Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Coucou les heureux parents!

Je viens à vous pour récolter quelques avis et conseils!

J'ai une petite fille de 3 ans bientôt, qui vient d'avoir un petit frère il y a 6 mois.
Ces derniers temps il lui arrive de se transformer en mode supersheitan, notamment aux moments des couchers, mais aussi à moindre échelle lorsque la frustration pointe le bout de son nez.
C'est une fille très sage et mignonne, polie et facile à vivre habituellement.

Depuis quelques semaines en revanche nous éprouvons de graaaaandes difficultés à l'aider à adapter son comportement. Elle part dans des colères redoutables, crie, hurle, jette, saute, cours, frappe. Une belle panoplie de la parfaite petite couillonne qui mérite une bonne trampe, je rigole, of course.

Quelques exemples: Fin d'un jeu, pourtant prévenue à l'avance, la p'tite se met à hurler, à jetter, à frapper lorsqu'on lui demande de ranger ou de passer à autre chose. Elle prend parfois aussi des excuses assez chelous en mode dédoublement de la personnalité, je m'explique. (suite en com)
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Au lieu de lire une histoire basique (3 petits cochons, Blanche Neige....), invente une histoire sur votre vie. Montre que tu la comprends mais aussi fait en sorte de mettre ta vie dedans pour qu'elle "comprenne" que la situation n'est pas évidente. Je sais, ce n'est pas trop clair mais si tu veux un semblant d'exemple, je m'y attellerai ! Pour nous, ça marche pas mal.
JeaNLuC
op
@Shizuku: Merci pour ton message! Nous le faisons déjà :) Je mêle d'ailleurs souvent les jeux aussi en rapport avec sa réalité et la notre. C'est toujours hyper intéressant, elle apporte vachement de sentiments dans ces moments là !
@JeaNLuC: Oui et continuer l'histoire à sa sauce, c'est excellent !
Vu ce que tu racontes, ça me fait penser à des histoires de parents que j'ai souvent entendu. La peur du premier enfant d'être délaissé parce ta fille ressent que le temps que tu t'occupes de ton nouveau, c'est du temps en moins pour elle. Avec possibilité d'en faire des cauchemars peut-être, d'où les difficultés du soir, ou juste pour rattraper le temps qu'elle considère perdu.
Mon cousin s'en était sorti en la responsabilisant, en l’impliquant activement à aider pour le bébé, à le surveiller, porter son biberon, etc... et c'est passé assez rapidement.
JeaNLuC
op
@Blutix: Salut, merci pour ta réponse. Je suis entièrement d'accord avec ton analyse. Par contre, la solution que tu avances me fait penser à des situations que je retrouve au boulot. Situations où on a mis beaucoup de responsabilités dites "parentales" sur des mômes dans leur fratrie, et qui, du coup, vivent de manière horrible les séparations entre autre.
J'imagine qu'un peu ne ferait aucun mal, et que c'est ce qu'a fait ton cousin, mais pour l'instant j'ai énormément de mal à me distancer des "errements éducatifs" que je rencontre dans ma profession et à y mettre de la nuance en tout cas.
A réfléchir donc!
@JeaNLuC: Le but est de la faire comprendre qu'elle n'est pas remplacée mais que ces enfants sont faits pour vivre et s'amuser ensemble. Je ne parlais pas de beaucoup de responsabilités, il faut que ça reste un jeu éducatif. Le principal est vraiment de l'inclure dans ce processus de s'occuper de ton petit nouveau. De cette façon, tu t'occuperas des deux en même temps et ta fille y trouvera son compte. Il faut y aller doucement et lui expliquer par contre.
Toutefois, garde bien ton rôle d'autorité parentale car en effet, comme le dit Unusual, c'est aussi un âge où les enfants se mettent beaucoup à tester les limites des parents et de ce qu'ils peuvent faire.
Je te souhaite toute la patience et la réussite dans ta recherche et tout le bonheur du monde !
JeaNLuC
op
"Machine, tu sais que dans deux minutes il faut ranger les jouets et passer à table"
-Non non non dis pas ça, Tomate (le nom de son bébé, cherchez pas...) il dit pas ça! (tout ça en hurlant et en se fâchant). C'est une grosse bétise ça!

En gros elle se fâche, fait dire des trucs à ses bébés ou ses peluches pour nous faire passer un message...mais on comprend pas, il est insensé pour nous.
Je précise qu'à chaque fois elle est prévenue de la fin du jeu, de l'activité en cours au préalable histoire que la transition ne soit pas compliquée à gérer pour elle.

Pour les couchers, c'est décuplé. Elle va au dodo difficilement (20h15~) après histoire et rituel. Elle est force de proposition dans les 5 dernières minutes avant le coucher et l'écran en est évidemment exclu. Lorsqu'elle est dans son lit après petite histoire, avec sa musique, des câlins, une veilleuse, des tétines, ses peluches, et bien elle se transforme bien souvent en sheitan à ce moment là. Après notre départ et le bonne nuit habituel, elle se relève, et saute partout, cours, crie, hurle, quand elle ne demande pas à boire, à faire pipi, ou un dernier câlin (x1000). Nous refusons parfois, acceptons souvent un dernier câlin ou un verre d'eau, mais nous savons qu'elle en joue. Il m'arrive de faire un câlin forcé, contenant, chose qu'elle n'apprécie pas du tout. Pour moi c'est une solution que je rencontre dans mon travail lors de grandes crises (je suis éduc) mais ça me fait mal parce que je sens que ça l'envahit, et elle ne s'en saisit pas énormément. Elle est parfois calme ensuite mais plus par tristesse ou par peur que ça recommence.
Elle s'endort parfois au bout de 3 ou 4 heures, parfois avant, fort heureusement. Le lever ne s'en trouve pas décalé (8h~)

J'en ai donc parlé à la psy au taf, elle m'a dit que ma fille avait peur. Terreurs nocturnes tout ça, nous avons discuté beaucoup avec ma gosse pour l'aider à exprimer ses peurs et la rassurer. Elle a parlé d'une contention aussi mais plus dans le câlin comme je le fais. J'ai bien l'impression qu'aucune solution n'a fonctionné, mais j'avoue avoir du mal à me dire qu'une solution efficace peut mettre plusieurs mois à être efficiente.

Nous n'avons jamais été violent avec elle, pour moi c'est un moyen de communication dans lequel je n'ai pas envie d'entrer, l'envie ne manque pas lorsque la patience arrive à son terme mais je suis persuadé qu'un retour arrière après une gifle ou une fessée est impossible.
Il y a évidemment la question du petit frère qui est arrivé récemment, mais leur relation est excellente. Il y a aussi le confinement qui joue pas mal sur ses humeurs, nous l'avons respecté drastiquement, et depuis ses grosses colères nous lui avons permis de s'aérer et de se balader dans notre village.
Elle a un assez grand jardin dans lequel elle se dépense beaucoup. Elle joue très bien seule, n'est pas constamment sur les écrans...voilà quelques infos sur elle pour vous aider à la connaître :).

Merci de vos éventuels retours, avis, conseils, adresses de marchands d'armes.
Les joies d'avoir 2 gosses en bas âge.
Je pense que c'est juste un passage où elle vous test, j'ai un peu la même à la maison, le petit à deux ans et 3 mois et à ce genre de comportement, alors qu'il est sage etc en temps normal. Par contre j'ai qu'un enfant, donc je pense pas que ce soit de la jalousie, simplement une période où l'on doit être strong.

Courage!
J'ai eu exactement ca avec ma grande. L'écart est identique entre les 2 (26 mois) et elle a eu beaucoup de mal à partager ses parents. Toujours dans la peur de passer apres, d avoir moins.

Là elles ont 5.5ans et 3 ans. Ca s'est un peu aténué mais c'est pas encore ca.

Il faut (essayer) de rester calme, lui expliquer pourquoi / comment on doit faire les choses, lui dire qu'on l'aime tout autant que sa frere/soeur et essayer de degager un peu de temps rien que pour elle

Voila
Bon courage
JeaNLuC
op
@Offerzo: Merci pour ton aide.
J'ai pourtant l'impression qu'on a fait tout ce qu'il fallait, et qu'on le fait encore. Nous avons des moments privilégiés avec les deux! D'ailleurs à un moment on s'est même interrogé de savoir si on laissait pas le nouveau-né un peu trop de côté...faut dire que les premiers mois c'pas le plus intéressant.
Bref, on va verbaliser encore et encore, et j'espère que ça s’atténuera! Mais bon sang si tu me dis que c'est encore le cas à cet âge là pfiouh ça fait peur!

@JeaNLuC: chaque enfant est unique après. Mais nous en tout cas elle est toujours encore en train de comparer avec sa soeur si elle a pas eu moins de grenadine par exemple, c régulierement la gueguerre sur les jeux car elle a subitement une folle envie de jouer avec le jouet avec lequel joue sa soeur.

Apres ca n empeche qu'elles s adorent et jouent beaucoup ensemble ;)



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...