D'autres photos, j'y suis retourné pour mon trajet de retour mais cette fois-ci de jour. C'est un lieu vraiment spécial, mais surement très connu pour les habitants locaux. Si vous avez l'occasion, allez donc y faire un tour.
De jour :
Belle plume
Le mec se promène seul la nuit en Mayenne...
@MilkyBlue: C'était peut-être Dupont de Ligonnès ...
@JohnKramer: c'est un bon endroit pour ne pas être retrouvé
Et là on voit la tour d'où émanait la seule lumière
Faut que je plot ça sur ma carte de France des spots urbex.
Ce qui est dingue c'est que je prends le même parcours quand je fais rennes-versailles et que ça ne m'a jamais interpellé... sûrement parce que je roule trop vite.
Les nationales, s'est la vie.

Simpa ta box !
Le belvédère du Mont du Avaloirs, un très bel endroit avec une belle vue et une quiétude appréciable. Typiquement un endroit où ça aurait pu être moi en train de faire de l'astro mais je ne serais pas parti en courant, ça pèse lourd le matos d'observation!
Pos pour la plume
J'ai rien lu mais la photo est stylé, bravo
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
Qu'est ce que j'ai pu bombarder sur la N12, mais ma préférée ca restait la N118 de nuit, la montée et la descente du pont de sèvre, je me levais vers 2/3h du mat pour aller y faire un tour.
@PunkyZlip: La nuit même en voiture je trouve qu'elle est piégeuse la N118 !
@PunkyZlip: En moto non ?? (si je me souviens bien)
@JohnKramer: En voiture je sais pas, je n'ai pas le permis.
@Fallalis: Oui, je sais pas si j'oserais rouler vite en voiture en vrai, j'aurais trop peur de tuer quelqu'un (déjà que c'est pas exclu à 100% en moto, même si c'est pas très probable).
@PunkyZlip: y'a vite et vite.
+20 sur certaines routes secondaires c'est déjà bien suffisant.
Chargement...
Chargement...
Chargement...