Chargement...
Menu Groupes

Le "If Day": le jour où le Canada fut envahi par l'Allemagne nazi, 19 Février 1942

En début 1942, le Royaume-Uni, en pleine guerre mondiale depuis plus de deux ans, est dans une situation compliqué. C'est le seul pays d'Europe à faire face à l'Allemagne nazi et l'Italie fasciste depuis le début, tentant de les repousser d'Afrique du Nord. Mais leur Empire est désormais menacé à l'autre côté du globe par l'Empire japonais qui vient tout juste d'envahir la Malaisie, la Birmanie et les Philippines et qui menace désormais l'Inde et l'Australie.

Winnipeg, une ville de plus de 200 000 habitants en plein milieu du Canada, qui est loin des théâtres d'opérations militaires, semblait être loin de tous danger. Pourtant, le 18 février 1942, des avions aux couleurs allemandes survolèrent la ville. À Selkirk, une petite ville au Nord-Est, un bombardement a lieu, annonçant ce qui allait suivre.

En effet, dès le lendemain, le 19 février à 5h30 du matin, des troupes nazis sont observés à l'ouest dans la ville. Rapidement, les forces de défense canadiennes se massèrent près de la caserne de Fort Osborne ainsi qu'à des armureries pour contrer la menace. La défense de la ville est alors organisée et dès 7h du matin, les sirènes de la ville retentirent, annonçant un bombardement imminent.

Les 30 véhicules antiaériens ainsi que les batteries de DCA firent feu sur les bombardiers, tandis que les troupes allemandes lancèrent l'offensive. Les endroits stratégiques de Winnipeg sont défendus par les forces canadiennes, positionnant leurs blindés léger près des grands axes, mais les premières pertes sont rapportés dès 8h.

Les troupes canadiennes se battirent bravement mais ne purent repousser l'assaut et furent obligés de capituler. Ainsi, à 9h30, Winnipeg tomba aux mains des allemands. Ces derniers commencèrent aussitôt à s'en prendre aux pouvoirs locaux ainsi qu'aux habitants. Le premier ministre John Bracken, le maire de la ville John Queen, le gouverneur du Manitoba Roland F. McWilliams ainsi que l’ambassadeur norvégien Wilhelm de Morgenstierne sont arrêtés et internés à Lower Fort Garry.

L'administration tomba alors sous le contrôle de Erich von Neurenberg qui, rapidement, remplaça les drapeaux de l'Union Flag par des drapeaux nazis puis rebaptisa la ville Himmlerstadt. Un décret est publié et affiché dans toute la ville, instaurant notamment le couvre-feu, la réquisition des biens au service du Reich ainsi que le rationnement.

Après s'en être pris aux pouvoir locaux, les allemands arrêtèrent des prêtres, interdirent la presse libre en renommant le « Winnipeg Tribune » en « Das Winnipeger Lügenblatt », fouillèrent les passagers des bus, pillèrent la gendarmerie royale, remplacèrent le directeur d'une école élémentaire, firent des autodagés et mirent en circulation des Reichsmarks.

Les villes alentours subirent le même sort, ainsi à Neepawa des troupes nazis défilèrent dans les rues, Virden est rebaptisé Virendberg et Brandon est victime d'une attaque.

Puis, à 17h30, l'invasion de Winnipeg prit fin. Elle fut aussi rapide et efficace que... fictive.

Toute l'opération était effectivement une simulation grandeur nature de ce à quoi ressemblerait une invasion allemande du Canada dans le but de sensibiliser les populations. L'événement fut appelé le « If Day » et organisé par le Comité des obligations de guerre du Grand Winnipeg. Il impliqua 3 500 membres de l'armée canadienne tandis que les troupes nazis étaient des volontaires portant des uniformes d'Hollywood. Les deux seuls vrais victimes de cette fausse invasion furent un soldat s'étant foulé la cheville et une femme s'étant coupé la main en faisant des toasts pour les soldats.

Bien entendu, l'opération avait déjà été annoncé pour éviter de créer un vent de panique au Canada, même si la simulation prit au dépourvu quelques habitants. L'objectif premier était de pousser les habitants de Winnipeg d'acheter des obligations de guerre pour aider économiquement le Commonwealth. Initialement, le but était de récolter 45 millions de $ dans la province. Grâce au « If Day », ce fut au total 60 millions de $ qui furent récoltés, ce qui fait de l'opération l'un des événements les plus efficaces de la campagne de collecte de fond.

Au-delà de Winnipeg même, l'événement fit parler de lui partout au Canada et aux États-Unis, des simulations similaires prenant place dans d'autres villes, comme Vancouver.

Tl;dr: Une fausse invasion de Winnipeg par des troupes allemandes fut organisée en février 1942 dans le but de récolter des fonds pour l'effort de guerre
Le "If Day": le jour où le Canada fut envahi par l'Allemagne nazi, 19 Février 1942
Bons Plans
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
"C'est le seul pays d'Europe à faire face à l'Allemagne nazi et l'Italie fasciste depuis le début"
Faux ! Un petit village d'irréductible résiste encore, et il s'appelle la France libre mônsieur !
Zedix
op
@BarbaraGourde: Bien entendu je fais référence aux pays qui n'ont pas été occupé ni forcé à l'exil, sinon à ce compte là on peut rajouter les polonais, les norvégiens et d'autres
@Zedix: ahah oui c'était juste pour faire mon franchouillard de base.
@BarbaraGourde: C'est la france du general de Gaulle !
@BarbaraGourde: tu parles des 24 pelos qui parle même pas français?
@Divico: Ohooo il veut quoi le collabo de Suisse là hein !
Très intéressante comme box.
Je suis moins conciliant quand jenvahis le canada sur hoi4
Faudrait faire ça en France en 2019, ce serait marrant
Tu m'as bait comme jamais. Enfin les Canadiens du coup. Super box comme d'hab.
D'habitude je lis tes boxs ensuite je regarde les photos puis les commentaires. Pour une fois que je le fais dans l'autre sens j'avoue que je me suis fait avoir en pensant qu'un morceau important de la WWII me manquait. Superbe box comme d'habitude.
Superbe box. Encore une réussite du Backtothepast! Merci.
Zedix
op
@mephemeris: Merci beaucoup!
C'était tellement bien raconté que j'ai lu ton texte en ayant la voix d'Axolotl dans la tête !
Zedix
op
@Mystletoe: Eh bien, je suis loin d'égaler Axolot, mais merci du compliment!
Ducoup ils tiraient quand même a balle réelle ? Et le bombardement ?
Zedix
op
@H4RZVS: Non, ils tiraient à blanc et les bombardements étaient factices, de ce que j'ai pu lire c'était surtout des bruits de bombe qu'on entendait, donc je suppose qu'ils faisaient juste exploser des bombes/explosifs à l'extérieur des villes pour simuler un bombardement. Tout était faux et préparé à l'avance, même les livres brûlés pour l'autodafé avaient été préselectionnés parce qu'ils étaient en trop mauvais état et devaient être jetés.
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
Il paraît que c’est une histoire vraie.
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus