Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
J'en parlais justement ce week-end avec mon paternel, on se disait qu'aucune oeuvre de science-fiction et/ou anticipation n'avait tapé réellement juste, on pouvait seulement y faire des corrélations plus ou moins lointaines avec la réalité

Ce qui ne signifie pas qu'il ne faille pas en tirer des enseignements pour ne pas (re)produire les erreurs qui y sont pointées
@Rorzoob: c'est pas non plus de l'astrologie, qui prétend prédire l'avenir à part notre maître à tous, Isaac Asimov ?
@Rorzoob: en plus 1984 n'est même pas de la SF
@Anerpile: Heureusement que j'ai précisé "et/ou anticipation"
@Rorzoob: c'est même pas de l'anticipation tu l'as dit toi-même les auteurs n'ont jamais vraiment raison, c'est un ROMAN DYSTOPIQUE, une réalité cauchemardesque dans un univers parallèle qui n'adviendra jamais dans le nôtre, enfin.
@Anerpile: Ou comment pinailler pour faire semblant d'avoir raison. Ici, tu sembles associer le terme qui a été donné au genre à son sens commun du dictionnaire, dans, peut-être, le but de me confondre.

L'anticipation est un genre littéraire (utopique ou dystopique, peu importe justement)
Ou pour faire plus simple : Oui, 1984 est une dystopie, mais c'est aussi (et avant tout) un roman d'anticipation.

Mes sources ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Anticipation_(fiction)
Et pour aller plus loin : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dystopie où il est clairement stipulé, au troisième paragraphe : "Le genre de la dystopie est souvent lié à la science-fiction, mais pas systématiquement, car il relève avant tout de l'anticipation."
@Rorzoob: où places-tu la limite entre compromission et respectabilité ? Dire anticipation pour 1984 est presque juste, dystopie est tout à fait JUSTE. Car la dystopie est contenue dans l'anticipation. Or tu parlais seulement de roman d'anticipation et je t'ai appris à ne pas faire de compromis. Tu sais donc maintenant que tout n'est pas la même chose et que dire n'importe quoi est se vautrer dans le compromis par paresse.
@Anerpile: "où places-tu la limite entre compromission et respectabilité ?" HS total, on parle d'appliquer des définitions depuis trois commentaires en fait

"Dire anticipation pour 1984 est presque juste, dystopie est tout à fait JUSTE."
1) Il n'y a pas de "presque", c'est de l'anticipation, point, à moins que tu ne veuilles réécrire les fondements de genre avec autant de lucidité et d'acharnement que tu y mets pour re-codifier le concept de meme, autrement dit, c'est pas gagné
2) Dire que "c'est même pas de l'anticipation", c'est quoi dans ce cas ? L'art de la contradiction en deux commentaires, change rien

"je t'ai appris à ne pas faire de compromis" D'accord on en est là, donc, intéressant. Bien bien, je vais te laisser dans tes délires mégalo, ou mieux, puisque tu en parles, je vais te laisser "dire n'importe quoi", tu le fais parfaitement à chacune de tes interventions ici, y mettre un semblant d'emphase à grands renforts de caps lock ou d'élans pseudo-philosophiques pour déstabiliser l'adversaire n'en change pas la consistance
@Rorzoob: ad hominem contre raison, je gagne à la fin...
@Anerpile: Voilà, parfait, félicitations pour cette victoire éclatante
Aspi
op
@Rorzoob: Vous êtes tous les deux dans l'erreur, on s'appelle "la fiction parallèle" puisque ces histoires, nous n'ont été rapporté des autres univers parallèles.
Ben oui. Et c’est pas le seul.
Chargement...
Chargement...
Chargement...