Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Adieu les cons,

Hier je suis allé voir en avant-première quelqu'un qui est, selon moi, un grand nom du cinéma français.

Pour ma première avant première (ouais, bon, j'suis en province et pas non plus fou d'avant-premières) j'ai vu le film de Dupontel, avec Virginie Efira, Nicolas Marié, Michel Vuillermoz, Bouli Lanners, Jacky Berroyer...et lui-même.

Je vous encourage sincèrement à aller voir son film. Bien que ce soit un "film français", ça reste du Dupontel, il y a un traitement particulier de la pellicule, des couleurs propres à son cinéma, de l'action, et ça mérite bien un coup de salle obscure pour profiter au mieux du film.

Pour ceux qui doutent d'Efira -comme moi-, elle est vraiment bien dans ce film, et Dupontel sait bien que son choix est particulier, il l'a d'ailleurs justifié après la projection.
On rit beaucoup, la tragédie prend parfois aussitôt la suite du rire et le film passe très très vite.

Allez-y !
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Moi je l'aime bien Efira
@Offerzo: elle se débrouille bien, il faut la voir en catho tradi coincée dans le film de Paul Verhoven, "Elle", ou en cougar dans "20 d'écart". Mais avant le cinéma, mon ex avait pu la voir faire "des ménages", comme disent les présentateurs/animateurs, c'est à dire animer des conventions/séminaires d'entreprises (Unilever, pour Efira).
tu m’as excité wallah
J'ai toujours trouvé que Dupontel avait un coté punk dans sa manière d'écrire.
@TontonEd: Quand tu vois la réalisation de Enfermé dehors ca se comprend.
JeaNLuC
op
@TontonEd: carrément, sur certains films. Là il est scénariste donc c'est clairement le cas, sur les adaptations forcément il est un peu bloqué...Mais sa réalisation le devient.
J'ai lu le titre de ta box, j'ai cru que tu allais delete ton compte.
Alors, j'en profite pour partager mon expérience particulière avec ce film.
/csbon
Je suis allé le voir le mois dernier en AP et, il m'est arrivé un truc inédit au cinéma (et devant un film tout court).
Je suis sorti de la salle en sanglot (j'ai pu à peut prêt tenir jusqu'à ma voiture avant de tout relâcher) APRES le film. D'ordinaire on pleure pendant le film (et rarement à sanglot) mais pas après le film. Bien sûr j'ai eu les larmes sur certaines scènes bien efficaces, mais pendant que le générique défilait et que je repensais au film j'ai senti une énorme émotion m'envahir. Sans rire, je pense que si quelqu'un m'a aperçu dans ma voiture, il aurait pu penser que je venais d'apprendre le décès d'un proche...
Pour avoir réussir à me faire ça, Chapeau Monsieur Dupontel ! J'irai le revoir Day One à sa sortie.
/csboff
JeaNLuC
op
@PedoMonkey: Ah ouais quand même? C'est quoi c'est cette fin abrupte à la Thelma et Louise ? Ou la globalité du film? Autant j'aurais versé une belle larme pour Au revoir là-haut, là c'est pas vraiment le cas.
@JeaNLuC: en vrai je saurait pas dire... je pense que c'est le film dans sa globalité, comme l'a dit Albert avant la projection, ce film c'est un conte ou une fable, ça se ressentait beaucoup dans la réal et je pense que ça m'a particulièrement touché. Je pense aussi que j'ai retrouvé un peu de moi dans le personnage de Dupontel, ça a probablement jouer aussi.
@JeaNLuC: en tout cas maintenant je n'arrive plus à écouter Mala Vida sans un petit pincement au cœur mdr
Je ne savais même pas qu'il sortait un film, merci pour l'info
on l'a voit a poil dans le film au moins?
JeaNLuC
op
@Bubbz: pô du tout, mais y'a pas besoin!
Vu le mois dernier, un des rares réalisateur français qui sort du lot, Dupontel à vraiment sa touche et je pense retourner le voir quand il sortira en octobre.
Le docteur on dirait mister mv



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...