Chargement...
En hiver, où sont... les moustiques ? #3

Les moustiques (ou Culicidae) sont des insectes de l’ordre des Diptères. On dénombre à ce jour 3534 espèces dans 111 genres différents. Beaucoup de ces espèces ne piquent pas l’homme.
On compte 4 stades de vies différentes chez le moustique. Comme pour les autres insectes, il y a le stade de l’œuf (par paquet de 50 à 200) qui se développe plus ou moins rapidement selon la température. Dans les zones tropicales, ce développement va de 10 à 15 jours. La larve, vivant en milieu aquatique, est son stade suivant et l’insecte connaitra 4 mues différentes. Ces mues vont développer sa taille et se réalisent en l’espace de quelques jours (là encore selon les conditions de vie) pour atteindre 4 à 10 mm en se nourrissant de planctons et de bactéries. À terme, la larve devient une nymphe, toujours en milieu aquatique. Cette nymphe ne se nourrit pas et se développe à sont stade final en quelques jours. La femelle, une fois émergée, va chercher un hôte pour se nourrir de sang tandis que le mâle, lui, se nourrit de sucs végétaux ou de sucre. La vie d’un moustique varie de quelques jours à 3 semaines et, pour certaines espèces, leur vie peut aller à plusieurs mois (pour comprendre, lisez la réponse à la question).

Les moustiques sont connus, hormis pour leur rôle de champions du trouble du sommeil, pour être des transmetteurs de maladies. Le moustique de type Anopheles est connu pour son rôle dans la transmission du paludisme et le type Aedes Albopictus (ou moustique tigre) est connu pour son rôle dans la transmission du Chikungunya et de la Dengue. En France, on rencontre ce dernier type dans le sud. Cependant l’espèce la plus répandue est celle du type Culex qui ne représente pas un grand danger en terme de transmission de maladies ne serait-ce que la West Nile chez les animaux. Chez le moustique, seule la femelle pique. Pour reconnaître le sexe de cet insecte il faut regarder au niveau de ses antennes. Si les antennes ont beaucoup de « poils », il s’agit d’un mâle. Sinon, écrasez-le.

Mais où sont les moustiques l’hiver ?
Durant la saison froide, quelque soit son stade d’évolution, le moustique hiberne. On peut d’ailleurs trouver les femelles dans les caves ou encore les bergeries même si la plupart meurent à l’arrivée de l’Automne. La dernière ponte de la femelle sera d’ailleurs capable, à l’état d’œuf, de résister aux basses températures et aux insecticides. Lorsque le temps est plus favorable, les femelles se remettent à pondre.

Superstitions/Croyances :
Les moustiques sont les messagers de la bonne chance
Les moustiques, bien que porteurs de certaines maladies, seraient capables d’emporter celle d’un malade lorsqu’ils visitent la chambre de celui-ci.
Lorsque les moustiques volent bas, c’est présage de pluie. S’ils volent en nuée dans le ciel, c’est présage de beau temps.
En hiver, où sont... les moustiques ? #3
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Putain mais qu'ils crèvent!
Brace yourselves.
Le 5 transmet la dengue, non ?
@Jackleen: Les 3 dernières images représentent l'Anopheles, l'Aedes Albopictus, et le Culex (ordre d'apparition dans le texte), donc oui, il transmet la dengue ;) (Communément appelé moustique tigre)
Les femelles se nourrissent de sang ?
C'est pas plutot pour l'incubation des oeufs ?
@Kekemousse: Oui en effet, elles piquent pour assurer l'apport en protéines nécessaires au développement des œufs. Tout comme le mâle, elle se nourrit du nectar des fleurs. Erreur de ma part, mes excuses :)
Spéciale dédicace à tous ces connards, merci pour le palud, et encore j'ai que la version chronique, pas la fulgurante, et surtout je l'ai choppé à 15 ans, âge où les anticorps sont à fond...

/CSB
Commentaire supprimé.
@Inchoation: Je vais attendre de sortir celle de demain plutôt ;) Je suis sûr de marquer des points auprès de pas mal de choualettes :D
Tu viens de me faire penser qu'il faut que je vide ma "piscine" (mon étang si tu préfère) qui en est remplie...
"Si les antennes ont beaucoup de « poils », il s’agit d’un mâle. Sinon, écrasez-le."
Dans la mesure où la disparition totale de leur espèce serait assez souhaitable, je vois pas pourquoi on devrait pas aussi écraser les mâles. C'est toujours ça de gagné.
kylon
m
Bon et sinon...COMMENT ON ÉRADIQUE CETTE MERDE?!
Chargement...
Chargement...