Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Aller et retour

Le temps passe, inexorablement.
Il me file entre les doigts, changeant les jours en heures et les semaines en mois.
Dans un recoin de ma mémoire, j'entends les mots de mes proches :

"Tu devrais donner des nouvelles, de temps en temps."
"Ça va faire un an qu'on ne sait pas ce que tu deviens."

Bordel.
Je vis d'une curieuse façon.

Fini les incendies qui ravageaient mes songes et anéantissaient mes espoirs. Ces furies là ont laissé place à des braises, calmes et ardentes.
Des étreintes chaleureuses et sincères sont plus précieuses qu'une passion dévorante.
Mais hélas c'est le même vide qui résonne en moi lorsque je me retrouve bien loin de mon aimée.
Alors, pour contrer l'abattement et la tristesse, je m'occupe.
De toute les façons possible et imaginable.
Car les véritables ennemis ne sont pas la distance et le temps.
Les véritables ennemis sont l'ennui et la routine.

"L'important, c'est que rien ne soit prévisible."

En amour comme au quotidien, la monotonie ne doit pas prendre le dessus. Autrement, nous deviendrions poussière avant l'heure.
Autour de nous, nous voyons bien trop de visages gris et terni par l'abandon.
Le bonheur est un choix, il n'est pas le fait d'une tierce personne.
Il vient de l'intérieur et non de nos possessions.

Mais je m'égare.
Je préfère vivre ma vie plutôt que de l'écrire.
A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...