Chargement...
Compte rendu de l'ihu de marseille, en parlant de bonnes nouvelles.
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Il est vraiment merveilleux d'assurance ce type. Il arrive à dire sans sourciller que la Chine a maîtrisé le virus grâce à la choualquine, et que les courbes s'infléchissent en Espagne et en Italie depuis qu'ils "traitent". Un artiste de l'uchronie, chapeau !
saian
m
@loque: sans oublier le fait que personne parle des effets secondaires de la choualquine, l'épidémie est sur la fin mais on note encore un paquet de ladyboy https://choualbox.com/corochoual, les risques ne sont pas anodins.
Je me garderai bien de juger ce qu'il dit, je pars du prédicat qu'il dit vrai. Je m'interroge uniquement sur la forme : c'est une communication de l'IHU où il exerce. Quel est le but ? À qui s'adresse t'elle ? Et si c'est pour se "défendre", ne vaut-il pas mieux attendre la publication des résultats des essais sur ses 1000 patients ? Enfin, faire des prescriptions de grande ampleur sur une courte période et en faire une publication, n'est ce pas de la recherche (qu'il semble opposer à la médecine)? J'espère de tout cœur qu'il a raison et dans ce cas, qu'il en recevra tous les honneurs.
@Milodon: Quelle bienveillance. C'est remarquable en ces temps troubles.
@Milodon: il dit clairement qu'il suit lui même les recommandations de ses collègues chinois et sud-coréen qui ont expérimenté cet événement avant.

De plus c'est un traitement qui s'était déjà trouvé "prometteur" et efficace pour d'autres virus a syndrome respiratoire aigu. Et ça il le sait parce que c'est un médecin chercheur, reconnu par la communauté scientifique en tant que professeur qui fait 10 publications en revue scientifiques par an environ et qu'il gère le fonctionnement d'un pôle de pointe médical avec 452 personnes sous sa direction.

Bref il a un métier sérieux lui, pas comme un politicien ou un présentateur télé.
@Seriousmonkey: "De plus c'est un traitement qui s'était déjà trouvé "prometteur" et efficace pour d'autres virus a syndrome respiratoire aigu." Non, in vitro seulement mais il a jamais prouvé son efficacité sur le vivant. Quant à ses publications ses confrères les ont fouillés un peu depuis qu'il fait le buzz et ont trouvés des résultats de recherche photoshopés.
Du coup, après tout ca, tu vas le contacter pour le sucer ? ca se passe comment ?
C'est un charlatan, qu'il ai raison ou tort, il agit comme un gourou, un shaman, un charlot...
Charlatan ou pas, force est de constater qu'à travers le monde maintenant, même si il n'y a pas d'études réelle sur le sujet, on ne semble pas attribuer de décès, suppplémentaires ou non, à des patients traités à la chloroquine !

Par contre, je sais très bien qu'on déclare un peu partout, des décès "covid" alors que certains ne sont pas testés, et sont juste décédés en tant que suspects. Ca n'a rien à voir, mais bon, ça aide à y voir plus clair sur les demandes de ces fameuses études, de ces chiffres, ... auxquels finalement, on fait dire un peu n'importe quoi !

De plus, j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi ça fait autant débat en France, et pas, semble t'il, ailleurs, dans les autres pays qui ont utilisés, ou qui traitent actuellement des patients covid à la chloroquine !

Je préciserais aussi que, travaillant dans le milieur hospitalier, je sais très bien que des stock avaient été augmentés dans certains hopitaux, avant même que cette "bulle" n'éclate en france. Certainement sur base de ce qui avait déjà été tenté et """résumé""" dans d'autres pays avant nous.

Après, je sais très bien qu'on ne peut pas balancer n'importe quel médicament à n'importe qui, pour n'importe quelle raison. Ce traitement n'est d'ailleurs pas balancé juste comme ça. Le prorocole est simple, mais pas fait à l'aveugle sur simple demande !

Ce qui pourrait aussi lui être reproché, et ça, il suffit de voir comment tout le monde parle de lui, c'est qu'il s'impose tel un gourou sauveur du monde. On aurait mis n'importe quel autre gugusse, bien sapé, "propre" sur lui, mesurant un peu plus ses paroles, j'ai l'impression que les choses se seraient peut être passées un peu mieux !

Ah mais d'ailleurs, ça a été un peu le cas dans les autres pays...

@Cho7: Merci pour l'info, je n'en avais pas encore entendu parler.
Donc, partant de ce principe...

1. On ne veut pas traiter à la chloroquine car pas assez de recul, pas assez de cas répertoriés, pas assez d'études, ...

2. On arrête un traitement à la chloroquine car on a eu (combien ?) de patients (relativement isolés car 1 seul pays touché actuellement apparemment) ayant des effets secondaires jugés plus graves que prévu !

Et bien entendu, il n'y a que la chloroquine qui peut provoquer des effets secondaires graves... faudrait peut être revoir vos notices de médicaments !

Surtout qu'il n'a jamais été dit, à aucun moment, que la chloroquine ne provoquait / provoquerait pas des effets secondaires chez certains patients !

Bref, les études, les cas, les récensements, ... c'est un peu comme ça arrange chacun dans son coin ! Si on test pas sur un certain nombre de patients, on peu pas juger de l'éfficacité du truc, mais dés qu'on a quelques cas rares d'effets secondaires, on arrête tout ! A quel moment on la fait alors, l'étude ?

Car qu'on soit bien d'accord... l'étude, elle risque de provoquer aussi, des effets secondaires chez certains patients !

EDIT: D'après l'article source de newsweek, j'ai pas trop torché le truc, mais apparemment, ils ne font mention que... d'un seul patient ?!?! Sérieusement ?
Chargement...
Chargement...