Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Les allégations de fdp #3

Salut les chouals, j'espère que cette box va vous plaire parce qu'on va s'attaquer à du lourd : le Label Rouge. Et plus particulièrement le Label Rouge sur la viande et charcuterie de porc.

En général, lorsqu'on pense au Label Rouge, on pense qualité supérieure et bon gout... et c'est souvent le cas. Ce label apporte beaucoup de garanties sur une viande, de l'élevage de l'animal à la transformation du produit final. Ce label est même plus avantageux en terme de bien être animal pour le poulet, par rapport au Bio par exemple : les parcours des poulets y sont plus grands et obligatoirement arborés.

Donc le Label rouge c'est top.... sauf pour le cochon. A la base, le label rouge prévoyait bien des conditions d'élevage au top pour les animaux (élevage sur paille ou plein air) mais comme souvent avec cette filière tenue par de gros enculés, de grosses négociations, des arguments mensongers, des appuis politiques (la région Bretagne a massivement investit dans l'élevage industriel pour faire tourner ses ports) et de l'interprofession ont convaincu les gestionnaires du Label rouge de couper leur label en 2 catégories : label rouge et label rouge fermier, le premier permettant les élevages intensifs de la pire espèce. Sans communication et avec un prix 2 fois plus élevé, le label rouge fermier est aujourd'hui quasi inexistant.

Le cochon ayant, pour son plus grand malheur, le pouvoir de produire de la viande gustativement intéressante peu importe ses conditions d'élevages, vous trouvez aujourd'hui des tas de produits industriels, pas forcément mauvais, étiquetés label rouge, mais provenant d'élevage sur caillebotis absolument affreux du point de vue bien être animal et environnemental.

Donc, à nouveau, si les aspects écologiques et éthiques vous préoccupent lorsque vous achetez de la charcuterie, ne vous faîtes pas avoir, éviter le label rouge et préférez les petits labels fermiers quand vous en trouvez (comme le magnifique porc fermier d’Auvergne où 100% des cochons sont en plein air !) ou le bio, avec cela dit le problème du prix élevé.
Les allégations de fdp #3

Salut les chouals, j'espère que cette box...
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Le prix ne devrait pas être un frein, ce n'est pas un met essentiel à la survit de notre espèce donc autant se faire plaisir moins souvent mais avec une meilleure conscience et une meilleure qualité. C'est parce-que le consommateur réclame sans cesse des prix plus bas que les éleveurs sont parfois obligés d'en passer par là.
legul
op
@Hqro: La clé, c'est le consommateur, encore et toujours. L'exemple des œufs est parlant : ce sont les consommateurs, en se détournant de plus en plus des œufs issus de poules élevées en cage, qui vont doucement faire disparaitre ce mode d'élevage inepte. Jamais une telle démarche ne serait venue des l'interprofession ou de l'Etat. Et on constate que les prix des alternatives aux élevages aux cages ne sont pas si élevés, au final.
@Hqro: Il y a un double effet, le consommateur en soit se plie a ce qui est proposé, il ne demande pas un prix bas, il achète le prix bas, si le prix bas n'existe pas, il ne l'acheterait pas.
Le problème vient donc avant tout de celui qui propose le prix bas et des moyens (pas très éthiques) qu'il met en oeuvre pour pour le proposer, tout en cachant en plus ces méthodes au consommateur.
Le problème, c'est la course au profit et à la part de marché, le consommateur est lui une victime a tous les niveaux (et il en est un peu responsable, un peu seulement), la qualité de ses aliments baisse en même temps que son salaire et il se retrouve happé dans une spirale dont il ne peut plus sortir ou difficilement, par effet de groupe.
@legul: Non la clef, c'est la réglementation, le bon sens politique et surtout la résistance écologiste (achat de terre, perma et toutiquanti). Croire qu'en tant que consommateur tu as le pouvoir de faire plier un système d'une robustesse à toute épreuve (à part celle écologique à venir bien sûr), c'est te considérer un pouvoir que tu n'as pas. C'est une des grande illusion du système consumériste et individualiste justement.
@legul: L'exemple des oeufs est intéressant. Qui en consomme le plus et demande des prix bien serrés raz les paquerettes ?
legul
op
@Stooff: Vaste débat... Je vais modérer mes propos : le consommateur peut être la clé quand le législateur fait défaut. Et en matière de bien être animal, le législateur ne fait rien ou presque (voir va à l'encontre du bien être animal) et, que ce soit avec certains produits comme les œufs ou encore toutes les concertations actuelles entre filières d'élevage et assoc de protection animale, également la vidéo en abattoir par exemple, tout cela est bien venu de la société civile et des demandes sociétales qui ont évolués.

Ensuite, la force publique doit prendre le relais, c’est clair, pour réglementer à l'échelle nationale.

Et c'est justement lorsque les consommateurs réfléchissent à leur acte d'achat, voire de non achat, en incluant des valeurs non économiques dans la décision (éthique, écologique, etc.) qu'on sort d'un système purement consumériste et individualiste. A mon avis en tout cas.
legul
op
Vous pouvez répéter la question ?
@legul: J'aime beaucoup ton positivisme rationnel doublé d'un intérêt pour la recherche de la vérité. Mais cela ne suffit pas à faire "débat" (que je n'aime particulièrement pas personnellement, car trop guerrier, c'est toujours contre-productif en matière de partage d'idée, le débat). Cela dit, je pense que tu as compris le fond de ma pensée et j'en suis content. Malheureusement, je n'ai pas suivi ton dernier message, il y a beaucoup de concept dans le même paragraphe et j'avoue que j'ai du mal à relier les wagons. Peut-tu détailler voire synthétiser ton message commençant par "Vaste débat..." ?
Pour enfoncer le clou, je ne pense pas que le consommateur éduqué au consumérisme soit une idée pertinente "Et c'est justement lorsque les consommateurs réfléchissent à leur acte d'achat, voire de non achat, en incluant des valeurs non économiques dans la décision (éthique, écologique, etc.) qu'on sort d'un système purement consumériste et individualiste" et soit une porte de sortie valable sans une éducation populaire nécessairement non-consumériste.
Merci l'ami
@legul: Quelle question ?
Merci pour l'info.
Oui mais le label rouge n'est-il pas là pour garantir uniquement une qualité du produit et non pas une qualité de l'élevage ? tu dis que la qualité d'élevage du porc n'influe pas sur la qualité du produit. Le Label rouge n'est donc pas transgressé si le cahier des charges n'imposent pas le respect animal. Il faudrait donc soit inclure le respect animal dans le cahier des charges, soit créer un label dédié.
legul
op
@Milodon: Pour beaucoup d'espèces, l'élevage est très important pour le goût et le Label Rouge impose donc des pratiques vertueuses, ce qui est logique. Et c'est vrais qu'avec le cochon, ce lien n'est pas évident. Pourtant les mecs qui apposent le label rouge sur leur produit, en ajoutant des connerie du genre "porc de montagne" ou "porc tradition" jouent sur cette ambiguïté et trompent volontairement le consommateur.

Quand je dis "fdp", je ne parlent pas forcément de mensonges... Mais ce qu'ils ont fait au Label rouge, qui impose normalement bien des normes de bien être animal, rentre tout à fait dans la définition de filsdeputerie.
Après, sachant que la charcuterie (même artisanale) est à 98% bourrée de nitrites qui filent le cancer colorectal et que, plus généralement, la viande rouge donne le cancer (source: OMS), en fait je pense que le mieux c'est carrément d'arrêter de manger de la viande, malheureusement. Ou alors d'en manger peu et de se fournir chez un producteur de confiance.
legul
op
@blackbird: Les nitrites dans la charcut', c'est comme les antibiotiques : c'est pas systématique ! C'est juste un conservateur, à la base, qui a l'avantage de colorer en rose... Il y a de plus en plus de marques et produits qui enlèvent le nitrite de leur ingrédient.

La viande rouge c'est cancérigène... à partir d'une certaine quantité. Tout comme arrêter de manger de la viande peut être dangereux (carence en B12, mais pas que) si on ne fait pas attention, la conso de viande doit être raisonnable, rester un plaisir occasionnelle mais pas forcément rare.

Il existe tellement d'alternatives magnifiques aux produits carnés industriels que je dirais au contraire que ce serait con d'arrêter complètement la viande. Il faut juste arrêter de manger de la merde, et rien que ça c'est pas gagné !
Les gens s'étonnent du prix élevés du jambon bio mais c'est le prix bas du jambon industriel qui devrait choquer
Je reviens d'un AirB'n'B en Bretagne, situé entre l'étable et la porcherie du proprio.
Le mec tenait absolument à nous faire visiter son exploitation. Le coté étable restait dans les clous, ou bien ne s'éloignait pas trop de ce que l'on peut imaginer en tant que consommateur.
Par contre la porcherie... J'ai volé quelques photos, tellement choqué de la salubrité des lieux.
Les photos qui suivent montrent les couloirs des locaux, des sceaux remplis de vaccins,
le distributeur de bouille pour les femelles automatique façon chernobyl et les silos de 600 tonnes au total je crois.
Le mec préfère le porc, au contraire de son fils qui préfère les bovins. On a pas compris pourquoi il était si fier de nous montrer ses truie pondeuses qui ne pouvaient que s'allonger ou se lever sans autres formes de mouvement.
edit: j'ai chié l'ajout de photos, je retenterai plus tard.
legul
op
@Malopot: Il est fier parce que ça fait 40 ans que tout le monde fait ça en Bretagne, qu'il est convaincu que ses cochons sont biens et que l'interprofession lui assure que c'est un système d'avenir. Bref, il nage dans le mensonge et ne se rend même pas compte qu'il est une des victimes du système.
@legul: oui j'me doute bien, mais au delà de ça le mec doute de rien tout de même.
https://nsa40.casimages.com/img/2020/07/27//200727071918528837.jpg
legul
op
@Malopot: merci pour les photos... Lui, en l’occurrence, il faut qu'il arrête d'être fier parce que c'est vraiment dégueulasse chez lui ! J'ai visité des élevage intensifs modernes où on pouvait presque, comme dirait l'autre, manger parterre.
@Malopot: Merci pour tes photos mais tu les as pas en plus grandes ? ça m'affiche une bande d'images pixelisées.
@Malopot: c'est flou chez lui il doit y avoir du brouillard.
@Zeptow: bizarre hier on pouvait zoomer sans restriction.
ça devrait mieux le faire ici:
https://imgur.com/uA6poeI
@Malopot: c'est abandonné c'est pas possible autant de poussière dans une porcherie
@charlou: même pas... ajoute à ça l'odeur et la chaleur.
Attention aux appellations farfelues quand même. Genre charcuterie corse produite en Auvergne.


Le problème étant de continuer à considérer agricole un élevage industriel.

Mais bonne intervention de ta part.
legul
op
@lemaurinois: Certes mais dans le cas de l'appellation Porc fermier d'Auvergne, je l'ai découvert sur place et j'ai vu quelques élevages. Et en plus, il y a une IGP, donc ça m'a l'air quand même assez sérieux.

http://www.porcfermier-auvergne.fr/

Après quand tu vois la blague de la charcut' corse ou les saucisses de Morteau avec du porc Breton, c'est sûr qu'il y a de quoi s'inquiéter.



A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...