Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Le sexisme dans l'enseignement

Je trouve que le plus choquant dans l'histoire, c'est que la plupart des propos sexistes relevés viennent de profs, plus ou moins haut placés.
Je trouve ça intéressant ces démarches, personnellement je n'aurais pas pensé que ce milieu pouvait être sexiste (du moins dans le sens où les profs balancent des phrases comme ça aux étudiants).
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Ba ça me choque pas moi, la ou y'a des vieux y'a des vielles mentalités
Kolik
m
ça m'étonne pas vraiment, je suis sûr qu'on en a tous entendu, mais on y fait pas forcément attention parce que ça nous concerne pas (j'ai en tête 2-3 profs à moi qui ont sans doute sortis des trucs dans le genre). Mais c'est vrai que c'est scandaleux.
Jilsh
op
@Kolik: Effectivement, il est probable que j'ai pu louper des phrases du genre, ceci dit, j'avais plutôt entendu l'inverse dans mon cursus ( que ce soit en école d'ingé ou en DUT Génie Mécanique ), des profs qui disaient en début d'année "C'est bien, cette année on a plus de filles que l'an passé, ça montre que c'est pas un domaine réservé aux hommes, et que ça s'ouvre à tous".
Kolik
m
@Jilsh: Heureusement c'est pas le cas de tous, et je pense (et espère) que les mentalités sont en train de changer.
“La différence entre la thermochimie et une salope, c'est que la thermochimie elle a des principes qu'on ne peut pas violer"

J'ai eu le prof là en cours, il sort la phrase là chaque année en intro de son cours. On avait trouvé cela drôle dans l'amphi surtout que c'était dit sur un ton humouristique.

Bref, depuis, ce fut la chasse aux sorcières pour savoir qui c'était. Et maintenant qu'ils l'ont retrouvé, une procédure de renvoi a été établie. Paye tes connards.

Car, certes, cela peut choquer mais s'il sortait cette phrase au début de son premier cours CHAQUE ANNÉE, pourquoi personne n'a rien dit avant ? Bref, de l'hypocrisie.
Jilsh
op
@MonsieurCanard: Je pense que tout dépend du contexte et de la répétition. S'il sortait ça en intro', même si c'est un peu lourd comme blague, en l'agrémentant d'une petite phrase genre "C'est loin d'être ma meilleure blague, mais c'est pour poser tout de suite qu'il faut de la rigueur en thermochimie" et qu'il n'en faisait pas d'autres, ça allait. Après, y'a toujours des gens qui seront un peu plus premier degré ou qui trouveront pas normal qu'un prof fasse des blagues comme ça en cours.

Ceci dit, qui a raison, qui a tort, entre ceux qui apprécient la blague pour ce qu'elle est, et ceux qui trouvent que cette blague est déplacée. Chacun a sa sensibilité, mais une simple discussion avec le prof pour exprimer sa désapprobation pourrait permettre de faire avancer les choses. Dans ton histoire ce qui est dérangeant je trouve, c'est la proportion de la sanction vis à vis du fait reproché.
@Jilsh: C'est cela aussi qui me dérange, l'ampleur de la sanction. Alors que dans l'amphi composée à 30% de sdp, personne a trouvé cela choquant, pas de discussions par la suite ou quoi.
@MonsieurCanard: C'est justement cette banalisation des "blagues" douteuse qui est dérangeante
@Divico: Je dis pas que je cautionne ou pas cette blague, c'est le retentissement que cela a et surtout que personne n'ait rien dit avant et que maintenant tout le monde lui tombe dessus. Sur ce site, c'est tout de même assez précis, "un professeur de chimie de l'université de Lorraine donnant un cours de thermochimie", il peut être fiché pendant un moment.



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...