Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
En même temps y'a une différence entre ingurgiter des huiles essentielles et s'injecter des puces 5G sous la peau
Divico
op
@Hqro: Putain mais laisse nous nous transformer en antenne 5G grâce aux nanoparticules, merde!
@Divico: Les effets néfastes du vaccin :
23 points
nsfw
@Dune: je pensais plutôt à Cartman avec sa parabole dans le cul.
@Divico: Quand tu vois le nom du brevet déposé par microsoft (WO/2020/060606) y'a de quoi ce demander si c'est du troll ou si on est déjà dans 1984.
La chloroquine c'est un médicament donné depuis plus de 70 ans on a du recul dessus mais tout le monde se voulait vachement prudent sur son utilisation. Déjà a l'époque ça me faisait marrer parce que je faisais souvent remarquer que quand y'avait des gros enjeux financier bizarrement les gens n'étaient pas aussi frileux pour une mise sur le marché sans vraiment de recul sur les risques potentiels.

Au final je m'en fout de la chloroquine c'est juste que je trouve ça un peu hypocrite de se montrer très prudent pour une molécule qui ne rapporte presque rien et de devenir vachement moins regardant quand y'a masse de thunes en jeu.
@Dub_plate: ouais mais la chloroquine depuis 70 ans on l'utilise a des doses nettement inférieur à ce qu'il faut pour voir une baisse de charge virale. c'est comme dire qu'on connait vraiment bien le paracétamol et donc aller avaler une boite de 8 comprimés de 1G en une fois
@lostghost: Pas du tout en fait, ta comparaison ne fonctionne pas.

Tout ce que je voulais souligner c'est que tout le monde criait à la prudence pour un médicament que l'on connait depuis des années et a l'inverse avec un vaccin sur lequel on n'a pas de recul j'ai l'impression que ça dérange beaucoup moins de monde.
@Dub_plate: le fait que la molécule soit connue depuis longtemps ne veut au contraire rien dire, puisque le protocol et la pathologie traitée ne sont pas les mêmes. C'est comme dire que le vaccin de Pfizer va forcément marcher puisqu'on connait le principe du vaccin depuis Pasteur. C'est un sophisme d'appel à la tradition, au mieux.
@Redeamer: En fait je ne débat absolument pas de l'efficacité.

Je le répète encore une fois c'est la perception des gens que je critique.
Quand tout le monde étaient devenus des modèles d'éthique sur l'utilisation de la chloroquine, je faisais remarquer que par le passé beaucoup de gens avaient mis un petit mouchoir sur leur éthique quand il s'agissait de faire de la thune avec des molécules sur lesquelles on n'a pas de recul.

Lors de la première vague, la prudence que tout le monde réclamait me semblait justifié si quelqu'un était arrivé avec une nouvelle molécule dont on ne connaissait rien sur l'utilisation à long terme. Mais pour la chloroquine ça me semblait un peu disproportionné.

En gros ça me parait assez contradictoire de se montrer prudent avec la chloroquine alors qu'en règle général on ne se montre jamais assez avec plein d'autres nouvelles molécule.

Cette prudence avec la chloroquine pourrait être bon signe, montrer qu'on change de vision sur l'utilisation des molécules, et puis un vaccin expérimental arrive et toute cette prudence s'envole.
@Dub_plate: Oui enfin la perception de l'écart de prudence, je ne la ressens pas pareil que toi, c'est sans doute assez subjectif. D'un côté on traite avec une molécule sans preuve d'efficacité sur cette maladie et on veut généraliser un traitement avant même de savoir s'il marche et de l'autre on a un vaccin TESTé qui arrive rapidement sur le marche, mais aussi parce que c'est une priorité mondiale. On n'oblige personne a se prendre une picouze dans le c*l, là on sort à peine de phase de test. ça me semble être en décalage, que ce soit sur le timing ou sur les résultats des expérimentations, pour faire preuve d'un tel scepticisme.
@Redeamer: Je le redis encore une fois, je ne parle pas d'efficacité mais de risques.
Et encore un fois c'est la mise en perspective entre les 2 façon appréhender les risques qui me fait tiquer.
Je ne suis pas du tout sceptique, juste prudent, chose qui ne semble pas vraiment être la norme dans le milieu pharmaceutique.
C'est pour ça que quand tout le monde s'est mué en chantre de l'éthique avec la chloroquine ça m'a fait doucement rire.
saian
a
Tu vas te faire des amis.
Divico
op
@saian: Pas grave, j'aime pas les gens de toute facon
@saian: Non, mais là, tout le monde est un expert médical d'un seul coup. Il n'y pas de place pour un doute raisonnable, si on te dit qu'il y a un vaccin, tu baisses ta culotte et tu tends le cul, tu ne te poses surtout pas de question sur la pertinence de l'acte.
Donc manger de la chloroquine, qui était un truc connu, pas de moi, mais de la médecine, sans réfléchir : c'est débile.
S'injecter les yeux fermés un vaccin développé à la va-vite contre un virus dont on sait qu'il mute, par contre, pas de problème, c'est les autres qui sont débiles.

Vraiment, j'ai l'impression de passer à côté de la blague, j'espère que c'est une blague, mais j'ai du mal à y croire vu les passions qu'engendrent les antivaxs habituellement. Facile de taper sur les handicapés, mais avoir un doute raisonnable dans le contexte, c'est faire preuve d'intelligence. Les antivaxs, pour le coup, feraient preuve d'intelligence à leur insu. Mais taxer de complotistes ceux qui évoquent un doute sur le nouveau vaccin vu ce qu'on en sait (c'est-à-dire rien ou presque), là, c'est être vraiment débile.
@LeChasseur: sauf que je principe d'un vaccin même totalement random, c'est que c'est au pire non nécessaire et ne fait rien, au mieux ça immunise.
La chloroquine, c'est connu, oui, comme étant toxique, donc ça risques de te tuer plus que la maladie que c'est sensé guérir, donc il faut en prendre uniquement si tu es certain que ça a un effet sur la maladie et que la mortalité de la maladie est supérieure à celle de la chloroquine.
@dobbey: Le vaccin contre le HPV est largement suspect d'avoir provoqué des cas de sclérose en plaques. C'est un exemple, à mon avis il y en a d'autres, mais je ne vais pas chercher pour toi.
D'accord, c'est un faible pourcentage de la population vaccinée qui a eu des problèmes. Mais c'est faux de dire qu'un vaccin raté ne fait rien à chaque fois.

Pour la chloroquine, l'autre charlot a bien tâtonné, ça c'est sur. Mais il a tâtonné avec quelque chose de connu et en connaissance de cause. Tout le monde aujourd'hui est d'accord pour dire qu'il était complément hors de la méthodologie scientifique, mais à notre connaissance, il n'a pas provoqué plus de morts qu'ailleurs, c'était pas un médecin de camp de la mort non plus.

Par contre, un vaccin trouvé et développé en un an et demi, niveau méthodologie scientifique, ça n'angoisse personne ? Aucune réserve à émettre, vous êtes sûrs ?

Je prépare mon CHEH comme celui que je vous avais mis de côté pour la femme enceinte tuée par une meute de chiens de chasse en colère, meute de un chien nommée Curtis.
saian
a
@LeChasseur: je suis d'accord avec toi mais le soucis, en ce qui me concerne en tout cas, c'est que j'ai aucune connaissance dans ce domaine, quand je prends un doliprane je sais pas ce qu'il se passe dans mon corps que quand je me fais vacciner et on va pas se mentir on est 99.9% dans ce cas, même les médecins ont pas le niveau des chercheurs.

Sinon pour répondre à ton premier com le vaccin est pas destiné à toute la population, le plan c'est de vacciner en priorité les personnes à risques et ceux qui sont sur le terrain, on a le temps de voir venir.
@dobbey: Salut, la chloroquine c'est pas toxique, l'étude qui a dit ça était une fake étude c'est connu. (cherche : LancetGate sur google tu verra).
Le médoc est pas miraculeux mais il a un effet positif sur le temps d'hospitalisation et la mortalité.
Par contre on autorise le remdesivir dont on connais les effets secondaires sur les reins...
@LeChasseur: C'est pour discrediter la chloroquine qu'on fait croire que l'étude de Raoult est hors méthodologie scientifique.
En vérité, les études comparatives sont (comme celle de raoult) sont + souvent pratiquées que les études à double aveugle avec placebo. Justement, ces études avec placebos ont été mises en place par et pour les labos pharmacieutiques, pour autoriser des médocs qui n'étaient "pas + mauvais" qu'un placebo.

Tout ça c'est juste une histoire de lobby pharmacieutiques qui voient pas + loin que leurs portefeuilles, comme d'hab
@LeChasseur: on te dit qu'il faut réguler, tu tues des bêtes, simple

ça vaut pas mieux
@Ultimex:
"les études comparatives sont (comme celle de raoult) sont + souvent pratiquées" sophisme d'appel à la majorité, ce n'est pas un argument recevable ;
"Justement, ces études avec placebos ont été mises en place par et pour les labos pharmacieutiques, pour autoriser des médocs qui n'étaient "pas + mauvais" qu'un placebo." Procès d'intention, ce n'est pas un argument recevable.

Les études comparatives sont d'un très faible niveau de preuves. Je dis ça alors que j'en pratique souvent moins même, faute d'avoir les moyens de faire systématiquement des protocoles plus contrôlés. Mais quand on a les moyens de faire des tests plus solides, on se doit de les faire. Sinon autant faire des études comparatives à l'arrache avec des situations très distinctes. Ou pourquoi pas se contenter de valider ses théories avec des anecdotes personnels ?

Il est ridicule de considérer que l'une des meilleures méthodes objective d'évaluation des traitements soit faite pour des raisons financières car elles sont plus couteuses, plus complexes et au contraire amènent les lobbys pharmaceutiques et paramédicaux à se prendre des claques financières dans la gueule. Il suffit de voir le déremboursement de l'homéopathie ou le frein au monopole de la psychanalyse pour se rassurer sur les impacts positifs dans l'industrie pour les patients.

Et pour l'étude de the Lancet, les données n'ont pas pu être vérifiées donc l'étude a été retirée, ça ne veut pas dire qu'elle était fausse et encore moins que l'hydroxychloroquine n'est pas toxique... C'est une molécule toxique dont l'usage doit être très précis, il suffit de se renseigner un tout petit peu : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydroxychloroquine#Effets_ind%C3%A9sirables_et_toxicit%C3%A9

Bref, avec ce genre de raccourcis dans le raisonnement, on peut penser tout et son contraire. Un peu de méthode, ça permet d'avoir un esprit plus critique et pas simplement suspicieux.
D'ailleurs, pour la chloroquine, les vaccins en 6 mois (lel), je vous invite à lire simplement ce petit article https://fr.wikipedia.org/wiki/SARS-CoV
Partie traitement pour ceux qui veulent juste lire chloroquine et vaccin.
Je suis peut-être un con qui suis totalement au premier degrés, sur le sujet, et alors je n'ai pas compris la blague, mais vous devriez garder votre esprit critique sur le sujet, sans diaboliser la vaccination, ni la non-vaccination (pour le COVID, pour la plupart des autres vaccins, on est sur, je suis bien d'accord ).
c'est évidemment pas comparable mais bon.
Mouais, enfin, quand on voit les retours sur le vaccin contre le cancer du col de l'utérus (contre trois HPV dont deux très aggravants dans la formation de ce type de cancer, pour être précis), on peut se poser quelques questions et attendre d'avoir un peu de recul sur le sujet.

De plus, il vaut mieux effectivement attendre que ce soit testé, en effet.

Et au final, vu qu'il a eu beaucoup de cas de COVID qui n'ont pas été détectés et que du coup les personnes concernées ont déjà développé les anticorps, il vaudrait peut-être mieux prescrire un test à tout le monde histoire de savoir qui a besoin du vaccin ou pas avant de prescrire le vaccin à tout le monde ?
@LeChasseur: Il a été prouvé que le vaccin contre le cancer de l'utérus ne génére aucune maladie... Faut arrêter de croire tout ce que tata monique t'envoie sur whatsapp ;)



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...