Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Je suis tombé par hasard sur cette vidéo sortie dernièrement et je trouve que le sujet abordé est brulant de vérité. Je me suis toujours dis que 25 ans ça serait une étape dans ma vie mais ça ne l'a pas été.

En revanche, la trentaine c'est autre chose: Il y a une vraie pression sociale invisible autour de ce passage, on se sent, probablement à tord et pour tout un tas de raisons illogiques, poussé par notre entourage, obligé de tendre vers un "standard". On essaye inconsciemment de cocher les bonnes cases: se poser avec une nana (voir se marier), penser à envisager de faire peut-être des enfants, changer de voiture et mettre de coté pour devenir propriétaire. Quand on te demande ce que tu fais dans la vie tu te rends compte à quel point tu n'es que ton travail, etc...

Et en avançant, on se rend compte que tout le monde n'avancent pas pareil. Et on se retrouve avec ce genre de pote embarrassant. Avec qui tu passes de super moments quand vous êtes tous les deux, mais qui te déçoit et te paraît inadapté devant ton entourage, ta copine ou ta famille. Du coup tu l'oublies, tu prends des distances en espérant qu'il comprenne tout seul...
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
J'ai 28 ans et j'étais sur les rails pour cocher toutes les cases, j'avais une proposition de CDI pour un poste de manager , je suis avec la même copine depuis bientôt 12 ans, et je commençais a mettre de coté, j'étais malheureux, ma copine aussi.
Un jour où je lui disait que j'en pouvais plus et que j'imaginais pas ma vie comme ça plus longtemps elle a juste dis "on s'en va ?" On est parti cramer toute nos économie en Asie du sud est , puis on a travailler dans des fermes/hôtel en Irlande et maintenant j'ai un job mal payer mais où je m'éclate à Dublin et pour la première fois tout les supérieur me kiff et me disent que je fais du super taff. On compte pas faire de gosse dans l'instant et on pense a tenter l'aventure de travailler au Japon.
La plupart de mes potes d'enfance sont proprio et un a même son deuxième bébé en chemin et j'ai aucun remords de pas avoir suivi la route sur laquel j'étais. Et même si ça peut paraître condescendant quand je les revois (mes potes) eux qui sont nés et vont sans doute crever dans le même rayon de 50 km j'arrive plus a les comprendre ils me semblent stagner , ne plus evoluer. Ça me terrifie de savoir que j'aurais pu louper ces expériences genials que je vis juste a cause d'une foutue pression social.
Hqro
op
@GreedyBear: franchement bravo, je pense que vous avez su faire le bon choix au bon moment. Pour éviter toute confusion, je parle pas de ce genre de "pote", je parle plutôt au contraire de ceux qui ne remueront plus jamais...
@GreedyBear: j'ai aussi parfois peur de m'enfermer dans mon petit monde et ai le sentiment de louper tellement de choses !
@GreedyBear: effectivement c'est condescendant, dis toi que certaines personnes vont s'épanouir en fondant une famille et rester auprès de leur proches, d'autres en partant vivre de aventures à l'autre bout du monde. Pour ma part j'ai bourlingué aux 4 coins du monde pendant plus de 15ans à faire des jobs de rêve et j'ai fini par revenir là d'où je viens pour y fonder une famille et retrouver les quelques vrais amis que j'ai. Je connais les 2 facettes de ces modes de vie et je pense qu'il y a des avantages et inconvénients des 2 côtés.
Si tu as trouvé ton bonheur c'est bien mais ne soit condescendant envers ceux qui ne réussissent pas à s'épanouir car ce n'est pas donné à tout le monde.

Et bon courage pour ton aventure au japon, j'y suis allé 3 fois pour travailler, une aventure de dingue, mais pour avoir un peu discuté avec des expatriés je peux te dire que c'est vraiment difficile de s'intégrelà là bas
@xoblouach: Moi pareil j'ai un peu tilter sur le second paragraphe, les racines ça restent fondamentale et profiter des aisances de nos sociétés occidental pour prendre l'avion comme on prends le bus est j'espère définitivement fini pour l'avenir de tous.
@GoldenFist: Tu peux voyager beaucoup en prenant peu l'avion, si tu as de petits moyen tu dois même. L'asie du sud est on a prit un allé un retour et on a fait la majorité en bus de nuit (ce qui permet d'économiser une nuit aussi) après tu peux faire un paquet d'aller retour en avion avant d'arriver au même niveaux de CO2 que généreux gosse.
@xoblouach: Et quand tu as retrouvé tes potes après tes 15 ans tu as pas sentis une fracture essentiellement niveaux ouverture d'esprit ? Sur le fait d'apporter des importances démesuré sur des détails quotidiens ? Attention je te pause vraiment la question c'est sincèrement pas de la provoc. Que l'on puisse s'épanouir en fondant un foyer stable et solide je ne juge pas, c'est surtout la faculté a appréhender ce qu'on connait pas et de s'y ouvrir et savoir remettre en question son style de vie et ses certitudes font ils manquent (dans mon cas)
@xoblouach: Et pour ce qui est du Japon je sais que je ne m'y installerai pas durablement, pour y avoir un peu voyager leur vision de la hiérarchie est trop rigide pour que j'y trouve un bonheur durable.
@BillGuest: Tu sais je suis hyper casanier pantouflard de base, pas vraiment materialiste, si j'avais un bon pc un bon canap, un bon pieux et de quoi me payer une bavette par semaine ça me suffisait. Ma copine est plus avanturiere et elle a insisté un moment avant de me sortir de ma zone de confort. On a commencer par l'Indonésie , Yogyakarta pour être plus précis, j'ai pris la plus grosse gifle mental de ma vie la première journée j'étais vraiment pas serein, puis les jour passe tu t'habitue et tu apprend , bordel ce que tu apprend. Puis tu retente l'expérience en abandonnant un peu plus le luxe occidental que tu connais, en devenant pote de soirée avec des locaux et en les retrouvant le lendemain pour qu'ils te montre le potager de leur grand mère de 92 ans , puis la grand mère en question te dis que si tu veux bouffer le soir tu l'aide à porter les bidon d'eau etc. J'ai pas eu l'expérience de vivre durablement dans ces pays mais ça me tente vraiment. Je te conseil vraiment de te trouver un pote et de vous mettre mutuellement un coup de pied au cul pour aller découvrir d'autre choses , rêve pas vous aurez des galère mais ça reste une expérience positive.
@GreedyBear: il n'y a peut-être pas besoin de partir a l'autre bout du monde pour être épanoui et heureux ?
Moi ça va, j'ai le rôle du pote embarrassant.
Quoique vous disiez, que vous fassiez, quelqu'un l'a certainement déjà fait avant. Effectivement, il y a une sorte de norme dans le fait de cocher les cases: Famile, Foyer, Travail, Amitié, Hobbies. Peut-être la "pression sociale" est plus forte sur ce courant là, mais que ceux qui voyagent ne se sentent pas trop des Robinsons non plus, c'est aussi devenu une norme très classique de jouer les voyageurs détachés.
Marrant de voir à quel point certains se sentent hors du clichés quand ils partent en Asie, au Canada, en Australie (lol!) alors que c'est la mode depuis des années. Au final vous cochez vous aussi les cases du stéréotypes : Pas d'attache, petits boulots, pas de responsabilité (...). J'en entends beaucoup moins causer de l'Afrique qui est pourtant un continent bourré d'apprentissages.
Marrant aussi de voir ces mêmes personnes juger ceux qui sont restés comme des êtres stagnant alors qu'ils réalisent autrement leur vie.
Un de mes meilleurs pote est parti il y a une dizaine d'année pour voyager, quand il est revenu, il avait ramené dans ses affaires un égo surdimensionné que je ne lui connaissais pas, le mec "m'as-tu vu" j'ai bourlingué, j'ai roulé ma bosse de ci de là, sans s'intéresser aux aventures très terre à terre certes mais bien réelles que ceux qui restent vivent.
Alors ouais, je pense qu'il faut relativiser, ceux qui aiment le voyage, ne pas endosser de responsabilité, pas avoir d'accroche, tant mieux, mais ne pensez pas que c'est forcément comme ça qu'il faut vivre, c'est comme ça que vous avez choisi, vous! de vivre.. A l'inverse, ma famille, mon taf (etc.) c'est ce qui gouverne un peu ma vie et j'en reste très heureux et je ne le vois pas comme la solution pour tous. Chacun est l'architecte de sa vie, et à 30 ans je pense qu'on sort à peine des fondations, alors pas de pression, soyez heureux, pas prétentieux.
Ça a l'air bien...
Si avancer c'est changer sa personnalité, quelle triste vie!

J'ai gosse, femme, maison à crédit...je suis resté le même, avec les mêmes vieux potes que je traine depuis (pour certain) la primaire, le collège, d'autre le lycée.

Comme des vieux cons aujourd'hui ont se fait des bouffes avec nos bobonnes (pour ceux qui en ont) et nos chiares (pour ceux qui en on fait) et on a toujours le même plaisir à retrouver nos "3 de QI" qui ont fait nos belles années et a se marrer sur des histoires qu'on connait par cœur mais qu'on se raconte en hurlant de rire au point d'en avoir des courbatures le lendemain.

Tu as peut être fait des erreurs de casting avec tes potes, ton entourage, voir carrément ta vie mais ce n'est pas forcement le cas de tout le monde (et sans avoir la prétention que la mienne est parfaite).
J'ai la chance d’être le trentaine qui a avancé avec le full pack (hormis le chien) et en même temps le pote embarrassant.
Hqro
op
@Offerzo: t'es marié, propriétaire, manager en cdi ? T'as une voiture avec le clim et tu pars au ski tous les ans ?
@Hqro: Presque. Pas manager, je suis a mon compte.
@Hqro: Doucement avec les clichés quand même.
Hqro
op
@GoldenFist: ils sont pas là par hasard mine de rien
@Hqro: Comme écrit plus bas j'ai le "pack" mais je trouve ta remarque assez poivré en mauvaise foi.
Pour répondre: la voiture la plus récente du foyer est de 1996, le ski n'est pas dans nos moyens (les vacances non plus remarque, lel) et le taf n'est absolument plus ma priorité (il l'a été par passion il y a longtemps, j'ai donc la chance de savoir ce qu'il m'a pris, chèrement payé a comparé de ce que j'ai pu lui donner).
Celib et nouveau proprio, ma vie c'est des demandes de devis pour les travaux et faire des devis pour mes client au travail.
trop l'fun.
T'ajoute à ça les potes qui se case petit à petit, avec le gamin qui sonne le glas sur les soirée avec eux.
Hqro
op
@KsiiKsii: le fameux pote "célib"
Je reviens sur ton deuxième paragraphe. A quelques semaines de la trentaine, au bout d'un moment, ce n'est qu'un chiffre. Après mûre réflexion, je m'aperçois que y'a beaucoup de trucs standardisés qui ne me conviennent pas : le mariage, être propriétaire d'une maison ou d'une voiture, avoir un gamin... Bref, avoir une vie un peu éphémère, dénuée de tout attachement. Mais au final, je le vis très bien, je ne sais pas si ça va changer, si je ne suis pas encore prêt pour tout ça, mais ma vie me convient très bien comme ça. Avec le temps, on voit ce qui nous donne réellement envie, faut pas se faire du mal parce qu'on ne rentre pas dans la norme
Hqro
op
@solaeris: Oui je suis d'accord, après je pense qu'il faut nuancer: Personnellement j'ai très bien vécu le mariage et je serai ravi d'avoir un gosse. Par contre le coté matériel d'une voiture ou d'une maison, je m'en balance. Et au niveau pro j'essaye vraiment de trouver le meilleur compromis entre passion et "qu'on me casse pas les couilles".
@Hqro: ce qui est bien, c'est qu'il faut de tout pour faire un monde. Chacun avance avec ses propres envies. Niveau pro, je suis plus sur une boîte qui n'a pas comme valeur clé, la rentabilité. Peu importe si je touche 1500€ toute ma vie
Hqro
op
@solaeris: 1500 c'est chiant quand même...
@Hqro: tant que ça me paye mon loyer et ma bouffe, j'ai pas besoin de beaucoup plus. Je suis dans une optique de récup, donc tout le mobilier chez moi m'a à peine coûté 100 balles, et ça me suffit. Mais je peux très bien comprendre que ce n'est pas le cas de tout le monde. Tu vois à quel point j'ai pu me questionner sur la société en général
Hqro
op
@solaeris: en vrai t'as raison, l'argent c'est vraiment un piège
@solaeris: je suis un peu comme toi par contre l'entourage comprend pas du tout!
@TeemoSiffredi: le point le plus difficile, c'est de faire abstraction de l'avis des autres, leur dire que tu es très heureux comme ça pour le moment et que tu n'es pas fermé à un changement de tes envies qui peuvent évoluer. C'est vrai que c'est pas évident quand on commence à avoir des potes qui se marient, qui ont des gosses ou qui ont un job plein de prestige, mais personnellement, je ne me vois pas vivre autrement pour le moment
Ta box est criante de vérité. Moi qui suis au Canada, je vois mes potes stagner et surtout ils acceptent leur sort pour rentrer docilement dans le moule. En revanche pas de pitié pour celui qui reviens vers toi à cause de son divorce. Lui qui n a pas su poser ses couilles devant sa femme et d assumer qui sont ses vrais amis.
@Ironphallus: ça veut dire quoi "poser ses couilles devant sa femme ?"
Ça sent le commentaire bien bien sexiste, tu peux developper ?
@Martos: non ça n'a rien de sexiste. Désolé si c est interprété de cette manière. Ce que je supporte pas ce sont ceux qui renoncent à leur amis parce que leur femme à juste décrétée qui ne devait plus se voir. Et le mari devient docile à cette décision de peur de perdre sa femme alors que le mari est ce qu il est aujourd hui grâce à sa relation avec son ami. C est pas évident à expliquer. En gros son expérience de vie qui défini qui il est c est aussi en partie grâce à la relation avec son ami. Donc le mettre de côté c est renoncer à qui il est. C est pour ça qu il faut savoir s imposer par rapport à sa femme et affirmer qui on est.
@Ironphallus: ou alors se trouver une relation qui soit épanouissante. Ce que tu me décris n'est pas une relation normale et saine à mon sens, et n'a rien de ce qu'une relation typique devrait être. Désolé pour toi si dans ton schéma relationnel, tu te sens obligé de t'imposer devant ta nana pour t'affirmer.
Dans une relation saine d'égal à égal et de respect, sache que tu n'as pas besoin de ça pour que ton couple existe de façon équilibrée.

Perso je me pinte la tronche avec qui je veux, elle fait pareil, on est deux individus adultes et vaccinés, et en fait la plupart du temps on sort ensemble et on piccole/se marre ensemble.
t'as juste pas choisi la bonne femme si elle te casse les couilles vis à vis de tes potes . C'est la femme avec qui faut prendre les distances pour lui faire comprendre.
Hqro
op
@GigaProut: rien à voir avec ma femme, elle est incroyable, zéro regret. C'est moi qui prend des distances c'est tout.



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...