Chargement...
Menu Groupes

Les différentes approches en économie

Salutations !
Mon premier réel post dans le groupe économie dans lequel je vais essayer de résumer assez clairement les différentes approches d'égalités et d'inégalités, chacun pouvait faire ses commentaires par la suite et, s'il le veut, apporter des précisions.

Premier point, l'approche "Utilitariste" par Smith et Bentham :
C'est l'idée que chacun doit recevoir en fonction de sa contribution à la production, basée sur l'idée de mérite, de récompense, si l'on n'apporte rien on ne reçoit rien, voilà qui est considéré comme juste, on considère que le "laissez faire" arrangera les choses, par "Stimulis" c'est à dire, en voyant une personne gagner mieux sa vie en contribuant plus à l'économie ( parfois même lorsque son activité se fait au détriment de celle d'un autre, on appellera ça un "surplus d'utilité") on sera tenté de faire de même, chacun va y trouver son compte. 
J'appelle ça le capitalisme optimiste.

L'approche "Libertarienne" selon Hayek
L'injustice sociale n'a pas de sens, dans les sociétés il y a forcément des inégalités, et nous n'y pouvons rien, ce n'est donc pas une injustice, et si ce n'est pas une injustice pourquoi on lutterait contre ? C'est chacun pour soit.
Les inégalités sont même utile et non injuste, car on ne sait ni qui ni quoi incriminer (exemple de la foudre qui s’abat sur une maison) et on ne va pas tenter de crée l'égalité au risque de toucher à la liberté. Dans une économie ou seul le marché règne, certains payent les pots cassés, mais ils apportent leur contribution à la société dans son ensemble en montrant ce qu'il ne faut pas faire.
Ce traitement inégalitaire avec son cortège de victimes est essentiel pour la mise en place d'une société ou les individus décident librement de leurs destin.
Hayek dans sa grande bonté a tout de même conscience que l'inégalité est plus facile à supporter lorsque l'on fait partie des classes aisées.

Bons Plans
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Z0or
op
@Boubouilles: Grosse Tanche, à la prochaine soirée tu te démerdera tout seul pour rouler.

ET QU'EST CE QUE TU FOUS SUR LE GROUPE ÉCONOMIE S'PÉCE D'INCULTURÉ.
Z0or
op
En outre décider de défendre la justice sociale c'est se soumettre au contrôle de dirigeant politiques et décider de la place sociale de chacun en réduisant sa liberté d'action.
Il est convenu d’appeler ça "L'anarcho-capitalisme".

Vient suite l'approche "Égalitariste" par Marx
Souvent considéré comme illusoire et utopique, elle n'est pourtant pas à mettre de côté.
On se base sur le fait que la quantité de travail fournie par deux travailleurs différents ne demande pas les mêmes choses pour chacun d'eux (fatigue, moyen de locomotion, force physique, ou même origine etc...), de plus les besoins de chacun ne sont pas les mêmes. La pensée Marxiste est donc que le travailleur doit recevoir non plus par rapport à sa contribution à la production, mais par rapport à ses besoins.
Par quel moyen ? Par la chute du libéralisme. Il a été nécessaire pour arriver à un niveau de développement haut, mais il faut dorénavant changer de système.
Le problème me direz vous, c'est que lorsque l'individu va s'apercevoir que, quoi qu'il fasse (qu'il travaille mieux ou moins bien que son collègue) il recevra la même chose, très rapidement, individualiste que nous sommes il y aura une tendance à la démotivation et à la baisse de production.
(C'est là qu'on se pose la question : Faut t-il que l'homme soit soumis à la politique de la carotte et du bâton pour que l'économie ne tombent pas ?)

On arrive à la dernière Théorie pour aujourd'hui, celle de Rawls "Libérale-égalitaire" :
Il faut respecter les libertés de tous, et ne garder que les inégalités "justes" (c'est à dire favoriser ceux qui en ont le plus besoin, c'est injuste mais c'est équitable.).
Les seules inégalités qui se créent doivent toujours se faire au bénéfice des plus pauvres.
Quelques principes comme "le principe de différence" et "le principe d'égalité des chances".
Le principe de différence en résumé vise à instaurer la justice sociale, les inégalités socio-économiques sont justes seulement si elles produisent en compensation des avantages au plus démunis, Rawls affirme donc que le fait qu'un petit nombre obtiennent des avantages supérieurs à la moyenne n'est pas un problème du moment qu'ils contribuent à améliorer les conditions des plus défavorisés.
Quant au principe d'égalité des chances, c'est assez basique, il s'agit que chacun ait les mêmes chance que son voisin d'accéder à diverses fonctions et position sociales d'ou qu'il vienne.
Je pense que la société française actuelle tente de se rapprocher au plus de Rawls.

A vos commentaires, toutes critiques est la bienvenue !
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus