Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
@Kuzohito: Au moins 40 victimes à déplorer.
"Sal carniste de me*"
LA reponse qui prouve qu'il avait raison.
Franchement je suis tolérant comme mec, mais les vegan faudrait les bruler !
@Dub_plate: Mais pas les manger, ce serait pas vegan
@Kazuko: ça sauverait quelques bébés vaches.
@Dub_plate: Et les vieux faudrait les tuer à la naissance.
@Dune: En parlant de naissance, joyeux anniverchoual !
@Trinityk: Ah oui tiens en effet.
putain même sa réponse est une plaidoirie écrite avec le cul d'un illettré
@Billydemerde: Beau commentaire, je la note dans mon calepin.
126 points en 3h, pas mal
@Fawl: en meme temps celui la est une perle
"par ailleurs je suis prof de yoga" combo
Poce vert
C'est comme le terme CARNISTE, putain de merde ce mot n'existait pas il a 5 ans, on est normal point..ce sont eux qui ont dévié de la normalité avec leur secte vegan de merde
@Fawl: J'ai vu une conférence en direct (un TedX pour ceux qui connaissent) d'un "chef" végan il n'y a pas longtemps, et je t'assure que le discours est calqué sur celui des discours de manipulation/embrigadement des sectes :
- phase 1 : J’étais comme vous avant, je vous comprend, vous êtes mignons, chacuns ses convictions bisou bisou
- phase 2 : j'ai un jour compris qu'on bouffe des animaux d'un coté et de l'autre on vie avec eux (paradoxe)
- phase 3 : J'ai commencé à ne manger que des légumes dans un premiers temps
- phase 4: j'ai arrêté le lait, les fromages et tout ce qui vient des animaux dans un 2e temps
- phase 5: La viande = c'est le mal, si vous en mangez vous êtes des mécréants. Avec le choix des mots qui serve à provoquer le dégoût: "vous mangez des cadavres", "vous avez du sang sur les mains", "les bébé vaux enlevés à leurs mamans vaches violées"
- phase 6: Vous pouvez encore vous repentir en suivant le mouvement végan dés aujourd'hui, si vous ne le faite pas vous êtes responsable des malheurs du monde et complice des abattoirs, des multinationales, etc.....

Si vous regardez le contraste entre la phase 1 et la phase 5 et 6, vous comprenez que ce n'est que de la manipulation : je me met à votre niveau affectif,puis je vous fait culpabiliser, et hop je vous embrigade dans mes idées car de toute façon j'ai la vérité absolue !

De mémoire, ça à été filmé, je devrait bien vous retrouver la vidéo et la partager

Edit : Vidéo trouvée https://www.youtube.com/watch?v=XX4zs_4eTBM
@Grouchy: Tu viens de décortiquer habilement ce que beaucoup considèrent déjà : le véganisme est une religion (athée) intégriste. C'est basé sur un précepte sois-disant moral et éthique, se réfère à des textes dont l'interprétation est biaisée/détournée, est bourré d'interdits, moralisateur voire agressif avec ceux qui ne partagent pas ce précepte, ça utilise tous les moyens possibles pour choquer, faire peu et au final, convertir. Contrairement aux welfaristes, les vegan n'informent pas pour sensibiliser mais désinforment pour faire culpabiliser. Il y a aussi des péchés capitaux car si tu te prétend vegan ou très très proche de cela et que tu mange une fois un morceau de fromage, ta communauté de lynche comme un malpropre ! Ils ont des prédicateurs sur internet, des stars qui font leur porte-parole... Et on peut continuer...

@Fawl: ceci dit, tu es le premier vegan que je rencontre avec qui on peut développer des arguments sans se faire allumer. S'ils etaient tous nuancés et réfléchi comme toi, il n'y aurait même pas de polémique ;)
@Fawl: @Fawl: "se réfère à des textes dont l'interprétation est biaisée/détournée" Ca m'intéresse ça car je ne comprends pas de quoi tu parles.

C'est un peu provocateur de ma part, j'en conviens mais cela pointe du doigt l'interprétation qui est faite de certains chiffres, de certaines études. Exemple concret : les vegan et végétariens pointent du doigt les effets de l'élevage sur le réchauffement climatique, la consommation de céréales pour nourrir le bétail, etc. Argument qui tourne en boucle sur le net et les débats mais qui est faux ou tronqué ou, au mieux, inconnu. En effet, les seuls chiffres qui existent sur le lien entre élevage et réchauffement climatique sont des chiffres nord-américains, issus de stats pour des élevages "feedlots", ce qui ne correspond en rien à l'élevage pratiqué encore majoritairement en France, à savoir au près, nourris à l'herbe, au foin et avec de l'autoconsommation de céréales. Et quand je dis majoritaire, c'est du genre 95 % des vaches à viandes, 85 % des vaches à lait, les élevages hors sols gagnants certes du terrain mais restants, en effectif total, minoritaires. Aujourd'hui, si tu veux savoir l'impact de ce type d'élevage "traditionnel" sur le réchauffement climatique, tu ne peux pas. Point.

Par ailleurs, les impacts positifs de l'élevage sur la biodiversité (grandement documentés) sont, eux, écartés de la réflexion vegan... C'est dommage et je me demande souvent, si on généralise le véganisme, à quoi ressembleront nos paysages dépourvus d'animaux et d'éleveurs pour les entretenir. Tu connais le Cantal ? Une région entière dont le paysage, la biodiversité et l'économie est dépendante de l'élevage... On est fait quoi, du coup ? Tu connais la Beauce ? Une région entière dévouée aux cultures de céréales et aux protéines végétales... Veut-on réellement généraliser ce type d'agriculture au dépend des zones de prairies, landes, pelouses, causses ?

Pour les interdis, c'est également une question de "radicalisme". Que tu manges 2 fois par jour de la viande ou 1 fois par mois (comme beaucoup de flexitarien dont je j'ai parti), tu es considéré par les vegan (disons une majorité d'entre eux) tout autant comme un salaud, un esclavagiste, un meurtrier (termes employés quotidiennement sur les réseaux sociaux).

Sur L214, la désinfo, etc, dis-toi juste que L214 passe sa vie à faire des vidéos cachées et il n'en ont publié qu'une poignées ces dernières années. C'est par ce qu'ils ne montrent pas celles où la réglementation est respectée à la lettre... Et pourtant, ils disent "c'est comme ça que ça se passe dans les abattoirs, mangeurs de viande sachez le !" C'est,au sens stricte du terme, de la désinformation et non du mensonge car, effectivement, il y a des cas, trop nombreux, de maltraitance volontaire inadmissible. Juste pour info, je connais très bien le travail de L214 "de l'intérieur", au niveau du réseau et leur but est de choquer, rien d'autre. L'information du consommateur ne les intéresse pas, les welfaristes (dont je fais partit) font ça très bien !

Quand à la logique du mouvement vegan, c'est le cœur du problème et c'est pas en 2 messages qu'on tranchera la question. Tu ne me semble effectivement pas dogmatique dans tes propose et c'est tout à ton honneur. Ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde. Perso, je pense que l'homme a toujours consommé des protéines animales (même si la conso de viande est plus récente), que cela fait partie intégrante de son alimentation et que l'on peut continuer d'en consommer en diminuant les quantité et en recherchant la qualité. La question de principe du "droit" à manger des animaux est un choix personnel et n'a rien à voir avec la question éthique de la souffrance animale qui peut se traiter à part, tout en continuant d'être omnivore.
@Fawl: Je me permets juste de pointer dans ton message quelque chose qui m'interroge : tu parles de conso de viande, dont on pourrait se passer. Admettons... Du coup, tu est vegan ou végétarien ? Parce que ce que je dis des vegan et de leur "radiscalisme" ne vaut pas forcément avec les végétarien qui, eux, continuent de consommer des protéines animales et de faire appel à l'élevage pour leur alimentation.

Quand on est vegan, cela ne concerne pas que la bouffe... Pas de laine, pas de cuire, pas d’animaux de compagnie... J'ai même vu, ici je crois, des messages de vegan se demandant s'il fallait traiter leurs poux ou pas...
@Fawl: Quel pavé, en effet ! Mais super intéressant. En te lisant comme ça, je me dit que tu n'es pas vegan car je n'ai jamais discuté avec un vegan qui soit si "soft" dans son positionnement et son vocabulaire. Et j'en ai vu un paquet, je peux te le dire ! Perso je suis welfariste depuis 10 ans et flexitarien depuis lors. Mon père était éleveur, donc je suis très attaché à l'élevage (pour te dire pourquoi j'ai du mal avec les vegan qui nous traite d'esclavagistes, et il sont nombreux...). Je suis aussi écologue et gestionnaire de sites naturels dans mon taf. Et je vais juste te répondre sur cet aspect de l'écologie et des paysages, le reste de ton message étant surtout lui à des convictions personnelles qui te sont propres et que je ne vais pas essayer de modifier ici !

En France, la biodiversité est en bonne partie marine (dans dom-tom et sur le littoral). Pour la partie terrestre, la forêt guyanaise, par exemple est un énorme hotspot. Mais si on reste en France métropolitaine, alors la forêt est assez pauvre en biodiv et c'est les "milieux ouverts" que sont les pelouses sèches, les landes, les prairies, les estives, les causses, les zones humides, etc. qui regroupent la majeure partie de la biodiversité. Hors l'ensemble de ces milieux sont aujourd'hui entretenu et "protégés" par les animaux d'élevage, dans le cadre de pratiques encore largement extensives (on essaie même de remettre de l'élevage là où il a disparut pour maintenir la biodiversité). Mon argument "antiveganisme" est que si on généralise cela, on obtiendra une perte énorme, irremplaçable, au coût incalculable, de biodiversité. Peu importe que le véganisme ne soit pas près d'être généralisé, lorsqu'on défend un principe, il faut le raisonner de manière globale. Un jour en vacance, si tu passes par le Cantal, les Alpes, le bocage normands, le Jura, etc. regardes le paysage qui t'entoure et imagine le ensuite sans prairies, sans animaux. Qu'est qu'il y aura à la place ? Des champs, des plantations de résineux comme l'ONF en est l'expert ? Des villages morts, vidés de leurs paysans ? Une France sans élevage serait à mon avis une catastrophe sur bien des aspects.

Alors oui, l'élevage pose aujourd'hui de gros problèmes de bien être animal. Mais quel élevage ? Les éleveurs de brebis dans le Larzac sont-ils à supprimer de la même manière que les immenses fermes usines de porcs ou de poulets en Bretagne ? Beaucoup de militants de L214 répondraient que oui, il n'y a aucune différence. Perso, je trouve cette idée absurde et je me bat contre ça, avec (presque) la même détermination que contre les élevages intensifs.

Pour finir, ta motivation principale à devenir vegan est la cause animale. C'est très bien. Sauf que, contrairement à la protection des animaux sauvages, protéger les animaux d'élevage par le véganisme revient à les faire disparaître. Si on n'élève pas une vache pour en consommer le lait et en tirer un revenu et une source de nourriture, cette vache ne sera élevée pour le plaisir. Elle n'existera plus. L'élevage intensif, est souvent synonyme de souffrance pour les animaux. Mais le véganisme sera synonyme de leur disparition.

Je pense qu'il y a une autre voie : conso modérée de viande et protéines animales, circuits courts, élevage à taille humaine qui respecte les animaux et les éleveurs, label de qualité, abattoirs réellement surveillés et contrôlés (c'est tellement facile à mettre en place avec de la volonté politique), interdiction des transports longs,etc. Les welfaristes font tout pour faciliter cette voix pendant que le mouvement vegan, lui, n'aide en rien. Au contraire, il contribue à braquer des gens comme on peut le voir par les messages dans cette box.

Pour moi, du point de vue écologique et éthique (souffrance animale ET qualité de vie des éleveurs), le véganisme est illogique et contreproductif. Mais ce n'est que mon avis !
@Fawl: Comme je sens que notre conversation peut être sans fin (c'est le principe de vouloir refaire le monde), je ne te reprendrai que sur un point : celui du respect, du bien être. Oui on peut élever un animal en le respectant tout en sachant qu'il finira dans notre assiette car, justement, lui ne sait pas qu'il est destiné à l'abattage. C'est là un problème cruciale des vegan : leur anthropomorphisme. Oui les animaux sont des êtres sensible comme nous mais cela ne veut pas dire qu'ils sont comme nous.. tout court. Un cochon, animal très intelligent, lorsqu'il est dans son box, entouré de ses congénères, ne sait pas qu'il va aller à l'abattoir. Il n'en pas conscience. Il n’éprouve donc aucune anxiété à cette perspective, contrairement à nous si nous étions dans la même situation.

Beaucoup de vegan compare les élevages intensifs à des camps de concentration pour choquer, pour dégouter. Sauf que les gens qu'on entassait dans les chambres à gaz savaient ce qui les attendaient, ou le redoutaient (ce qui est similaire en terme de souffrance psychologique). Un cochon, un poulet, une vache non.

Ce qui est sûr c'est qu'en élevage industriel type batterie, cage, etc., les animaux éprouvent des souffrances physiques, des frustration comportementales, etc. Mais la perspective de l'abattoir ne change rien à ça.

Cela veut dire que, demain, si les élevages industriels disparaissent, que les transports longs sont interdits et que les abattoirs respectent les normes, la première étant l'étourdissement de tous les animaux, alors tu pourras consommer de la viande sans souffrance (même la mise à mort sera indolore, ce que à quoi nous, humains français, n'avons pas le droit...). Les points que je viens de donner sont relativement "faciles" à mettre en œuvre, tout étant une question de volonté politique.

Donc oui, un éleveurs peut tout à fait élever ses animaux avec respect. Le point que tu soulève de la mise à mort des animaux n'est pas une question de respect mais de principe moral, de choix. Certains estiment que nous n'avons pas à utiliser à son seul bénéfice des animaux. D'autres, la grande majorité, estime que ce n'est pas un problème.

Je pose juste une question : à part les premiers vegan il y a 50 ans, qui a dit un jour que c'était immorale de manger des animaux ? Quel juriste, groupe de scientifiques éthologues, dirigeant actuel ou passé, personne représentant une autorité morale sur un société quelconque a un jour condamné l'élevage dans son principe même ? Et je ne parle pas de viande mais bien d'élevage en général (oeuf, miel, lait, laine, soie,...), ce qui inclus donc toute les sociétés, tribus ou religions prônant le végétarisme (les bishnoye, les bouddhistes, etc).

Pour résumer, à part les vegan eux-même depuis leur cuisine Ikea, qui a un jour prétendu que l'élevage, c'est mal ?
La dame sait que le viol est définit comme tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise.
Et que le lait s'extrait via leurs pis... Donc aucune pénétration !
@Fawl: Oui je confirme c'est bien la définition d'un viol... mais ça m’empêche pas de savourer mon chocolat chaud :)
@Bell_X1: Le viol, par définition, ne cible que les êtres humains.
@Fawl: En même temps, impossible de savoir si c'est contre son gré ou pas. Faudrait déjà déterminer si la vache a une volonté ou une contre volonté à procréer. Basiquement, si l'on suite la logique biologique, elle serait plutôt enclin à être engrossée... Après, il y a la morale.
@Fawl: Ok, j'avais compris qu'elle assimilait la traite du lait au viol.
@Geraven: C'est juste, je pensais que ça marchait aussi pour les animaux et les plantes
C'est marrant comme les végans (et la plupart des extrémistes d'ailleurs) sont convaincus que leur "combat" intéresse quelqu'un. Enfin, navrant plutôt...
@Geraven: M'enfin perso quand tu vois comment l'élevage intensif détruit l'environnement et aussi la quantité de céréales utilisée pour nourrir le bétail alors que ces mêmes céréales pourraient nourrir des personnes qui crèvent de faim. Perso j'bouffe de la viande parce que j'aime ça mais faut être conscient des conséquences de nourrir les 2 milliards de personnes les plus riches avec 200 grammes de viande par jour et respecter ceux qui s'empêchent de profiter d'un délicieux steak bleu parfaitement cuit avec juste du sel de mer et du poivre noir moulu.
@FourDaOuin: Vu la quantité de bouffe qu'on jette, je ne pense pas que le problème réel soit l'élevage (même si c'en est un). On produit assez de bouffe pour tous le monde, et même d'avantage, le problème est plutôt là.
@Catchete: Produire 1kg viande ça utilise pas les mêmes ressources que pour un 1kg de riz, suffit de regarder le prix. Peut-être que pour l'instant "ça va" mais clairement ça se base sur le fait que tout le monde sur Terre ne choisit pas le midi à la cantine entre la bavette de boeuf et la côte d'agneau.
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
@FourDaOuin: On peut être conscient et s'en foutre hein...
@Geraven: Ouai, tout comme on peut s'appeler Emile Louis et être gérontophile
@Geraven: Oui, ça s'appelle être un gros con, suis les instructions sur cette page pour recevoir ta médaille.
https://choualbox.com/m/fermer
@FourDaOuin: C'est pour ça que le problème, une fois de plus c'est pas de manger de la viande, c'est la sur-consommation et la mondialisation qui entraînent l’élevage intensif etc. L'homme est biologiquement fait pour manger de la viande. La preuve les vegan ont des carences.
@FourDaOuin: toi t'as envie de baiser une vegan
@KaNa: Ouais enfin j'sais pas toi mais clairement si à un repas j'ai pas de la viande ou du poisson ou des oeufs j'ai l'impression de pas avoir eu mon repas alors que clairement t'as pas besoin de bouffer autant de viande (surtout si à côté tu prends des produits laitiers, t'es calé niveau protéines).
@FourDaOuin: Je suis d'accord. L'état des choses nous pousse à avoir ce genre de comportement, qui est loin d'être con (ça n’empêche pas les gens de l'être en revanche) Dans l'idéal, si les gens avait pleinement conscience de la situation ambiante, on changerai vite de comportement.

Ça me fait pensé à la citation Alain Vidal : "Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin."
@FourDaOuin: Manger de la viande ça veut pas dire se goinfrer non plus. Amalgame de plus de ces fdp de vegan.
@Geraven: Ça en revanche c'est être con.

Genre Trump qui refuse de voir le changement climatique. Il le sait très bien que le monde va de plus ne plus mal, mais tant que lui et son équipe continue d'être payé par les lobbies pour dire le contraire, il s'en tape royalement.
@FourDaOuin: J'était exactement comme toi avant, si j'avais pas mon steak dans mon assiette, c'était pas un vrai repas.
Puis j'ai rapidement changer d'habitude, j’achète plus de viande rouge, ça me coute moins chère et je m'en porte pas plus mal.
@Hamonbofilsbis: C'est déjà le cas. Il sont juste pas en France (et encore).
@SmartKer: Je suis con parce que je ne fais rien contre l'excès de consommation de viande? Et toi, tu fais quelque chose contre la pauvreté dans le monde? Contre les essais nucléaires? Contre la pollution des mers par les déchets? Contre la déforestation en Amérique? Contre le braconnage en Afrique?
Si tu te permets de me traiter de con parce que je me fous d'un combat parmi tant d'autres, toi t'es quoi?

Merci de ne pas croire qu'il y a que le véganisme dans le monde.
@Fawl: En même temps, il y a un post par mois.
@Geraven: Tu sais les vegans sont pour la plupart juste des gens pacifiques, en paix avec eux-meme et qui apprécient la vie, et qui esperent juste élever un peu les consciences des gens pour les amener a réfléchir par eux-meme a la situation.

Oui la viande c’est bon, je suis le premier a le dire.
Mais il y a des millions de gens qui crevent la faim, et le systeme en place utilise des tonnes et des tonnes de cereales et d’énergie pour élever du bétail afin de fournir en viande le monde. Quand ces cereales pourraient nourrir ces gens, et plus encore, si on remplacait tout ce qui sert a produire de la viande et qu'on l'investissait dans des produits vegetariens, on aurait tres largement un surplus.
Le fait est que la viande n’est pas un BESOIN, mais un luxe que l’on se paye parce que l’on aime ca. Au meme titre que le chocolat en est un. C’est un fait que tu le veuilles ou non, on peut vivre sans viande. Du coup vraiment, vraiment, ce n’est pas une nécessité.

Si le systeme en place laissait de coté le bétail pour se concentrer sur l’alimentation végétale, le probleme de la faim dans le monde ne serait plus.

Les vegans/végétariens sont pour beaucoup des gens qui essayent de faire attention a l’environnement, a leurs corps, au futur de leurs enfants et au monde qui leur sera laissé.

Tu t’en bat probablement les couilles de tout ca, mais respecte au moins cela, sans forcement chier dessus ouvertement parce que “C’est marrant d’etre anti-vegan/veggie, je les conchies ahaha lol lol”. Je ne comprend pas les gens comme toi, tu as un truc a compenser? Une frustration dans ta vie qui t’impose de dénigrer des gens pour te sentir bien?


@Martos: Je n'ai rien contre les végans ou autre personne extrême (car oui, être végan, c'est être extrême, par rapport à la norme). Je suis parfaitement au courant de ce qu'ils dénoncent.
La seule chose, c'est que j'ai d'autres priorités.
Tant mieux si ils ont du temps à perdre pour cela, et si cela leur fait du bien de s'investir dans une cause, mais j'ai d'autres causes bien plus importante à mon point de vue qui nécessite mon attention.
Ce que je n'aime pas dans le véganisme, c'est que c'est une mode, et tel une mode, on en voit partout, tout le temps. Ils ont besoin de déverser leurs idées à tout bout de champs.
Et dans quel espoir? Changer les choses? Ha, me faites pas rire. Vous êtes naïf à ce point?
Que vous le faites pour vous, car cela vous dérange, pas de soucis. Le faire dans l'espoir de changer les choses, je trouve cela naïf.
Enfin, soit.
Je trouve bien plus dramatique le braconnage, à cause duquel des espèces risquent de disparaitre connement, que pour la vache, le cochon et autres moutons qui ont été conçu par l'homme, pour l'homme.
@Geraven: Relis moi si tu penses que je parle de la maltraitance des animaux blabla... J'ai meme pas envie de m'épancher la-dessus, a aucun moment je parle de ca...

Tu as d'autres causes plus importantes de ton point de vue, je peux l'entendre et le comprendre tres bien.

"Ce que je n'aime pas dans le véganisme, c'est que c'est une mode, et tel une mode, on en voit partout, tout le temps. Ils ont besoin de déverser leurs idées à tout bout de champs."

C'est bien la preuve que tu ne comprends absolument pas ce dont tu parles.
Les gens vegans ca existe depuis longtemps, la difference c'est qu'avant internet n'existait pas et c'était effectivement des gens "marginalisés" parce que la "norme" veut que l'on mange de la viande.

Ce que tu appelles une mode (ahahah tu me fais rire en vrai), il s'agit plus d'un éveil, de plus en plus de gens réalisent que pour préserver au maximum l'environnement, sa santé et du meme coup tacler un peu ces gros lobbys de la viande, il suffit de ne plus manger de viande.
Il ne s'agit pas de corrompre des gens, ou d'un complot judeo-maconique, ou d'un lavage de cerveau. Juste des gens qui expliquent a d'autres gens les bienfaits avec le fait de devenir vegetarien/vegan.
Quand tu crois en quelque chose, tu la défends, c'est normal.

"Et dans quel espoir? Changer les choses? Ha, me faites pas rire. Vous êtes naïf à ce point? "
Ahah, ben si de base tu penses qu'il n'y a pas d'espoir, effectivement tu es paumé. T'es aussi de ces connards qui ne vont pas voter parce que "c'est pas un vote qui va faire la difference" j'imagine.
Si petit a petit plein de gens s'y mettent, avec le temps les choses changeront.

Rome ne s'est pas faite en un jour, tu fais partie de ces gens incapable de s'investir dans une cause si ils n'en voient pas les benefices tout de suite ?
Tu vas donc ne jamais t'acheter un appart ou une maison? (Parce que tu sera proprio que dans 10-15 ans hein), j'imagine que tu fumes comme un pompier et que tu ne t'es jamais dis "C'est mauvais pour ma santé, autant arreter/reduire des maintenant" en pensant a ta santé future ?

Fais preuve d'un peu d'humilité et de respect, essaye de voir un peu plus loin que le bout de ton nez.

Je mange de la viande, mais je ne comprend pas pourquoi c'est si difficile a entrevoir que si tu manges de la viande c'est par habitude, parce qu'on t'a éduqué comme ca, et que dans la bouffe, les possibilités sont infinie. Ne pas manger de la viande est possible, point barre.
Ca ne fait pas des vegetariens des dégénérés, qu'est-ce que les gens peuvent etre cons..
@Martos: Le véganisme existe environ depuis la deuxième guerre mondiale. C'est donc très récent. Le végétarisme et le végétalisme, par contre, sont beaucoup plus anciens.

Pour info, je suis déjà proprio, je ne fume pas, je ne bois pas. Et je vote dans mon pays. Mais tout en sachant que je ne vote pas pour faire changer les choses, mais pour qu'elle n'empire pas. Je suis juste lucide. Pour changer les choses, il faudrait changer le système...

Humilité? Envers quoi? Une force supérieure? Tu as à l'espoir que ton combat puisse améliorer l'environnement ou l'écosystème. Tant mieux si tu as cet espoir. Je le trouve juste niais. Baser ses actions pour un futur hypothétique alors que des personnes réelles et proches ont bien plus besoin d'aide et de soutien.

Je fais déjà en sorte que mes enfants vivent bien, aient tout ce qu'ils ont besoin. Et je sais pertinemment que les lobbys de viande ne disparaitront pas. Au pire, les végans gagneront de moins bonne condition pour les animaux car les lobbys voudront économiser de l'argent.

Je ne mange pas de la viande par habitude (tu manges des légumes par habitude toi?). Je mange de la viande parce que j'aime cela. On ne m'a pas éduqué à manger de la viande. Au contraire, dans ma jeunesse, on mangeait peu de viande, et car elle était chère.
Ne pas manger de viande est possible. Mais je n'en vois juste pas l'intérêt. Tu veux être altruiste, bien t'en fasse. C'est à mon sens, un combat perdu d'avance. Tu ne changeras rien sur l'impact de l'homme sur l'environnement.

Et je n'ai jamais dit que les végans sont des dégénérés. J'ai juste dit que comme tout groupement hype, ils ont se besoin de recruter et d'en parler sans arrêt.
@Martos: En fait, ce qui me dérange le plus, c'est l'effet secte... On change le contenu pour le remplacer par un discours sur une religion et des dérives aussi dirigistes, et ce genre de truc se ferait allumer à tout étage.

Mais bon, c'est "bienpensant", donc ça ne doit pas choquer.

On en parle des toutes les personnes au chômage que cela occasionne?
@Geraven: @Geraven: Encore une fois, avec ce genre de discours trés tranché, aucune discussion n'est possible.

"Tu ne changeras rien sur l'impact de l'homme sur l'environnement"
Tu es résigné, c'est tout. Ne parle pas de lucidité, et ne blame pas les gens qui gardent espoir (ce que tu appelles de la naiveté). Tu es résigné

"Ils ont BESOIN de recruter et d'en parler sans arret"
Non, c'est juste toi qui vois ca comme une menace, quelque chose de malfaisant. Si tu n'es pas convaincu que changer le monde se fait petit a petit, et avec les gens qui y croient, soit. Mais ne vois pas d'un mauvais oeil les gens qui y croient, justement.

"Je fais déjà en sorte que mes enfants vivent bien, aient tout ce qu'ils ont besoin"
"Baser ses actions pour un futur hypothétique alors que des personnes réelles et proches ont bien plus besoin d'aide et de soutien."
Oui c'est bien ce que je dis, tu penses dans l'instant présent. Aujourd'hui tout va bien. Et dans 50 ans, si personne ne fait rien pour changer les choses, si tout le monde fonctionnait comme toi en fait, on serait encore plus dans la merde qu'on ne l'est déja.

J'ai l'impression que ton intellect, ton esprit, est coincé dans un bocal. Le pire c'est que tu es content d'y etre, et tu refuses d'ouvrir le couvercle meme si on t'explique que c'est super cool dehors, tu refuses meme d'entrevoir que ca puisse etre mieux ou au moins similaire. Et tu dénigres les gens qui font l'effort d'aller voir ailleurs.

Je suis mangeur de viande, je ne milite pas du tout pour le vegetarisme ou le veganisme, j'ai essayé par curiosité (et voir si je me sentais mieux dans mon corps). Effectivement je me suis senti moins fatigué, plus dispo, apres un mois de regime vegan. Mais j'aime tellement la viande que j'y suis retourné. Je suis encore trop lache pour m'arreter totalement, mais c'est ce qu'il faudrait faire oui. On peut ne pas manger de viande, cela serait benefique pour l'environnement, ergo les generations futures, si on arretait la production de betail, on pourrait eradiquer la faim dans le monde, c'est la solution intelligente.
Mais on est trop con..

@Martos: Je ne veux pas m'interposer dans votre débat mais juste réagir à ton dernier paragraphe. Il me semble que tu résumes le véganisme au problème de la consommation de viande alors que, justement, d'autre régimes alimentaires permettent de ne plus manger de viande sans pour autant refuser toute forme de protéine animale comme l'exige le régime vegan. Toutes les sociétés, qu'elles soient occidentales et industrialisées ou ayant conservé un mode de vie "traditionnel" consomment des protéines animales et exploitent l'animal d'une manière ou d'une autre (chasse, ramassage d’œuf ou d'insectes, élevage seulement pour le lait ou aussi pour la viande...). Le véganisme est vieux de 60 ans et rien ne dit qu'il soit la solution à la fin dans le monde. Rien. Par contre, c'est sur que la conso de viande à hauteur de ce que mange un occidental aujourd'hui nous mène à la cata. Des solutions existent mais elle ne sont certainement pas dans le véganisme.

Ce qui serait trop con, comme tu dis, ce serait de faire disparaitre l'élevage traditionnel en même temps que l'industriel... Perso, mon steak mensuel est (souvent) bio et toujours local et n'a connu que les verts pâturages de ma région. Je peux te garantir que ce n'est pas lui qui pose un problème environnemental et humanitaire aujourd'hui !
@Martos: Parce que tu crois sincèrement que notre pays irait nourrir les pays pauvres si l'on arrêtait la production de bétail? C'est illusoire.

Tu peux me croire coincé dans un bocal, mais croire que le véganisme est la solution à quoique ce soit, c'est illusoire.

La seule solution, c'est de revoir notre civilisation. Politique, économie, pouvoir, société, tout cela fait que le véganisme n'apportera rien. Ce n'est qu'un combat éphémère, dans 30 ans, cela sera oublié. Ou cela aura engendré d'autres problèmes.

D'autres s'y sont essayé pour d'autres buts, comme la paix dans le monde. Résultat, on est jamais plus en insécurité que dans les années 80.

Si les végans sont content de leur régime et manière de vivre, tant mieux. Mais stop de croire que les gens veulent entendre ce genre de laïus. On a pas plus envie d'entendre cela que d'avoir des témoins de Jéhovah devant sa porte.

Oui, le mouvement grandit, à tel point que des grandes enseignes ont reniflé le filon, et décide de se lancer dedans. Tu te rends compte l'ironie? Des marques, qui sont dans l'absolu à l'opposé de certains concepts véganistes, se lancent dedans pour amasser encore plus d'argent. Résultat, des gens vont manger des produits végans, se disant végans. Mais les autres jours, mangeront de la viande.

Je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire, mais la société altère déjà le message, en manufacturant le principe du véganisme. Les gens vont pouvoir acheter des produits végans, sans aucune explication, aucune idéologie. Juste pour se dire, je mange végans, le jeudi.

Ca va devenir un produit de consommation, comme les produits lights...
@legul: Je suis tout a fais d'accord avec toi, je me suis mal exprimé dans ce dernier paragraphe, je ne parle que de la consommation de VIANDE. CAD pas les oeufs, produits laitiers etc..

Je défend plus le vegetarisme en fait. Le regime Vegan est vraiment extreme pour moi..

Ceci dit l'élevage traditionnel demande lui aussi beaucoup de ressource pour pas grand chose au final..
Mais son empreinte ecologique est moindre, c'est vrai.
@Geraven: Bon, je te rejoins sur un paquet de choses la.

- Je ne défend pas le veganisme, attention, je defends juste la libre-pensée, ces gens ont le droit d'etre vegan, et si ca les chante, de promouvoir la chose. Libre a toi justement de ne pas y etre sensible, mais je ne comprend pas le besoin de les dénigrer c'est tout. Etre vegan c'est extreme pour moi aussi, une contrainte enorme.
Si je changeais mon regime alimentaire, je deviendrais vegetarien je pense. En continuant a manger des oeufs par contre, et du poisson de temps en temps chez mon poissonnier.
Il ne s'agirait pas d'un choix de regime pour ma santé mais pour, a mon échelle, ne pas alimenter ce lobby de la viande. Appelle moi "Hippie" si tu veux, je n'accepte pas ton argument de "Une personne de plus ne change rien".
Donc je trouve acceptable de depenser mon argent de temps en temps dans le commerce de proximité.

- Ce n'est pas parce que le "mouvement" connait des dérives mercantilistes parce que effectivement on en parle de plus en plus que cela doit entacher le bien-fondé de la chose.
Oui ca va apparaitre dans les magasines feminins a la con, ca va etre récupéré et l'idée de base transformée, des pseudo-nutritionniste vont te balancer leurs idées et conseils, tu vas avoir des petasses qui vont effectivement se faire des "Journées vegans" parce que c'est "Healthy" etc etc..

Mais si ca peut faire qu'on parle un peu plus du probleme soulevé derriere, ben tant mieux,,
@Martos: - Ha mais libre à eux. Mais j'ai le droit de ne pas apprécier d'être matraqué par cela.

- On en parlera pas. Quand tu vois dans un rayon "Produits végans", t'as pas d'écriteau qui t'explique ce qu'est être végan. Du coup, les gens vont se dire végan, sans savoir ce que c'est, et le terme végan va devenir totalement détourné. Et perdre tout intérêt.
Chargement...
Chargement...
Chargement...