Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Titre : Le pirate informatique

Au début de sa vie, Aaron n'était pas destiné à être pirate informatique, sa passion c'était la décoration.
Dès son plus jeune âge, il décorait sa maison de l'entrée aux chambres, des rideaux aux commodes, il les peignait, les décorait avec de petites greluches trouvées lors des fêtes de Noël, déformaient les meubles en kit pour leur en donner une autre forme, bref sa passion c'était la décoration d'intérieur et cela se voyait.
Bien sûr, il fut enseigné très tôt à l'informatique, dès 9 ans il collait des stickers sur l'ordinateur de son père ce qui agaçait fortement ce dernier, de plus il savait parfaitement jouer aux jeux-vidéos à cet-âge là.
Étonnamment, il bricolait un peu plus tard de l'électronique mais seulement pour meubler la maison de ses parents, à 10 ans il avait réparé une ampoule de ses parents grâce aux conseils avisés de son frère.
C'est au collège qu'il se passionna particulièrement pour l'informatique, après avoir géré parfaitement un système Windows il commençait à apprendre Linux à 13 ans et à 14 pirata sa première console de jeux-vidéos pour jouer aux jeux qu'il voulait mais ceci ne fût pas son premier acte de piratage, en fait dès l'âge de 8 ans il avait gravé des CD de musiques pour un jeune écolier.
C'est au lycée que tout s'accéléra, il se lança véritablement dans le hack en piratant plusieurs fois les serveurs de son lycée pour changer les notes de son bulletin de notes pour que ses parents soient fiers de lui.
Pour cela, il a fallu accéder à un ordinateur du lycée, réinitialiser le mot de passe grâce au boot et ainsi accéder au logiciel de notes avec une clé usb virusé crée en partie par lui-même pour se garantir un accès permanent et ainsi changer de temps en temps certaines notes en toute discrétion, ce dont il ne se doutait guère c'est que son professeur de technologie n'était pas dupe mais laissa faire impressionné par sa détermination.
Il rentra à l'université, en IUT où il spécialisa en informatique et électronique : il y excella, il appris à coder en javascript et en C++ à une vitesse très rapide, gérer des systèmes électroniques et lors d'un concours organisé entre campus il gagna une bourse pour une grande école d'ingénieur.
Ami d'une bibliothécaire, il parvint avant de quitter son université à dénicher une base de données des différents campus de son pays qui notait les différents livres d'informatique.
Il se perfectionna en Python, PHP et langage SQL, l'algorithmie des bases de données en se spécialisant en mathématiques et apprenait à gérer un système électronique.
Dans sa grande école d'ingénieurs, il fût à part au début se concentrant sur ses études, étant peu sociable de base il se sentait un peu mis de côté mais au fil des années il rencontra une bande d'amis qui deviendront ses compagnons d'aventure par le biais d'un ami qu'on appellera R., ce groupe deviendra plus tard des hackers bien qu'ils n'étaient pas prédestinés à cela au départ.
Au début, ils se mettaient à boire, coder ensemble, puis ils commencèrent à pirater des machines virtuelle au départ de simples VRM Windows mais au fur et à mesure ils piratèrent des machines de plus en plus sophistiqués et surtout en réseau, en voyant les débouchés de l'école les amener à une vie de train-train quotidien qui ne les plaisaient pas ils décidèrent de fonder un groupe.
C'est à cette époque qu'il se perfectionna dans l'électronique, grâce à des schémas construits par un ami électricien, il parvient à décoder un lampadaire, l'éteindre et le rallumer à sa guise au début via un interrupteur externe puis au fil de ses expériences via une télécommande infrarouge.
Manquant de moyens et sortant de son école d'ingénieur avec un diplôme mais peu d'envie de bureau, les choses sérieuses commencèrent pour ce groupe, ils décidèrent d’arnaquer une assurance. Ils décident alors d'échafauder un plan minutieux :
- Premièrement, il fallait une taupe à l'intérieur, le meilleur moyen de s'assurer un effet maximal. Pour la taupe, ce ne fut pas difficile de convaincre un mari infidèle piraté.
- Deuxièmement, il fallait placer des leurres, que ce soit à l'intérieur de l'assurance en plaçant des machines virtuelles un peu partout dans tout le système informatique, ou bien à l'extérieur là ils où ils pirateraient l'assurance, il fallait donc des planques télécommandés à distance, un cybercafé piraté fit l'affaire depuis un hôtel vide.
- Enfin, le plus important, il fallait détruire toutes les preuves de leur passage, sauf pour la taupe qui alertera sans doute trop tard l'informatique, ils décidèrent de griller le système informatique du cybercafé, les ordinateurs de l'hôtel et ensuite disparaître avec l'argent placé sur un compte en Suisse puis sur un compte offshore, intraçable.
Ils mirent le plan à exécution et il fonctionna à merveille, ils avaient réussi à piquer 25.000 euros pour 5 personnes.
Quelques semaines plus tard, la bande d'amis était riches, virtuellement du moins.
Mais des questions commencèrent à se poser parmi le groupe; comment utiliser l'argent, fallait-il le garder pour eux ou le redistribuer, ils décidèrent d'un commun accord de le redistribuer sur le compte d'un mort qui avait légué toute sa fortune à la charité.
Ultime doigt d'honneur au système bancaire et ses errements.
La bande d'amis ne s'arrêta pas là puisqu'ils ne firent pas retrouvés.
Au fil de leurs pérégrinations, ils piratèrent des feux verts de piétons; la CAF, peu difficile car tellement d'argent à remettre et une administration lourde et enfin les caisses de régions prenant seulement de quoi vivre quelques années.
Certains n'étaient pas contents de la situation, certains voulaient tout détruire sur leur passage d'autres voulaient être un peu plus méchants, mais leur éthique et la morale revient à leur raison et ils décidèrent de continuer comme des white-hats alors qu'ils s'étaient pré-destinés à être des grey-hats au début mais surtout pas comme étant des black.
Les white-hats étaient considérés comme étant les "gentils" pirates, les blacks comme étant "méchants" et les grey comme étant ni l'un ni l'autre. Autant vous dire que tout le monde allait finir grey-hat un jour où l'autre mais les questions sur les motivations du hacking se posent dès le début de la vie d'un pirate informatique, ses motivations, ses choix font de lui une personne autonome et souvent autodidacte au début qui façonne son parcours de vie.
Des questions se posèrent de plus en plus au sein du groupe qui ne voyait plus que de la futilité à leurs actions et de moins en moins d'amusement, au fil des années le groupe d'amis se dispersa, avant de se séparer ils prirent des photos de groupe avec un polaroid, une photo pour chaque personne, Aaron conserva toute sa vie la sienne, résigné, il accepta un boulot dans un service informatique comptable réputé.

Histoire en cours d’écriture.

Vous pouvez retrouver mes écrits sur foyaribryan.tumblr.com
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
C’est bien ce que tu fais je trouve
Chargement...
Chargement...
Chargement...