Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Les bases de données gouvernementales : Aubaine ou calamité ?

Aujourd’hui, on va parler données et on va parler gouvernements.

Alors on va expliciter un peu le titre déjà : Qu’entend-je par « bases de données gouvernementales » ?
Je parle ici de base de données qui sont créées par des gouvernements afin de recenser les populations.
Par exemple :
-La base Insee : C’est le fichier qui recense tous les français à partir de plus 16 ans.
-La base Passerelle ADN : Un fichier qui contient environ 136 000 profils ADN de citoyens de 67 états.
Mais pourquoi ces bases seraient-elles des aubaines ou, a contrario des calamités ?

Une aubaine actuelle ?
Ces bases permettent de pouvoir travailler sur des schémas prévisionnels un peu à la manière de Météo-France. Elles possèdent tellement de données sur les événements du passé, ce qui permet de comparer l’actuel au passé et donc de prévoir (plus ou moins justement) l’avenir.
Une autre utilité de ces dernières est de pouvoir résoudre des crimes ou d’aider à l’identification rapide de criminels, notamment par leur ADN ou encore par leurs empreintes digitales. Ainsi qu’on l’a vu assez succinctement au-dessus, ces bases ont d’abord un intérêt bénéfique envers la population, mais elles dérivent maintenant.


Une calamité pour l’avenir ?
Ainsi, depuis que les états appliquent des politiques sécuritaires, le fichage des masses est devenu un standard. Mais à trop ficher, ils ont oublié un point essentiel : la sécurité de ces données. Oui, car ces données attirent les convoitises de personnes ayant de moins bonnes intentions.
Comme on a pu le voir ces derniers mois, les fuites de bases de données gouvernementales deviennent monnaie courante :
-La base Turque avec 49 millions de citoyens concernés
-La bases des élections des citoyens des Philippines (COMELEC) avec 55 millions de ressortissants concernés.

Imaginez, un pays avec plus d’un milliard d’individus, tous fichés. Vous pensiez cela impossible ?
L’Inde l’a fait, Nom de code : Aadhaar. Avec son Organisation Gouvernementale : UIDAI pour Unique Identification Authority of India. Oui, cela a été fait sur 5 années, cinq années durant lesquelles les équipes de Morpho (Société Française d’identités biométriques et des systèmes de surveillance ou de sécurité) ont fiché, identifié et attribué un numéro à 12 chiffres unique à chaque citoyen.


Maintenant revenons sur les fuites de bases de données gouvernementales. Imaginez un instant que cette base fuite et se retrouve sur Internet. Cela ferait 1/8 de la population mondiale sur internet qui n’aurait plus le contrôle de ses données.

Effrayant n’est-ce pas ?


LOG OFF

Une petite nouveauté: Je propose désormais le contenu de mes articles en PDF:
https://www.dropbox.com/s/kp1r1svf3qncgxf/Les%20bases%20de%20donn%C3%A9es%20gouvernementales%2C%20aubaine%20ou%20calamit%C3%A9%20en%20devenir.pdf?dl=0

Licence: CC-BY-NC-ND
Les bases de données gouvernementales : Aubaine ou calamité ?
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
MyName
a
op
EDIT: Pour ceux qui ont déjà vu l'article, je propose mon contenu en PDF désormais. Dites-moi si ça vous plaît et si vous voulez que je continue !
@MyName: Moi je dit Oui !
Chargement...
Chargement...
Chargement...